EntomoScience
48.2K views | +0 today
Follow
 
Scooped by Bernadette Cassel
onto EntomoScience
Scoop.it!

ColéoLOL

ColéoLOL | EntomoScience | Scoop.it
Depuis que je suis devenu chef scout… euh non, pardon, Maître de Conférences enseignant dans des cursus d'écologie (Voici la série de mes tribulations: 1, 2, 3, 4, 5, 6), ma bibliothèque s'est garnie de nombreux ouvrages naturalistes. Le dernier en date est le guide d'identification de terrain des Coléoptères du Bassin Parisien, de Bruno Mériguet et Pierre Zagatti, publié chez delachaux et niestlé:

 

Par Taupo. Strange Stuff And Funky Things, 18.10.2016

 

"... Les auteurs annoncent dans le guide qu'ils ont pris le parti de créer des noms vernaculaires pour les pauvres espèces qui en étaient dépourvues, sans utiliser toutefois une simple traduction du nom scientifique latin, et en employant la plupart du temps, une bonne pointe d'humour. Par exemple voici Tapinotus sellatus:

 

[Image ci-dessus]

 

Eh bien les auteurs lui ont choisi comme nom vernaculaire Charançon justicier. Saurez-vous en trouver la raison?"

(...)

Bernadette Cassels insight:

 

→ Coléoptères du bassin parisien - Guide d'identification de terrain - From www.delachauxetniestle.com - May 16, 5:08 PM
 
No comment yet.
EntomoScience
Toutes les disciplines scientifiques peuvent s'intéresser aux insectes et autres petites bêtes !
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

MOOC Institut Pasteur : Malaria

MOOC Institut Pasteur : Malaria | EntomoScience | Scoop.it
Ce MOOC s’adresse aux personnes intéressées par le paludisme et souhaitant mieux comprendre la biologie complexe des parasites du paludisme, comment ils provoquent la maladie et comment on peut essayer de développer de nouveaux outils, y compris des médicaments et des vaccins pour la combattre.

 

FUN : L'excellence de l'enseignement supérieur pour des cours en ligne, gratuits et ouverts à tous

 

"Pour suivre ce cours, vous avez le choix entre deux formules. Le parcours DÉCOUVERTE vous donne accès aux vidéos, quiz et échanges sur le forum. De plus, le parcours QUALIFIANT vous donne accès à un examen certifiant.

Parcours Découverte

Si vous optez pour ce parcours, vous aurez accès aux vidéos, aux quiz et aux échanges dans le forum. Ce parcours ne donnera pas lieu à la délivrance d'une attestation. L'inscription est gratuite.

 

 

Fin d'inscription : 07 déc 2020

Début du Cours : 19 oct 2020

Fin du cours : 15 déc 2020"

 

Bernadette Cassels insight:

 

Un bon niveau scientifique est recommandé pour suivre ce MOOC (licence en Sciences de la Vie).

 

No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Comment définir la nature ?

Comment définir la nature ? | EntomoScience | Scoop.it
La nature est au cœur de nos préoccupations sociales, écologiques et économiques. Frédéric Ducarme, philosophe de l'écologie au Muséum National d'Histoire Naturelle, s'est à cet égard interrogé sur sa définition dans plusieurs articles. Riche de son patrimoine étymologique, la nature se renouvelle au fil des époques.

 

La terre au carré. Par Mathieu Vidard, 21.10.2020

 

Portrait d’un philosophe

"Frédéric Ducarme est chercheur en philosophie de l’écologie au Muséum National d’Histoire Naturelle et titulaire d’une double thèse de doctorat en philosophie et écologie soutenue dans la même institution en 2016.

 

Aux côtés de certain.e.s penseur.euse.s actuel.le.s, il réfléchit sur la notion de « nature » depuis ses origines étymologiques jusqu’à ses problématiques contemporaines."

Qu’est-ce que la « nature » ?

"C’est pourquoi Frédéric Ducarme est en 2020 le cosignataire de deux études fouillées, l’une publiée en janvier dans Nature humanities & social sciences et l’autre parue le 29 septembre dans Conservation Biology, toutes deux mettant au cœur de leurs instigations les enjeux philosophiques et scientifiques de la « nature »."

(...)

Bernadette Cassels insight:

 

via La Terre au Carré sur Twitter, 21.10.2020 :

 

"Définir l’idée de « nature » à l’aune de la crise écologique. Frédéric Ducarme, chercheur en philosophie de l’écologie s'est attelé à cette tâche pour ce mot protéiforme. Comment définir la nature ? (...)"


https://twitter.com/LaTacfi/status/1318813201509851137

 

No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Rocco Ronchi : La Ligne mineure. Pour une philosophie de la nature

Rocco Ronchi : La Ligne mineure. Pour une philosophie de la nature | EntomoScience | Scoop.it

"Depuis trois siècles un modèle majeur propose une philosophie humaniste, moraliste et anthropocentrique. Au sein de ce modèle, l'auteur repère un modèle mineur, celui de William James aux États-Unis, Henri Bergson en France, Giovanni Gentile en Italie, Alfred North Whitehead en Grand Bretagne, (...)"

 

Les Livres de Philosophie, 20.10.2020

 

via Scoop.it Les Livres de PhilosophieScoopé par @dm 

Bernadette Cassels insight:

 

"Une lecture originale des courants dominants de la philosophie occidentale, un traité qui relève les défis essentiels de la pensée contemporaine : renoncer à l'idée d'une supériorité de l'homme sur le vivant et découvrir la nature comme horizon d'enquête."

 

No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from Variétés entomologiques
Scoop.it!

André Fages, collectionneur émérite

André Fages, collectionneur émérite | EntomoScience | Scoop.it
PATRIMOINE La fin d’année 2019 a vu se concrétiser le don de la famille Fages au Muséum d’histoire naturelle de Toulouse, constitué de près de 230 boîtes de collection d’insectes.

 

Publié le 19.10.2020

 

"La collection réside désormais dans les locaux du laboratoire d’entomologie de l’École d’Ingénieurs de Purpan, grâce à un contrat de prêt pour étude réalisé avec le Muséum d’histoire naturelle, début mars 2020. Les professeurs et chercheurs du laboratoire vont être en mesure de s’appuyer sur la collection pour leurs travaux. En partenariat avec le Conservatoire d’Espaces Naturels de Midi-Pyrénées, les milliers d’insectes collectés, identifiés et épinglés par monsieur Fages seront examinés, confirmés et les données de recensement, nom de l’espèce, date et lieu de collecte, seront saisies informatiquement. Le Muséum pourra ainsi récupérer la collection Fages dans son intégralité, après la numérisation. Celle-ci permettra la capitalisation nationale des données et leur valorisation. Elles sont importantes pour un département comme l’Aveyron, qui possède à ce jour le moins de données entomologiques de France, malgré la richesse de sa biodiversité. M. Fages était un observateur local qui a beaucoup chassé dans les gorges du Tarn et sur les Grands Causses. La collection qu’il lègue est de très bonne tenue et permettra d’établir une connaissance plus précise de la présence des coléoptères de 1940 à 2010 en Aveyron.

 

Monsieur Fages fut récompensé de cette vie d’entomologiste amateur par la découverte d’une nouvelle espèce de carabe pour l’Aveyron. Le don de la collection va d’ailleurs permettre aux naturalistes de relancer des recherches sur cette espèce, nommée Stomis benoitii, qui pourrait cacher de nouvelles surprises."

 

No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Comment Trump a saccagé la science

Comment Trump a saccagé la science | EntomoScience | Scoop.it
En faisant reculer les réglementations environnementales, en tentant de fermer les portes des universités aux étudiants issus de certains pays ou encore en minimisant la pandémie, l’actuel président des États-Unis a fait subir à la science et aux institutions scientifiques de son pays des dommages

 

Courrier international - Paris

Publié le 16/10/2020

No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Les animaux et les plantes citadines font l’objet de nombreuses microévolutions pour s’adapter au milieu urbain

Les animaux et les plantes citadines font l’objet de nombreuses microévolutions pour s’adapter au milieu urbain | EntomoScience | Scoop.it

"TRIBUNE. Rats résistants aux poisons anticoagulants, moustiques du métro qui n’hibernent plus… Les animaux et les plantes citadines font l’objet de nombreuses microévolutions pour s’adapter au milieu urbain, explique Anne Charmantier dans cet épisode de l’Abécédaire de la ville en « B », comme « Biologie évolutive »."

 

« Les biologistes de l’évolution ont troqué leurs billets d’avion pour les tropiques contre un abonnement aux transports en commun »

Par Anne Charmantier, directrice de recherche au CNRS, rattachée au CEFE à l’Université de Montpellier, 16.10.2020 (abonnés)

 

 

Extrait :

 

Le moustique du métro de Londres a changé de cible alimentaire en préférant les humains et les rats aux oiseaux

"Nuisible également, le moustique du métro de Londres a été décrit comme une espèce nouvelle, Culex molestus – nom explicite s’il en est ! Cet insecte qui pique donc les passagers du réseau souterrain de la ville, a changé de cible alimentaire en préférant les humains et les rats aux oiseaux ; en outre, il n’hiberne plus et a abandonné la formation de nuées pour se reproduire. Aujourd’hui, ce moustique aux multiples adaptations, qu’on retrouve dans de nombreux réseaux métropolitains des grandes villes du monde, ne produit plus de descendance viable lorsqu’il est croisé avec l’espèce « du grand air » Culex pipiens.

 

Bactéries mangeuses de nylon découvertes dans les eaux usées d’une usine ou encore punaises des lits devenues nocturnes et résistantes aux insecticides… les exemples d’évolution génétique rapide en ville abondent. Ainsi, les citadins façonnent-ils l’évolution de la biodiversité, la plupart du temps de manière inconsciente et involontaire, et en subissent parfois directement les effets négatifs."

  

[Image] Culex pipiens : Les formes pipiens et molestus de Culex pipiens sont morphologiquement indistinguables.

Crédit : Sarah Gregg CC-BY-NC-SA/Flickr 

 

[via] Les moustiques du métro de Londres : quel statut taxonomique ? | Planet-Vie, 03.03.2017 https://planet-vie.ens.fr/thematiques/evolution/mecanismes-theories-et-concepts-de-l-evolution/les-moustiques-du-metro-de

 

No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Comprendre la dépression et développer des médicaments dans le traitement de cette maladie mentale : le rôle des modèles animaux

Comprendre la dépression et développer des médicaments dans le traitement de cette maladie mentale : le rôle des modèles animaux | EntomoScience | Scoop.it

via EARA sur Twitter, 12.10.2020 :

 

"It's #WorldArthritisDay! Animal models have played a fundamental role in developing a scientific understanding of the disease and in creating treatments #EARA #animalresearch"

 

https://twitter.com/The_EARA/status/1315707677650153472

 

No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Joëlle Zask : « Nous devons préparer les villes au voisinage d’animaux sauvages »

Joëlle Zask : « Nous devons préparer les villes au voisinage d’animaux sauvages » | EntomoScience | Scoop.it

"... C’est un problème classique de cohabitation : prendre ses distances avec un voisin de palier que l’on trouve un peu "ours", voire carrément sauvage. Et si c’était littéralement le cas ? C’est l’expérience de pensée à laquelle nous invite Joëlle Zask dans Zoocities."

 

Par Catherine Calvet et Thibaut Sardier, 28 août 2020 (abonnés)

 

"De l’essaim d’abeilles qui surgit du jour au lendemain dans un jardin de centre-ville aux renards qui peuplent parcs et cimetières - sans oublier la palanquée de canards et de sangliers venue se balader dans les villes confinées - la philosophe montre que les animaux sauvages sont durablement présents dans les villes. Plutôt que d’espérer les chasser, il devient urgent de réfléchir à nos relations urbaines avec eux. En proposant d’en faire des voisins avec lesquels il nous faut coexister en aménageant différemment nos villes, Joëlle Zask poursuit sa réflexion sur les liens entre démocratie et écologie, ainsi que sur notre rapport à la nature." 

 

[Image] Zoocities :: Premier Parallele
http://www.premierparallele.fr/livre/zoocities

 

Bernadette Cassels insight:

 

"Dans son dernier essai Zoocities, la philosophe propose de penser la ville comme une arche de Noé permettant une « coexistence » harmonieuse avec les autres espèces."

 

__________________________________________

 

(Re)lire aussi :

 

Notre règne animal - De www.franceculture.fr - 30 septembre, 20:25

 
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Pourquoi croit-on les fausses nouvelles ?

Pourquoi croit-on les fausses nouvelles ? | EntomoScience | Scoop.it
Qui n'est pas déjà tombé dans le piège de croire un canular ? Peu importe notre âge, nos origines ou notre éducation, nous sommes tous prédisposés à croire les fausses nouvelles, voire à sombrer dans des théories du complot. Le coupable ? Notre cerveau.
 
 
Bouchra Ouatik
Publié le 5 juin 2019
 

Photo : Radio-Canada / Philippe Tardif

 
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

État de la biodiversité : ne pas (toujours) se fier aux apparences

État de la biodiversité : ne pas (toujours) se fier aux apparences | EntomoScience | Scoop.it
C’est une question qui revient chaque année : comment se fait-il que cette espèce, particulièrement, soit très abondante alors qu’elle ne l’était pas l’année dernière ? Un peu comme il y a trois ans. Mais pas quatre... Un exemple récent ? Les guêpes, dont l’omniprésence a fait l’objet de nombreux commentaires durant l’été. D’aucuns y ont perçu les conséquences du dérèglement climatique mondial, ou, dans un registre plus optimiste, un signe de bonne santé des hyménoptères.

 

Vigie-Nature, 02.10.2020

 

Bon an mal an

Or vouloir tirer de constatations ponctuelles et locales des conclusions générales est souvent le meilleur moyen de faire fausse route. Commençons par dire que les variations de présence et d’abondance, toutes spectaculaires qu’elles puissent être, n’ont rien d’anormal a priori. « Quand on analyse les données de terrain en écologie, on voit bien que la variation est la norme. La vie, c’est la variabilité » explique Colin Fontaine, chercheur en écologie.

 

Les cycles de vie des êtres vivants sont rythmés par les fluctuations de températures et d’humidité qui marquent les saisons. Mais aussi les années : à un hiver froid et sec, peut succéder un autre plus doux et humide, à un long, un court. Avec ou sans gelée tardive. Et il suffit d’une très faible montée de mercure à certaines périodes charnières pour qu’une espèce de papillon commence à battre des ailes plus tôt dans l’année, pour que les mammifères sortent prématurément de leur hibernation, ou que les oiseaux changent leurs dates de migration. Et inversement lors des années plus fraiches. Ces variations interannuelles, dont l’étude se nomme la phénologie, ont aussi une incidence sur la longévité, la reproduction. Si 2020 devrait faire date au royaume des guêpes, on le doit selon Colin à « des conditions idéales pour la reproduction liée à la douceur de l’hiver et surtout à des températures constantes au printemps. »

 

Comme pour les millésimes, les années se suivent et ne se ressemblent pas dans la nature. A chaque printemps, notre jardin revêt de nouveaux habits, change de couleur, accueille de nouveaux hôtes. Les insectes sont peut-être les plus concernés par ces variations. Car contrairement aux organismes à sang chaud capables de réguler leur température corporelle, la physiologie des insectes dépend directement des températures extérieures. Avec de longs et complexes cycles biologiques, une durée de vie relativement courte – moins d’un an -, la moindre irrégularité atmosphérique peut perturber le développement d’une génération entière. D’où, parfois, des amplitudes de variations impressionnantes. Une « invasion » de pucerons peut faire suite à une désertion – et ce, à un an d’intervalle ! Les chercheurs ont pu montrer, par exemple, que les nymphes du puceron russe du blé mettent 24 jours à se développer à 10 degrés, contre 9 jours à 27 degrés. La longévité des adultes passent ensuite de 51 jour en moyenne à 10 degré à 32 jours à 27 degrés (1)."

(...)

 

 

(1) Girma, M., Wilde, G. et Reese, J. C. (1990). Influence of temperature and plant growth stage on development, reproduction, life span, and intrinsic rate of increase of the Russian wheat aphid (Homoptera: Aphididae). Environmental Entomology, 19(5), 1438-1442. doi : 10.1093/ee/19.5.1438

 

Bernadette Cassels insight:

 

"... grâce aux données du Spipoll et à d’autres données d’observations plus anciennes, les chercheurs ont mesuré une variation linéaire de la phénologie au cours du temps, corrélée à l’augmentation continue des températures : les insectes sortent aujourd’hui environs six jours plus tôt que dans les années 1960."

 

No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Le scorpion, un vrai dur à cuire

Le scorpion, un vrai dur à cuire | EntomoScience | Scoop.it
Rois de l’adaptation, ce n’est pas un hasard si les scorpions ont colonisé tous les continents de la planète, sauf l’Antarctique.

 

Virginie Montmartin
Publié mardi 18 juillet 2017 à 18:36
Modifié vendredi 8 décembre 2017


"L’une des espèces les plus dures à cuire est sans doute Androctonus amoreuxi. Présent en Mauritanie, au Maroc, en Algérie, en Libye, en Egypte et en Israël, il vit dans les sables désertiques. A milieu extrême, adaptation extrême: ce scorpion peut jeûner durant trois ans! Lorsqu’il doit se rassasier, il rentabilise: il boit uniquement grâce à l’eau de ses proies qui sont des lézards, des grillons voire d’autres scorpions.

Une option tout terrain très utile surtout en milieu radioactif. Alors que la dose létale pour l’homme oscille entre 8 et 10 grays, Monsieur Amoreuxi résiste à un bombardement allant de 150 à 250 grays. Deux raisons sont avancées pour justifier cette ultrarésistance. La première source de contamination radioactive étant l’eau, Androctonus amoreuxi est plus protégé que les autres grâce à son jeûne prolongé. Et pour combattre le rayonnement, son ADN prend le relais : (...)"

No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Penser l'alimentation - Ouvrage - Le mangeur Ocha

Penser l'alimentation - Ouvrage - Le mangeur Ocha | EntomoScience | Scoop.it

Sommes-nous des mangeurs libres, conscients, rationnels ou irrationnels ? À travers des portraits, des récits de fêtes et de situations de partage alimentaire, cet ouvrage nous fait pénétrer d’emblée au plus intime de notre relation avec nos nourritures.

 

OCHA Observatoire CNIEL des Habitudes Alimentaires
 
Comportements alimentaires
Penser l’alimentation
Publié le 17/04/2003
Éditeur : Privat
Nombre de pages : 206
 

Entre imaginaire et rationalité

 

"... Jean-Pierre Corbeau donne à voir – et souvent à entendre de la bouche même des mangeurs – les cheminements de la pensée qui mènent à ces arbitrages permanents auxquels nous sommes confrontés dans la rencontre avec nos nourritures. Il montre ensuite comment ces choix reflètent notre histoire personnelle et celle du corps social auquel nous appartenons, la façon dont nous négocions des désirs contradictoires, dont nous subissons, adaptons ou transgressons influences et contraintes ; il en pointe les jeux et les enjeux, dramatisation conduisant à une typologie de mangeurs.

 

La décision alimentaire, qui pourrait bien devenir le grand thème de la recherche des prochaines années, est abordée par Jean-Pierre Poulain. Considérer que les mangeurs raisonnent en termes de coûts/bénéfices, qu’il s’agisse de santé ou d’économie, se révèle une vision bien réductrice. Les dimensions symbolique et éthique ressortent de son analyse de l’impact des crises récentes et de l’histoire de la gastronomie française. Mais il ne faudrait surtout pas en déduire que les mangeurs sont « irrationnels »…

 

Ce livre fait suite à l’ouvrage Manger aujourd’hui de Jean-Pierre Poulain.Tous deux sont issus d’une étude DGAL/OCHA."

 

Extraits de l’ouvrage :

 

Bernadette Cassels insight:

 

Scoop en relation :

 

Manger des insectes pour réconcilier l'homme et la nature - De theconversation.com - Aujourd'hui, 17:12

 

No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

BD « Sciences en bulles » : les pollens fossiles révèlent les paysages du passé

BD « Sciences en bulles » : les pollens fossiles révèlent les paysages du passé | EntomoScience | Scoop.it
Zoom sur un sujet de thèse, mis en BD dans le cadre de « Sciences en bulles » : où l'on découvre comment les pollens fossiles témoignent du passé des Vosges du Nord.

 

Par Émilie Gouriveau , 05.10.2020

Bernadette Cassels insight:

 

Cet extrait de la BD « Sciences en bulles » est publié dans le cadre de la Fête de la science (du 2 au 12 octobre 2020 en métropole et du 6 au 16 novembre en outre-mer et à l’international) dont The Conversation France est partenaire. Cette nouvelle édition aura pour thème : « Planète Nature ? ». Retrouvez tous les débats et les événements de votre région sur le site Fetedelascience.fr.

 

No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from Variétés entomologiques
Scoop.it!

One Health en pratiques : un diplôme unique en France

One Health en pratiques : un diplôme unique en France | EntomoScience | Scoop.it

"Unique en France, le diplôme One Health en pratiques à VetAgro Sup vise à fournir les outils théoriques mais surtout les déclinaisons pratiques de la démarche Une seule santé . Les participants ont déjà reçu des sollicitations pour intervenir comme experts de la démarche."

Article paru dans La Dépêche Vétérinaire n° 1544

(...)

" D.V. : Le concept One Health est à la mode mais ne souffre-il pas d'une certaine absence de concrétisation, particulièrement en France ?

 

S.G. et A.G. : En effet, c'est exactement le diagnostic que nous avons posé à l'ENSV-FVI VetAgro Sup.

Nous ne voulions pas, par cette formation, contribuer à faire émerger un concept qui risque d'apparaître comme une coquille vide mais bien nous appuyer sur des pratiques et des cas concrets. Car les acteurs agissent déjà sur le terrain, y compris en faisant du One Health sans le revendiquer.

 

Se fondant sur son expérience de directrice (dans le 42 notamment), Nathalie Guerson, directrice de l'ENSV, a à coeur à la fois de renforcer ce pilier environnement à la santé publique vétérinaire et de rendre le projet d'établissement de VetAgro Sup « la santé globale » le plus connecté possible à la réalité des acteurs tout en favorisant les passerelles entre les parcours (agronomique, vétérinaire et santé publique) de l'établissement.

Appuyés par nos propres travaux de recherche en sciences humaines et sociales, nous construisons des formations ancrées sur le terrain et qui répondent à des besoins que nous avons préalablement identifiés.

 

Il est vrai que la crise Covid a accéléré la prise en compte de ces interactions entre santé humaine, animale et gestion des écosystèmes et réinterrogé la place des vétérinaires dans One Health . D'ailleurs, l'ambassadeur de la première promotion du diplôme d'établissement, Serge Morand, biologiste et écologue, est venu nous présenter ses recherches et ce qu'il présente comme « une épidémie d'épidémies » ... quelques jours avant l'annonce du confinement."

(...)

 

[Image] Amandine Gautier, responsable pôle SHS & One Health à VetAgro Sup. D.R.

Bernadette Cassels insight:

 

'One Health' in EntomoScience
https://www.scoop.it/topic/membracides/?&tag=One+Health

 

(5 scoops)

Bernadette Cassel's curator insight, October 22, 12:08 PM

 

via HUB VPH sur Twitter, 20.10.2020 :

"One Health en pratiques : un diplôme unique en France. Et c'est à @VetAgroSup @ENSV_VetAgroSup que ça se passe !"

https://twitter.com/HUB_VPH/status/1318535493152362498

 

Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Quand les agriculteurs font avancer la science

Le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, en collaboration avec le Muséum national d’Histoire naturelle (MNHN) et l’Assemblée permanente des Chambres d’agriculture (APCA), développe depuis 2011 un dispositif de sciences participatives réservé aux agriculteurs, l’Observatoire agricole de la biodiversité (OAB).

En 2020, Olivier Billaud, Doctorant en écologie au Muséum national d’histoire naturelle (MNHN) publie la toute première étude issue de ces données participatives. Il montre les relations entre pratiques agricoles et biodiversité.

 

 
14 oct. 2020
Vigie Nature

 

No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Diaporama "Safari au ras du sol" par R. Haentjens : Chenille serpent

Diaporama "Safari au ras du sol" par R. Haentjens : Chenille serpent | EntomoScience | Scoop.it
La chenille de l'espèce Papilio memnon est une véritable petite merveille vivante. Cette chenille pratique le "mimétisme batésien", à savoir elle n'imite non pas son environnement mais elle imite une autre espèce animale. Au début de sa vie, cette chenille grasse et dodue, très prisée par les oiseaux, imite de façon étonnante une déjection d'oiseau. Quand elle arrive à une taille plus importante et qu'elle n'est plus crédible camouflée en déjection, elle prend la forme d'un serpent. Faux yeux énormes, dessins écailleux, et même les reflets dans les yeux sont imités presque à la perfection. Le comportement du serpent est également imité, dérangez cette chenille et elle fera jaillir en une fraction de seconde un organe rouge vif imitant la langue d'un serpent. Cette espèce ne se rencontre pas dans nos pays, elle est originaire d'Asie du sud-est (Chine, Birmanie, Japon, etc.) mais vous pouvez en admirer dans de nombreuses « serres aux papillons exotiques ».

 

[Image] Crédits : Raphaël Haentjens

Bernadette Cassels insight:

 

'chenilles-serpents' in EntomoScience | Scoop.it
https://www.scoop.it/topic/membracides/?&tag=chenilles-serpents

 

(4 scoops)

No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from Variétés entomologiques
Scoop.it!

Podcast "Décrire et nommer le vivant : le défi de la taxonomie" avec Philippe Grandcolas

Podcast "Décrire et nommer le vivant : le défi de la taxonomie" avec Philippe Grandcolas | EntomoScience | Scoop.it
80% du vivant nous échappe encore et toujours, d’où l’importance de mieux nommer et décrire la nature, comme l’explique Philippe Grandcolas, systématicien et biologiste de l’évolution, directeur de recherche du CNRS au Muséum.

 

Mieux connaître la nature pour mieux la préserver.

 

Pour que nature vive est un podcast produit par le Muséum national d'Histoire naturelle et Création Collective en partenariat avec le Ministère de la Transition écologique dans le cadre de son programme "Biodiversité. Tous vivants !" et avec le Ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation.

 

[Image] via Muséum national d'Histoire naturelle sur Twitter, 01.10.2020 https://twitter.com/Le_Museum/status/1311579603971039232

 

"#PourQueNatureVive | Notre série de #podcasts reprend ! Dans ce 7e épisode, @pgISYEB - directeur de recherche @CNRS au Muséum - nous parle #taxonomie. Pourquoi cette #science est-elle indispensable pour l'avenir ? https://t.co/O8TQvzCXyO ! Chaque jeudi, un nouvel épisode !"

Bernadette Cassel's curator insight, October 19, 7:13 AM

 

→ Pour que nature vive : un podcast en 12 épisodes pour comprendre le vivant et notre planète - De www.mnhn.fr - 26 avril, 17:53

 
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Frédéric Ducarme : « L’idée de nature est un concept très... culturel »

Frédéric Ducarme : « L’idée de nature est un concept très... culturel » | EntomoScience | Scoop.it
Chercheur au Muséum national d’histoire naturelle, Frédéric Ducarme s’est spécialisé dans la philosophie de l’écologie. En 2020, il a cosigné deux études sur le concept de nature dans l’histoire et dans l’espace, l’une publiée en janvier dans Palgrave Communications (revue dont le titre est désormais Humanities and Social Sciences Communication), l’autre parue le 29 septembre dans Conservation Biology.

 

Propos recueillis par Pierre Barthélémy Publié le 10 octobre 2020 à 18h30 - Mis à jour le 12 octobre 2020 (abonnés)

 

En science, on parle beaucoup de nature – et c’est d’ailleurs le titre d’une des plus grandes revues scientifiques. Pourtant il subsiste un grand flou autour de ce mot polysémique…

Le terme de « nature » est passé dans les angles morts de beaucoup de disciplines. Les scientifiques l’utilisent mais ne l’aiment pas trop, disant qu’il n’est pas scientifique. Et, du côté des philosophes, on l’utilise mais on ne l’aime pas plus, en disant que ce n’est pas un concept philosophique. Du coup, personne ne le théorise vraiment alors qu’il est très employé : entre 1990 et 2015, il figure dans le titre de plus de 7 000 articles scientifiques, mais aucun d’eux ne le définit. C’est quasiment le seul concept majeur que personne ne définit.

Vous expliquez que les philosophes grecs de l’Antiquité ont plutôt une vision dynamique de la nature, comme Héraclite, qui y voit un écoulement, mais que tout cela change avec le christianisme...

Dans le dogme chrétien, on a un Dieu « pantocrator », maître de tout, qui, surtout, est au-dessus de la nature, ce qui lui permet d’être parfait. C’est la grande originalité des religions monothéistes, alors que les dieux grecs sont loin d’être parfaits. Dans l’Iliade, ces dieux sont vraiment tous des sagouins : ils sont remplis de passions, ils piquent des crises de colère ou de peur, ils ont des besoins alimentaires, sexuels et peuvent même mourir. Dans les religions polythéistes, les dieux sont soumis à la nature. Dans les monothéismes abrahamiques, Dieu est en dehors de la nature et celle-ci lui est subordonnée. Toute (...)"

 

 

 

No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

L'amplification isotherme

L'amplification isotherme | EntomoScience | Scoop.it
Les méthodes d’amplification isotherme peuvent être utilisées en laboratoires ou déclinées sous forme de kits de détection utilisables directement sur la parcelle.

 

Par Vég-Di@g

Principe : 

 

Il s’agit d’un ensemble de méthodes qui sont parfois qualifiées de PCR isothermes. Ces méthodes partagent avec la PCR l’amplification spécifique d’un ou plusieurs marqueurs moléculaires (ADN/ARN) par une ADN/ARN polymérase. Elles sont qualifiées d’isotherme puisqu’elles se font à une température constante. Les méthodes les plus utilisées en diagnostic végétal sont les méthodes LAMP et RPA.

 

  • La méthode LAMP

 

La méthode LAMP (Loop-Mediated Amplification), présente des niveaux d’amplification qui approchent ceux de la PCR classique. Elle présente un très haut niveau de spécificité, lié à l’utilisation de 6 amorces. Cette méthode d’amplification est en générale très rapide. Elle se fait à une température comprise entre 60-65°C et ne comporte pas d’étape de purification et de dénaturation de la séquence nucléique cible."

 

(...)

 

[Image] Procédures de la méthode LAMP (Notomi et al., 2000)

via Download Scientific Diagram https://www.researchgate.net/figure/Procedures-de-la-methode-LAMP-Notomi-et-al-2000_fig1_344364039

 

___________________________________________________________________

SUR LE MÊME SUJET :

L'amplification isotherme regroupe un grand nombre de méthodes. Les plus utilisées pour détecter des bioagresseurs sont les méthodes LAMP et RPA. La méthode LAMP (Loop-Mediated Amplification), présente des niveaux d'amplification qui approchent ceux de la PCR classique.

 

 

 

 
Bernadette Cassels insight:

 

Scoop en relation :

 

Un moyen rapide et efficace de détecter le longicorne asiatique - De entomologytoday.org - Aujourd'hui, 19:17

 
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

« La dernière morsure » : Coléoptère vs fourmi

« La dernière morsure » : Coléoptère vs fourmi | EntomoScience | Scoop.it
Sensibiliser le public aux beautés et à la fragilité de la nature. C'est l'objectif de nombre de photographes animaliers. Celui de ceux qui participent chaque année depuis 56 ans au concours Wildlife Photographer of the Year notamment. Et en découvrant les clichés lauréats de cette année, difficile de ne pas se laisser attendrir.

 

« L'étreinte » d'un tigre de Sibérie et autres magnifiques photos d'animaux sauvages. Par Nathalie Mayer, 14.10.2020

 

 

Coléoptère vs fourmi

Le Wildlife Photographer of the Year récompense aussi les meilleurs travaux d'un photographe sur un sujet spécifique ou selon une approche particulière. Dans cette catégorie « Portfolio », c'est Ripan Biswas (Inde) qui est récompensé cette année pour son travail sur le coléoptère tigre, ici, attaqué par une malheureuse fourmi tisserande, coupée en deux juste après avoir mordu le scarabée à la patte."

(...)

 
 
[Image] The last bite by Ripan Biswas, India
Winner 2020, Wildlife Photographer of the Year Portfolio Award
Nikon D5200 + Tamron 90mm f2.8 lens; 1/160 sec at f8; ISO 160

 

Bernadette Cassels insight:

 

'photographie' in EntomoScience
https://www.scoop.it/topic/membracides/?&tag=photographie

 

(8 scoops)

No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Humains, animaux, nature. Quelle éthique des vertus pour le monde qui vient ?

Humains, animaux, nature. Quelle éthique des vertus pour le monde qui vient ? | EntomoScience | Scoop.it
L’éthique des vertus met l’accent sur les représentations et les affects qui poussent les personnes à agir, au lieu de se focaliser sur les normes et de se borner à énoncer des interdictions et des obligations. Elle aide ainsi à combler l’écart entre la théorie et la pratique qui est particulièrement dramatique à un moment où les individus comme les États reconnaissent la réalité du changement climatique mais ne parviennent pas à réorienter les modes de production ni à reconvertir l’économie. Quel processus de transformation de soi permet d’avoir du plaisir à consommer autrement et d’acquérir les traits moraux indispensables à la transition écologique ? Celle-ci reposant autant sur le volontarisme politique que sur la capacité des citoyens à modifier leurs styles de vie, il importe aussi de se demander comment articuler le plan individuel et le plan collectif. Enfin, faut-il penser que l’éthique a une dimension universaliste ou souscrire à une approche plus particulariste et contextualisée de la morale ? Telles sont les questions qui réunissent dans ce volume des chercheurs issus de disciplines différentes.

 

Les Livres de Philosophie: Jean-Philippe Pierron, Corine Pelluchon, Gérald Hess (dir.)

Hermann - Octobre 2020

- Jean-Philippe Pierron, philosophe, professeur à l’université de Bourgogne. Il est l’auteur de nombreux ouvrages, dont La poétique de l'eau. Pour une autre écologie (François Bourin, 2018) et Les philosophie du soin, Médecine, travail, environnement (Les Belles Lettres, 2019)

- Corine Pelluchon, philosophe, professeur à l’université Gustave-Eiffel. Elle est l’auteur de nombreux ouvrages, dont Les nourritures. Philosophie du corps politique (Seuil, 2015, Points, 2020) et Éthique de la considération (Seuil, 2018)

- Gérald Hess, philosophe et juriste, maître d'enseignement et de recherche en éthique et philosophie de l'environnement à l’université de Lausanne. Il a publié notamment Éthiques de la nature (PUF, 2013) et avec Dominique Bourg Science, conscience et environnement (PUF, 2016).

No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Animal Research revient sur la découverte de CRISPR-Cas9, ces ciseaux génétiques qui en à peine 8 ans ont révolutionné la recherche

Animal Research revient sur la découverte de CRISPR-Cas9, ces ciseaux génétiques qui en à peine 8 ans ont révolutionné la recherche | EntomoScience | Scoop.it

"#NobelPrize : @animalresearch revient sur ces ciseaux génétiques #CRISPR/Cas9 qui en à peine 8 ans, ont révolutionné la recherche, notamment animale avec des modèles toujours plus proches des maladies étudiées"

 

2020 Nobel Prize for Chemistry for the development of a method for genome editing.

9 October 2020

Posted by: Richard Scrase

 

[via] Recherche animale sur Twitter, 12.10.2020 https://twitter.com/recherche_anima/status/1315667303003049988

 

Bernadette Cassels insight:

 

'CRISPR-Cas9' in EntomoScience | Scoop.it
https://www.scoop.it/topic/membracides/?&tag=CRISPR-Cas9

 

(22 scoops)

No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Chroniques Nature & Sciences : La pélopée maçonne à Saint-Myon

Chroniques Nature & Sciences : La pélopée maçonne à Saint-Myon | EntomoScience | Scoop.it
Alors que je photographie une vieille porte de grange burinée par le temps près de la place de Loche, mon attention est attirée par un insecte noir qui atterrit : une grande guêpe (pas loin de 3cm de loin) aux ailes fumées et aux pattes jaune citron très contrastées. Comme elle se laisse observer, j’ai tout loisir de lui tirer le portrait et je note rapidement son incroyable « taille de guêpe » occupée par un long pétiole. Ceci est la signature typique d’une famille de guêpes, les Sphégidés. De retour à la maison, j’ai peu de mal à l’identifier ; je tape sur un moteur de recherche « sphégidé noir à pattes jaunes » et elle apparaît tout de suite dans les premières images proposées. Il s’agit de la pélopée maçonne, une belle espèce impressionnante, une première pour moi ! J’ai donc cherché à en savoir plus sur cette espèce.

(...)

 

Zoom Nature, 09.10.2020

 

Bibliographie

  • Factors affecting spider prey selection by Sceliphron mud-dauber wasps (Hymenoptera: Sphecidae)
in northern Italy. CARLO POLIDORI et al. Animal Biology, Vol. 57, No. 1, pp. 11-28 (2007) 
  • First observation of another invasive mud dauber wasp in Belgium: Sceliphron caementarium (Drury, 1773)(Hymenoptera: Sphecidae). Jorgen RAVOET, Yvan BARBIER & Wim KLEIN Bulletin de la Société royale belge d’Entomologie/ 153 (2017): 40–42 
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Le prix Nobel de Chimie ne cache pas l'état de la recherche en France

Le prix Nobel de Chimie ne cache pas l'état de la recherche en France | EntomoScience | Scoop.it
Si le succès d'Emmanuelle Charpentier est célébrée par les politiques, son prix Nobel n'a que peu à voir avec la recherche française.

 

Par Romain Herreros, 07.10.2020

 

"... derrière le prestige du prix Nobel d’Emmanuelle Charpentier, il y a une réalité un peu moins reluisante pour la France. La chercheuse a fait l’essentiel de sa carrière à l’étranger. Comme le soulignait ce portrait que Le Monde lui avait consacré en 2015, la microbiologiste a quitté l’Hexagone après l’obtention de sa thèse, soutenue à l’institut Pierre-et-Marie-Curie en 1995.  

Post-doctorats aux États-Unis, professeure invitée à l’université de Vienne, professeure associée en Suède, puis recrutée à la faculté de médecine de Hanovre et au Centre for Infection Research Brunswick avant de rejoindre Berlin, Emmanuelle Charpentier peut difficilement, d’un point de vue strictement académique, endosser le rôle d’ambassadrice de la “chimie française” que voudrait lui attribuer Frédérique Vidal.  

 

Dans une interview accordée à L’Express en 2016, le chercheuse ne cachait pas les raisons qui l’ont poussée à aller creuser ses travaux sous d’autres cieux. “La santé de la recherche en France, comme dans d’autres pays européens, n’est pas au mieux et je suis touchée, voire déprimée, lorsque j’en discute avec mes collègues français. Je ne sais pas si, étant donné le contexte, j’aurais pu mener à bien le projet CRISPR-Cas 9 en France”, disait celle qui est aujourd’hui récompensée précisément pour cette révolution génétique."

(...)

 

[Image] Emmanuelle Charpentier à l'Institut Max Planck de Berlin le 7 octobre 2020, jour de l'attribution de son prix Nobel de chimie. Fabrizio Bensch / Reuters

 

via "Nobel de chimie: la bataille légale qui aurait pu coûter le prix à Emmanuelle Charpentier" | Le HuffPost, 07.10.2020 https://www.huffingtonpost.fr/entry/prix-nobel-de-chimie-bataille-legale-emmanuelle-charpentier_fr_5f7db115c5b61229a05a1f1a

No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Claude Fischler "L'Homnivore" - Sur les fondamentaux de la biologie et de la philosophie

Claude Fischler "L'Homnivore" - Sur les fondamentaux de la biologie et de la philosophie | EntomoScience | Scoop.it
D'où viennent nos passions, mais aussi nos hantises, face à ce que nous mangeons ? D'où viennent nos goûts et nos dégoûts ? Claude Fischler suit à la trace les transformations de la diététique et de la cuisine, grande et petite, ainsi que la montée des régimes et de la minceur. Il montre comment la civilisation moderne, l'évolution des modes de vie et l'industrialisation ont transformé notre rapport à l'alimentation et, du même coup, à nous-mêmes. Un ouvrage désormais classique. Claude Fischler, sociologue, est chercheur au CNRS. C'est également l'auteur de Du Vin.

 

Homnivore | Éditions Odile Jacob

 

Bernadette Cassels insight:

 

 Scoop en relation :

 

Manger des insectes pour réconcilier l'homme et la nature - De theconversation.com - Aujourd'hui, 17:12

 

No comment yet.