Life Sciences Université Paris-Saclay
542.4K views | +18 today
Follow
 
Scooped by Life Sciences UPSaclay
onto Life Sciences Université Paris-Saclay
Scoop.it!

Les facteurs associés à l'âge du diagnostic chez les enfants atteints de troubles du spectre autistique : données issues de la cohorte ELENA

Les facteurs associés à l'âge du diagnostic chez les enfants atteints de troubles du spectre autistique : données issues de la cohorte ELENA | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Le trouble du spectre autistique (TSA) est un trouble neurodéveloppemental d’apparition précoce caractérisé par des altérations de la communication sociale et des comportements/intérêts restreints et stéréotypés. Les origines du TSA sont plurifactorielles et ses manifestations sont variées. Pour ces raisons, le diagnostic précoce représente un challenge mais il est essentiel pour la mise en œuvre d'interventions le plus tôt possible.

 

Dans une étude parue dans la revue Autism et coordonnée par Amaria Baghdadli (UMR-S 1018 CESP, INSERM/UVSQ/UPSaclay et CHU de Montpellier), les chercheurs ont examiné l'âge du diagnostic des TSA dans un échantillon de 554 enfants et adolescents issus de la cohorte ELENA, en lien avec les caractéristiques cliniques de l'enfant, les antécédents familiaux et les facteurs socio-économiques. L'âge moyen du diagnostic est de 4,9 ans, la prédiction du diagnostic avant l'âge de 3 ans étant liée à une déficience intellectuelle associée à des capacités de communication plus faibles. Les enfants issus de familles à faible statut socio-économique ont tendance à être diagnostiqués plus tôt que ceux issus de familles au statut socio-économique élevé. Les enfants de familles à faible statut économique présentent également un degré plus élevé de déficience intellectuelle.

 

La tendance à une relation inverse entre le statut socio-économique et l'âge du diagnostic suggère une équité dans l’accès aux services de diagnostic en France, où la couverture sanitaire est universelle et gratuite. Néanmoins, un meilleur dépistage des formes plus subtiles/moins sévères de TSA est nécessaire, ainsi qu'une évaluation plus approfondie du lien entre la cooccurrence des TSA et le degré de déficience intellectuelle dans les familles à faible statut socio-économique.

 

Contact : rech-clinique-autisme@chu-montpellier.fr

No comment yet.
Life Sciences Université Paris-Saclay
BioSphERa • Life Sciences and Health • Health and Drug Sciences • Santé Publique • Sport Mouvement et Facteur Humain
Your new post is loading...
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

FOCUS PLATEFORME : L’imagerie super résolue de type dSTORM offre une nouvelle dimension dans l’étude de structures moléculaires à l’échelle nanométrique !

FOCUS PLATEFORME : L’imagerie super résolue de type dSTORM offre une nouvelle dimension dans l’étude de structures moléculaires à l’échelle nanométrique ! | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

La plateforme de cytologie et imagerie (Institut Jean Pierre Bourgin, centre INRAE de Versailles-Grignon), est une plateforme couvrant différents aspects de la microscopie, de l’observation en fond clair à l’analyse poussée de la fluorescence en microscopie confocale dont l’activité est centrée autour des échantillons végétaux. La plateforme offre un ensemble de microscopes, d’appareils de préparation des échantillons nécessaire pour l’observation et de compétences nécessaires. Elle est également partie intégrante d’un ensemble plus vaste, l’Observatoire du Végétal, qui regroupe des infrastructures allant de la culture à l’observation et l’analyse des plantes (phénotypage multiniveaux), ensemble que vous découvrirez aussi en un clic via son FOCUS PLATEFORME : IJPB / Observatoire du Végétal : 6 plateformes au service du végétal, mais pas que !.

 

Quoi de neuf sur la plateforme ? La plateforme de cytologie et imagerie accueille depuis fin 2023 un tout nouveau microscope permettant l’imagerie super résolution de type dSTORM en 3D et multi-couleur. Obtenu dans le cadre de l’ERC STORMtheWALL (Kalina Haas, IJPB-INRAE, Versailles), cet équipement permettra le suivi de structure 3D de molécules uniques et de dynamiques cellulaires. La microscopie de fluorescence reste incapable de résoudre deux points distants de moins de 250 à 300 nm alors que la technologie STORM, basée sur la réitération de plusieurs étapes de photoactivation/photoblanchiment permet une résolution spatiale de 15 nm. Cette approche est utilisée pour étudier la nanostructure de la paroi végétale ainsi que les autres structures subcelullaires.

 

Mais en fait l’équipement est bien plus complexe ! Il possède deux modules différents : le sFLIM et la photostimulation qui permettent de contrôler et d’observer simultanément des processus biochimiques et moléculaires dynamiques dans des plantes vivantes en utilisant en parallèle un activateur photoactivable (optogénétique) et plusieurs biocapteurs FRET. Couplé à des détecteurs très sensibles, le système permet l’imagerie spectrale “temps de vie” (sFLIM), en utilisant une technique de comptage de photons dans une gamme spectrale allant de 430 à 650 nm (16 canaux), même en faible luminosité.

 

Cet équipement permet de dépasser les limites spatiales et temporelles habituelles et ouvre une nouvelle dimension pour la compréhension de mécanismes cellulaires à l'échelle nanométrique. Il fournira des données inédites pour la mise en place de modèles de processus biologiques. Ces modèles sont des briques essentielles des modèles multi-échelles prédisant la croissance et le rendement des cultures dans des environnements changeants.

 

Contact : Bertrand DUBREUCQ (bertrand.dubreucq@inrae.fr)

Plug In Labs Université Paris-Saclay : cliquer ICI

 

Aussi, le 15 février 2021 et le 6 décembre 2021, la plateforme de Cytologie et Imagerie publiait ses premiers Scoop-it® / FOCUS PLATEFORME ! Les relire à nouveau ? La microdissection assistée par laser, un apport « tranchant » dans l’analyse à très petite échelle des transcriptomes végétaux ; Vers de nouveaux fronts de science avec un microscope à super résolution à technologie STED dès 2022 !

 

La plateforme de Cytologie et Imagerie est une plateforme adossée à une très grosse unité (Institut Jean Pierre Bourgin, 350 personnes) et intégrée dans un ensemble plus vaste allant de la culture des plantes à l’observation finale ou l’analyse métabolique (Observatoire du Végétal). La plateforme a été pionnière dans le développement de nouvelles techniques d’étude du végétal notamment dans l’étude du matériel vivant (caractérisation du développement du méristème vivant, interaction entre protéines par la technique d’anisotropie de fluorescence chez les végétaux). La plateforme compte 8 permanents INRAE (5 ETP) et regroupe les activités et les équipements d'imagerie cellulaire nécessaires à l’étude des plantes : micro et macroscopie, microscopie confocale, vidéomicroscopie, cytométrie, microscopie électronique à balayage, microdissection laser, ainsi que toutes les ressources pour le traitement, l’inclusion et la coupe des échantillons (coupe semi fines, fines, ultrafines, cryosections). Elle est hébergée dans un bâtiment complètement rénové de 1000 m2 accueillant la trentaine de pièces optiques et les données produites par la plateforme sont hébergées sur un serveur institutionnel dont le contenu est sécurisé et sauvegardé. La plateforme est ouverte à toutes les demandes de l’unité et hors unité, institutionnelles ou du secteur privé. La structure est labellisée IBISA.

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Une méta-analyse française clarifie et précise l’impact des 4 variants consensuels délétères du gène DPYD sur les toxicités sévères induites par les chimiothérapies à base de fluoropyrimidines

Une méta-analyse française clarifie et précise l’impact des 4 variants consensuels délétères du gène DPYD sur les toxicités sévères induites par les chimiothérapies à base de fluoropyrimidines | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Dans une étude internationale publiée dans le British Journal of Cancer à l’initiative du Groupe de Pharmacologie Clinique Oncologique GPCO-Unicancer et du Réseau francophone de pharmacogénétique RNPGx, une méta-analyse sur données individuelles a été réalisée par le service de biostatistiques de Gustave-Roussy pour clarifier l’impact de 4 polymorphismes génétiques constitutionnels consensuels (*2A/*13/D949V et HapB3) sur la toxicité sévère induite par les chimiothérapies à base de fluoropyrimidines (5FU intra-veineux et sa prodrogue orale la capécitabine). Ces chimiothérapies sont prescrites dans les cancers digestifs et les cancers du sein. Leur efficacité est associée à des effets indésirables fréquents digestifs et hématologiques pouvant entrainer le décès chez 0,2-0,5% des patients. La principale cause identifiée de toxicité sévère précoce aux fluoropyrimidines est un déficit de l’enzyme responsable de l’inactivation du 5FU, la dihydropyrimidine deshydrogénase (DPD) codée par le gène DPYD.

 

Cette méta-analyse, la plus large publiée à ce jour, a porté sur 8733 patients (15 études). Un premier modèle a montré l’influence significative de variables cliniques (âge, sexe, index de masse corporelle, schéma d’administration, présence de molécule(s) associée(s)) sur le risque de toxicités sévères et très sévères incluant la toxicité létale. L’ajout des variants les plus délétères (*2A/*13/D949V 2,2% de porteurs) améliorait significativement la prédiction du modèle clinique avec un Odds Ratio de 9,5 (95%CI 6,7-13,5). L’addition d’HapB3 (le plus fréquent avec 4% de porteurs), bien qu’associé significativement à la toxicité (OR=1,8 95%CI 1,2-2,7), n’améliorait pas la performance du modèle.

 

Ce travail ouvre la possibilité de construire un outil prédictif de la toxicité incluant des variables cliniques et les variants DPYD consensuels.

 

Légende Figure : Graphique en forêt de la valeur pronostique de DPYD *2A/*13/p.D949V (11 études, 7 730 patients) et HapB3 (9 études, 6 940 patients) sur les toxicités de grade 4-5 à 12 semaines, ajustée en fonction des données cliniques et des différentes études. WT= type sauvage ; Mutant= muté (au moins un allèle).

 

Contact : gwenael.leteuff@gustaveroussy.fr

 ou marie-christine.etienne-grimaldi@nice.unicancer.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Des réponses environnementales à l'adaptation : le rôle des longs ARN non-codants chez les plantes

Des réponses environnementales à l'adaptation : le rôle des longs ARN non-codants chez les plantes | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

L'adaptabilité des plantes à des environnements diversifiés et dynamiques est cruciale pour leur croissance, leur survie et leur reproduction en tant qu'organismes sessiles. Pour y parvenir, les plantes ont développé des mécanismes complexes qui leur permettent de reconnaître différents stress et de moduler l'expression des gènes pour répondre aux nouvelles conditions environnementales. Les longs ARN non codants (lncRNA) apparaissent comme des régulateurs essentiels de l'expression des gènes, capables de moduler la plasticité des plantes en réponse aux fluctuations environnementales.

 

Dans une revue récemment publiée dans Plant Physiology, des membres de l'équipe REGARN de l’IPS2 (CNRS/INRAE/UPSaclay/UEVE/UParis, Gif-sur-Yvette) proposent une vue d'ensemble des connaissances actuelles concernant les implications fonctionnelles des lncRNA dans la réponse et l'adaptation des plantes à l'environnement. Tout d'abord, l'article résume les avancées récentes concernant le rôle des lncRNA dans la réponse aux stress abiotiques et biotiques. Les auteurs discutent ensuite de la conservation et de l'évolution des lncRNA au sein des écotypes et/ou des espèces végétales. Ces deux aspects permettent de comprendre comment ces molécules peuvent contribuer à l'adaptation évolutive des plantes à leur environnement spécifique. Enfin, les auteurs posent des questions clés que le recherche dans le domaine doit aborder à l'avenir, telles que la capacité de prédire la fonction et l'évolution des lncRNA, la possibilité de sélectionner des lncRNA spécifiques pour accroître la résilience au stress des plantes en agriculture, et la caractérisation de lncRNA impliqués dans la mémorisation du stress.

 

Contact : thomas.blein@cnrs.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

“FAST-QI” : une nouvelle technique pour sonder les propriétés nanomécaniques de cellules cancéreuses (mais pas que !)

“FAST-QI” : une nouvelle technique pour sonder les propriétés nanomécaniques de cellules cancéreuses (mais pas que !) | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Les cellules tueuses qui forment des métastases cancéreuses se déplacent ; leur cytosquelette, cet assemblage de polymères filamenteux qui structure la cellule et lui donne sa forme, se modifie et permet aux cellules de se détacher de leur tissu d’origine, de migrer et coloniser d’autres tissus. Comprendre ce qui permet un tel voyage, et surtout, ce qui pourrait l’en empêcher, implique de mieux connaitre les ressorts dynamiques et mécaniques sur lesquels s’appuie la cellule tueuse, à l’échelle nanométrique. Pour cela, on utilise un microscope à force atomique (AFM). L’AFM est une espèce de lecteur de braille dont les points saillants ont la taille de molécules. En balayant la surface d’un objet (ADN, protéine, membrane, cellule…) avec la pointe de l’AFM, on peut retranscrire sa structure 3D, et puisqu’on touche l’échantillon, on a aussi accès à ses propriétés mécaniques… est-il dur ou mou, visqueux ou pas ?

 

Dans une étude publiée dans ACS Biomaterials Science & Engineering, des chercheurs du laboratoire LAMBE (Laboratoire Analyse, Modélisation, Matériaux pour la Biologie et l'Environnement, UEVE Paris-Saclay/CNRS/Cergy Paris Université) ont utilisé un nouveau module de l’AFM, appelé “Fast-Quantitative Imaging” pour caractériser l’extrémité migrante de cellules cancéreuses vivantes. Notamment, ils montrent que le Fast-QI permet de mieux résoudre spatialement et temporellement le remodelage de l’extrémité cellulaire, qui présente aussi des gradients spectaculaires en termes de rigidité et donc d’organisation du cytosquelette.

 

Au delà d’une meilleure compréhension des paramètres permettant aux cellules de se mouvoir, les auteurs de l’article sont optimistes sur les capacités de développement de ce nouveau module AFM, qui pourrait très bien s’appliquer, et de façon plus facile encore, à des matériaux plus petits et plus durs que des cellules, y compris non-vivants.

 

Contact : guillaume.lamour@univ-evry.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Vers le développement de nanomédicaments plus efficaces grâce à la modélisation moléculaire

Vers le développement de nanomédicaments plus efficaces grâce à la modélisation moléculaire | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

La mise au point de nouveaux nanomédicaments est quasi exclusivement basée sur la stratégie classique d'essais-erreurs, qui est extrêmement chronophage et qui nécessite beaucoup de ressources.

 

Dans une étude publiée dans Angewandte Chemie International Edition, les scientifiques de l'Institut Galien Paris-Saclay – IGPS et du laboratoire BioCIS (CNRS/UPSaclay, Orsay) ont mis au point une méthode de modélisation moléculaire de type « gros grains » permettant de guider la conception de nanoparticules de prodrogues polymères plus efficaces.

 

En se basant sur la surface accessible au solvant de la liaison polymère-principe actif comme paramètre discriminant pour prédire la libération du principe actif et donc la cytotoxicité des nanoparticules, ils ont mis au point une liaison plus prometteuse, qui a ensuite été validée expérimentalement in vitro sur des nanoparticules de prodrogues polymères basées sur deux principes actifs différents très utilisés en clinique.

 

Cette approche in silico pourrait permettre d'éviter de nombreuses expériences de criblage in vitro, de réduire les coûts et pourquoi pas de réduire l'expérimentation animale. 

 

Contact : julien.nicolas@universite-paris-saclay.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

La distribution des transcrits de Sonic Hedgehog dans le cerveau de souris adulte révèle un motif d’expression plus large que ce qui avait été précédemment rapporté

La distribution des transcrits de Sonic Hedgehog dans le cerveau de souris adulte révèle un motif d’expression plus large que ce qui avait été précédemment rapporté | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Dans une étude publiée dans Brain Structure & Function, Martial Ruat et ses collaborateurs de l’Institut des Neurosciences Paris-Saclay – NeuroPSI (CNRS/UPSaclay, Gif-sur-Yvette) ont caractérisé en détail la distribution des transcrits de Sonic Hedgehog (Shh) dans le cerveau de la souris adulte, révélant un motif d’expression plus large que ce qui avait été précédemment rapporté.

 

Dans le cerveau de souris adulte, la signalisation Shh régule le maintien des cellules souches et progénitrices, la connectivité neuronale et gliale ainsi que la réparation cérébrale. Cependant, les sources de Shh restent peu caractérisées. En utilisant des techniques d’hybridation in situ (RNAscope), les auteurs ont découvert l’expression de Shh dans de plus grandes populations de neurones dans le cerveau de souris adultes que ce qui avait été initialement rapporté. En plus des neurones GABAergiques dans le pallidum ventral et des neurones cholinergiques dans les noyaux moteurs, des transcrits de Shh sont observés dans les neurones dopaminergiques du mésencéphale et dans les neurones nitrinergiques nNOS de différentes régions cérébrales. Ils ont également détecté des ARNm de Shh dans une population d’oligodendrocytes (OLs) exprimant les ARNm d’Olig2 et Sox10 dans presque toutes les régions cérébrales.

 

Ce travail établit un cadre pour de nouvelles études visant à comprendre les mécanismes mettant en jeu la signalisation Shh, et impliqués dans le fonctionnement du cerveau et les pathologies associées.

 

Contact : martial.ruat@cnrs.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Céline Bellard et Lauriane Mouysset, lauréates de la médaille de bronze du CNRS

Céline Bellard et Lauriane Mouysset, lauréates de la médaille de bronze du CNRS | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Le 15 février, le CNRS a dévoilé les 48 lauréates et lauréats des médailles de bronze. Au total, deux chercheuses de la communauté de l’Université Paris-Saclay se sont vues décerner cette récompense.

 

Céline BELLARD est écologue et chercheuse au Laboratoire Écologie, systématique et évolution (ESE – Univ. Paris-Saclay/CNRS/AgroParisTech) où elle étudie les conséquences des invasions biologiques et, plus largement, des changements globaux sur la biodiversité en utilisant des approches macro-écologiques. Céline Bellard s’intéresse à la fois aux vertébrés et aux invertébrés, avec pour objectif de comprendre les facteurs influençant la distribution spatiale des espèces et les mécanismes impliqués. Elle se penche également sur les répercussions des invasions biologiques à grande échelle sur divers aspects de la diversité, qu'il s'agisse de la diversité taxonomique ou fonctionnelle, notamment au sein des écosystèmes insulaires. Son objectif est d'identifier les caractéristiques liées à la sensibilité des espèces face aux invasions biologiques.

 

Lauriane MOUYSSET est chercheuse en économie écologique au Centre international de recherche sur l'environnement et le développement (CIRED – Univ. Paris-Saclay/AgroParisTech/Cirad/EHESS/Ecole des Ponts ParisTech/CNRS). Ses travaux se situent à l’interface entre écologie, économie des ressources naturelles et modélisation. Ils participent à la réflexion sur les politiques publiques nécessaires pour atteindre et maintenir une durabilité des socio-écosystèmes, en particulier terrestres. En élaborant des modèles interdisciplinaires, Lauriane Mouysset mène une réflexion sur la gestion durable de nos sociétés au sein des écosystèmes dans lesquels elles évoluent.

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Éric Solary, l'invité du jour de RMC

Éric Solary, l'invité du jour de RMC | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Éric Solary, Praticien hématologue à Gustave Roussy et professeur d'hématologie à la faculté de médecine de l'Université Paris-Saclay, président du conseil scientifique de la Fondation ARC et membre du conseil scientifique de la Faculté de Médecine, a été l'invité de RMC le 10 février 2024.

 

Écouter l'interview

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

SAVE THE DATE ! IJPB Symposium 2024 - Plant modeling: opportunities and challenges - 13-15 mai 2024 à Versailles

SAVE THE DATE ! IJPB Symposium 2024 - Plant modeling: opportunities and challenges - 13-15 mai 2024 à Versailles | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Symposium international IJPB 2024

"Modélisation des plantes : Opportunités et défis" 

organisé par de l’Institut Jean-Pierre Bourgin – IJPB

à Versailles du 13 au 15 mai 2024

 

Le symposium IJPB 2024 comportera trois conférences plénières et quatre sessions thématiques traitant de la modélisation des plantes à différentes échelles, du niveau intracellulaire au niveau macroscopique. Le symposium comprendra également des ateliers et une présentation des infrastructures de l'IJPB, en collaboration avec la plateforme d'imagerie et de microscopie de l'Observatoire des plantes et les équipes "Modélisation et imagerie numérique" et "Paroi cellulaire primaire" de l'IJPB.

 

Les présentations seront données par des orateurs invités et par des participants sélectionnés sur la base des résumés soumis. Ce symposium sera une occasion unique d'évaluer les avancées récentes en matière de modélisation, d'explorer la manière dont elle peut être intégrée expérimentalement et d'examiner comment elle s'adapte à l'augmentation constante de la puissance de calcul et à l'explosion des données.

 

Les inscriptions sont ouvertes jusqu'au 15 avril 2024 (inscriptions anticipées jusqu'au 15 mars 2024).

 

Site internet de la manifestation : https://ijpb-plant-sciences.symposium.inrae.fr/

No comment yet.
Rescooped by Life Sciences UPSaclay from Life Sciences Université Paris-Saclay
Scoop.it!

RAPPEL ! Congrès Paris-Saclay Summit "Choose Science" les 29 février et 1er mars 2024 à l’EDF Lab - Inscrivez-vous vite, certaines sessions sont déjà complètes !

RAPPEL ! Congrès Paris-Saclay Summit "Choose Science" les 29 février et 1er mars 2024 à l’EDF Lab - Inscrivez-vous vite, certaines sessions sont déjà complètes ! | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Le congrès Paris-Saclay Summit « Choose Science » se déroulera les 29 février et 1er mars 2024 prochains à l’EDF Lab, au cœur du cluster du plateau de Saclay.

 

Cet événement ambitieux, placé sous haut patronage du Président de la République, est porté par l’agglomération Paris-Saclay, la région Île-de-France ainsi que le département de l’Essonne, et réunira plusieurs acteurs autour de discussions sur l’avenir de la science et de la recherche : scientifiques et universitaires bien sûr, mais aussi chefs d’entreprises, responsables politiques...

 

Des intervenantes et intervenants de UPSaclay sont prévus au programme : ils présenteront les résultats de leurs travaux de recherche et pourront dialoguer avec le public présent.

 

L’ensemble du programme est d’ores et déjà en ligne ICI et les inscriptions sont ouvertes.

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Séance de la Société de Biologie "La domestication des animaux, des plantes et des champignons" le mardi 12 mars 2024

Séance de la Société de Biologie "La domestication des animaux, des plantes et des champignons" le mardi 12 mars 2024 | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Programme

 

  • 14h Introduction

 

  • 14h10 Morgane Ollivier, Maitre de conférence, Université de Rennes, UMR 6553 ECOBIO (Ecosystèmes, biodiversité, évolution).
    « Des milliers d'années de relation homme-chien : mettre en lumière les changements biologiques liés aux transitions culturelles»

 

  • 14h55 Maud Tenaillon, Directrice de Recherche CNRS, unité Génétique Quantitative et Evolution – GQE-Le Moulon (UPSaclay/CNRS/INRAE/AgroParisTech, Gif-sur-Yvette) au sein de l’IDEEV (Institut Diversité, Écologie et Évolution du Vivant)
    « Perspectives croisées sur la domestication du maïs: divergence en présence de flux de gènes»

 

  • 15h40 Tatiana Giraud, Directrice de Recherche CNRS, Laboratoire Ecologie Systématique et Evolution - ESE (CNRS/AgroParisTech/UPSaclay, IDEEV, Gif-sur-Yvette)
    « Domestication et adaptation rapide par flux de gènes : cas des pommiers et des champignons du fromage»

 

  • Conclusion et Discussion

 

La séance aura lieu à l'Amphithéâtre Marie Curie Institut Curie, 11-13 rue Pierre et Marie Curie, 75005 Paris

 

Il est possible de participer à la séance via cette connexion zoom

 

Chaque séance de la Société de Biologie fait l’objet de publication d’articles dans la revue « Biologie Aujourd’hui » (EDP Sciences).

 

Nouveau site de la Société de Biologie

 

Avec le soutien de Sanofi

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Jeudi du PSCC#10 - "Using synthetic control arms in clinical trials" - 7 mars 2024 au Kremlin-Bicêtre

Jeudi du PSCC#10 - "Using synthetic control arms in clinical trials" - 7 mars 2024 au Kremlin-Bicêtre | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Nous avons le plaisir de vous inviter au Jeudi du PSCC#10, le 7 mars de 16h30 à 18h, suivi d’un échange convivial entre les participants (accueil à partir de 16h). Cet événement aura lieu au sein des locaux du PSCC au Kremlin-Bicêtre (visioconférence possible).

 

Nous avons l’honneur d’accueillir : 

  • David Pérol, MD, est directeur du département de recherche clinique et de biostatistiques du Centre Léon Bérard à Lyon. Il est également président du comité scientifique français "ESME" (programme de stratégie épidémiologique et d'économie médicale) d'UNICANCER et président de la commission nationale for Research Involving Human Subjects (CNRIPH).  Il présentera une vue d'ensemble des défis des essais cliniques utilisant des bras virtuels et de son travail dans ce domaine.
  • Emmanuel Pham est Senior Vice-Président Science & Customer Experience Europe chez NovaDiscovery. Il possède une solide expérience dans la gestion des statistiques et des données pour la R&D et les affaires médicales. Il s'intéresse également aux approches "in silico" pour améliorer le développement des essais cliniques. Il abordera l'avenir de la conception des essais cliniques en présentant leur plateforme de simulation d'essais cliniques afin de prédire l'efficacité des médicaments et optimiser le développement des essais cliniques.
  • Camille Schurtz est titulaire d'un doctorat en pharmacologie. Après avoir travaillé 10 ans à l'ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé), elle a rejoint l'A.I.S. (Agence de l'Innovation en Santé) en tant que responsable des processus réglementaires et de l'accès au marché. Elle interviendra sur les essais cliniques et plus particulièrement les essais utilisant des bras de contrôle synthétiques.

 

Si vous souhaitez participer, merci de vous inscrire ICI (nombre de places limité) :

 

Nous espérons vous voir nombreux à cet événement ! 

 

L’équipe du Paris Saclay Cancer Cluster

No comment yet.
Rescooped by Life Sciences UPSaclay from Life Sciences Université Paris-Saclay
Scoop.it!

RAPPEL ! "Breaking Barriers in Chemical Science" - Mardi 27 février 2024 - 9h30 - bâtiment Henri Moissan

RAPPEL ! "Breaking Barriers in Chemical Science" - Mardi 27 février 2024 - 9h30 - bâtiment Henri Moissan | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

La Graduate School Chimie et la Graduate School Health and Drug Sciences vous invitent à partager un petit-déjeuner sur le thème "Breaking Barriers in Chemical Science". 

 

Dans le cadre de la journée mondiale organisée par IUPAC "Global Women's Breakfast", nous vous donnons RDV

 

le mardi 27 février 2024

à partir de 9h30 en salle 4000

 bâtiment Henri Moissan HM1

 17 avenue des Sciences - 91400 - Orsay

 

Cette matinée est ouverte à toutes et tous et l'inscription est obligatoire ICI.

 

Plus d'information : https://iupac.org/gwb/information/

Contact : contact.gs-heads@universite-paris-saclay.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Les collections de ressources génétiques peuvent enrichir la diversité des programmes de sélection et permettre d’améliorer les variétés élite de maïs

Les collections de ressources génétiques peuvent enrichir la diversité des programmes de sélection et permettre d’améliorer les variétés élite de maïs | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Dans une étude publiée dans le Journal of Theoretical and Applied Genetics les scientifiques de l’unité Génétique Quantitative et Evolution – GQE-Le Moulon (UPSaclay/CNRS/INRAE/AgroParisTech, Gif-sur-Yvette) au sein de l’IDEEV (Institut Diversité, Écologie et Évolution du Vivant) ont étudié le potentiel de collections de ressources génétiques pour enrichir la diversité génétique des programmes de sélection du maïs.

 

Une collaboration entre INRAE et 6 sélectionneurs indépendants a tout d’abord permis de sélectionner des donneurs de diversité conservés par le centre de ressources biologique de l’unité expérimentale de Saint Martin de Hinx. Cette sélection a porté sur l’originalité évaluée avec des marqueurs moléculaires, un différentiel de performance limité avec le matériel élite et l’absence de défauts agronomiques rédhibitoires. Une population multiparentale de 20 familles issues du croisement entre 9 donneurs de diversité et 7 lignées élites a ensuite été développée, conduisant à plus de 1200 hybrides expérimentaux. Toutes les familles ont un rendement moyen inférieur à celui de leur parent élite. Pour la moitié d’entre-elles cette perte de moyenne est compensée par une forte variance qui permet d’espérer la sélection de nouvelles lignées supérieures à la lignée élite de départ.

 

Ces résultats sont encourageants pour l’utilisation des ressources génétiques et appellent de nouveaux efforts pour identifier des donneurs de diversité pertinents pour les programmes de sélection.

 

Légende Figure : Les familles (AD) sont issues de croisements entre 7 lignées élite (A1-A7) et 9 donneurs de diversité (D1-D9). Les carrés indiquent la valeur de la lignée élite pour le caractère d’intérêt (ici le rendement), les losanges le potentiel d’amélioration après sélection des 5% individus les meilleurs dans chaque famille. 

 

Contact : alain.charcosset@inrae.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Un premier 'data paper' sur les associations de cultures en horticultures

Un premier 'data paper' sur les associations de cultures en horticultures | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Dans une étude publiée dans Nature Scientific Data, les scientifiques des unités de recherche Agronomie (INRAE/AgroParisTech/UPSaclay, Palaiseau) et Ecodéveloppement (INRAE Avignon) ont publié un jeu de données des expérimentations de cultures associées, dans le domaine de l’horticulture (i.e., la culture de fruits et légumes). Ce jeu de données compile des résultats de recherches publiées dans 191 articles couvrant des expérimentations dans le monde entier, entre 1982 et 2022 et incluant 118 cultures différentes.

 

Grâce à l'extraction manuelle des informations contenues dans ces publications, le jeu de données comprend (i) des informations générales sur les sites d’expérimentations ; (ii) les conditions pédologiques et climatiques ; (iii) les descriptions des designs expérimentaux ; (iv) les pratiques culturales ; (v) les rendements des cultures pures et associées. Ce jeu de données est librement réutilisable et actualisable. Il devrait fournir des informations précieuses pour l'analyse statistique, la modélisation et la conception de systèmes agricoles innovants basés sur la culture intercalaire.

 

Les auteurs identifient plusieurs utilisations potentielles de ce jeu de données : (i) une évaluation des performances agronomies globales des espèces horticoles en association ; (ii) une utilisation pour calibrer des modèles de cultures, ou enfin (iii) une aide pour la conception de nouveaux systèmes basés sur les associations de cultures ou l’agroforesterie.

 

Contact : raphael.paut@inrae.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Bénéfice clinique des immunothérapies dans les cancers avancés en France : une estimation à l’échelle de la population française de 2014 à 2021

Bénéfice clinique des immunothérapies dans les cancers avancés en France : une estimation à l’échelle de la population française de 2014 à 2021 | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Si les immunothérapies (IT) ont considérablement amélioré le pronostic des patients atteints de cancers avancés en prolongeant leur survie, peu de données sont disponibles sur leur bénéfice clinique à l’échelle de la population. Dans une étude publiée dans ESMO Open, les chercheurs en économie de la santé de l’équipe Oncostat (CESP, UMR-S 1018 Inserm/UVSQ/UPSaclay, Villejuif) ont évalué rétrospectivement l’apport des immunothérapies (IT) par rapport à leurs comparateurs en terme de décès évité, d’année de vie gagnée et de QALY (année de vie en bonne santé), depuis leur commercialisation jusqu’en 2021.

 

L’analyse s’est intéressée à toutes les IT commercialisées en France entre 2014 et 2021, quelle que soit l’indication. Le nombre de patients ayant initié une IT par molécule et par indication a été estimé à partir du PMSI. Le bénéfice clinique des IT, exprimé en nombre de décès évités et d’années de vie gagnées (AVG) et de QALY par rapport à leur comparateur, a été calculé à partir des courbes de survie et des scores d’utilité.

 

Sur la période, 132 924 patients ont initié une immunothérapie dans 21 indications. Ces traitements ont permis d’éviter 16 173 décès par rapport aux traitements de référence et de gagner 37 316 années de vie et 27 709 QALYs.

 

L’introduction des immunothérapies a permis des bénéfices cliniques significatifs pour la population française, en terme d’AVG et de QALYs. L’accès précoce, lorsqu’il a été possible, a été une réelle opportunité pour les patients.

 

Contact : isabelle.borget@gustaveroussy.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

La condensine MukBEF d'Escherichia coli se charge au niveau de la fourche de réplication et est déchargée au niveau du Ter par MatP

La condensine MukBEF d'Escherichia coli se charge au niveau de la fourche de réplication et est déchargée au niveau du Ter par MatP | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

La condensation des chromosomes et leur ségrégation représentent deux processus fondamentaux pour la transmission du matériel génétique chez tous les êtres vivants. Les complexes SMC (Structural Maintenance of Chromosomes), omniprésents dans le règne vivant, font partie des facteurs impliqués dans ces fonctions. La bactérie Escherichia coli possède un complexe SMC nommé MukBEF, essentiel à une ségrégation efficace et au positionnement du chromosome dans la cellule.

 

Dans une récente étude publiée dans eLife, les scientifiques de l'équipe "Conformation et Ségrégation du Chromosome Bactérien" de l'I2BC (Institut d'Intégrative de la Cellule) (CNRS/CEA/UPSaclay, Gif-sur-Yvette) ont caractérisé l'activité de MukBEF et sa régulation. En utilisant différentes approches de biologie moléculaire in vivo (HiC, ChIP-seq), les auteurs ont pu identifier que le chargement de MukBEF sur le chromosome est indépendant des spécificités de séquence mais se produit de manière préférentielle au niveau de la fourche de réplication. De plus, un domaine spécifique du chromosome d'E. coli, appelé Ter, inhibe MukBEF en provoquant son déchargement de l’ADN. Cette inhibition repose sur la protéine MatP, qui se lie à 28 répétitions de la séquence matS présente exclusivement dans le Ter. Les auteurs ont caractérisé l'effet de la succession de ces séquences matS sur l'inhibition de MukBEF. De plus, l'analyse de la répartition des sites matS chez plusieurs bactéries montre un enrichissement de ces séquences à proximité du site de terminaison de la réplication, suggérant qu'une forte pression évolutive s'applique pour éviter que MukBEF n’agisse au niveau de ce site.

 

Légende Figure : Ratio de matrice d’interaction de Hi-C des souches d’E. coli possédant un chromosome réarrangé suite à une transposition génétique. Le domaine Ter du chromosome de ces souches a été séparé en deux parties possédant respectivement 11 et 17 matS par l’insertion de 600 kb du bras droit du chromosome. Le ratio de matrice d’interaction permet de souligner les différences de paternes d’interaction entre une souche transposée possédant MukBEF et une souche délétée de ce complexe (ΔmukB). Les interactions plus fréquentes dans la souche sauvage sont visibles en rouge et correspondent à des interactions longue distance tout le long du chromosome, à l’exception des deux domaines Ter.

 

Contact : stephane.duigou@i2bc.paris-saclay.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Développements méthodologiques innovants pour l’émergence de l’IRM à ultra-haut champ en recherche clinique

Développements méthodologiques innovants pour l’émergence de l’IRM à ultra-haut champ en recherche clinique | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

L'IRM est une modalité d'imagerie puissante largement adoptée de nos jours dans la pratique clinique quotidienne et dans la recherche en neurosciences. C'est l'examen de choix pour déceler, entre autres, plusieurs maladies du système nerveux central (épilepsie, sclérose en plaques, maladies cérébrovasculaires). Cependant, son utilisation à 7 Tesla et au-delà (Ultra High Field, UHF), dans le but d'en accroitre les performances, demeure un véritable challenge en raison de la survenue d'artéfacts d'autant plus importants que le champ magnétique est élevé. Actuellement, les applications de l'IRM UHF relèvent principalement de la recherche et le transfert vers des applications cliniques nécessite encore des évolutions technologiques majeures pour véritablement en tirer pleinement parti.

 

C'est dans cette optique que les chercheurs de l’UMR BAOBAB / NeuroSpin (CEA/CNRS/UPSaclay, Gif-sur-Yvette) ont récemment publié trois articles méthodologiques dans Magnetic Resonance in Medicine, chacun s'intéressant aux différents écueils auxquels les IRM à ultra-haut champ font face (Bapst et al., 2024 ; Amor et al., 2024 ; Dudysheva et al., 2024).

 

Lire la suite de l’Actu CEA-Joliot

 

Contact : alexandre.vignaud@cea.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Portrait Jeune Chercheuse - Cécile Sauvanet, Professeure junior en Biologie Structurale

Portrait Jeune Chercheuse - Cécile Sauvanet, Professeure junior en Biologie Structurale | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Cécile Sauvanet est titulaire d’une Chaire de Professeur Junior du CNRS et est affectée à l’Institut de Biologie Intégrative de la Cellule - I2BC (CNRS/CEA/UPSaclay) à Gif-sur-Yvette. Ses recherches portent sur les mécanismes régulant le transport intracellulaire des organites en particulier les mitochondries. Elle utilise des approches de biologie intégrative alliant la biologie cellulaire, la biochimie et la cryo-microscopie électronique (Cryo-EM).

 

Elle a effectué sa thèse de biochimie à l’Université de Bordeaux où son travail cherchait à caractériser la machinerie de fusion mitochondriale. Elle a pu montrer in vivo dans la levure Saccharomyces cerevisiae que des défauts bioénergétiques entrainaient l’inhibition spécifique de la fusion de la membrane mitochondriale interne. Elle a également caractérisé le rôle des mitofusines humaines dans la fusion mitochondriale grâce à des approches in vitro de biochimie et biophysique.

 

Elle a ensuite poursuivi sa formation post-doctorale tout d’abord à l’université de Cornell (Ithaca, NY, USA) dans le laboratoire d’Anthony Bretscher. Ses recherches portaient sur les protéines responsables de la formation et de la régulation des microvillosités au niveau du site apical des cellules épithéliales. Elle a ensuite rejoint l'équipe de Francesca Giordano à l'I2BC, où elle a participé à l’étude des sites de contact membranaire entre le réticulum endoplasmique, les mitochondries et les gouttelettes lipidiques.

 

Cécile a finalement rejoint le groupe de Dorit Hanein à l'Institut Pasteur où elle a concentré ses travaux sur le développement de méthodes de cryo-EM et cryo-tomographie qu’elle a utilisées pour étudier l'entrée du SARS-CoV-2 dans les cellules, les jonctions cellulaires ou encore la structure des protéines membranaires.

 

Depuis Septembre 2023, elle a rejoint l’I2BC et l’équipe « Biochimie structurale des microtubules, des kinésines et leurs cargos » co-dirigée par Julie Ménétrey et Benoît Gigant. Elle y développe sa propre thématique de recherche sur les mécanismes régulant le transport des mitochondries dans les neurones. L’objectif est de comprendre comment les mitochondries sont positionnées au bon moment, au bon endroit et dans la bonne quantité pour répondre aux besoins de la cellule.

 

« Je n'accepte plus les choses que je ne peux pas changer. Je change les choses que je ne peux pas accepter. » - Angela Davis

 

Contact : cecile.sauvanet@i2bc.paris-saclay.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Kamila Bohne Japiassu, lauréate du prix de thèse en technologie pharmaceutique de l'Académie Nationale de Pharmacie

Kamila Bohne Japiassu, lauréate du prix de thèse en technologie pharmaceutique de l'Académie Nationale de Pharmacie | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

L'Académie nationale de Pharmacie a desservi le prix de thèse en technologie pharmaceutique à Kamila Bohne Japiassu. Son travail de recherche porte sur l'utilisation future des nanoparticules dans les maladies pulmonaires. Il a été réalisé au Brésil (Université de Goias) et à l'Institut Galien Paris-Saclay – IGPS (UMR 8612 CNRS/UPSaclay) de la Faculté de Pharmacie de l'Université Paris-Saclay sous la direction d'Elias Fattal, de François Fay et d'Eliana Lima.

 

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Edmond Gravel élu à l’Académie nationale de Pharmacie

Edmond Gravel élu à l’Académie nationale de Pharmacie | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Lors de la dernière assemblée générale de l'Académie nationale de Pharmacie de 2023, Edmond Gravel, chercheur au CEA-Joliot (département Médicaments et Technologies pour la Santé - DMTS, UMR 0496, CEA/UPSaclay/INRAe, Gif-sur-Yvette), a été élu membre correspondant en première section des sciences physico-chimiques. Il rejoint ainsi Christophe Junot et Davide Audisio, également au CEA-Joliot.

Entré au CEA en 2009, Edmond Gravel est un spécialiste de la chimie organique qu'il applique à deux thématiques connexes : la nanomédecine et la catalyse hétérogène. Ses travaux consistent à formuler des molécules à visée thérapeutique, et à développer des procédés chimiques de nano-assemblages utilisables par l'industrie pharmaceutique en vue de la production de ces molécules.

Cette élection à l'Académie nationale de Pharmacie témoigne de l'intérêt croissant de l'institution pour la chimie organique au service des nanobiotechnologies.

No comment yet.
Rescooped by Life Sciences UPSaclay from Life Sciences Université Paris-Saclay
Scoop.it!

RAPPEL ! "Breaking Barriers in Chemical Science" - Mardi 27 février 2024 - 9h30 - bâtiment Henri Moissan

RAPPEL ! "Breaking Barriers in Chemical Science" - Mardi 27 février 2024 - 9h30 - bâtiment Henri Moissan | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

La Graduate School Chimie et la Graduate School Health and Drug Sciences vous invitent à partager un petit-déjeuner sur le thème "Breaking Barriers in Chemical Science". 

 

Dans le cadre de la journée mondiale organisée par IUPAC "Global Women's Breakfast", nous vous donnons RDV

 

le mardi 27 février 2024

à partir de 9h30 en salle 4000

 bâtiment Henri Moissan HM1

 17 avenue des Sciences - 91400 - Orsay

 

Cette matinée est ouverte à toutes et tous et l'inscription est obligatoire ICI.

 

Plus d'information : https://iupac.org/gwb/information/

Contact : contact.gs-heads@universite-paris-saclay.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

CentraleSupélec - Café Science le 7 mars 2024 avec Antoine Chaillet

CentraleSupélec - Café Science le 7 mars 2024 avec Antoine Chaillet | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Le Centre de recherche de CentraleSupélec est très heureux de vous inviter à son prochain café science.

 

👉 Jeudi 7 mars de 13h à 14h

 

Un traitement des symptômes moteurs de la maladie de Parkinson consiste à stimuler électriquement, en faible tension, certaines structures du cerveau profond. Malgré d'importantes avancées scientifiques et technologiques récentes, cette stimulation électrique se fait pour l'heure en boucle ouverte : le même signal électrique est délivré en permanence, tout au long de la journée, quel que soit l'état ou l'activité du patient.

 

La possibilité d'adapter ce signal de stimulation en temps réel, à partir de mesures de l'activité cérébrale du patient, pourrait avoir de nombreux avantages : meilleure atténuation des symptômes, diminution de la consommation énergétique, simplification du réglage des paramètres de stimulation.

Antoine Chaillet nous présentera certaines de ces stratégies en boucle fermée, élaborées notamment en collaboration avec des neurochirurgiens de l'hôpital Henri Mondor de Créteil.

 

Organisés avec la Fondation CentraleSupélec, les cafés science sont ouverts à tous et nous offrent l'occasion de découvrir un sujet de recherche mené dans l'un des laboratoires de l'Ecole.

 

Le concept : une présentation de ses travaux par un chercheur, auquel vous pourrez ensuite échanger autour d'un café.

 

Je m'inscris ! (Inscription obligatoire)

 

💡En présentiel ou en visio ? Vous pouvez participer à la conférence en présentiel ou en visio selon votre choix. 

 

  • En présentiel : CentraleSupélec. Salle VI.118, bâtiment Eiffel - 8-10 rue Joliot-Curie, 91190 Gif-sur-Yvette.
  • En visioconférence : Un lien teams sera transmis 48h avant l'événement.
No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Les conférences Hépatinov - in vitro bile duct morphogenesis using 3D biofunctionalized scaffolds - 24 avril 2024

Les conférences Hépatinov - in vitro bile duct morphogenesis using 3D biofunctionalized scaffolds - 24 avril 2024 | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Pour plus d’informations sur le thème de la conférence et pour faire connaissance avec le Pr Viasnoff, consultez notre site.

 

Un lien de connexion vous sera envoyé prochainement.

No comment yet.
Rescooped by Life Sciences UPSaclay from Life Sciences Université Paris-Saclay
Scoop.it!

RAPPEL ! Les Lundis de l'IPSIT - Lundi 26 février 2024 : "Bioinspired supramolecular materials based on polymeric or DNA origami scaffolds: Design and applications"

RAPPEL ! Les Lundis de l'IPSIT - Lundi 26 février 2024 : "Bioinspired supramolecular materials based on polymeric or DNA origami scaffolds: Design and applications" | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Séminaire des Lundis de l'IPSIT le :

Lundi 22 janvier 2024, de 9h15 à 12h15,

Université Paris-Saclay - Bâtiment Henri Moissan - 17, avenue des Sciences, 91400 ORSAY

(Salle 2004 - HM1 recherche - 2e étage)

Pour vous inscrire, envoyer un mail à : nadine.belzic@inserm.fr

 

Programme :

  • 9h15 - 9h30 Accueil des participants
  • 9h30 - 10h15 Gaëtan Bellot (Centre de Biochimie Structurale, CNRS UMR 5048 - UM - INSERM U 1054, Montpellier-34) : « 3D self-assembly using DNA as programmable molecule »
  • 10h15 - 10h45 Pause-café - Discussions
  • 10h45 - 11h30 Thomas M. Hermans (IMDEA Nanociencia, Madrid-Espagne) : « Controlling self - assembly by chemical fuels and light »
  • 11h30 - 12h15 Damien Baigl (Unité mixte de recherche PASTEUR-CNRS/ENS/UPMC- Département de Chimie de l’ENS, Paris-75) : « Isothermal and reconfigurable DNA nanostructures»

Via Life Sciences UPSaclay
No comment yet.