Life Sciences Université Paris-Saclay
605.2K views | +84 today
Follow
Life Sciences Université Paris-Saclay
BioSphERa • Life Sciences and Health • Health and Drug Sciences • Santé Publique • Sport Mouvement et Facteur Humain
Your new post is loading...

Popular Tags

Rescooped by Life Sciences UPSaclay from Life Sciences Université Paris-Saclay
July 10, 4:36 AM
Scoop.it!

RAPPEL ! Appels d'offres Metabiodivex 2024

RAPPEL ! Appels d'offres Metabiodivex 2024 | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

METABIODIVEX vise à promouvoir l'exploration et l'étude des ressources naturelles ayant des applications potentielles dans les domaines de la santé, de l'agriculture, de l'alimentation et de l'environnement. Plus spécifiquement, il traite de tous les aspects liés au métabolisme spécialisé et aux métabolites provenant de la biodiversité des systèmes vivants (animaux, plantes, micro-organismes, etc.).

 

En 2024, l'OI METABIODIVEX propose plusieurs AAPs :

 

  • AAP Recherche : L'objectif est d'amorcer de nouvelles directions de recherche qui s’inscrivent dans le cadre des axes de METABIODIVEX et de générer des données préliminaires. Les résultats doivent permettre aux équipes de postuler ultérieurement à des appels à projets de recherche nationaux ou internationaux. Date limite de dépôt des dossiers 15 septembre 2024.
  • AAP Innovation : Cet appel vise à soutenir des projets innovants à haut-risque et à fort potentiel de valeur ajoutée et d'attractivité, en encourageant les synergies interdisciplinaires entre les unités de recherche des GS d'UPSaclay : Biosphera, Chemistry, Life Sciences and Health (LSH), Informatique et Sciences du Numérique, et Health and Drug Sciences (HeaDS). Date limite de dépôt des dossiers 18 septembre 2024 et audition des projets sélectionnés le 26 septembre 2024
  • AAP Formation Master : METABIODIVEX soutiendra des stages de Master 1 et Master 2, ainsi que les stages en école d'ingénieurs équivalents aux niveaux M1 et M2, lorsqu'ils sont pertinents pour le programme METABIODIVEX. Les propositions doivent impliquer une collaboration entre au moins deux laboratoires/unités d'UPSaclay ayant des disciplines ou des expertises complémentaires. Date limite de dépôt des dossiers 25 octobre 2024.

 

Les documents  des différents appels sont disponible sur le site de l'OI METABIODIVEX.

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
July 7, 11:18 AM
Scoop.it!

FOCUS PLATEFORME : Un nouvel équipement de magnétoencéphalographie (MEG) sur le plateau de Saclay (NeuroSpin) !

FOCUS PLATEFORME : Un nouvel équipement de magnétoencéphalographie (MEG) sur le plateau de Saclay (NeuroSpin) ! | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Qu’est-ce que la magnétoencéphalographie (MEG) ? La MEG est une technique d’imagerie cérébrale non invasive permettant de mesurer les champs magnétiques générés par les neurones du cerveau humain avec une haute résolution temporelle et une bonne résolution spatiale. Lorsqu’elle est combinée à l'IRM anatomique du participant, la MEG permet de reconstruire l'activité cérébrale dans le cortex et certaines zones sous-corticales avec une résolution spatiale de quelques millimètres. Elle constitue une méthode adaptée à l’étude des bases neurales des grandes fonctions cognitives humaines telles que le langage, l’attention, la perception et la prise de décision.

 

La magnétoencéphalographie (MEG) est présente sur NeuroSpin (Institut des Sciences du Vivant Frédéric Joliot, Centre CEA Paris-Saclay, Gif-sur-Yvette) depuis 2008, mais depuis quelques mois, c’est un nouvel équipement qui est progressivement mis en service sur la plateforme NEUROSPIN / Imagerie chez l'homme en MEG : un Triux Neo de MEGIN !

 

Quoi de neuf avec cet équipement (Triux Neo, MEGIN) ? La nouvelle électronique de ses capteurs permet un gain considérable de qualité d’enregistrement par rapport à l’ancienne machine (Neuromag 306, Elekta) : son rapport signal-à-bruit augmente de 20% et la plage dynamique est multipliée par 3 par rapport à l’ancien système, permettant ainsi des acquisitions chez les patients avec une stimulation cérébrale profonde, des implants cochléaires ou électrodes implantées. Son nouveau siège modulaire et ajustable permet de simplifier les expériences chez l’enfant et le bébé. En effet, ces petits participants seront installés plus facilement dans ce dispositif entièrement adapté. Enfin, elle possède un système de recyclage d’hélium : un liquéfacteur reliquéfie 100% de l’hélium vaporisé durant la nuit. Cela représente un gain économique et écologique très important sans impacter les plages d’acquisition de données ! Au programme des prochains mois, plusieurs projets de recherche auront l’opportunité de bénéficier de ce nouvel instrument notamment pour étudier comment le cerveau humain calcule l’incertitude lorsqu’il prend une décision, comment il mémorise des séquences d’évènements lorsque celles-ci sont régulières et enfin, si la pratique de la musique permet aux enfants de meilleurs apprentissages scolaires.

 

Contacts : Leila Azizi (leila.azizi@cea.fr); Fosca Al Roumi (fosca.alroumi@cea.fr)

Plug In Labs Université Paris-Saclay : cliquer ICI

 

Aussi, en octobre 2020, la plateforme publiait son premier FOCUS PLATEFORME… Redécouvrez- le aujourd’hui : FOCUS PLATEFORME : La MEG révèle les mécanismes utilisés par le cerveau humain pour compresser l’information en mémoire !

 

A propos de NeuroSpin. Neurospin est une infrastructure de recherche sur le cerveau exploitant des grands instruments d'imagerie. NeuroSpin offre à la communauté scientifique publique et privée la possibilité de faire progresser la connaissance du cerveau, et particulièrement du cerveau humain, en proposant un accès à des méthodologies de pointes en imagerie cérébrale et en neuro-informatique. NeuroSpin développe et met à la disposition de la communauté des instruments uniques, notamment en imagerie très hauts champs et dans le domaine des big data. Cette offre s'inscrit dans le cadre des missions spécifiques de NeuroSpin qui sont : i) analyser les fonctions du cerveau humain, leur développement dans l'enfance, et l'impact de la culture et de l'éducation ; ii) identifier les marqueurs et les mécanismes de maladies neurologiques, psychiatriques et neurodéveloppementales ; iii) comparer le cerveau humain et celui d'autres espèces animales ; développer et tester des méthodes d'imagerie à toutes les échelles d'observation : par résonance magnétique (IRM), par électro- et magnéto-encéphalographie (EEG et MEG), et par électrophysiologie massivement parallèle ou l'imagerie photonique et v) développer des logiciels spécialisés dans le traitement et la modélisation des grands jeux de données en neuroimagerie.

 

A propos de l’Institut des sciences du vivant Frédéric Joliot : L’Institut des sciences du vivant Frédéric Joliot (CEA-Joliot) étudie les mécanismes du vivant pour, à la fois, produire des connaissances et répondre à des enjeux sociétaux au cœur de la stratégie du CEA : la santé et la médecine du futur, le numérique et la transition énergétique. Les travaux, fondamentaux ou appliqués, reposent sur des développements méthodologiques et technologiques. Les collaborateurs du CEA-Joliot sont pour moitié impliqués dans des unités mixtes de recherche (UMR), en partenariat avec le CNRS, l'INRAE, l’INRIA, l'Inserm, l’Université Paris-Saclay et l’Université de Paris. Le CEA-Joliot est implanté principalement sur le centre CEA-Paris-Saclay. Des équipes travaillent également à Orsay, Marcoule, Caen, Nice et Bordeaux.

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
July 1, 4:48 PM
Scoop.it!

Mise en œuvre des techniques de préservation de la fertilité : de nouvelles réflexions menées par l'Université Paris-Saclay et Sorbonne Université

Mise en œuvre des techniques de préservation de la fertilité : de nouvelles réflexions menées par l'Université Paris-Saclay et Sorbonne Université | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Dans une étude publiée dans Human Reproduction, Michaël Grynberg (Service de Médecine de la Reproduction & Préservation de la Fertilité, Hôpital Antoine Béclère, AP-HP/UPSaclay, Clamart) et Nathalie Sermondade (Sorbonne Université) ont mené une réflexion sur la mise en œuvre des techniques de préservation de la fertilité.

 

Les professionnels en médecine de la reproduction œuvrent depuis plusieurs années pour sensibiliser autour des questions de préservation de la fertilité, particulièrement pour les femmes, afin de garantir leur inclusion dans les soins des jeunes adultes traités pour un cancer ou une pathologie nécessitant un traitement gonadotoxique.

 

Cette article souligne la nécessité de ne pas laisser le militantisme en faveur de la préservation de la fertilité et les projections émotionnelles occulter l'importance de mener une réflexion médicale au cas par cas, en pesant la balance bénéfice-risque. Les auteurs rappellent que l'importance culturelle accordée au lien génétique dans la conception d'un enfant peut biaiser les décisions des patients et des médecins.

 

Les auteurs insistent également sur le fait que l'information systématique sur les techniques de préservation de la fertilité doit être fournie, mais sans nécessairement conduire à leur mise en œuvre systématique. En effet, informer précocement les patients permet aussi de les aider à envisager des alternatives pour devenir parents. D’autres options, telles que le don de gamètes, voire l’adoption, sont souvent plus efficaces et méritent d'être prises en considération.

 

Cette étude apporte une nouvelle perspective sur la nécessité d'un équilibre prudent entre les recommandations médicales et les souhaits des patients, tout en tenant compte des implications éthiques et culturelles. Elle met en lumière l'importance d'une approche réfléchie et personnalisée dans la prise de décision en matière de préservation de la fertilité.

 

Contact : michael.grynberg@aphp.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
July 2, 5:25 AM
Scoop.it!

Une nouvelle méthode de spectroscopie RMN in vivo pour mesurer la compartimentation du lactate cérébral dans les milieux intracellulaires et extracellulaires

Une nouvelle méthode de spectroscopie RMN in vivo pour mesurer la compartimentation du lactate cérébral dans les milieux intracellulaires et extracellulaires | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Dans une étude publiée dans PNAS, des chercheurs de l’équipe de Julien Valette, du Laboratoire des Maladies Neurodégénératives (UMR 9199, MIRCen, CEA/CNRS/UPSaclay, Fontenay-aux-Roses), ont proposé une méthode permettant de mesurer la diffusion du lactate cérébral par spectroscopie RMN in vivo, puis de modéliser cette diffusion afin d’en déduire la distribution du lactate entre les milieux intracellulaires et extracellulaires. La question de la compartimentation du lactate est importante car elle joue un rôle fondamental dans le métabolisme du cerveau. Des altérations de cette compartimentation du lactate sont d’ailleurs suspectées dans certaines maladies neurodégénératives.

 

Les chercheurs ont mis en œuvre ces nouvelles méthodes de mesure et de modélisation dans un modèle rongeur de la maladie d’Alzheimer, ce qui leur a permis de détecter une baisse significative de la fraction extracellulaire de lactate (baisse confirmée par des mesures électrochimiques). Cette baisse entraine vraisemblablement une réduction de la capacité des neurones à capter le lactate extracellulaire pour s’en servir comme substrat énergétique.

 

Les prochaines étapes consisteront à implémenter les méthodes sur le nouveau scanner IRM clinique à 11.7 T Iseult de NeuroSpin, afin d’évaluer la compartimentation du lactate chez des volontaires sains, notamment pendant des tâches fonctionnelles sollicitant le métabolisme énergétique, puis chez des patients atteints de maladies neurodégénératives lorsque les autorisations nécessaires auront été obtenues.

 

Contact : julien.valette@cea.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
July 1, 5:26 PM
Scoop.it!

La correction de l’éosinopénie au cours des infections respiratoires à COVID-19 est prédictive du sevrage en oxygène

La correction de l’éosinopénie au cours des infections respiratoires à COVID-19 est prédictive du sevrage en oxygène | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Dans une étude publiée dans Frontiers in Immunology les scientifiques de l’hôpital Raymond Poincaré, rattachés à l’unité Infection & Inflammation – 2I (UMR-S 1173 Inserm/UPSaclay/UVSQ, Montigny-le-Bretonneux), ont évalué un marqueur biologique simple sur la NFS, les éosinophiles, et notamment leur comportement au cours de l’infection par COVID-19 durant la pandémie de 2020. En effet, dans la littérature, l’éosinopénie (définie par un nombre d’éosinophiles <100/mm3) est associée à un pronostic défavorable des infections, notamment en cas de sepsis y compris chez les patients graves de réanimation. L’objectif de ce travail était d’étudier la cinétique des éosinophiles au cours des 7 premiers jours d’hospitalisation pour pneumonie à COVID-19, et notamment si la correction de l’éosinopénie au cours de l’infection par SARS-CoV-2 est prédictive d’un sevrage en oxygène des patients.

 

Parmi 132 patients, avec un âge moyen de 59,0 ± 16,3 ans, 72% ont nécessité une supplémentation en oxygène, dont 20,5% ont été admis en unité de soins intensifs après un délai médian de 48 heures. La CRP médiane à l'admission était de 79 (26-130) mg/L, tandis que le taux d'éosinophiles était de 10 (0-60)/mm3. La normalisation du taux d'éosinophiles (≥100/mm3) dès le deuxième jour était significativement corrélée à une diminution des besoins en oxygène (<2 L) avec un rapport de risque (HR) = 3,7 [1,1-12,9] (p = 0,04). De même, une CRP<80 mg/L était associée à des besoins réduits en oxygène (p<0,001).

 

Ces données confortent que la sortie d’éosinopénie, y compris dans le cadre d’une infection virale (COVID-19), est un élément en faveur de l’évolution favorable d’une infection respiratoire présumée grave. Les auteurs soulignent la limite de ce travail réalisé sur les données de 2020, qui pourraient mériter d’être vérifiées pour le variant Omicron.

 

Contact : benjamin.davido@aphp.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
July 3, 10:39 AM
Scoop.it!

Les domaines de transactivation des facteurs de pluripotence Oct4, Sox2, Nanog et Esrrb : une première étape dans la compréhension de leur structure et de leur régulation par les phosphorylations

Les domaines de transactivation des facteurs de pluripotence Oct4, Sox2, Nanog et Esrrb : une première étape dans la compréhension de leur structure et de leur régulation par les phosphorylations | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

L’expression de facteurs de transcription de la pluripotence (PluriTF) dans des cellules somatiques peut générer des cellules souches pluripotentes induites. Des chercheurs de l’I2BC (CNRS/CEA/UPSaclay, Gif-sur-Yvette) ont publié dans les Comptes Rendus Chimie de l'Académie des Sciences la caractérisation structurale des régions de transactivation de quatre PluriTFs importants : Oct4, Sox2, Nanog et Esrrb. Ils ont montré expérimentalement par spectroscopie RMN que ces régions sont intrinsèquement désordonnées, sans repliement stable. Elles interagissent avec des partenaires par des interactions classiques ou en favorisant l'émergence de condensats.

 

De nombreuses modifications post-traductionnelles ont été rapportées sur les PluriTFs dans la littérature, dont les rôles sont inconnus. Pour aider à leur étude, les scientifiques ont établi une méthode (i) pour produire des états de phosphorylation bien définis des PluriTFs analysés par RMN, et (ii) les utiliser pour des précipitations par affinité d’extraits de cellules souches, analysées par protéomique quantitative. Ils ont ainsi identifié des partenaires potentiels de Sox2, non-modifiée ou phosphorylée. Cette approche utilise des états de modifications post-traductionnelles bien contrôlés, de manière complémentaire aux analyses BioID.

 

Cette caractérisation donne donc des informations à l'échelle du résidu sur les facteurs de transcription de pluripotence. Elle établit des connaissances précises sur leur nature, et des méthodes pour étudier leurs interactions à l'échelle atomique.

 

Remerciements à: French Infrastructure for Integrated Structural Biology (FRISBI, grant number ANR-10-INSB-05-01) et IR INFRANALYTICS CNRS FR2054.

 

Contact : francois-xavier.theillet@cnrs.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
July 7, 10:22 AM
Scoop.it!

Cervelet et fonctionnement cognitif : des corrélations anatomiques révélées à partir d'un vaste échantillon transdiagnostique

Cervelet et fonctionnement cognitif : des corrélations anatomiques révélées à partir d'un vaste échantillon transdiagnostique | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Une étude collaborative menée par des chercheurs de NeuroSpin a analysé de manière rigoureuse des images d'IRM anatomique issues de 662 sujets jeunes de la cohorte Healthy Brain Network, afin d'évaluer et cartographier différentes caractéristiques de la fonction cognitive liées à la structure cérébelleuse. Les résultats, publiés dans Cerebellum, montrent qu'il existe une association complexe entre les principales fonctions cognitives et certains lobules du cervelet connus pour être impliqués dans des tâches cognitives.

 

Lire la suite de l’Actu CEA Joliot

 

Contact : charles.laidi@cea.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
July 7, 10:55 AM
Scoop.it!

Comment l’humain transforme les communautés d’oiseaux insulaires

Comment l’humain transforme les communautés d’oiseaux insulaires | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

S'il est connu que l’humain introduit des espèces exotiques d’oiseaux sur les îles depuis des milliers d’années, son rôle sur la diversité de ces espèces vient d’être mis en lumière dans une étude parue dans la revue Ecology Letters. Une équipe scientifique internationale, menée par trois scientifiques du Laboratoire Écologie, Systématique et Évolution -ESE (CNRS/UPSaclay/AgroParisTech, Gif-sur-Yvette), a démontré comment l‘humain façonne la diversité des espèces non natives de manière plus marquée que les variables géographiques sur la plupart des 400 îles étudiées.

 

Lire la suite de l’Actu CNRS

 

Contact : celine.bellard@universite-paris-saclay.fr ou clara.marino@universite-paris-saclay.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
July 7, 10:07 AM
Scoop.it!

Laurence Albiges : changer la donne en cancérologie génito-urinaire

Laurence Albiges : changer la donne en cancérologie génito-urinaire | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Laurence Albiges est oncologue médicale, professeure à l’Université Paris-Saclay et cheffe du département de médecine oncologique de Gustave Roussy. Spécialiste en cancérologie génito-urinaire, elle s’intéresse notamment aux nouvelles thérapies pour le cancer du rein métastatique et aux formes rares de carcinomes rénaux, et travaille au développement de programmes de recherche translationnelle. En 2023, elle a été distinguée en tant que Highly Cited Researcher.

 

C’est parce qu’elle est attirée par les sciences du vivant et l’idée de faire de la recherche que Laurence Albiges décide, après l’obtention de son baccalauréat, de se lancer dans des études de médecine à l’Université Paris 5 (aujourd’hui Université Paris Cité). Une motivation assez générale qui, au fil des années et des expériences, se précise. « Dès mes premiers stages, je me suis découvert une appétence très forte pour la prise en charge thérapeutique des patientes et patients. Cette intuition s’est confirmée lors de mes premiers pas en oncologie : outre mon intérêt scientifique pour la compréhension des mécanismes à l’œuvre dans le cadre d’une maladie aussi complexe que le cancer, j’ai tout de suite su que ce qui me plaisait était de me sentir utile auprès de patientes et patients atteints de maladies très graves », explique-t-elle.

 

Lire la suite du portrait sur le site de UPSaclay

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
July 5, 3:52 PM
Scoop.it!

Frédéric Ducongé, lauréat du concours CEA ‘’3 minutes pour une invention’’

Frédéric Ducongé, lauréat du concours CEA ‘’3 minutes pour une invention’’ | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

La finale de l’édition 2024 du challenge CEA  “3 minutes pour une invention” s’est déroulée le 6 juin dernier au musée des arts forains à Paris. L’institut Jacob a été mis à l’honneur grâce à Frédéric Ducongé, chercheur à MIRCen (UMR CNRS 9199, UPSaclay, Fontenay-aux-Roses), qui est monté sur le podium en obtenant la troisième place.

 

Il avait déjà remporté, le 4 avril dernier, le prix du jury du centre CEA Paris-Saclay avec sa méthode de diagnostic de maladies neurodégénératives de type synucléinopathies. Cette fois ci,  c’est au niveau national que son projet a convaincu.

 

Le diagnostic des maladies de Parkinson, de démence à corps de Lewis ou d’atrophie multisystématisée demande généralement un temps d’attente de 2 ans et présente une possibilité d’erreur de 30%. Pour améliorer ce diagnostic, ce laboratoire a breveté une méthode qui utilise un mélange de quinze aptamères ARN qui interagissent avec différentes conformations de fibres pathologiques. Cette méthode pourrait permettre un diagnostic plus précoce et précis de chacune de ces pathologies avec, à la clé, un meilleur suivi et une meilleure prise en charge.

 

Alix Bouvier-Müller qui a réalisé sa thèse à l’école doctorale SDSV est co-autrice de cette invention qui a été réalisée en collaboration avec l’équipe de Ronald Melki.

 

Contact : frederic.duconge@cea.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
July 1, 3:25 PM
Scoop.it!

Claire Thomas-Junius, interviewée dans « Pour la Science » – La biologie de la performance sportive

Claire Thomas-Junius, interviewée dans « Pour la Science » – La biologie de la performance sportive | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Le développement extraordinaire des capacités des sportifs, qui semblent toujours reculer les limites physiques, repose sur une connaissance de plus en plus fine de la physiologie et du corps humain. Sur quelles recherches s’appuie l’entraînement des athlètes ? Et en quoi le sport est-il utile pour préserver ou retrouver une bonne santé ? Claire Thomas-Junius, ancienne athlète de demi-fond, professeuse à l’université d’Évry Paris-Saclay et directrice du Laboratoire de biologie de l’exercice pour la performance et la santé (LBEPS) (UPSaclay/UEVE/IRBA, Evry), a répondu à ces questions à l’occasion d’une conférence organisée le 2 mai dernier par le Collège de France.

 

Au Collège de France, à l’occasion de ce cycle de tables rondes où beaucoup d’historiens interviennent, on découvre que la question de l’histoire du corps est devenue très importante dans la recherche actuelle en de nombreux domaines. Dans le vôtre, entre le moment où vous étiez sportive de haut niveau et aujourd’hui, après avoir gravi tous les échelons de la recherche, avez-vous constaté une évolution dans la connaissance du corps ?

 

Claire Thomas-Junius. Depuis que je baigne dans le monde du sport, j’ai observé de nombreuses transformations, notamment dues au progrès des technologies. Dans les années 1960, on mesurait la consommation d’oxygène et les échanges gazeux avec des masques et des tubes pendant que le sujet courait sur un tapis roulant ou pédalait sur un vieux vélo. Depuis une vingtaine d’années maintenant, on dispose d’outils miniaturisés « embarqués » qui enregistrent divers paramètres sur le terrain, durant les entraînements et les compétitions. À l’appui, plusieurs appareils d’analyse révèlent à partir d’une simple goutte de sang ou de salive nombre d’informations, jusqu’aux différents ARN que peuvent contenir les échantillons. Les chercheurs ont identifié des dizaines de biomarqueurs qui sont extrêmement puissants pour calibrer l’entraînement, mais aussi faire avancer la recherche fondamentale et conduire à des applications des sciences du sport dans le domaine sociétal.

 

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
July 4, 4:20 AM
Scoop.it!

HIV Workshop XVI - September 18-20, 2024

HIV Workshop XVI - September 18-20, 2024 | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

The XVI HIV Workshop is an informal and cost-effective gathering which will be held from September 18th to 20th, 2024, at the Academia Belgica in beautiful Rome (Italy).

 

It will be an occasion to discuss in a friendly atmosphere about a broad repertoire of topics ranging from molecular understanding of HIV replication, viral-host interactions, establishment and reactivation of viral reservoirs, and more.

 

We have an exciting panel of confirmed speakers included in the attached flyer.

 

If you want to present your work, submit your abstract not later than July 31st, 2024 to: hiv.workshop.rome@gmail.com

 

Include in a Word file 

  • title
  • authors (presenter underlined)
  • abstract (arial 12, up to 500 words) 
  • keywords (up to 5 words)

 

Please, name the Word file as follows: Last Name Presenter_HIV workshop.

 

Instruction for payment of the registration fee will be sent to the speakers at a later time. 

 

In the meantime, the key information to note is as follows:

  • Dates: September 18-20, 2024
  • Location: Academia Belgica, Via Omero, 8, 00196 Roma RM, Italy
  • Abstract submission: from June 3rd until July 31, 2024
  • Registration Fee: 140 EUR per person (includes registration, coffee breaks, and lunches)

 

Contact UPSaclay: Alessia Zamborlini (UMR-S 1184 INSERM/UPSaclay/CEA, Fontenay-aux-Roses) member of the organizing committee: alessia.zamborlini@universite-paris-saclay.fr

No comment yet.
Rescooped by Life Sciences UPSaclay from Life Sciences Université Paris-Saclay
July 1, 4:30 PM
Scoop.it!

RAPPEL ! Séminaire exceptionnel de Robert E. Campbell à l'ENS Paris Saclay le mardi 9 juillet 2024

RAPPEL ! Séminaire exceptionnel de Robert E. Campbell à l'ENS Paris Saclay le mardi 9 juillet 2024 | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

L'OI BioProbe invite Robert E. Campbell à donner un séminaire exceptionnel à l'ENS Paris Saclay le mardi 9 juillet amphi 1Z14.

 

Abstract:

 

The ever-broadening selection of high performance fluorescent protein (FP)-based biosensors is revolutionizing our ability to spy on the otherwise invisible world of intracellular signalling and metabolism.

 

In this seminar I will describe our most recent efforts to use protein engineering to make a new generation of genetically encoded biosensors, and chemigenetic biosensors augmented with synthetic molecules, with improved properties and an expanded range of potential applications. Key to this effort is our reliance on the use of directed protein evolution to iteratively and reliably improve the properties of biosensors.

 

These biosensors include ones for inorganic ions such as Ca2+, K+, and Na+, and metabolites such as lactate, pyruvate, and citrate. By creating biosensors with different colors and specificities, we are opening up new opportunities for researchers to use multiplexed imaging to investigate the spatiotemporal interplay of neural activity and neural metabolism in model organisms.


Via Life Sciences UPSaclay
No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
July 9, 9:20 AM
Scoop.it!

Appel à projets PHRC-K 2024 -2025 - Programme hospitalier de recherche Clinique en cancérologie

Appel à projets PHRC-K 2024 -2025 - Programme hospitalier de recherche Clinique en cancérologie | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Le Programme hospitalier de recherche clinique en cancérologie (PHRC-K) finance des projets de recherche dont les objectifs sont :

  • la mesure de l'efficacité des technologies de santé. Dans cet objectif, les recherches prioritairement financées sont celles qui contribueront à l'obtention de recommandations de fort grade1 (essais comparatifs randomisés de forte puissance, méta-analyses d’essais comparatifs randomisés) ;
  • l'évaluation de la sécurité, de la tolérance ou de la faisabilité de l'utilisation des technologies de santé chez l'Homme (exemples : études de phase I et I/II, études de phase IV).

 

En lien avec la stratégie décennale de lutte contre les cancers 2021-2030, les projets portant sur la désescalade thérapeutique (essais cliniques ayant pour objet la réduction de la toxicité et des séquelles des traitements à moyen et à long terme, chez les adultes, les adultes jeunes et les enfants) sont considérés comme prioritaires. La réduction de la toxicité des traitements à moyen et à long terme, s’inscrit dans une démarche de limitation des séquelles et d’amélioration de la qualité de vie des patients. Les essais de désescalade thérapeutique concernent bien sûr les traitements médicamenteux, mais aussi la chirurgie, la radiologie interventionnelle et la radiothérapie.

 

Les résultats des projets devront directement permettre une modification de la prise en charge des patients.

 

Documents

 

Calendrier

La sélection s'effectuera en 2 phases :

  1. Lettre d'intention - date limite de soumission le 8 octobre 2024 - 18h00
  2. Dossiers complets correspondant aux projets présélectionnés uniquement – date limite de soumission 12 mars 2025 - 18h00
  3. Ouverture du portail à partir du 24 juillet 2024
  4. Soumission en ligne via le Portail PROJETS. Seul le coordonnateur d’un projet peut déposer un dossier, après avoir créé ou activé un compte utilisateur – l’identifiant est votre adresse email de référence.
No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
July 1, 4:12 PM
Scoop.it!

Avantages et limites de l’ouverture transitoire de la barrière-hématoencéphalique par le régadenoson pour la délivrance cérébrale de médicaments

Avantages et limites de l’ouverture transitoire de la barrière-hématoencéphalique par le régadenoson pour la délivrance cérébrale de médicaments | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

La barrière hémato-encéphalique (BHE) reste le principal obstacle pour la délivrance de médicaments vers le cerveau. Des études de biologie moléculaire ont montré l’importance des récepteurs à l’adénosine A2A (A2AR) sur la régulation de la perméabilité de la BHE. Les chercheurs de l’unité BioMaps (CEA/CNRS UMR9011/Inserm UMR1281/UPSaclay, Orsay), en collaboration avec l’Université de Paris et MIRCen, ont étudié les caractéristiques de l’ouverture de la BHE par le régadenoson, un agoniste des A2AR utilisable chez l’Homme.

 

Pour cela, ils ont utilisé l’imagerie microTEP pour étudier le passage de molécules radiomarquées de différentes tailles chez le rat, de manière non-invasive. Grâce au [18F]fluoro-desoxy-sorbitol ([18F]FDS), un marqueur de perméabilité de la BHE de petite taille, ils ont montré une ouverture de la BHE effective mais très transitoire (<20 min). Les doses de régadenoson nécessaires à cette ouverture ont été bien tolérées mais sont supérieures à celles utilisées chez l’Homme. Cette ouverture a permis le passage cérébral d’une petite nanoparticule ([89Zr]AguIX) mais pas celles d’un anticorps ([89Zr]mAb). Compte tenu de ses limites, l’ouverture de la BHE par le régadenoson est moins performante que les ultrasons focalisés pour la délivrance de médicaments. L’imagerie TEP permettra d’en vérifier la pertinence et le potentiel thérapeutique chez l’Homme. Toutefois, le régadenoson permet le passage cérébral de petites molécules et offre une approche pharmacologique simple de perméabilisation transitoire de la BHE chez le rat.

 

Lire l'article paru dans Expert Opinion on Drug Delivery.

 

Contact : n.tournier@universite-paris-saclay.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
July 1, 5:08 PM
Scoop.it!

Analyse complète du positionnement des nucléosomes à l’échelle du génome de levure

Analyse complète du positionnement des nucléosomes à l’échelle du génome de levure | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Une équipe de l’I2BC (CNRS/CEA/UPSaclay, Gif-sur-Yvette) a mené une étude approfondie du positionnement des nucléosomes sur le génome de la levure Saccharomyces cerevisiae en analysant des données de séquençage de nouvelle génération par une méthode mathématique initialement développée pour la classification des ondes acoustiques. Une cartographie qui met en évidence le rôle essentiel des complexes de remodelage de la chromatine dans l'organisation globale des nucléosomes, la dynamique de la transcription et la séparation des parties codantes et non codantes du génome.

 

Lire la suite de l’Actu CEA-Joliot et l’article dans PLoS Computational Biology

 

Contact : arach.goldar@i2bc.paris-saclay.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
July 1, 5:11 PM
Scoop.it!

Recombinaison de l’ADN : un verrou cède grâce à AlphaFold2

Recombinaison de l’ADN : un verrou cède grâce à AlphaFold2 | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Dans une étude publiée dans Molecular Cell, des équipes de l’I2BC (CNRS/CEA/UPSaclay, Gif-sur-Yvette), de l’Institut Curie et de l’IRB éclairent la façon dont la nucléase humaine MRN fonctionne. Les prédictions structurales obtenues avec AlphaFold2 et renforcées par des expériences menées in vitro et in vivo mettent en évidence que la protéine Sae2/CtIP phosphorylée crée un réseau d’interactions avec MRN qui favorise la levée de son auto-inhibition.

 

Lire la suite de l’Actu CEA-Joliot

 

Contact : raphael.guerois@i2bc.paris-saclay.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
July 3, 10:25 AM
Scoop.it!

Caractérisation chimique des composés organiques volatils émis par le fumier

Caractérisation chimique des composés organiques volatils émis par le fumier | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Le fumier est un engrais organique utilisé en agriculture en raison de son importante teneur en nutriments qui améliore la fertilité des sols et la croissance des plantes. Outre son rôle bénéfique en tant qu'engrais, le fumier animal représente une source importante de composés organiques volatils (COV), qui jouent un rôle significatif dans la chimie de l'atmosphère. Il est essentiel de comprendre les COV provenant du fumier animal pour évaluer leur impact sur l'environnement, car ils peuvent être à l'origine de la pollution de l'air et des écosystèmes.

 

Dans ce contexte, une étude expérimentale a été réalisée dans le laboratoire ECOSYS (Ecologie fonctionnelle et écotoxicologie des agroécosystèmes, INRAE/AgroParisTech/UPSaclay, Palaiseau) sur différents types de fumiers (vache, cheval, mouton et chèvre). Les COV ont été analysés dans des chambres de simulation atmosphérique couplées à un spectromètre de masse à transfert de protons. Cette étude, publiée dans Journal of Environmental Management, a mis en évidence un large spectre de COV avec 368 composés détectés, quantifiés et classés en différents groupes chimiques. Le fumier de vache présentait les flux d'émission de COV les plus élevés, suivi par les fumiers de chèvre, de mouton et de cheval. Des analyses statistiques ont mis en évidence la nature différente des émissions de fumier de vache, caractérisées par des composés oxygénés et des composés azotés.

 

L'ensemble des données expérimentales obtenues dans cette étude fournit une référence d'inventaire pour les COV et leurs flux d'émission dans les fumiers. En outre, il met en évidence les composés odorants et les COV qui servent de précurseurs d'aérosols atmosphériques.

 

Contact : raluca.ciuraru@inrae.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
July 3, 11:10 AM
Scoop.it!

Les effets paternels non-génétiques sont limités chez les bovins laitiers

Les effets paternels non-génétiques sont limités chez les bovins laitiers | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Les modèles génétiques pour l’analyse des phénotypes chez les animaux d’élevage négligent généralement les effets paternels non génétiques. Cependant, plusieurs études chez les mammifères démontrent que l’environnement paternel peut avoir un effet sur les performances des descendants.

 

Dans une étude publiée dans Genetics Selection Evolution, des scientifiques de l’unité de Génétique Animale et Biologie Intégrative – GABI (INRAE/AgroParisTech/UPSaclay, Jouy-en-Josas, équipe G2B) ont étudié l’impact d’effets paternels non-génétiques sur les performances des vaches laitières dans les races Holstein, Montbéliarde et Normande. Cette étude tire parti du large développement de l’insémination artificielle et de l’information « lot de semence » (taureau x jour de collecte) enregistrée en routine à chaque insémination. Dans ces races, 3 types d’effets ont été étudiés : un stress thermique pendant la spermatogénèse, l’âge du taureau au moment de la collecte de semence, et une approche plus générale pour mesurer la part de variance non génétique expliquée par l’éjaculat d’origine des vaches.

 

Dans cette étude chez les bovins laitiers, les effets paternels non-génétiques observés sont non significatifs ou très faibles (~0,1% à 0,2% de la variance totale). Ces résultats démontrent que l’impact de la transmission d’un contexte paternel à la descendance est bien inférieur à celui de l’information génétique contenue dans le spermatozoïde.

 

Ces travaux réalisés sur un grand nombre d’individus (182 000 vaches par analyse en moyenne) sont en contradiction de certaines publications récentes ayant démontré un impact des effets non génétiques sur le phénotype des descendantes. Deux hypothèses peuvent expliquer ce faible impact : une transmission limitée du contexte paternel à la descendance et/ou une exposition limitée des taureaux d’insémination aux conditions défavorables.

 

Légende Figure : Nombre et proportion d'inséminations animales (AI) avec identifiant de lot d'éjaculat (BI) de 2005 à 2022 dans les races Holstein, Montbéliarde et Normande.

 

Contact : corentin.fouere@inrae.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
July 7, 10:30 AM
Scoop.it!

Un suppresseur de tumeurs qui génère des subnucléosomes

Un suppresseur de tumeurs qui génère des subnucléosomes | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Des biologistes de l’I2BC (CNRS/CEA/UPSaclay, Gif-sur-Yvette), du Centre National de Recherche en Génomique Humaine – CNRGH (CEA-Jacob, Evry), et de l'Université d'Edimbourg ont élucidé le fonctionnement d'un « remodeleur de chromatine » essentiel au contrôle du destin des cellules humaines. Ils ont découvert comment ce remodeleur change la structure et l'accessibilité du matériel génétique en produisant des particules subnucléosomales.

 

Ces résultats paraissent dans Nature Structural and Molecular Biology.

 

Lire la suite de l’Actu CEA Joliot

 

Contact : matthieu.gerard@cea.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
July 1, 5:21 PM
Scoop.it!

Portrait Jeune Chercheur – Gabriel Costa Monteiro Moreira, Chercheur en épigénétique

Portrait Jeune Chercheur – Gabriel Costa Monteiro Moreira, Chercheur en épigénétique | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Gabriel Costa Monteiro Moreira, CR INRAE researcher has joined the laboratoire de Biologie de la Reproduction, Environnement, Epigénétique et Développement - BREED (UMR 1198 INRAE/UPSaclay, Jouy-en-Josas ; équipe Mécanismes épigénétiques et contruction - prédiction des phénotypes - MECP2) in December 1st 2023. Together with his team, Gabriel is interested in identifying epigenetic marks as cellular memory and to assess their contribution to phenotype regulation in bovine in the short term (during fetal development) and long term (postnatal and in adulthood) under the influence of environmental changes.

 

Gabriel holds a PhD in Animal Science from the University of São Paulo (USP, Brazil) and completed part of his doctoral studies at Iowa State University (ISU, USA). Back then, his research focuses on genomics with a significant emphasis on understanding genetic associations with agronomical traits in chickens. By establishing national and international collaborations and analyzing high-throughput sequencing data, Gabriel and his collaborators have identified genomic regions and candidate genes associated with performance traits in chickens.

 

In 2019, Gabriel has moved to Belgium to start his postdoc at GIGA-Unit of Animal Genomics (University of Liège) co-leading with Dr. Carole Charlier, a work package of the H2020 BovReg EU project, responsible for functional and structural genomics annotation of the bovine genome. By applying a wide-range of (epi)genomic assays, together with the consortium partners, Gabriel has established a multi-dimensional map of functionally active regulatory and structural elements in the bovine genome. Still in Liege, Gabriel led a parallel project aiming at studying the two sides of the same coin: (i) one major line of host defense against the mobilization of transposable elements (TE): the PIWI-interacting RNA (piRNA) pathway and (ii) the activity of TE in the bovine germline. Striking results were obtained, unraveling piRNA clusters driven by unfixed/recent TE insertions.

 

Recently, Gabriel has joined the UMR BREED / MECP2 team aiming at investigating the epigenetics of adaptation in ruminants. His aims are the identification of epigenetic modifications reflecting the ante- or peri-natal programming of phenotypes (mostly on the female side); potentially persistent throughout animals’ life and possibly transmitted to the next generation. Taking advantage of his experience on the functional annotation of the bovine genome, Gabriel is strongly involved in the characterization of functional roles of these modifications at the genome level in order to help to better understand how they intervene in the programming of phenotypes.

 

The limits of my language mean the limits of my world.” - Ludwig Wittgenstein

 

Contact: gabriel.costa-monteiro-moreira@inrae.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
July 5, 4:20 PM
Scoop.it!

Université Paris-Saclay : Mehran Mostafavi est élu vice-président recherche

Université Paris-Saclay : Mehran Mostafavi est élu vice-président recherche | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Mehran Mostafavi, professeur de chimie-physique à l'université Paris-Saclay depuis 1996, a été élu vice-président recherche dans l'équipe du nouveau président de l'établissement, Camille Galap. Il a été successivement directeur de l’Institut de Chimie Physique - ICP (CNRS/UPSaclay, Orsay) et directeur adjoint scientifique à CNRS Chimie.

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
July 3, 8:55 AM
Scoop.it!

Stanislas Dehaene, tous les matins sur France Inter : "Une idée dans la tête"

Stanislas Dehaene, tous les matins sur France Inter : "Une idée dans la tête" | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Apprendre est le plus grand talent de l’espèce humaine. Plus encore que des Homo sapiens, nous sommes des Homo docens ! Que se passe-t-il dans notre cerveau, lorsque nous apprenons à marcher, à parler, à lire ou à jouer du violon ?

 

Et, si nous parvenions à mieux maîtriser les algorithmes de notre cerveau pour « apprendre à apprendre » de manière plus efficace ?

 

Certes, l’intelligence artificielle tente à imiter le cerveau, néanmoins pour l’instant, notre cerveau demeure la plus belle des machines, alors, apprenons à en tirer le meilleur parti ! C’est précisément ce que le spécialiste en neuropsychologie, Stanislas Dehaene [directeur du centre Neurospin, professeur au Collège de France et directeur de recherche Inserm au sein de l’Unité de neurosciences cognitives - Unicog (UPSaclay/Inserm/CEA/CNRS, Gif-sur-Yvette)], nous explique en nous plongeant, tous les matins, dans les arcanes du cerveau.

 

Du lundi au vendredi, à 8h55 sur France Inter

 

Réécouter les émissions

No comment yet.
Rescooped by Life Sciences UPSaclay from Life Sciences Université Paris-Saclay
July 7, 10:58 AM
Scoop.it!

RAPPEL ! PhysChemCell2024 - 14-16 octobre 2024 à Henri Moissan (Orsay)

RAPPEL ! PhysChemCell2024 - 14-16 octobre 2024 à Henri Moissan (Orsay) | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

L'OI BioProbe organise la conférence PhysChemCell2024 les 14-15 et 16 octobre 2024.

 

Les conférences plénières seront assurées par les orateurs suivants :

  • Peter Jönsson (Division of Physical Chemistry, Lund University, Suède)
  • Senada Koljenovic (Universitair Ziekenhuis Antwerpen, Antwerp, Belgique)
  • Francesca Pennacchietti (Science for Life Laboratory, KTH Royal Institute of Technology, Suède)
  • Marc Vendrell (Centre for Inflammation Research, Institute for Regeneration and Repair, The University of Edinburgh, UK)

 

Lien pour l'inscription

  • Inscriptions gratuites mais obligatoires avant le 30 Septembre 2024
  • Date limite de soumission des résumés : 31 Août 2024
  • Lieu: Henri Moissan, amphi Hervé Daniel
No comment yet.
Rescooped by Life Sciences UPSaclay from Life Sciences Université Paris-Saclay
July 1, 4:31 PM
Scoop.it!

RAPPEL ! Minisymposium ILLUMINATING LIFE WITH ADVANCED FLUORESCENT PROBES - 11th July 2024

RAPPEL ! Minisymposium ILLUMINATING LIFE WITH ADVANCED FLUORESCENT PROBES - 11th July 2024 | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Minisymposium

 

ILLUMINATING LIFE WITH ADVANCED FLUORESCENT PROBES

 

Thursday 11 July 2024 at Sorbonne University

 

Amphitheatre 25

Campus Pierre et Marie Curie

Sorbonne Université

4 place Jussieu

75005 Paris

 

Program

  • Robert Campbell, University of Tokyo: Genetic and chemigenetic biosensors to spy on cell signaling and metabolism
  • Marie Erard, Institut de Chimie Physique - ICP CNRS/UPSaclay, Orsay: How to combine fluorescent proteins and FRET to probe protein organization at membrane contact sites
  • Joachim Goedhart, University of Amsterdam: Engineering genetically encoded fluorescent probes for fluorescence lifetime imaging microscopy
  • Andrey Klymchenko, University of Strasbourg: Fluorescent molecular and supramolecular probes for biosensing and bioimaging

 

The participation is free.

 

More information: arnaud.gautier@sorbonne-universite.fr or lina.el_hajji@sorbonne-universite.fr

No comment yet.