Life Sciences Université Paris-Saclay
264.5K views | +169 today
Follow
Life Sciences Université Paris-Saclay
BioSphERa • Life Sciences and Health • Health and Drug Sciences • Santé Publique • Sport Mouvement et Facteur Humain
Your new post is loading...
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

FOCUS PLATEFORME : Utilisation du séquençage à haut débit pour étudier l’évolution moléculaire in vitro de l’ADN aux protéines et pour le criblage moléculaire

FOCUS PLATEFORME : Utilisation du séquençage à haut débit pour étudier l’évolution moléculaire in vitro de l’ADN aux protéines et pour le criblage moléculaire | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

En plus de leur rôle dans le stockage et le transfert de l'information génétique, les acides nucléiques (ADN et ARN) sont impliqués dans de nombreuses voies de régulation des processus cellulaires. En effet, ils peuvent former une myriade de structures tridimensionnelles parmi lesquelles certaines peuvent favoriser une activité catalytique ou une interaction avec des protéines ou d'autres partenaires. Des techniques d’évolution moléculaire in vitro ont été développées pour exploiter ces propriétés et identifier des ligands de hautes affinités appelés aptamères.

 

MIRCen/Aptamère est une plateforme rattachée au département MIRCen de l'institut de biologie François Jacob du CEA et localisée sur le site CEA Paris-Saclay de Fontenay-aux-Roses. Elle fournit des méthodologies, équipements et expertises pour la sélection, la caractérisation et l'ingénierie d'aptamères pour des équipes de recherche académiques et des partenaires industriels qui souhaitent utiliser ces macromolécules pour diverses applications : sondes d’imagerie, procédés de bio-purification, kits de diagnostic, ou médicaments. Afin d’améliorer l’identification des aptamères, MIRCen/Aptamère a développé une méthode (PATTERNITY.seq) pour étudier l’évolution moléculaire in vitro à l'aide du séquençage à haut débit. En analysant plusieurs millions de séquences à partir de chaque cycle d’évolution, cette méthode permet d’identifier de meilleurs aptamères en utilisant moins de cycles de sélection. Cette méthode est bien connue par la communauté « aptamère » et la plateforme est actuellement sollicitée tous les mois pour des prestations par des laboratoires du monde entier (USA, Brésil, Allemagne...). Grâce à un soutien de l’ex-département des Sciences de la Vie de l’Université Paris-Saclay (lauréat à l’AAP Petits Équipements de Laboratoire | PEL-SDV-UPSAY-2019), la plateforme s’est d’ailleurs équipée d’un petit séquenceur à haut-débit (iSeq 100 system, ILLUMINA).

 

Jusqu’à présent la méthode PATTERNITY.seq n’avait analysé que des évolutions de structures d’acides nucléiques. Mais, MIRCen/Aptamère a récemment démontré que la méthode pouvait être étendue à l’étude de l’évolution moléculaire de protéines. Pour cela, l’équipe CREAB du laboratoire SyMMES du CEA Grenoble a confié à la plateforme des banques d’ADN issues d’un processus d’évolution de peptides connu sous le nom de « Phage display ». La plateforme a réalisé le séquençage et l’analyse de ces banques et a pu mettre en évidence un enrichissement de certains motifs de peptides qui aurait été difficile à analyser par la méthode de clonage et séquençage classique. La plateforme a également étendu l’utilisation de PATTERNITY.seq à du criblage de banques de composés chimiques marqués par des codes-barres ADN en collaboration avec une équipe du Département de Chimie Moléculaire (DCM), UMR CNRS 5250 de l’Université Grenoble Alpes.

 

L’intérêt du séquençage à haut-débit pour le criblage de composés est donc en pleine expansion et l’expertise de MIRCen/Aptamère dans le traitement et l’analyse de ces données pourra être bénéfique à de nombreux laboratoires. N’hésitez pas à nous contacter !

 

Plug In Labs Université Paris-Saclay : cliquer ICI

Contact : Frédéric Ducongé (frederic.duconge@cea.fr)

 

MIRCen / Aptamère propose des méthodologies, équipements et expertises pour la sélection, la caractérisation et l'ingénierie d'aptamères ADN, ARN ou acides nucléiques résistant aux nucléases. Ces aptamères peuvent servir dans différentes applications comme le développement d'agent de contraste, de procédés de bio-purification, de kit de diagnostic, ou de nouvelles thérapies.La plateforme est ouverte aux prestations ou collaborations avec les industriels ou laboratoires académiques et permet d'identifier des aptamères contre tout type de cible (petites molécules, peptides, protéines, cellules...). En s'assurant de la protection des travaux (brevets, accord de confidentialité, MTA...), nous travaillons en étroite relation avec nos partenaires afin d'être au plus proche de leurs besoins. Un soin particulier est porté sur les protocoles de sélection afin de garantir que les aptamères répondent au mieux à leur utilisation finale. Notre plateforme peut également être utilisée pour caractériser des aptamères en terme d'affinité, de spécificité et d'activité biologique. Récemment la plateforme a développé une méthode (PATTERNITY.seq©) pour améliorer la sélection d'aptamères à l'aide du séquençage à haut débit. Cette méthode permet d'identifier plus rapidement les aptamères et a reçu des prix aux deux derniers congrès internationaux sur les aptamères.

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

La lettre d'information n°25 de Constances

La lettre d'information n°25 de Constances | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

La Covid-19... mais pas seulement !

Les recherches sur la Covid-19 dans la cohorte Constances (UPSaclay/UVSQ/UParis) se poursuivent. Nous avons proposé, en juin 2021, un 5ème questionnaire aux volontaires répondant sur Internet. Une 2ème vague de kits d'auto-prélèvement sanguin a été adressé à des volontaires auparavant testés positifs et à d’autres testés négatifs afin de suivre leur immunité ; il a été aussi proposé aux personnes vivant au sein du foyer d’un sous-groupe de ces volontaires. Constances participe également à plusieurs nouveaux projets qui se mettent actuellement en place portant sur des aspects divers de l’infection, comme le travail, la pollution, la génétique ou la dépression.
Malgré l’importance des travaux sur la Covid-19, la recherche dans Constances continue sur d’autres thèmes. Vous pourrez lire dans ce numéro les 1ers résultats d’une étude sur l’exposition professionnelle aux solvants et les symptômes d'asthme, sur les associations entre rhinite et pollution de l'air, sur l'explosion de l'obésité chez les jeunes adultes...

 

Lire la suite ICI.

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Chateaubriand Fellowship Call for Applications 2022-2023

Chateaubriand Fellowship Call for Applications 2022-2023 | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it
L’appel à candidatures pour le programme de bourse Chateaubriand est actuellement en cours. 
 
Depuis 2016, l’Université Paris-Saclay est partenaire du programme Chateaubriand. Ce programme, porté par l’Ambassade de France aux États-Unis, s’adresse à des doctorants inscrits dans une université américaine qui souhaitent venir effectuer un séjour de recherche de 4 à 9 mois en France. Tous les ans, l’Université Paris-Saclay accueille ainsi une douzaine de doctorants désirant profiter de l’expertise de ses laboratoires de recherche, que ce soit dans les domaines des Sciences, Technologies, Ingénierie, Mathématiques et Santé (STEM) ou des Sciences humaines et sociales (SHS).
 
Vous trouverez ci-dessous les principales règles de fonctionnement de l’appel à candidatures.
 
Eligibility: 
• Candidates must be currently working on their Ph.D. 
• Candidates do not have to be U.S. citizens but must be enrolled in a U.S. institution. 
• Candidates must obtain a letter of support from their advisor(s) in the U.S., as well as a letter of invitation from a professor affiliated with a French university or research institution.
 
Benefits: 
• A monthly stipend of up to €1500 
• Health insurance for the entire duration of the fellowship 
• A round-trip ticket to France 
 
Selection Criteria: 
• Academic relevance of the research project 
• Applicant’s command of the subject 
• Applicant's command of the Literature in the Field 
• Added Value of Research in France 
• Contribution to FR/US Research Dialogue 
 
Date limite :  14 janvier 2022
No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

L'intégrine αV régule l'immunité T CD8 et la réponse à l’immunothérapie anticancéreuse

L'intégrine αV régule l'immunité T CD8 et la réponse à l’immunothérapie anticancéreuse | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Les immunothérapies ciblant le récepteur inhibiteur PD-1 (appelé aussi checkpoint immunitaire) occupent aujourd’hui une place privilégiée dans les traitements anticancéreux en raison de leur efficacité sans précédent et leur faible toxicité par rapport aux thérapies conventionnelles. Cependant, les taux de réponse restent faibles, avec seulement une fraction des patients atteints de cancer du poumon répondant aux anticorps neutralisants anti-PD-1 ou anti-PD-L1. De plus, les mécanismes associés à cette réponse ne sont pas encore clairement identifiés.

 

Des études réalisées au sein de l’UMR-S 1186 (INSERM/UPSaclay/Gustave Roussy, Villejuif) ont montré qu’une sous-population de cellules T, appelées cellules T mémoires résidentes (TRM), infiltre souvent les tumeurs pulmonaires humaines et représente un facteur de bon pronostic de survie. Ces cellules représentent aussi un biomarqueur d’efficacité des immunothérapies ciblant PD-1, et un nombre limité de ces cellules parmi les lymphocytes infiltrant la tumeur (TIL) corrèle avec l’échec des inhibiteurs de checkpoints chez la plupart des patients. Les TRM sont des lymphocytes T activés résidents dans le tissu où ils sont capables de déclencher une réponse spécifique rapide. Ils sont définis par l’expression membranaire des intégrines CD103 et/ou CD49a, ainsi que le marqueur d’activation CD69. Ces TRM co-expriment souvent aussi des récepteurs inhibiteurs, dont PD-1, bloquant leurs activités fonctionnelles et expliquant leur rôle dans la réponse aux anti-PD-1.

 

Il est maintenant admis que le TGF-β contribue à la formation et la persistance des TRM, au moins en partie en induisant l’expression de CD103 (la chaine αE de l’intégrine). Cette cytokine, souvent abondante dans la tumeur, est décrite aussi pour ses effets immunosuppresseurs et son implication dans l’exclusion des lymphocytes T du microenvironnement tumoral. Elle est secrétée sous une forme inactive, liée à la protéine associée à la latence (LAP), et peut être activée par la sous-unité αV des intégrines αVβ6 et αVβ8, souvent exprimées par les cellules cancéreuses et immunitaires. Néanmoins, le rôle de cette intégrine dans la différentiation des TRM et dans la régulation de l’immunité anti-tumorale et la réponse aux inhibiteurs de PD-1 n’est pas connu.

 

Dans un article qui vient de paraître dans Nature Communications, les chercheurs de l’UMR-S 1186 ont montré l’implication de αV dans la maturation du TGF-β et dans la régulation du recrutement des lymphocytes T CD8 dans la tumeur et leur différentiation en TRM CD8+CD103+. Ainsi, une faible expression de cette intégrine sur les cellules tumorales est associée à une meilleure réponse à l’immunothérapie ciblant PD-1 qui corrèle avec une densité accrue de TIL CD8 exprimant CD103 et exerçant une activité cytotoxique spécifique.

 

En conclusion, l’intégrine αV façonne l'infiltrat immunitaire et régule l'immunité T CD8 et la réponse aux l'immunothérapies. Elle est considérée comme un biomarqueur potentiel de réponse aux traitements anticancéreux et son ciblage pourrait permettre d’améliorer le bénéfice clinique des inhibiteurs de checkpoints.

 

Contact : fathia.mami-chouaib@gustaveroussy.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Evaluation multicentrique d'expérience et de la satisfaction des patientes suivies pour un cancer du sein par rapport aux téléconsultations pendant la pandémie de COVID-19

Evaluation multicentrique d'expérience et de la satisfaction des patientes suivies pour un cancer du sein par rapport aux téléconsultations pendant la pandémie de COVID-19 | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Au vu de la précipitation des oncologues à proposer la téléconsultation dans la prise en charge des patients pendant la crise sanitaire liée à la COVID-19, les chercheurs de Gustave Roussy (Villejuif) ont mené une étude de satisfaction concernant la téléconsultation parmi des patientes suivies pour un cancer du sein. Dix-huit centres hospitaliers en France et Italie ont participé à cette étude publiée dans le British Journal of Cancer. Toutes les patientes ayant eu une téléconsultation pendant la première vague de la pandémie ont reçu par mail les questionnaires validés évaluant l’expérience et la satisfaction suite à la téléconsultation (EORTC OUT-PATSAT 35 et Telemedicine Satisfaction Questionnaire [TSQ]).

 

Au total, 1434 participantes ont répondu aux deux questionnaires (38,5%) parmi lesquelles les réponses de 1299 participants ont été analysées. 53% des participants étaient en cours de surveillance oncologique, 22% en cours de traitement anti-cancéreux pour un cancer du sein métastatique et 17% en cours de traitement adjuvant pour un cancer du sein localisé. La moyenne de satisfaction était de 77,4% pour l’EORTC OUT-PATSAT 35 et 73,3% pour le TSQ. 47.4% des participantes avaient une anxiété modérée ou importante. L’analyse multivariée a trouvé une corrélation entre l’EORTC OUT-PATSAT 35 et l’âge, l’anxiété et la modalité de téléconsultation (téléphonique ou vidéo). Le TSQ était corrélé au stade de la maladie et l’anxiété.

 

Débutée en urgence durant la pandémie COVID-19, la téléconsultation est une alternative satisfaisante pour les patientes suivies pour un cancer du sein. La téléconsultation peut être une alternative pour le suivi médical dans des circonstances spécifiques.

 

Contact : barbara.pistilli@gustaveroussy.fr ou elie.el-rassy@gustaveroussy.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Prédire l’évolution : intérêt de l’évolution dirigée pour anticiper la sélection de la résistance au fongicide fenpicoxamide chez le champignon phytopathogène Zymoseptoria tritici

Prédire l’évolution : intérêt de l’évolution dirigée pour anticiper la sélection de la résistance au fongicide fenpicoxamide chez le champignon phytopathogène Zymoseptoria tritici | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Prédire l’adaptation des champignons phytopathogènes à leur environnement est une gageure, en particulier du fait de la grande plasticité de leurs génomes. La littérature décrit une grande diversité de mécanismes permettant l’adaptation aux antifongiques, i.e. la sélection d’isolats résistants. Ainsi, anticiper les chemins adaptatifs les plus probables représente un enjeu fort pour gérer durablement les résistances.

 

Dans une étude parue dans Environmental Microbiology, les chercheurs de l’unité Biologie et Gestion des Risques en Agriculture - BIOGER (INRAE/AgroParisTech/UPSaclay, Thiverval-Grignon) ont utilisé l’évolution dirigée comme nouvelle approche pour sélectionner des mutants résistants au fenpicoxamide, un fongicide inhibiteur du cytochrome b (QiI), chez Zymoseptoria tritici, agent de la septoriose du blé. L’isolement d’individus résistants au fil des générations a permis aux chercheurs d’identifier la substitution G37V comme mécanisme adaptatif le plus probable. En effet, cette substitution, qui entraîne de forts facteurs de résistance au fenpicoxamide in vitro, a été la seule sélectionnée dans les différents fonds génétiques testés. De plus, la modification du codon 37 du cytochrome b est fréquemment impliquée dans la résistance aux QiI chez plusieurs eucaryotes, soutenant le concept d’évolution parallèle.

 

Ces résultats confirment l’intérêt de l’évolution dirigée dans la lutte contre la résistance aux antimicrobiens, chez les procaryotes mais aussi chez les champignons. L’identification des mécanismes adaptatifs, en amont de leur émergence dans les populations naturelles, permettra d’implémenter des stratégies d’utilisation des QiI adaptées pour retarder la sélection des mutants attendus, et ainsi améliorer leur durabilité en évitant les applications inefficaces et inutiles de fongicides. Sur le plan théorique, ces travaux offrent un cadre conceptuel pour comprendre les dynamiques et mécanismes de l’adaptation chez une espèce modèle de la phytopathologie.

 

Légende Figure : Intérêt de l’évolution dirigée dans la gestion de la résistance aux antimicrobiens. A. L’évolution dirigée mime la sélection naturelle de souches résistantes dont la caractérisation permet d’attribuer une valeur prédictive au scénario évolutif, et ainsi associer un risque à cette résistance. B. L’évolution dirigée permet des tester divers régimes de sélection, dont l’efficacité à retarder la sélection de la résistance peut être comparée. C. L’identification d’un mécanisme de résistance permet d’orienter la recherche de substances actives vers des composés qui ne sont pas affectés par ce mécanisme. Ces nouvelles substances actives peuvent alors à leur tour être utilisées en évolution dirigée.

 

Contact : sabine.fillinger@inrae.fr ou anne-sophie.walker@inrae.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Un paysage des prochaines plantes issues des biotech pour relever les défis globaux

Un paysage des prochaines plantes issues des biotech pour relever les défis globaux | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Dans une étude publiée dans New Biotechnology, des chercheurs de l’Institut Droit, Espaces et Technologies – IDEST (AgroParisTech/UPSaclay, Paris), en collaboration avec le Laboratoire de Physiologie Cellulaire & Végétale de Grenoble (Univ. Grenoble-Alpes/CNRS/CEA/INRA) ont identifié dans le monde entier les produits commercialisés ou en développement issus des biotechnologies végétales depuis 2015, notamment en relation avec l'avènement de nouvelles techniques de sélection (« New plant Breeding Technologies », NBTs) telles que l'édition de gènes basée sur le système CRISPR-Cas, ou avec la transgénèse, ainsi que les brevets et ce par catégorie d'applications, c’est-à-dire agronomiques, nutritionnelles, industrielles ou médicales.

 

Comme indiqué sur la figure, les techniques d'édition de gènes apparaissent comme un complément à la transgénèse plutôt qu'un remplacement. Elles favorisent l'émergence de nouvelles entreprises privées. On observe une forte augmentation des produits issus de l'édition de gènes en 2020. Par rapport à la transgénèse, l'édition de gènes s’applique à de nouvelles plantes cultivées (blé, tomate, pois, avocat, citrus) et à d’autres jusqu’ici améliorées par transgénèse (colza, maïs, pomme de terre, soja, orge).

 

Les modifications par transgénèse ou CRISPR-cas concernent surtout des caractères agronomiques comme la résistance à des ravageurs et des maladies, la tolérance à des stress comme la sécheresse, mais aussi nutritionnels ou thérapeutiques (y compris des vaccins contre la Covid-19 par transgénèse).

 

La Chine, et principalement son secteur public, domine de manière écrasante le paysage des brevets, mais pas celui des produits autorisés/commercialisés, qui est dominé par les États-Unis.

 

Ces données indiquent que les environnements réglementaires découragent l'innovation, comme c’est le cas en Europe, ou la favorisent.

 

Légende Figure : Les caractères transgéniques (transfert de gènes ou extinction de gènes) et les caractères modifiés génétiquement qui sont autorisés ou commercialisés dans au moins un pays, ou qui ont fait l'objet d'une autorisation de mise sur le marché ou commercialisés dans au moins un pays, ou qui ont un statut non réglementé aux États-Unis, sont collectés.

 

Contact : agnes.ricroch@universite-paris-saclay.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Les trichomes glandulaires : bioréacteurs pour la production de métabolites spécialisés

Les trichomes glandulaires : bioréacteurs pour la production de métabolites spécialisés | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Le sclaréol, un métabolite spécialisé antifongique produit par la sauge sclarée, Salvia sclarea, est la molécule naturelle végétale de départ utilisée pour l'hémisynthèse de l'ambroxide, un ingrédient utilisé en parfumerie fine. Le sclaréol est principalement produit dans les calices des fleurs de sauge sclarée ; cependant, la localisation cellulaire de la biosynthèse du sclaréol reste inconnue.

 

Afin d'élucider le site de biosynthèse du sclaréol, les chercheurs de l’Institut des Sciences des Plantes Paris-Saclay - IPS2 (CNRS/INRAE/UEVE/UPSaclay, Gif-sur-Yvette), en collaboration avec le Laboratoire de Chimie Moléculaire (LCM, UMR 9168, CNRS, Ecole Polytechnique, Institut Polytechnique de Paris) et le Laboratoire Mécanique des Sols, Structures et Matériaux – MSSMAT (UMR 8579 CNRS/ CentraleSupélec/UPSaclay, Gif-sur-Yvette), ont analysé sa distribution spatiale dans l'épiderme du calice en utilisant l'imagerie par spectrométrie de masse à désorption/ionisation laser (LDI-FTICR-MSI) et ont étudié le profil d'expression des gènes de biosynthèse du sclaréol dans les trichomes glandulaires isolés (GT).

 

Dans leur étude parue dans Horticulture Research, ils ont montré que le sclaréol s'accumule spécifiquement dans les cellules glandulaires des GTs dans lesquelles les gènes de biosynthèse du sclaréol sont fortement exprimés. Ils ont ensuite isolé un mutant glabre et démontré que plus de 90% du sclaréol est produit par les GTs capitonnés de grande taille. Des expériences utilisant le traceur siotopique, 13C-glucose, et des inhibiteurs enzymatiques spécifiques ont également révélé que la voie de biosynthèse du méthylerythritol-phosphate (MEP) était la source principale du précurseur de l'isopentényl diphosphate (IPP) utilisé pour la biosynthèse du sclaréol.

 

Ces résultats démontrent que le sclaréol est un diterpène dérivé du MEP produit par les GTs capitonnés de la sauge sclarée, soulignant le rôle des GTs comme biofactories dédiées à la production de métabolites spécialisés.

 

Légende Figure : Fleur de sauge sclarée et trichomes glandulaires. a, Différents organes de la fleur de sauge sclarée. Ca, calice ; Co, corolle ; Pi, pistil ; St, étamine. échelle : 5 mm. b, c, Micrographie électronique à balayage de la surface d'un calice de sauge sclarée. Différents types de trichomes glandulaires sont observés : LC, trichome glandulaire à large glande ; SC, trichome glandulaire à petite glande ; P, trichome glandulaire peltée. Echelle : 50 µm.

 

Contact : adnane.boualem@inrae.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Impact de la stratégie thérapeutique initiale sur la survie à long terme des patients atteints d’hypertension artérielle pulmonaire (HTAP)

Impact de la stratégie thérapeutique initiale sur la survie à long terme des patients atteints d’hypertension artérielle pulmonaire (HTAP) | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Une dizaine de traitements ciblant 3 voies de la dysfonction endothéliale impliquée dans la pathogenèse de l’hypertension artérielle pulmonaire (HTAP) sont aujourd’hui disponibles pour traiter cette pathologie. Ces traitements peuvent être administrés seuls ou bien associés (au maximum trois médicaments ciblant chacun une voie de la dysfonction endothéliale peuvent être administrés ensemble). Une récente étude publiée dans l’American Journal of Respiratory and Critical Care Medicine coordonnée par les chercheurs du Service de Pneumologie et Soins Intensifs de l’Hôpital Bicêtre (AP-HP/UPSaclay, Le Kremlin-Bicêtre) et l’UMR-S 999 (Inserm/UPSaclay, Hôpital Marie Lannelongue, Le Plessis-Robinson) s’est intéressée à l’impact du choix de la stratégie thérapeutique initiale (monothérapie, bithérapie et trithérapie incluant une prostacycline parentérale) sur la survie à long terme des patients atteints d’HTAP.

 

Ce travail réalisé à partir du registre français des hypertensions pulmonaires a analysé 1611 patients avec une HTAP idiopathique, héritable ou associée à la prise d’anorexigènes, diagnostiquée entre 2006 et 2018. Malgré leur sévérité initiale, les patients initiés en trithérapie avaient la meilleure survie (91% à 5 ans). En revanche, aucune différence n’a été mise en évidence sur la survie des patients initiés en mono ou en bithérapie (61% à 5 ans).

 

Une analyse a été réalisée dans un sous-groupe de patients recevant une prostacycline parentérale en première ligne. Là encore, la survie des patients initiés en trithérapie incluant une prostacycline parentérale était bien meilleure que celle observée avec une monothérapie par prostacycline ou une bithérapie. Ces résultats suggèrent que l’effet observé ne dépend pas uniquement de la prostacycline mais qu’il existe un effet synergique lorsqu’on cible les 3 voies de la dysfonction endothéliale en même temps (la voie du NO, la voie de la prostacycline et la voie de l’endothéline).

 

Ce travail montre, pour la première fois, que le choix de la stratégie thérapeutique initiale impacte fortement le pronostique des patients. Le recours à une trithérapie initiale incluant une prostacycline parentérale semble associée à une meilleure survie, en particulier chez les patients les plus jeunes et les plus sévères.

 

Contact : athenais.boucly@aphp.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Identification d’une signature immunitaire de l’asthme sévère chez l’enfant

Identification d’une signature immunitaire de l’asthme sévère chez l’enfant | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Des chercheurs du Laboratoire d'Immuno-Allergie Alimentaire (SPI/DMTS, CEA-Joliot/UPSaclay, Gif-sur-Yvette), en collaboration avec l'hôpital Necker-Enfants Malades, identifient une signature immunitaire de l'asthme sévère (AS) chez l'enfant, grâce à une analyse globale non ciblée de l'ensemble des constituants immunitaires et inflammatoires présents dans le sang et les lavages broncho-alvéolaires d'enfants souffrant d'AS.

 

Lire la suite de l'Actu CEA-Joliot ICI.

Et les études publiées dans Allergy et Frontiers in Immunology.

 

Contact :  karine.adel-patient@cea.fr

No comment yet.
Rescooped by Life Sciences UPSaclay from Life Sciences Université Paris-Saclay
Scoop.it!

Tatiana Giraud à la séance solennelle de l’Académie des sciences pour la réception des membres élus en 2019 et 2020

Tatiana Giraud à la séance solennelle de l’Académie des sciences pour la réception des membres élus en 2019 et 2020 | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Tatiana Giraud a été élue en tant que Membre de l'Académie des Sciences le 18 décembre 2019 (voir précédente info SdV ICI.) Elle a participé le 12 octobre dernier à la séance solennelle de l’Académie des sciences pour la réception des membres élus en 2019 et 2020. Retrouvez la en vidéo ICI (de 1:36:20 à 1:43:20).

 

Après avoir été diplômée en 1995 de l'Institut National Agronomique de Paris-Grignon, Tatiana Giraud fait une thèse, soutenue en 1998. Elle travaille au CNRS depuis 2001 et a été nommée Directrice de Recherches CNRS en 2009. Elle est directrice adjointe du laboratoire Ecologie Systématique Evolution (ESE) et membre de l'équipe Génétique et Écologie Évolutives. Un des thèmes principaux de ses recherches est l'évolution et la spéciation des champignons et leur capacité d'adaptation dans un milieu changeant rapidement. Elle étudie également l'évolution des chromosomes sexuels et la domestication des champignons utilisés pour la production de fromages.

  

Contact : tatiana.giraud@universite-paris-saclay.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Workshop Allocation des sucres dans la plante - 28-29 octobre 2021, INRAE, Versailles

Workshop Allocation des sucres dans la plante - 28-29 octobre 2021, INRAE, Versailles | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Organisé à Versailles, par l'IJPB (Institut Jean Pierre Bourgin) - INRAE Versailles and and EBI (Ecologie et Biologie des Interactions, CNRS/Université de Poitiers) équipe SEVE (Laboratoire CNRS-University, Transport de sucres et réponses des plantes aux contraintes abiotiques) - Université de Poitiers.

Ce workshop vient en continuité d'une série d'évènements organisés à Poitiers par le même Comité d'organisation (Le phloème dans tous ses états”, 2004, 2012), avec le support de la SFBV (Société Française de Biologie Végétale).

La production de biomasse végétale et la qualité des cultures résultent de nombreux processus. Un des processus majeur consiste en l'allocation des sucres aux différents organes après leur synthèse dans la feuille via la photosynthèse. Ce processus traduit l’équilibre entre consommation, stockage et transport à longue distance des sucres au niveau de la cellule et de l'organe. Il est ainsi aussi associé au métabolisme et à l'homéostasie des sucres. Il caractérise aussi les équilibres énergétiques et métaboliques de la plante, et en conséquence de sa croissance, en réponse à l'environnement. Les travaux les plus récents concernant les facteurs clés impliqués dans la régulation de l'allocation des sucres ont également mis en lumière le rôle du transport des sucres dans l'adaptation de la plante a de nombreux stress biotiques et abiotiques. L'objectif de ce workshop est de réunir des chercheurs, étudiants et sélectionneurs pour discuter des dernières avancées et de leurs applications dans ce domaine

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Un test cognitif numérique pour évaluer les troubles de la prise de décision

Un test cognitif numérique pour évaluer les troubles de la prise de décision | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Proposé par la start-up It’s Brain, MindPulse est un test numérique qui fournit en quinze minutes un rapport complet sur la capacité d'un patient à réagir à un stimulus. Développé en collaboration avec une équipe de l'Institut des neurosciences Paris-Saclay, il mesure précisément des troubles cognitifs liés à de nombreuses pathologies.

 

Lire la suite dans La lettre innovation du CNRS ICI. et la précédente info sur MindPulse ICI.

 

Contact : sylvie.granon@universite-paris-saclay.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Election de Marc Dhenain comme membre titulaire de l’Académie Nationale de Médecine

Election de Marc Dhenain comme membre titulaire de l’Académie Nationale de Médecine | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Marc Dhenain a été élu membre titulaire de l'Académie Nationale de Médecine. Après avoir obtenu un diplôme de Docteur Vétérinaire à l'École Nationale Vétérinaire de Toulouse, Marc Dhenain a soutenu une thèse en 1998. Il a ensuite travaillé au California Institute of Technology à Pasadena (Californie) et a rejoint le CNRS en 2000 puis a été élu à l'Académie Vétérinaire de France en 2014. Il est actuellement Directeur de Recherche du CNRS et dirige l'équipe Imagerie Intégrative Multimodale des Maladies Neurodégénératives et Thérapies du Laboratoire des Maladies Neurodégénératives de MIRCen à Fontenay aux Roses.

 

Marc Dhenain est spécialiste du vieillissement cérébral, de la maladie d’Alzheimer et de méthodes d’imageries telle que l'imagerie par Résonance Magnétique Nucléaire (IRM). Il a démontré que les lésions microscopiques de la maladie d'Alzheimer peuvent être détectées par IRM. Il a évalué plusieurs thérapies pour lutter contre le vieillissement cérébral et la maladie d'Alzheimer. Ses travaux actuels démontrent que les lésions de la maladie d'Alzheimer peuvent être transmissibles et évaluent les impacts de cette transmission sur le fonctionnement cérébral.

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Webinar : How Rodent and NHP Models Support COVID-19 Treatment Development - 16 novembre 2021 à 17h

Webinar : How Rodent and NHP Models Support COVID-19 Treatment Development - 16 novembre 2021 à 17h | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

How Rodent and NHP Models Support COVID-19 Treatment Development

 

16 Novembre 2021 à 17h

 

Inscription obligatoire ICI

 

Oncodesign organise le 16 novembre prochain un webinar en partenariat avec le CEA/IDMIT sur la Covid-19.

 

Ce webinar, en anglais, sera animé par Roger Le Grand | Directeur du CEA/IDMIT et Nicolas Legrand | directeur d’unité d’étude et du laboratoire vivo d’Oncodesign.

 

 

Résumé du webinar :


Preclinical validation of an extended portfolio of prophylactic and therapeutic options against SARS-CoV-2-induced pathologies remains a major challenge for the scientific and medical community. In this context, the high value of several animal models of SARS-CoV-2 infection has been demonstrated to screen a variety of products, such as vaccines, biologics or small molecules (repurposed drugs and new chemical entities). Still, choosing the right animal model might be challenging, based on various modes of action and/or timing of action of the tested molecules.

 

In this webinar, our guest presenters will discuss several case studies to illustrate the features of rodent (golden Syrian hamster, human AC2-expressing mice) and nonhuman primate (NHP) models, which provide different pathology settings (moderate vs. severe COVID-19). These examples will help the attendees in their decision process regarding valid COVID-19 model selection.

There are two main rodent models available to study the effects of potential COVID-19 treatments. SARS-CoV-2 infection of hamsters results in a moderate COVID-19 pathology (transient body weight loss, moderate lung inflammation) with rapid development of a protective immune response (cytokine release, neutralizing antibody response). Lethal models of SARS-CoV-2 infection, linked to severe cytokine-release syndrome, can be obtained using human ACE2-transgenic mouse models.

 

In the NHP SARS-CoV-2 infection, a large number of clinical, biological, virological and immunological parameters can be monitored in a close-to-human setting. In all of these experimental models, prophylactic and therapeutic strategies can be evaluated, depending on each product-specific mode of action.

 

Register for this webinar HERE to learn how to select the most appropriate COVID-19 animal model for preclinical studies.

No comment yet.
Rescooped by Life Sciences UPSaclay from I2BC Paris-Saclay
Scoop.it!

Structuration multi-échelle des chromosomes bactériens

Structuration multi-échelle des chromosomes bactériens | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Une revue publiée dans Annual Review of Microbiology par Virginia Lioy, Frédéric Boccard (I2BC – CEA/CNRS/UPSaclay) et Ivan Junier (TIMC-IMAG – CNRS/Université Grenoble Alpes) synthétise les données actuelles sur la structuration multi-échelle du chromosome bactérien.

 

Il est aujourd’hui clairement établi que les chromosomes bactériens possèdent une organisation bien précise qui permet d’assurer leur fonction et leur maintenance. Les travaux récents ont non seulement confirmé l'organisation multi-échelle du chromosome bactérien, mais ils ont également révélé de nouveaux processus de structuration. En résumé, le surenroulement de l'ADN est organisé en domaines stochastiques de 10 kb eux-mêmes inclus dans des domaines d'interaction chromosomique (CID) de 40 à 300 kb, délimités par de longs groupes de gènes fortement exprimés. La chromatine bactérienne, résultant de l’interaction de multiples protéines associées au nucléoïde (NAP) avec la molécule d'ADN, influence non seulement l'expression des gènes, mais elle module également, en lien avec les complexes SMC bactériens, le repliement et la disposition du chromosome dans la cellule. Bien que différents niveaux de structuration et des acteurs importants sont de mieux en mieux caractérisés, différentes facettes de la conformation, du positionnement et de la chorégraphie des chromosomes bactériens au cours du cycle cellulaire sont encore en cours d’analyse. Les résultats récents ouvrent de nouvelles voies pour une meilleure compréhension des principes et des mécanismes responsables de la structuration 3D du chromosome bactérien.

 

Cette revue passe en revue non seulement les facteurs impliqués dans l'organisation des chromosomes mais également les différents niveaux d’organisation et leurs interactions qui façonnent dynamiquement la structuration 3D du chromosome bactérien.

 

Contact : virginia.lioy@i2bc.paris-saclay.fr


Via I2BC Paris-Saclay
No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Une nouvelle molécule ciblant la machinerie d'épissage

Une nouvelle molécule ciblant la machinerie d'épissage | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Un criblage virtuel d'une librairie de petites molécules, combiné avec des techniques de RMN, de dynamique moléculaire et de biochimie a permis au laboratoire Structure activité des biomolécules normales et pathologiques - SABNP (UMR-S 1204 Inserm/UEVE/UPSaclay, Evry), en collaboration avec la société Synsight, d'identifier un nouveau composé ciblant la machinerie d'épissage des ARNs. Cette molécule, baptisée UHMCP1, cible l'interaction protéine-protéine entre les facteurs SF3b1 et U2AF2 et permet d'interférer avec le mécanisme d'épissage.

 

UHMCP1 sera un outil précieux pour sonder le mécanisme de l'épissage, et un candidat pour freiner la prolifération des cellules cancéreuses porteuses de mutations du spliceosome, qui sont fréquemment associées aux néoplasmes myéloides, aux cancers du sang et à certaines tumeurs solides.

 

L’étude est parue dans FEBS Journal.

 

Contact : alexandre.maucuer@inserm.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Impact de la co-circulation d’autres virus respiratoires sur la surveillance du SARS-CoV-2/Covid-19

Impact de la co-circulation d’autres virus respiratoires sur la surveillance du SARS-CoV-2/Covid-19 | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

La circulation d’autres virus respiratoires saisonniers présentant des symptomatologies communes avec ceux de l’infection par le SARS-CoV-2 peut altérer la qualité de la surveillance du COVID-19, avec des conséquences possibles pour l'analyse en temps réel et un retard dans la mise en œuvre des mesures de contrôle.

 

À l'aide d'un modèle de transmission multipathogène formalisant la co-circulation du SARS-CoV-2 et d'un autre virus respiratoire, les chercheurs de l’équipe Echappement aux anti-infectieux et pharmacoépidémiologie du CESP (UMR-S 1018 Inserm/UVSQ/UPSaclay, Montigny-le-Bretonneux) et de l’Institut Pasteur ont évalué comment une épidémie de virus secondaire peut affecter les indicateurs de surveillance de la COVID19. Dans un article publié dans le Journal of Infectious Diseases ils montrent qu'une épidémie indépendante d’un virus secondaire (comme le rhinovirus ou le VRS) augmente fortement la demande quotidienne en tests de dépistage du SARS-CoV-2 et réduit artificiellement le pourcentage de positivité observé pour le SARS-CoV-2 pendant la durée de l'épidémie. À l'aide d'une étude de simulations, les chercheurs ont évalué dans quelle mesure l'utilisation de tests PCR multiplex sur un sous-échantillon de personnes symptomatiques peut aider à corriger ce biais sur le pourcentage de positivité et améliorer la qualité de la surveillance.

 

Leurs résultats suggèrent que la réalisation d'un test multiplex pour 1000 tests COVID-19 sur des personnes symptomatiques pourrait suffire à maintenir la surveillance des autres virus respiratoires dans la population et à corriger le pourcentage de positivité observé pour le SARS-CoV-2. Par ailleurs, ils soulignent l’impact que peuvent avoir les autres virus respiratoires co-circulant sur la surveillance du SARS-CoV-2. Ils montrent également qu’il est possible de corriger ces biais via l’implémentation systématique de tests PCR multiplexes sur un sous échantillons des individus testés.

 

Contact : lulla.opatowski@uvsq.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Thrombose veineuse cérébrale chez les adolescents

Thrombose veineuse cérébrale chez les adolescents | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Les thromboses veineuses cérébrales (TVC) constituent une pathologie rare qui n’a jamais été étudiée spécifiquement chez l’adolescent. Christian Denier (UPSaclay, AP-HP, Hôpital de Bicêtre, le Kremlin Bicêtre) en collaboration avec ses collègues neurologues d’ile de France et de Bourgogne ont exploré les aspects épidémiologiques, cliniques et paracliniques, prise en charge et évolution dans cette tranche d’âge, chez des patients hospitalisés en Île de France et à Dijon entre 1999 et 2019. Leur nombre a été comparé au nombre de cas recensés par l’assurance maladie en France. Le registre de TVC de l’hôpital Lariboisière permettait d’effectuer des comparaisons avec l’adulte.

 

102 adolescents ont été inclus (52,9% de filles ; âge médian 15,1 ans) ; l’incidence estimée était de 0,37-0,38/100 000 adolescents/an. Les garçons étaient plus jeunes que les filles (âge moyen 14,2 vs 15,6 ans ; p=0,0063). 45,5% des patients avaient un déficit focal initial, des crises épileptiques, ou un coma. Les céphalées étaient moins fréquentes chez les 10-14,5 ans que chez les 14,5-18 ans (p=0,0359), et moins fréquentes que chez l’adulte (p=0,0005). Les garçons étaient admis en réanimation plus souvent que les filles (52,1% vs 24,1% ; p=0,0035). 94,1% des adolescents ont été anticoagulés ; le traitement comportait une procédure endovasculaire (thrombolyse in situ/thrombectomie) dans 2,9% des cas, une craniectomie décompressive dans 4,9% des cas et une dérivation du liquide cérébro-spinal (LCS) dans 6,9% des cas. L’étiologie la plus fréquemment identifiée était une infection locale chez les garçons (18,6%) ou une maladie systémique chez les filles (14,8%). Seul 1,9% des adolescents ne présentaient ni pathologie sous-jacente ni facteur de risque, contre 11,4% des adultes (p=0,0016). L’évolution à 1 an était plus souvent défavorable (mRS ≥2) que chez l’adulte (33,3% vs 11,8% ; p=0,0001).

 

Cette étude, parue dans Neurology, montre que la TVC chez l’adolescent est rare et complexe, avec une épidémiologie spécifique à cette tranche d’âge, notamment des différences de présentation clinique et d'étiologies entre les sexes, et un pronostic fonctionnel moins bon que chez les adultes.

 

Légende Figure : Distribution des TVC en fonction de l'âge et du sexe. La distribution des TVC est présentée en fonction de la catégorie d'âge et du sexe (patients féminins dans le panneau de gauche et patients masculins dans le panneau de droite). La cohorte étudiée est représentée en noir ; la population nationale basée sur le système national de santé français (PMSi) est représentée en gris.

 

Contact : christian.denier@aphp.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Métabolisme et voies de signalisation des acides aminés : cibles potentielles pour le contrôle des infections et de l'immunité

Métabolisme et voies de signalisation des acides aminés : cibles potentielles pour le contrôle des infections et de l'immunité | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Le métabolisme et les voies de signalisation des acides aminés sont impliqués dans la réponse des organismes supérieurs à l'invasion par des agents pathogènes infectieux, microbiens et viraux, par le biais d'interactions avec les processus infectieux et les fonctions immunitaires innées, adaptative et régulatrices. Dans une revue parue dans Nutrition & Diabetes, Daniel Tomé (UMR Physiologie de la Nutrition et du Comportement Alimentaire - PNCA, AgroParisTech/INRAE/UPSaclay, Paris) fait le point sur les données récentes de la littérature.

 

La restriction ou la réplétion des acides aminés, la production de métabolites d'acides aminés, et les voies associées de signalisation, sont des cibles thérapeutiques potentielles pour restreindre l'invasion par les agents pathogènes, et éradiquer l'infection en soutenant la réponse immunitaire initiale tout en limitant une évolution vers une réponse hyper-inflammatoire secondaire délétère.

 

Le contrôle de la réponse immunitaire peut être ciblé via la production d’oxyde nitrique (NO) médiée par la NO-synthétase inductible (iNOS) à partir de l’arginine, l'activité des deux enzymes catabolisant l'arginine et le tryptophane Arg1 et IDO1, la disponibilité pour les cellules immunitaires de différents acides aminés tels que glutamine, cystéine, sérine, ou phénylalanine, ou l'activité de GCN2, le capteur de la restriction d'acides aminés. Le ciblage de l'invasion par des agents pathogènes implique la production de métabolites antimicrobiens dépendant des acides aminés, la disponibilité de la méthionine pour la méthylation et la réplication de l'ARN viral, ou l'activité de la machinerie dépendante de mTOR et son utilisation par certains virus dont les coronavirus pour leur propre synthèse et réplication de protéines.

 

Dans l'ensemble, l'excès d'acides aminés et l'hyperactivation de mTOR apparaissent comme un environnement favorisant l'invasion virale tandis que la privation d'acides aminés et l'activation de GCN2 restreignent l'invasion virale.

 

Contact : tome.daniel@orange.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Analyse de scanners de l’aorte par intelligence artificielle

Analyse de scanners de l’aorte par intelligence artificielle | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Dans un article paru dans European Journal of Vascular & Endovascular Surgery, la société Incepto et les chirurgiens de l’Hôpital Marie Lannelongue (Groupe Hospitalier Paris Saint-Joseph, Université Paris Saclay, Le Plessis-Robinson) ont codéveloppé une nouvelle solution d’intelligence artificielle pour l’analyse des scanners d’anévrismes de l'aorte. Dénommée ARVA (Augmented Radiology for Vascular Aneurysm) et basée sur plusieurs algorithmes de deep learning, cette solution est le premier algorithme qui fournit une mesure complètement automatisée et reproductible du diamètre maximal de l’aorte, paroi externe et thrombus inclus.

 

Cette solution est un nouvel outil pour le radiologue et le chirurgien dans la prise en charge des anévrismes de l'aorte, pathologie dont la prévalence est évaluée entre 4 et 8%. La rupture d'anévrisme survient chez 1 à 3% des hommes âgés de 65 ans et plus. Le taux de mortalité en cas de rupture est de 50% pour les patients hospitalisés (90% si l’on considère tous les patients). La décision chirurgicale de traiter un anévrisme aortique pour le protéger contre le risque de rupture est basée sur les diamètres externes de l’aorte et leur évolution dans le temps, mesurés sur des scanners répétés. ARVA permet de fournir des mesures automatiques des diamètres aortiques par segment (S1 à S7) le long de toute l’aorte, de la racine de l’aorte près du cœur jusqu’à sa division en deux artères iliaques dans l’abdomen.

 

ARVA fournit donc des informations indispensables pour poser l’indication d’intervenir et pour le suivi post-opératoire, notamment lorsque l’intervention a été réalisée par technique mini-invasive par implantation d’une endoprothèse.

 

Contact : s.haulon@ghpsj.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Remplacement des protéines animales dans les aliments : comment tirer parti des propriétés nutritionnelles et gélifiantes des sources de protéines alternatives ?

Remplacement des protéines animales dans les aliments : comment tirer parti des propriétés nutritionnelles et gélifiantes des sources de protéines alternatives ? | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Dans une revue parue dans Critical Reviews in Food Science and Nutrition, Camille Michon et ses collaborateurs de l’UMR SayFood (INRAE/AgroParisTech/UPSaclay, Massy) et des Universités de Montpellier et de Clermont Auvergne proposent, à travers une revue exhaustive de la littérature, une évaluation de toutes les sources protéiques possibles.

 

La concentration en protéines, la composition en acides aminés essentiels ainsi que les macronutriments supplémentaires d'intérêt nutritionnel et énergétique (c'est-à-dire les glucides et les lipides) ainsi que la capacité ou non des protéines à gélifier ont été analysés et mis en relation avec les besoins humains. De nouveaux indices sont proposés pour classer les sources de protéines alternatives en tenant compte de leur équilibre en acides aminés essentiels et de la façon dont il peut changer au cours de la transformation des aliments. Une classification est donnée intégrant de plus la quantité de nourriture et les apports caloriques associés nécessaires pour répondre à nos besoins quotidiens en protéines. Des recettes traditionnelles comme des recettes plus innovantes sont discutées et certaines améliorations, notamment via les mélanges de différentes sources protéiques, sont proposées.

 

Légende Figure : Cartographie des plats traditionnels et de quelques sources protéiques pures en fonction de la quantité à ingérer pour couvrir les besoins protéiques et l’apport calorique correspondant. Le rectangle gris correspond à la cible journalière pour un homme de 70 kg en bonne santé. Les niveaux de gris des symboles du blanc au noir indiquent des niveaux croissant de perte en protéine du fait du déséquilibre des acides aminés essentiels du produit.

 

Contact : camille.michon@inrae.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Portrait Jeune Chercheur – Yann S. Gallot, maître de conférences en physiologie et biologie cellulaire et moléculaire appliquées à l'exercice physique

Portrait Jeune Chercheur – Yann S. Gallot, maître de conférences en physiologie et biologie cellulaire et moléculaire appliquées à l'exercice physique | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

C’est en septembre 2018 que Yann S. Gallot a rejoint l’Université d'Évry-Val-d'Essonne (UEVE), membre de l'Université Paris-Saclay (UPSaclay), en tant que maître de conférences en physiologie et biologie cellulaire et moléculaire appliquées à l'exercice physique, au sein du département Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives (STAPS). Il est rattaché au Laboratoire de Biologie de l'Exercice pour la Performance et la Santé (LBEPS, UEVE/IRBA/UPSaclay, Évry) dirigé par Claire Thomas-Junius.

 

Yann S. Gallot a obtenu une Licence de Biologie Générale et Sciences de la Terre à l'Université Jean-Monnet de Saint-Étienne en 2007, puis un Master de Physiologie et Neurosciences (spécialité : physiologie intégrée en conditions extrêmes) à l’Université Claude Bernard Lyon en 2009. Passionné de physiologie musculaire, il s’est intéressé à la caractérisation des mécanismes cellulaires et moléculaires de la perte de masse musculaire associée au cancer, dans le cadre de son projet de thèse au sein du Laboratoire de Physiologie de l'Exercice. Guidé par Anne Bonnieu et Damien Freyssenet, ses recherches ont mené à la publication d’un article dans Cancer Research, mettant en lumière que l’inhibition de la myostatine est une stratégie efficace pour ralentir la croissance tumorale, prévenir l'atrophie du muscle squelettique et augmenter le taux de survie des souris atteintes de cachexie associée au cancer. Au terme de ces quatre années d’études de troisième cycle universitaire, il a obtenu en 2013, un Doctorat en Biologie et Physiologie à l'Université Jean-Monnet de Saint-Étienne.

 

Désireux d’apprendre l’anglais et avide de nouvelles expériences, Yann S. Gallot s’est envolé pour les États-Unis d’Amérique en 2015 où il a intégré le Département des Sciences Anatomiques et de Neurobiologie à l’Université de Louisville (Kentucky). Au cours de son post-doctorat, sous la tutelle d’Ashok Kumar, ses travaux principaux ont eu pour objectifs la détermination des mécanismes physiologiques et moléculaires de la myogenèse et de la biologie des cellules souches musculaires, les cellules satellite. Il a notamment mis en évidence l’importance majeure de la protéine Myeloid differentiation primary response gene 88 (MyD88), dans la fusion des myoblastes au cours de la myogenèse ainsi que dans l’homéostasie et la fonction des cellules satellites dans le cadre de la régénération des fibres musculaires lésées dans le muscle dystrophique de souris. Ses résultats ont été publiés dans Nature Communications et Human Molecular Genetics.

 

Depuis son recrutement, Yann S. Gallot s’attache à déterminer le rôle des vésicules extracellulaires sécrétées par les fibres musculaires dans la régulation de l’homéostasie du muscle squelettique et dans la communication inter-organes, en collaboration avec Julien Siracusa de l’Institut de Recherche Biomédicale des Armées. De plus, il s’intéresse à la compréhension des mécanismes moléculaires de la perte de masse musculaire associée au cancer et à sa prévention par l’activité physique. Enfin, ses activités de recherche visent à découvrir les fonctions du stress du réticulum endoplasmique et de la réponse aux protéines mal-conformées dans le cadre de la plasticité musculaire. Il a récemment publié une revue de littérature sur le sujet dans International Journal of Molecular Sciences.

 

Au sein de l’UPSaclay, Yann S. Gallot assure principalement des enseignements de physiologie et de nutrition, en niveau Licence et Master. Il est également le responsable pédagogique de la troisième année de Licence STAPS mention Entraînement Sportif sur le campus évryen.

 

« Si longue et si noire que soit la nuit, il vient toujours une heure où enfin le jour se lève. » Sangaré Oumar

 

Contact : yann.gallot@univ-evry.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Prof. Adi Avni, expert en biocapteurs végétaux et en immunité innée des plantes en résidence à l'IPS2

Prof. Adi Avni, expert en biocapteurs végétaux et en immunité innée des plantes en résidence à l'IPS2 | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

L'équipe FLOCAD de l'IPS2 a le plaisir d'accueillir le Professeur Adi Avni, de l'Ecole des Sciences des Plantes et de la Sécurité Alimentaire à l'Université de Tel Aviv, Israël, pour deux mois. C’est un chercheur reconnu dans les domaines de l'immunité innée des plantes et des biocapteurs. Son laboratoire étudie le développement de biocapteurs pour l'agriculture et l'alimentation en utilisant des technologies à l'échelle micro et nanométrique. L'objectif est de développer des capteurs qui seront intégrés sur la plante (c'est-à-dire les feuilles, la tige, la rhizosphère, etc.) pour la détection précoce de divers paramètres (stress biotiques et abiotiques) qui sont des facteurs clés de la chaîne alimentaire. Son projet est basé sur des années de recherche en sciences végétales et en génie électrique et optique, qui lui ont permis de comprendre que l'avenir de la détection fonctionnelle en agriculture dépend de l'association de technologies et de biocapteurs composés d'un ensemble d’éléments biologiques et techniques travaillant de concert pour obtenir le signal le plus pertinent biologiquement et le plus précisément mesurable pour une agriculture de précision efficace. Le deuxième sujet de recherche de son équipe est l'étude de l'induction de l'immunité innée des plantes: la résistance des plantes contre les maladies implique des mécanismes de défense inductibles (immunité innée). Ses recherches portent sur la compréhension de la voie de transduction du signal par laquelle une protéine fongique induit l'immunité innée chez les plants de tomate et de tabac.

 

L'équipe de FLOCAD partage avec lui des objectifs et des sujets communs. Sa visite à l'IPS2 est une excellente occasion d'échanger des compétences et des approches et de développer de nouveaux projets de collaboration.

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Intercontinental Academia 4 - Colloque "Intelligence & Intelligence Artificielle" - 21 octobre 2021

Intercontinental Academia 4 - Colloque "Intelligence & Intelligence Artificielle" - 21 octobre 2021 | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

INFORMATIONS IMPORTANTES

- Conditions : Les inscriptions sont ouvertes via un formulaire en ligne
- Dates : 21 Octobre 2021
- Heure : 14h00 - 18h30
- Lieu : ENS (4 avenue des Sciences - Gif-sur-Yvette)

Organisé par 

- IEA
- Intercontinental academy 
- MSH Paris-Saclay 
- Université Paris-Saclay

PROGRAMME :

14h - Colloque plénier introductif

  • Mot d'ouverture (Pierre-Paul Zalio, Président de l’ENS Paris-Saclay, sous réserve)
  • Trois focus sur nos activités de recherche SHS, SDV et S&I, sur le thème intelligence et intelligence artificielle, présentés par des collègues Saclaysiens :

    - SHS : Daniela Piana (ISP – ENS Paris-Saclay- Université de Bologne)
    - SDV : Stanislas Dehaene (NeuroSpin – CEA)
    - S&I : Alexandre Gramfort (INRIA)
     

15h15 - Pause café

15h45 - Ateliers parallèles

 

Avec Karen Yeung

Interdisciplinary Professorial Fellow in Law, Ethics, and Informatics at the University of Birmingham

  • Daniela Piana, « Algorithmes et justice » 
    ( ISP, ENS Paris-Saclay, Réseau Unesco NetLearning et Maison des Intelligences Sociales et Numériques)
  • Grazia Cecere, « Algorithmes, plateformes et concurrence » 
    (projet MSH Grazia Cecere (IMT Business School), Ulrich Laitenberger (Télécom ParisTech – Département SES)  et Julie Groffe (CERDI / UPSaclay))
  • Paola Tubaro, «  Les vraies voix de l’intelligence artificielle » 
    (projet MSH Paola Tubaro (LRI, UPSaclay),  Ioana Vasilescu (LIMSI UPSaclay) et Antonio Casilli (Télécom ParisTech Département SES))
 

Avec Toshio Fukuda

Professor at the Beijing Institute for Technology; Emeritus professor at Nagoya University

  • Thomas Deneux, “AlphAI, a learning robot to teach Artificial Intelligence"  (projet de Thomas Deneux (NeuroPsi) et la startup Learning Robots)
  • Laurence Devillers, « chaire HUMAAINE : Human-Machine Affective Interaction & Ethics »
    (présentation par l’auteur « Les robots émotionnels »)
  • Sandra Garcia Rodriguez, « apprentissage automatique à partir des flux des données »
    (présentation du projet DATAIA StreamOps)
 

Avec Robert Zatorre

Cognitive neuroscientist; Professor at McGill University, laboratory for Brain, Music, and Sound research (BRAMS)

  • Stanislas Dehaene, « Similarités et les différences entre IA et cerveau humain » 
    (présentation par l’auteur (NeuroSpin, CEA) de son ouvrage « How we learn »)

  • Jean-Pierre Mothet, "Emerging roles of D-amino acids in brain physiology and pathology" 
    (Biophotonics and Synapse Physiopathology' (BioPsy) Team, Laboratoire LuMin)

  • Antonio Di Meglio, "INTERTOX: INTegrated Effort to bette understand and communicate the Risk of breast cancer related TOXicities"
    (Projet DATAIA-MSH; Paul-Henry Cournede, Lab MICS CentraleSupélec / Antonio Di Meglio, Unit INSERM 981, Breast Cander Survivorship Research Program)

17h30 - Conférence plénière "Zaven Paré - De l’interaction avec les robots"

La robotique est un champ d’application dans lequel se projettent tous les fantasmes de l’intelligence artificielle. Le miroir des robots renvoie le reflet de l’embodiment de notre propre complexité en incorporant de l’IA dans des machines à notre image. Mais les robots peuvent aussi être des plateformes d’expérimentation pour étudier nos rapports à l’IA, c’est-à-dire nos relations d’interlocution possible avec des entités présumées intelligentes et qui ne seraient pas biologiques.

Les expérimentations conduites avec des humanoïdes et des androïdes dans des laboratoires de robotique japonais ont montré la pertinence de l’intermédialité de dispositifs tels que des robots dans les recherches sur l’interaction sociale. Il a été constaté que ces machines complexes opéraient comme de véritables plateformes d’enchantement, des outils de médiation susceptibles de devenir des supports de réflexion, capables d’énoncer de nouvelles formes de relations, dans de véritables mises en scène. Un appareil tel qu’un robot peut alors devenir un outil de simulation pour interroger la structure de l’échange, la représentation de comportements et d’expressions, tels que la déférence et le détachement par exemple, ou encore permettre des études comparatives. C’est l’expérience de ces recherches développées au contact de ces premiers humanoïdes qui fut à l’origine de mes travaux dans le domaine du design d'interaction notamment dans le cadre d'études théâtrales et d'anthropologie.

La conférence et les débats seront présentés et clôturés par Pierre Guibentif, qui présentera à cette occasion les activités de la MSH Paris-Saclay et mettra le focus sur l'interdisciplinarité à l'issue d'ateliers plus disciplinaires.

18h30 - Clôture de la journée

Les discussions se tiendront en français et en anglais.

No comment yet.