Life Sciences Université Paris-Saclay
162.3K views | +168 today
 
Scooped by Life Sciences UPSaclay
onto Life Sciences Université Paris-Saclay
Scoop.it!

Des états excités de l’ADN produits par les rayonnements ionisants

Des états excités de l’ADN produits par les rayonnements ionisants | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

La radiobiologie et la photobiologie étudient toutes deux l'interaction des rayonnements avec la matière vivante. La première traite des rayonnements ionisants (rayons X et particules de haute énergie, capables d'ioniser les atomes de la matière). La seconde traite plutôt des effets de lumière, en particulier celle de haute énergie dans le domaine ultraviolet. Il est communément admis que les différences de réponse biologique à ces deux types de stress trouvent leurs sources dans les processus physicochimiques qui suivent immédiatement l’exposition aux rayonnements : les rayonnements ionisants produisent des radicaux libres, qui peuvent provoquer des dommages à l’ADN, tandis que la lumière ultraviolette crée de plus des états électroniques excités dans l’ADN, qui évoluent vers la formation de photoproduits spécifiques.

 

C'est par le développement spécifique d'un canon électronique qu'une collaboration entre l’IRAMIS, l’ISMO, le LPGP et la start up ITeox, a pu conduire une expérience originale (voir article paru dans Scientific Reports) combinant dans un même instrument des impulsions courtes et synchrones d’électrons et de lumière UV-C. L'impulsion d'électrons est de durée picosecondes et comprend typiquement une centaine d'électrons d'énergie de l'ordre de 4 keV. L'impulsion de lumière à 266 nm, dans la gamme de l'ultraviolet, dure une centaine de femtosecondes (~ 10-13 s, avec une intensité de 70 fJ).

 

Par cette méthode on montre que les rayonnements ionisants forment autant d’états excités de l'ADN que les rayonnements UV. Les deux stress présentent donc plus de similarités qu’on ne le pensait jusqu’à présent. Cependant, les états produits par les électrons accélérés sont de plus basse énergie et de plus courte durée de vie que ceux produits par les UV. La nature bien distincte de ces états excités et leurs impacts biologiques restent donc à étudier.

 

Contact : jean-philippe.renault@cea.fr ou marie.geleoc@cea.fr

No comment yet.
Your new post is loading...
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

FOCUS PLATEFORME : La puissance statistique de la cytométrie au service de l’étude de flux ioniques intracellulaires en temps réel

FOCUS PLATEFORME : La puissance statistique de la cytométrie au service de l’étude de flux ioniques intracellulaires en temps réel | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Les biosenseurs fluorescents sont des molécules qui, une fois introduites en cellules vivantes, rapportent un signal biologique spécifique mesurable par imagerie ou cytométrie. La sensibilité et le haut débit de la cytométrie en flux permettent de développer tout un panel d’analyses complémentaires essentielles à la compréhension du processus biologique observé. Les différences d’états physiologiques observées en imagerie alors peuvent être quantifiés en cytométrie. Plus encore, la cytométrie permet des analyses multiparamétriques offrant la possibilité de mesurer plusieurs activités simultanément cellule par cellule. Il est ainsi facile de comparer les résultats obtenus, d’en déduire leur interdépendance ou non, ce qui en fait un outil incontournable pour l’étude de la signalisation cellulaire.

 

La plateforme de cytométrie en flux de l’I2BC (Institut de Biologie Intégrative de la Cellule) est localisée à Gif-sur-Yvette (campus CNRS) et réalise environ 300 prestations par an, pour des partenaires académiques comme privés. Récemment, la plateforme a utilisé son savoir-faire pour étudier en cellule unique de mammifère, les variations de flux calciques intracellulaires via le biosenseur fluorescent Fluo4. Cette sonde se compose d’un fluorophore de type fluorescéine combinée à une entité chélatante (BAPTA-like) spécifique de l’ion calcium ; son intensité de fluorescence est directement proportionnelle à la quantité de calcium présent dans le cytoplasme. Concrètement … Après acquisition de la ligne de base, l’opérateur ajoute directement dans l’échantillon étudié un ou plusieurs agonistes (ATP pour activer les récepteurs purinergiques et induire un flux calcique, ionomycine qui est un ionophore du calcium) et observe en temps réel les variations de fluorescence. Les données acquises sont ensuite analysées avec un script développé en langage R. Ce script permet : i) de faire les moyennes de fluorescence de la population de milliers de cellules chaque seconde, et ii) d’ajuster la courbe obtenue sur un modèle mathématique (dans le cas présent, une simple ou une double sigmoïde) afin d’en déterminer différentes constantes (fluorescences maximales de la première sigmoïde, Fmid ; fluorescence maximale de la seconde sigmoïde, Fmax ; pentes). Avec cette approche complète, il est alors possible de comparer des vitesses de variation de flux ioniques en fonction des agonistes/inhibiteurs utilisés, ou de comparer l’effet de différents environnements sur les réponses cellulaires étudiées. Cette méthode est utilisable avec tous types de cellules en suspension à température ambiante ou avec une plaque thermostatée (voir figure ci-dessus), et un biosenseur spécifique de l’espèce ionique à étudier.

 

N’hésitez pas à nous contacter pour des développements d’approches utilisant des biosenseurs selon vos besoins et questions biologiques.

 

I2BC / Plateforme de cytométrie (I2BC - plateformes IMAGERIE-GIF). Plus de 25 ans de service ! la plateforme réalise environ 300 prestations par an pour divers groupes de recherche appartenant à différents organismes de tutelles ou de sociétés privées. Les publications du service traduisent les nombreuses collaborations développées avec les différents instituts de la communauté Paris-Saclay ainsi qu’avec d’autres partenaires tels que l’IRD, le CIRAD, des universités françaises et étrangères. Son expérience polyvalente et son expertise en sondes fluorescentes permettent d’adapter la cytométrie à des projets très divers issus de laboratoires publics et privés. Son partenariat avec SPS (Labex Saclay Plant Sciences) contribue à une activité importante dans le domaine de la biologie végétale. La plateforme de cytométrie en flux propose la mesure de fluorescence d'un ou plusieurs (> 10) fluorochromes simultanément, cellule par cellule. Cette technologie permet d'étudier: i) le dosage de la quantité d’ADN nucléaire en vue de l’étude de cycles cellulaires et d’endoréplication, ii) le dosage d’ADN à des fins de recherche en écologie et systématique, et d’amélioration des variétés (analyse de ploïdies), iii) le suivi de l’activité génique par l’expression d’un ou plusieurs gènes rapporteurs (tels que celui de la "Green Fluorescent Protein"-GFP et autres protéines fluorescentes), iv) des mesures d’activités métaboliques de la cellule (biosenseurs): dosage de calcium, pH, potentiel membranaire, poussées oxydatives, glutathion..., v) des analyses immunologiques, vi) le tri de cellules animales, de levures, de bactéries, de protoplastes et d’organites cellulaires.

 

Contact : Mickael Bourge (mickael.bourge@i2bc.paris-saclay.fr)

Plug In Labs Université Paris-Saclay : cliquer ICI

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Fonds d'amorçage collaborations de recherche France-MIT

Fonds d'amorçage collaborations de recherche France-MIT | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it
L'édition 2021 de l'appel à projets France- MIT visant à financer l'amorçage de collaborations entre les équipes françaises et du MIT est ouvert jusqu'au 14 décembre 2020. Les candidatures doivent être déposées via le site MIST Global seed fund en coordination avec une équipe du MIT.
No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Biogenèse de la vacuole parasitophore communale hébergeant Leishmania amazonensis

Biogenèse de la vacuole parasitophore communale hébergeant Leishmania amazonensis | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Les leishmanioses sont un groupe de maladies chroniques dans plus de 95 pays sur cinq continents à manifestation cutanée et/ou viscérale générée par une vingtaine d'espèces de protozoaires appartenant au genre Leishmania de la famille des Trypanosomatidae. Sa transmission est vectorielle par la piqure de certaines espèces de petites mouches des sables (phlébotomes) provoquant l’injection de formes métacycliques de promastigotes fusiformes et flagellés qui infectent ensuite les neutrophiles, les macrophages et les cellules dendritiques recrutés au site de la piqure. Dans le macrophage, les promastigotes métacycliques phagocytés sont hébergés dans des phagosomes qui se transforment en vacuoles parasitophores (VPs) communales ou non selon les espèces infectantes. Les promastigotes hébergés se différencient par transformations morphologiques successives en amastigotes aflagellés métaboliquement adaptés à la vie intracellulaire en milieu limité en nutriments et résistants aux systèmes de défense cellulaires. Enfin, cette niche vacuolaire particulière est réplicative permettant aux amastigotes de proliférer.

 

Dans le macrophage, les parasites des espèces du complexe L. mexicana (L. mexicana, L. amazonensis et L. venezuelensis) ont la particularité d’être hébergés dans une très large VP communale formée dans le cytoplasme cellulaire par la fusion homotypique très rapide de tous les phagosomes contenant les promastigotes métacycliques infectants. Les mécanismes cellulaires de la biogénèse de la très large VP communale sont imparfaitement élucidés. Une étude publiée dans Cellular Microbiology a revisité la biogénèse de la VP communale hébergeant L. amazonensis (UMR-S 996 Inserm/UPSaclay, Clamart; UMR 8076 BioCIS CNRS/UPSaclay, Châtenay-Malabry, membres du LabEX LERMIT, et Institut Paris-Saclay d’Innovation Thérapeutique - IPSIT, Microscope Facility (MIPSIT), UMS–US31–UMS3679 INSERM/UPSaclay/CNRS, Châtenay-Malabry).

 

Par le désassemblage pharmacologique des microtubules et l’inhibition par siRNA de l'expression du gène codant pour le moteur moléculaire dynéine, le réseau de microtubules (MTs) du macrophage a été identifié par microscopie confocale à balayage laser et imagerie en 3D comme étant le support des trafics vacuolaires qui opèrent lors de la biogénèse de la VP communale. Les lésions des MTs font que les phagosomes hébergeant les promastigotes métacycliques ne fusionnent jamais et restent dispersés de façon permanente dans le cytoplasme cellulaire obérant ainsi la formation de la VP communale. Cette situation d’hébergement vacuolaire anormal est extrêmement délétère pour les parasites puisque les promastigotes fusiformes flagellés sont arrêtés dans leur différentiation morphologique au stade ellipsoïdal et ne se transforment jamais en amastigotes. Il s’en suit une mort parasitaire massive.

 

Ces résultats permettent de mieux comprendre la mécanistique du mode de vie intramacrophagique spécifique aux espèces du complexe L. mexicana. De plus, ils confortent la pertinence de considérer les VPs communales comme une cible chimiothérapeutique dans le but d’éradiquer les parasites du complexe L. mexicana qui y sont hébergés et protégés (Canton et Kima, 2012, Craig et al. 2017, Lamotte et al. 2017 et 2019).

 

Contact: vanessa.lievin-le-moal@universite-paris-saclay.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Apport de l'imagerie cardiaque par IRM 4D Flow chez des enfants et des adultes ayant une cardiopathie congénitale : expérience d'un centre spécialisé

Apport de l'imagerie cardiaque par IRM 4D Flow chez des enfants et des adultes ayant une cardiopathie congénitale : expérience d'un centre spécialisé | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

La séquence « 4D Flow » est une technique d’imagerie par résonance magnétique. Elle fournit des informations anatomiques et fonctionnelles qui la dédient aux pathologies cardiaques. Peu de données sont disponibles sur l'utilité du 4DFlow CMR en routine et son utilisation reste marginale. Dans une étude parue dans International Journal of Cardiology, fruit d'une collaboration entre l’Unité de radiologie diagnostique et thérapeutique de l’Hôpital Marie Lannelongue (Le Plessis Robinson) et l’Unité médicochirurgicale de cardiologie congénitale et pédiatrique de l’hôpital Necker (Paris), les chercheurs ont étudié son apport pour des pathologies complexes telles que les cardiopathies congénitales.

 

De 2017 à 2019, 187 adultes et 60 enfants, ont été inclus prospectivement, couvrant un large spectre de poids [4,5-142 kg] et d'âge [0,1-67 ans]. Les paramètres recommandés pour chaque pathologie (valvulopathie congénitale, défect septal, cardiopathie complexe, tétralogie de Fallot, anomalies aortiques) ont été évalués par deux lecteurs expérimentés en aveugle. La faisabilité, la fiabilité, la pertinence et la reproductibilité de ces données ont été étudiées.

 

L’imagerie 4DFlow CMR a toujours été un examen de seconde intention et a été contributive chez 91% patients, enfants ou adultes (54/60, 90% ; et 177/187, 95 % ; respectivement ; p = 0,13). L’expérience du centre est apparue comme le facteur prédictif indépendant d’examen contributif, chez les adultes, avec une courbe d’apprentissage linéaire. Chez les enfants, l’expérience du centre a également été identifiée, avec une courbe d'apprentissage de 12 mois, ainsi que l’âge avec un taux de réussite plus bas chez les nouveau-nés.  Les reproductibilités inter et intra individuelles étaient significatives.

 

Ces résultats suggèrent que cette technique fournit généralement une évaluation complémentaire et contributive des cardiopathies congénitales de l’adulte et de l’enfant. Une courbe d'apprentissage existe pour les enfants, particulièrement chez les nouveau-nés.

 

Légende Figure : Vues 4 cavités d'une communication interauriculaire type ostium secundum. L'examen objective un flux diastolique à travers le septum inter-auriculaire provenant de l'oreillette gauche, passant par l'oreillette droite et gagnant le ventricule droit. Dans le cas de cette pathologie, courante et accessible aux techniques d'imagerie conventionnelles, cette unique séquence permet de compiler une somme importante d'informations issues de différents examens. Elle permet ainsi de confirmer le diagnostic, de caractériser son type, d'apprécier ses caractéristiques anatomiques (localisation, taille) et d'estimer ses conséquences fonctionnelles (débits, volumes, fonctions systoliques ventriculaires). Éléments qui la place comme une imagerie de seconde intention nécessaire à la prise en charge des patients complexes tels que ceux ayant une cardiopathie congénitale.

 

Contact : marco.isorni@gmail.com

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Caroline Robert remporte le Women for Oncology Award 2020

Caroline Robert remporte le Women for Oncology Award 2020 | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Bravo à Caroline Robert, médecin, chef de l'unité de dermatologie à Gustave Roussy, chercheuse au sein de l'unité Prédicteurs moléculaires et nouvelles cibles en oncologie (UMR-S 981 INSERM/UPSaclay/Gustave Roussy, Villejuif) et professeur des universités de la faculté de médecine de l'UPSaclay. Son engagement pour la progression de carrière de ses collègues féminines oncologues a été récompensé par la Société européenne d'oncologie médicale.

 

Lire son interview ICI.

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Appel à projets 2021 du Fonds France-Canada pour la Recherche

Appel à projets 2021 du Fonds France-Canada pour la Recherche | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Le Fonds France Canada pour la recherche lance son appel à projets 2021 "Nouvelles collaborations de recherche". Le financement soutient la mobilité des chercheurs et leurs étudiants entre un établissement français et l'une des 20 universités canadiennes membres du FFCR.


Date limite : 13 novembre 2020

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

COVID-19 : la surmortalité par cancers lors de la première vague estimée entre 2 et 5 %

COVID-19 : la surmortalité par cancers lors de la première vague estimée entre 2 et 5 % | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Gustave Roussy a développé un modèle mathématique de simulation pour évaluer les impacts de la pandémie de Covid-19 sur l’organisation des soins de cancérologie et les conséquences en termes de pronostic liées au décalage et aux modifications des prises en charge pendant la période de confinement. Les résultats de la simulation montrent notamment que l’inquiétude des patients quant à la contamination et leur venue plus tardive dans les centres de soins pour recevoir leurs traitements et les retards au diagnostic pourrait se traduire par une augmentation de la mortalité par cancer entre 2 et 5 % à 5 ans. Ce sur-risque pourrait augmenter en cas de deuxième vague et il sera important de tout mettre en œuvre pour maintenir le diagnostic et l’offre de soins en cancérologie.

 

Ces travaux, présentés au congrès virtuel de l’ESMO 2020 par Aurélie Bardet ont été réalisés par le Service de Biostatistique et d’Epidémiologie de Gustave Roussy et l’équipe Oncostat du CESP, U1018, Inserm, Université Paris-Saclay, labellisée par la Ligue contre le cancer. 

 

Lire la suite ICI.

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Soigner les maladies sanguines et métaboliques

Soigner les maladies sanguines et métaboliques | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

L’équipe de l’unité Integrare (UMR 951, Inserm/Généthon/Université d’Evry) dirigée par le Dr Amendola décrit dans la revue Nature Communications une stratégie innovante d’édition génomique visant à modifier les cellules souches hématopoïétiques, cellules à l’origine de toutes les cellules sanguines. L’objectif est d’aboutir à l’expression de différentes protéines thérapeutiques dans le sang et d’ouvrir ainsi la voie au traitement de maladies génétiques sanguines, comme l’hémophilie ou les maladies métaboliques.

 

La plateforme conçue par les chercheurs repose sur la technologie CRISPR-Cas9. Elle consiste à modifier ex vivo des cellules souches hématopoïétiques afin d’obtenir la production de protéines dans la lignée cellulaire érythroïde, productrice des globules rouges. Grâce à la précision du ciseau moléculaire CRISPR-Cas9, les gènes d’intérêt thérapeutique sont insérés en amont des gènes de l’α-globine, afin d’être sous le contrôle du promoteur/activateur présent de manière endogène dans les cellules érythroïdes (cf. schéma).

 

La méthode a l’avantage de maximiser la production de protéines en combinant la force du promoteur et le nombre de cellules productrices. En effet, les cellules érythroïdes sont les plus abondantes dans la descendance des cellules souches hématopoïétiques.

 

En utilisant cette technique, les chercheurs de l’équipe ont démontré que les érythroblastes modifiés expriment et sécrètent les protéines thérapeutiques, qui conservent leur activité enzymatique. En étant sécrétées dans le sang, les protéines sont captées par les cellules malades et corrigent le défaut métabolique des cellules du patient.

 

La plateforme pourra être utilisée pour traiter de nombreuses maladies génétiques humaines, comme l’hémophilie ou les maladies métaboliques, ainsi que des maladies non génétiques.

 

Contact : veronique.leboulch@genopole.fr ou mamendola@genethon.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Altérations de l'excitabilité nerveuse périphérique dans un modèle expérimental de souris d'encéphalomyélite auto-immune pour la sclérose en plaques

Altérations de l'excitabilité nerveuse périphérique dans un modèle expérimental de souris d'encéphalomyélite auto-immune pour la sclérose en plaques | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Dans le cadre d’une collaboration entre l’Institut des sciences du vivant Frédéric Joliot du CEA de Saclay (SIMoS, NeuroSpin et BioMaps) et l’Institut Butantan de Sao Paulo (Brésil), des chercheurs ont mis en évidence des altérations fonctionnelles et morphologiques du système nerveux périphérique (SNP) chez un modèle murin expérimental de sclérose en plaques (SEP), une maladie auto-immune démyélinisante caractérisée par une infiltration de cellules mononucléées dans le système nerveux central (SNC). Ces travaux, publiés dans la revue Journal of Neuroinflammation, représentent une avancée notable dans l’étude de cette maladie car la perte d'auto-tolérance immunologique au peptide MOG (pour Myelin Oligodendrocyte Glycoprotein) chez les patients atteints de SEP peut être attribuée à l'expression restreinte de cet antigène dans l'environnement immunologiquement privilégié non seulement du SNC mais aussi du SNP.

 

L'encéphalomyélite auto-immune expérimentale (EAE) est le modèle murin expérimental de SEP humaine le plus couramment utilisé et le plus pertinent, d’un point de vue clinique, car il reproduit chez l'animal les altérations anatomiques et comportementales observées chez l'homme atteint de cette maladie, incluant notamment l'inflammation du SNC, la démyélinisation des neurones et les anomalies motrices. Une évaluation multiple de l'excitabilité nerveuse périphérique, entreprise in vivo au moyen d'une méthode électrophysiologique peu invasive, révèle que des anomalies fonctionnelles, caractéristiques d’un processus de démyélinisation, se produisent au niveau du SNP de souris EAE, 2 et 4 semaines après leur immunisation avec le peptide MOG. En accord, l'épaisseur de la gaine de myéline des nerfs sciatiques des souris EAE, déterminée in vitro en utilisant la microscopie électronique à transmission, est réduite par rapport à celle des animaux témoins (CFA).

 

Contact : evelyne.benoit@cea.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Identification de résidus histidines jouant le rôle d’interrupteurs moléculaires lors de la transition structurale induite à bas pH de la glycoprotéine du virus de la stomatite vésiculaire (VSV)

Identification de résidus histidines jouant le rôle d’interrupteurs moléculaires lors de la transition structurale induite à bas pH de la glycoprotéine du virus de la stomatite vésiculaire (VSV) | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

La glycoprotéine du VSV (G) joue un rôle essentiel lors de l’entrée du virus dans la cellule hôte. Tout d’abord, c’est elle qui va reconnaitre le récepteur du virus puis, après endocytose de la particule virale, déclencher la fusion entre les membranes cellulaire et endosomale. Cette fusion est catalysée par un important changement de conformation de G depuis sa forme pré-fusion vers sa forme post-fusion lors de l’acidification de l’intérieur de la vésicule d’endocytose. La transition structurale ayant lieu autour de pH 6,3, il était suggéré que la protonation de résidus histidine dont le pKa se situe autour de 6,5 pouvait jouer un rôle clef.

 

Une étude parue dans Cell Reports menée par l’équipe « Rhabdovirus » de l’I2BC a analysé de façon systématique le rôle des résidus histidine présents dans la séquence de G. Les résultats mettent en évidence le rôle essentiel de l’histidine 407, largement conservée dans l’ensemble de la famille des rhabdovirus. Par ailleurs, la sélection de mutations compensatrices localisées à distance de l’histidine 407, ainsi qu’une nouvelle structure cristalline de la forme pré-fusion étendant notre connaissance de l’organisation C-terminale de G, permettent de préciser le chemin suivi et les intermédiaires formés durant la transition structurale.

 

Ce travail améliore notre compréhension du fonctionnement des machineries fusion virales de classe III, une classe qui contient aussi la machinerie de fusion des herpesvirus et des baculovirus, parmi lesquelles la glycoprotéine G est la mieux caractérisée.

 

Enfin, comme G est la glycoprotéine virale la plus utilisée pour adresser un cargo à une cellule cible d’intérêt (notamment lors de l’utilisation de vecteurs lentiviraux pseudotypés) et que le VSV est un virus utilisé pour ses propriétés oncolytiques, ces travaux ouvrent aussi des perspectives dans le domaine des biotechnologies avec des retombées intéressantes en cancérologie.

 

Contact : yves.gaudin@i2bc.paris-saclay.fr ou aurelie.albertini@i2bc.paris-saclay.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Un régime méditerranéen est associé à une diminution du risque de polyarthrite rhumatoïde chez les femmes fumeuses : données de la cohorte prospective E3N

Un régime méditerranéen est associé à une diminution du risque de polyarthrite rhumatoïde chez les femmes fumeuses : données de la cohorte prospective E3N | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Le régime méditerranéen (RM), largement répandu au sud de l’Europe, comprend une part importante de fruits, de légumes, de produits céréaliers, de poisson, d’huile d’olive, et une part réduite de produits laitiers et de viande. Il a été associé à une diminution du risque de mortalité toute cause confondue, de maladies cardiovasculaires ou de néoplasies. Par sa teneur en antioxydants et en acides gras insaturés, son effet bénéfique sur l’activité de la polyarthrite rhumatoïde (PR) a été suggéré. Cependant, son rôle protecteur face au risque de PR reste inconnu. Dans un étude parue dans Arthritis & Rheumatology les chercheurs du service de Rhumatologie de l’Hôpital Bicêtre (UMR-S 1184 UPSaclay/INSERM/CEA, Le Kremlin Bicêtre) et du CESP (UMR-S 1018 UPSaclay/INSERM, Villejuif)ont étudié l’association entre une alimentation de type méditerranéenne et le risque de développer une PR.

 

La cohorte E3N (Etude Epidémiologique auprès des femmes de la Mutuelle générale de l’Education Nationale) est une cohorte française, suivant 98,995 femmes depuis 1990 de manière prospective. Parmi les femmes qui ont complété un questionnaire alimentaire détaillé, les chercheurs ont estimé leur consommation de neufs groupes alimentaires (fruits, légumes, produits céréaliers, légumineuses, poisson, huile d’olive, produits laitiers, viande, alcool), et calculé un score d’adhérence au régime méditerranéen en fonction de ces neufs groupes. Les cas auto-rapportés de PR ont été validés par un processus utilisant un questionnaire de validation spécifique et des données de remboursements médicamenteux. Les hazard ratios (HR) et leurs intervalles de confiance (IC) ont été estimés par des modèles de Cox, en prenant l’âge en échelle de temps, ajustés avec les facteurs de risque connus de PR et les potentiels facteurs de confusion. Le tabac étant un facteur de risque majeur de PR, des analyses stratifiées sur le statut tabagique ont également été réalisées.

 

Parmi 62 629 femmes, 480 cas de PR incidents ont été identifiés, survenant après une moyenne de 11,7 ans après le questionnaire alimentaire. Sur l’ensemble de la population, le score d’adhérence au méditerranéen n’était pas significativement associé au risque de PR (HR = 0,86 pour un score méditerranéen de 6-9 versus 0-3 ; IC95% 0,67-1,09 ; Ptendance = 0.09). Cependant, chez les femmes fumeuses (tabagisme ancien ou actif), un score méditerranéen élevé était associé à une diminution du risque de PR (HR = 0,77 pour un score méditerranéen de 6-9 versus 0-3 ; IC95% 0,53-1,05 ; Ptendance = 0,03) alors que cette association n’était pas retrouvée chez les non-fumeuses.

 

En conclusion, une alimentation de type méditerranéenne pourrait réduire le risque de PR chez les femmes fumeuses et contrebalancer le surrisque induit par la cigarette.

 

Contact : raphaele.seror@aphp.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Consommation d’agrumes et risque de cancers de la peau

Consommation d’agrumes et risque de cancers de la peau | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Très récemment, une série d’études américaines a mis en évidence un risque accru de mélanome et de carcinomes cutanés associé à la consommation d’agrumes, notamment en cas d’exposition aux UV importante. Ces associations sont plausibles biologiquement, étant donné le caractère phototoxique et photocarcinogène des furocoumarines contenus en grande quantité dans les agrumes ; cependant, peu d’études prospectives sont disponibles pour confirmer ces résultats.

 

Dans ce contexte, les chercheurs du CESP (UMR-S 1018 INSERM/UPSaclay/UVSQ, Villejuif) ont étudié les associations entre la consommation d’agrumes et le risque de cancers cutanés dans la cohorte européenne EPIC. Après 14 ans de suivi, 8 448 cas de cancers cutanés ont été identifiés parmi les 270 112 participants inclus. Leurs résultats, parus dans le European Journal of Epidemiology, ont suggéré que la consommation totale d’agrumes (fruits frais et jus) était linéairement et positivement associée au risque de cancers cutanés, particulièrement de carcinome baso-cellulaire (CBC) et de carcinome spino-cellulaire (CSC). Les analyses stratifiées ont montré que la consommation d’agrumes fruits frais était positivement associée au risque de mélanome, tandis que la consommation de jus d'agrumes était associée au risque de carcinomes cutanés (CBC et CSC).

 

Bien que d’autres études soient nécessaires en raison du manque d’information sur les facteurs de risque de cancers cutanés dans cette étude, en particulier de l'exposition aux UV, ainsi que sur le type d'agrumes, les résultats de cette étude confirment les recherches précédentes dans des populations américaines. Cependant, davantage de recherches sont nécessaires afin de confirmer ces relations et d’examiner les mécanismes de phototoxicité des aliments riches en furocoumarines.

 

Contact : yahya.mahamat-saleh@gustaveroussy.fr ou marina.kvaskoff@gustaveroussy.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

« Rien n’indique que nous accepterons des règles plus contraignantes demain », estime Emmanuel Hirsch, professeur d’éthique médicale

« Rien n’indique que nous accepterons des règles plus contraignantes demain », estime Emmanuel Hirsch, professeur d’éthique médicale | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Emmanuel Hirsch, professeur d'éthique médical à l'Université Paris-Saclay, a dirigé un ouvrage collectif sur les enjeux de la pandémie. Il répond aux questions de « 20 Minutes »

 

Lire la suite ICI

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Biodiversité en danger : quelle réponse économique ? 

Biodiversité en danger : quelle réponse économique ?  | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it
L’effondrement de la biodiversité est sans appel, en France comme dans le monde et les politiques de protection ont des résultats décevants. Dans cette nouvelle Note du CAE, Dominique Bureau, Jean‐Christophe Bureau et Katheline Schubert s’appuient sur les diagnostics les plus récents pour proposer une approche économique intégrant la production de valeur de la biodiversité et des instruments d’intervention réglementaires et fiscaux efficaces. Ils recommandent également de saisir l’opportunité du plan de relance suite au Covid‐19 pour investir dans des actions d’aménagement favorables à la biodiversité et génératrices de co‐bénéfices, et de s’appuyer sur une stratégie nationale plus unifiée et déclinée aux différents échelons territoriaux. Ils préconisent enfin de mieux réguler les échanges commerciaux notamment en renforçant les inspections pour limiter les importations d’espèces invasives et le contrôle des clauses environnementales liées à la biodiversité dans les accords commerciaux préférentiels.

Cette Note a été présentée aux cabinets du Président de la République, du Premier ministre, du Ministre de l’Economie et des finances, de la Ministre de la Transition écologique et de la Secrétaire d’Etat chargée de la biodiversité les 3, 4 et 8 septembre.
No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Neuroanatomie fonctionnelle du traitement des nombres

Neuroanatomie fonctionnelle du traitement des nombres | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Le traitement des nombres chez l’humain comporte de multiples facettes. Des capacités aussi variées, comme comment estimer le nombre d’objets dans une scène visuelle ou comment résoudre un problème d’arithmétique mentale, dépendent de l’activité au sein du cortex pariétal humain. Mais est-ce la même région précise ou y a-t-il des sous-régions pour différents aspects du traitement numérique ? La faible résolution spatiale et le moyennage volumique à travers des sujets effectués dans la plupart des études d’IRMf ne permettent pas d’établir une correspondance très exacte entre activations et des sous-régions spécifiques.

 

Des chercheurs de NeuroSpin (CEA-Joliot, Saclay) ont acquis des données d'imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (IRMf) à ultra-haut champ (7 Tesla) et ont analysé les activations lors des différentes tâches, impliquant la perception des nombres ou des opérations numériques, par rapport aux repères anatomiques et fonctionnels sur la surface corticale. Les résultats révèlent que le sillon intra-pariétal est hétérogène : sa partie supérieure/médiale répond préférentiellement au traitement visuel d'ensembles concrets d'objets, alors que la partie latérale/inférieure est recrutée lors d'opérations mentales (telles que le calcul et la comparaison quantitative). La première de ces régions coïncide avec une série de représentations du champ visuel et pourrait être l'équivalent des régions traitant le nombre d'objets chez les singes, alors que la seconde semble être une région distincte et potentiellement spécifique aux humains.

 

Ces résultats, parus dans la revue Neuroimage. affinent notre compréhension de la façon dont le traitement des nombres s’insère dans l’organisation générale du cortex pariétal humain. L’approche méthodologique utilisée parait prometteuse aussi pour des applications dans d’autres domaines de la cognition.

 

Légende figure : à gauche - illustration des tâches cognitives ; à droite - activation sur la surface corticale gonflée lors du traitement visuel des nombres d’objets, de la comparaison quantitative, et du calcul mental.

 

Contact : evelyn.eger@cea.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Thérapies innovantes pour les hémoglobinopathies

Thérapies innovantes pour les hémoglobinopathies | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Les hémoglobinopathies sont les maladies génétiques héréditaires les plus fréquentes au monde. Elles résultent de mutations dans le gène b-globine conduisant à un défaut de production ou de structure de l’hémoglobine adulte. Il en résulte une dépendance transfusionnelle totale chez les patients b-thalassémiques majeurs et des crises vaso-occlusives extrêmement douloureuses, parfois mortelles, chez les patients drépanocytaires.

 

Le transfert du gène β-globine dans les cellules souches hématopoïétiques, cellules capables de donner naissance aux globules rouges entre autres, a fait l’objet d’intenses recherches au cours des quarante dernières années. De nombreuses difficultés ont été surmontées grâce à une recherche très active pour comprendre la physiopathologie, les mécanismes de contrôle de l’expression des gènes de globine, la biologie des cellules souches hématopoïétiques, pour mettre au point les modèles animaux et les outils du transfert efficace du gène β-globine par l’intermédiaire de vecteurs lentiviraux, dérivés du virus du SIDA. D’autres technologies, basées sur l’utilisation de nucléases (CRISPR/CAS par exemple) ou d’ARN interférents, ont également mais plus récemment fait l’objet d’un intérêt majeur dans le domaine des hémoglobinopathies.

 

Au total, près de 25 essais cliniques sponsorisés par près d’une dizaine d’entreprises de biotechnologie ainsi que par des fonds publics, ont démarré en moins de dix ans. Ces travaux stimulant ont conduit à l’obtention d’une autorisation de mise sur le marché d’un produit de thérapie génique, le ZyntegloTM, en Europe. Nul doute que d’autres produits également prometteurs obtiendront une autorisation dans les prochaines années. Le suivi à long terme des patients permettra de définir plus précisément l’efficacité et les risques associés à ces traitements. Les résultats de recherches en cours permettent d’envisager d’ores et déjà des points d’amélioration.

 

Ce sont l’ensemble de ces sujets qui sont abordés dans une revue parue dans BioDrugs par Emmanuel Payen et ses collaborateurs de l’UMR-S 1184 IMVA-HB (CEA-Jacob/INSERM/UPSaclay, Fontenay aux Roses).

 

Contact : emmanuel.payen@cea.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

FRM - Amorçage de jeunes équipes

FRM - Amorçage de jeunes équipes | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

La Fondation pour la recherche médicale finance à hauteur de 1,8 million d'euros un appel à projets destiné à de jeunes chercheurs désireux de rejoindre une structure de recherche française pour créer une nouvelle équipe.

 

Date limite de candidature : 29 octobre 2020.
Consulter le programme et la notice explicative.
Postuler.

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

DREES : appel à projets autour du suicide

DREES : appel à projets autour du suicide | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

La Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES) lance un appel à projets de recherche sur les conduites suicidaires.

 

Montant : 100 000 € par projet

Date limite : 4 décembre 2020

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Fondation Maladies Rares / association HPN France : appel à projets

Fondation Maladies Rares / association HPN France : appel à projets | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

L’association HPN France lance un nouvel appel à projets 2020 pour soutenir la recherche fondamentale et la recherche clinique sur l’hémoglobinurie paroxystique nocturne (HPN) et l’aplasie médullaire idiopathique (AMI), en partenariat avec la Fondation Maladies Rares.
Montant : 15 000 €

 

Date limite de candidature : 20 septembre 2020

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Biodiversité en danger : quelle réponse économique ?

Biodiversité en danger : quelle réponse économique ? | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

L’effondrement de la biodiversité est sans appel, en France comme dans le monde et les politiques de protection ont des résultats décevants. Dans cette nouvelle Note du CAE, Dominique Bureau, Jean‐Christophe Bureau (AgroParisTech/UPSaclay) et Katheline Schubert s’appuient sur les diagnostics les plus récents pour proposer une approche économique intégrant la production de valeur de la biodiversité et des instruments d’intervention réglementaires et fiscaux efficaces. Ils recommandent également de saisir l’opportunité du plan de relance suite au Covid‐19 pour investir dans des actions d’aménagement favorables à la biodiversité et génératrices de co‐bénéfices, et de s’appuyer sur une stratégie nationale plus unifiée et déclinée aux différents échelons territoriaux. Ils préconisent enfin de mieux réguler les échanges commerciaux notamment en renforçant les inspections pour limiter les importations d’espèces invasives et le contrôle des clauses environnementales liées à la biodiversité dans les accords commerciaux préférentiels.

 

Cette Note, accompagnée des trois focus techniques ci-dessous) a été présentée aux cabinets du Président de la République, du Premier ministre, du Ministre de l’Economie et des finances, de la Ministre de la Transition écologique et de la Secrétaire d’Etat chargée de la biodiversité les 3, 4 et 8 septembre. Outre Jean-Christophe Bureau, ont participé à la rédaction de ces documents puisque ont participé pour UPSaclay Jane Lecomte, H. Levrel, A. Rambaud, Nathalie Frascaria et Vincent Martinet.

 

Télécharger les documents associés
No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Le remodelage de la matrice extracellulaire (MEC) est associé à une augmentation de la force musculaire suite à une surcharge du muscle plantaris chez la souris

Le remodelage de la matrice extracellulaire (MEC) est associé à une augmentation de la force musculaire suite à une surcharge du muscle plantaris chez la souris | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Le remodelage de la matrice extracellulaire (MEC) est une caractéristique des dystrophies musculaires qui survient en réponse à une blessure chronique des fibres musculaires. Le paradigme actuel considère que ce remodelage induirait une fibrose qui serait nuisible à la fonction du muscle dystrophique. Certains essais cliniques sont en cours chez des patients atteints de dystrophies musculaires dans le but de diminuer la fibrose musculaire et de stimuler la croissance des fibres musculaires en interférant avec la signalisation TGF-β, en utilisant soit le blocage de la myostatine, soit l'halofuginone.

 

Dans une étude parue dans Neuropathology and Applied Neurobiology, Amalia Stantzou, Helge Amthor et leurs collaborateurs du Laboratoire Biothérapie des Maladies du Système Neuromusculaire (UVSQ, UFR Simone Veil – Santé, Montigny‐Le‐Bretonneux) et de la Charité de Berlin ont induit expérimentalement les caractéristiques pathologiques de la dystrophie musculaire sévère par surcharge du muscle plantaris chez la souris par ablation chirurgicale des muscles synergiques. L’analyse du transcriptome des muscles surchargés a révélé une augmentation des gènes associés à la MEC, à l’inflammation, et à l’activité métalloprotéinase. De manière surprenante, le remodelage de la MEC dans le muscle surchargé était cependant associé à une augmentation de la force.

 

Dans cette étude, les chercheurs ont remis en question le rôle de la signalisation du TGF-β sur la fonction musculaire et sa modulation tissulaire en (i) surchargeant le muscle plantaris de souris knock-out de la myostatine et par (ii) une inhibition pharmacologique supplémentaire du TGF-β via un traitement à l'halofuginone.

 

L’inhibition de la signalisation TGF-β a sévèrement inhibé l'augmentation de la force musculaire suite à une surcharge. La modulation de la MEC du muscle serait donc importante pour la plasticité musculaire et la génération de force en réponse au stimuli qui induisent une dystrophie musculaire.

 

Contact : amalia.stantzou@uvsq.fr ou helge.amthor@uvsq.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Les cellules épithéliales salivaires: promoteurs de l’hyperactivation lymphocytaire B au cours du syndrome de Sjögren primitif

Les cellules épithéliales salivaires: promoteurs de l’hyperactivation lymphocytaire B au cours du syndrome de Sjögren primitif | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Le syndrome de Sjögren primitif (SSp) est une maladie auto-immune systémique ciblant les cellules épithéliales salivaires (CES). Les CES sont capables d’interagir avec des lymphocytes B (LB) infiltrant les glandes. Dans une étude parue dans Annals of the Rheumatic Diseases, les chercheurs de l’unité UMR-S 1184 (Immunology of viral Infections and Autoimmune Diseases, IDMIT, CEA/UPSaclay/INSERM U1184, Le Kremlin Bicêtre) et du Service de Rhumatologie (Hôpital Bicêtre) ont effectué une analyse transcriptomique en RNA-seq des CES et des LB triés à partir des glandes salivaires et du sang de patients SSp et de sujets contrôles. Cette analyse a permis d’identifier des voies de signalisation impliquées dans les interactions entre ces deux types cellulaires notamment la signature IFN. Par des expériences de co-cultures entre CES et LB, ils ont pu démontrer que les CES induisaient la survie et l’activation des LB et que cette capacité était accrue chez les CES des patients. Ils ont montré que le rôle de soutien des CES passait par des facteurs solubles (BAFF, APRIL, IL6) et que leur inhibition sélective ne permettait pas de bloquer l’effet de soutien des CES sur les LB. Mais des inhibiteurs agissant en aval des récepteurs tels que leflunomide, les inhibiteurs de BTK et de PI3K, permettaient de diminuer la survie des LB.

 

Au total, ce travail démontre que les CES ne sont pas uniquement les victimes passives de l’auto-immunité dans le Sjögren mais ont un rôle pathogène direct participant à l’hyperactivation lymphocytaire B. Il ouvre des perspectives thérapeutiques suggérant que des stratégies de mono-inhibition ne sont pas suffisante pour contrôler la maladie et la nécessité de stratégies ciblant des voies plus en aval comme c’est le cas avec les inhibiteurs de kinases.

 

Contact : gaetane.nocturne@aphp.fr ou xavier.mariette@aphp.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Production de protéines difficiles à exprimer par traduction in vitro en vue d’études structurales : le cas des polyprotéines de réplication virale

Production de protéines difficiles à exprimer par traduction in vitro en vue d’études structurales : le cas des polyprotéines de réplication virale | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

En biologie structurale, les techniques telles que la cryo-microscopie électronique (cryo-EM), la cristallographie aux rayons X et la RMN requièrent l’obtention de grandes quantités (couramment plusieurs milligrammes) de protéine très pure. Nombre de projets ne peuvent aboutir faute de systèmes de production permettant d’aboutir à de telles quantités. Cela est souvent dû à la nature de ces protéines (de grande taille ou contenant de nombreux domaines hydrophobes par exemple) qui peut les rendre très difficile voire impossible à produire par les systèmes de production cellulaires classiquement utilisés (bactéries, cellules d’insecte, cellules de mammifères).

 

En collaboration avec une équipe de l’IBCP (UMS3760, Lyon), des chercheurs de l’équipe IMAPP à l’I2BC (UPSaclay/CEA/CNRS) ont développé une activité de production de protéines par traduction in vitro utilisant des extraits de germes de blé. Ils utilisent cette méthodologie pour différents projets, notamment différentes protéines codées par des virus. Dans une étude publiée dans la revue Protein Expression and Purification, ils présentent par exemple la production et la purification partielle de près d’un milligramme d’une polyprotéine de norovirus humain (agent responsable de gastroentérites aigues), laissant envisager d’en résoudre sa structure par cryo-EM. De fait, la production de cette protéine membranaire de 1700 résidus d’acides aminés, de masse moléculaire 190kDa, représente une avancée technologique considérable dans la compréhension du rôle des polyprotéines virales.

 

D’autres projets similaires, concernant des protéines virales ou humaines, sont actuellement en cours. L’expérience acquise par l’équipe montre que la traduction in vitro utilisant des extraits de germe de blé est une approche simple et rapide à mettre en œuvre, adaptée à la cryo-EM, la cristallographie des rayons X et la RMN. Elle est donc à envisager pour tout projet de biologie structurale bloqué à l’étape de production de la protéine d’intérêt.

 

Contact : sonia.fieulaine@i2bc.paris-saclay.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Une mutation de la monoamine oxydase (MAO) affecte l'évolution du comportement de stress chez le poisson troglodyte aveugle Astyanax mexicanus

Une mutation de la monoamine oxydase (MAO) affecte l'évolution du comportement de stress chez le poisson troglodyte aveugle Astyanax mexicanus | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Le neurotransmetteur sérotonine contrôle une variété de processus physiologiques et comportementaux. Chez l'homme, les mutations affectant la monoamine oxydase ou MAO, l'enzyme dégradant la sérotonine, sont très délétères. Pourtant, les poissons cavernicoles aveugles de l'espèce A. mexicanus portent une mutation de perte de fonction partielle dans la MAO (P106L) et se développent dans leur environnement souterrain.

 

Dans un article paru dans le Journal of Experimental Biology, Sylvie Rétaux et ses collaborateurs de l’équipe Développement et Evolution du Cerveau Antérieur (DECA) de NeuroPSI (UMR9197 CNRS/UPSaclay, Gif-sur-Yvette) ont établi 4 lignées de poissons, correspondant aux types aveugles cavernicoles et voyants de surface, avec ou sans la mutation P106L, afin d’identifier la contribution exacte de la mao mutée dans l'évolution neurocomportementale du poisson des cavernes.

 

De manière inattendue, bien que la maoP106L semblait être un excellent candidat pour le déterminisme génétique de la perte des comportements agressifs et d’apprentissage chez les poissons des cavernes, les chercheurs ont montré que ce n'était pas le cas. De même, les variations anatomiques des systèmes monoaminergiques observées entre les cerveaux des poissons des cavernes et des poissons de surface étaient indépendantes de la mao P106L, et plutôt dues à d'autres processus de développement dépendant de la morphologie. D'autre part, ils ont constaté que la mao P106L affectait fortement les comportements de type anxieux. Les mesures de cortisol ont montré des niveaux basaux plus faibles et une amplitude accrue de la réponse au stress après un changement d'environnement chez les poissons porteurs de la mutation. Enfin, les chercheurs ont étudié la distribution de l'allèle mao P106L dans les populations sauvages de caverne et de rivière A. mexicanus, et découvert que l'allèle mutant était présent dans toutes les populations habitant les grottes de la Sierra de El Abra.

 

Il est possible que cet allèle mao à perte partielle de fonction évolue sous un régime sélectif ou neutre dans l'environnement particulier de la grotte

 

Contact : retaux@inaf.cnrs-gif.fr

No comment yet.
Scooped by Life Sciences UPSaclay
Scoop.it!

Le traitement par hormone de croissance chez les enfants guéris d’un cancer n’augmente pas le risque de survenue d’une seconde tumeur

Le traitement par hormone de croissance chez les enfants guéris d’un cancer n’augmente pas le risque de survenue d’une seconde tumeur | Life Sciences Université Paris-Saclay | Scoop.it

Des équipes de l’hôpital Bicêtre AP-HP, de l’Inserm, de Gustave Roussy et de l’Université Paris-Saclay ont étudié l’influence d’un traitement par hormone de croissance sur le risque de survenue d’une seconde tumeur chez 2 852 adultes guéris d’un cancer dans l’enfance. Les données confirment que le traitement par hormone de croissance chez les enfants qui présentent un déficit de cette hormone n’augmente pas le risque de survenue d’un second cancer. Cette étude apporte donc des données rassurantes sur le devenir à long terme de ces enfants.

 

Les résultats de cette étude ont été publiés dans la revue European Journal of Endocrinology.

 

Lire la suite ICI.

Contact : florent.devathaire@gustaveroussy.fr

No comment yet.