Veille Information Jeunesse
284 views | +0 today
Follow
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Info Jeunes Nouvelle-Aquitaine
Scoop.it!

Baromètre 2022 de confiance dans l'avenir l'Etudiant/BVA : des jeunes plus stressés mais toujours optimistes

Baromètre 2022 de confiance dans l'avenir l'Etudiant/BVA : des jeunes plus stressés mais toujours optimistes | Veille Information Jeunesse | Scoop.it
INFOGRAPHIES. Les deux tiers des jeunes interrogés par BVA pour l'Etudiant se disent stressés mais restent motivés par leurs études. Les crises successives qui s'enchainent affectent leur moral. Mais pas de quoi entamer la confiance dans l'avenir d'une majorité d'entre eux ni leurs espoirs de réussite dans leurs études et leur future vie professionnelle.
No comment yet.
Scooped by Info Jeunes Nouvelle-Aquitaine
Scoop.it!

"Boussole des jeunes" : 21 nouveaux projets désignés lauréats

"Boussole des jeunes" : 21 nouveaux projets désignés lauréats | Veille Information Jeunesse | Scoop.it
Localtis : Projet destiné à améliorer l'accès des jeunes à leurs droits grâce à une plateforme numérique simple d’utilisation et à une mobilisation partenariale des professionnels, la "Boussole des jeunes" donne lieu actuellement à des expérimentations locales. Après une première sélection de 17 démarches en mars 2022, 21 nouveaux projets viennent d’être désignés lauréats de cet appel à projets qui est piloté par l'Anru pour le compte de l’État.
No comment yet.
Scooped by Info Jeunes Nouvelle-Aquitaine
Scoop.it!

Parmi les 25-34 ans, un Français sur deux est désormais diplômé du supérieur

Parmi les 25-34 ans, un Français sur deux est désormais diplômé du supérieur | Veille Information Jeunesse | Scoop.it
Présenté le lundi 3 octobre, le rapport annuel de l’OCDE « Regards sur l’éducation » met en lumière une spectaculaire hausse du niveau de qualification durant les deux dernières décennies, en France comme dans la plupart des autres États membres.
No comment yet.
Scooped by Info Jeunes Nouvelle-Aquitaine
Scoop.it!

Une rentrée universitaire sous le signe de la précarité

Une rentrée universitaire sous le signe de la précarité | Veille Information Jeunesse | Scoop.it
RÉCIT - Inflation, surcoût de l’énergie… Après avoir connu deux sombres années sous Covid, les étudiants et les établissements appréhendent la crise économique.
No comment yet.
Scooped by Info Jeunes Nouvelle-Aquitaine
Scoop.it!

Semaine européenne de la mobilité : étude sur la mobilité à vélo des collégiens et des lycéens

Semaine européenne de la mobilité : étude sur la mobilité à vélo des collégiens et des lycéens | Veille Information Jeunesse | Scoop.it
Pour la semaine européenne de la mobilité, l’ADEME dévoile les résultats de l'étude nationale sur la mobilité à vélo des élèves du secondaire.
No comment yet.
Scooped by Info Jeunes Nouvelle-Aquitaine
Scoop.it!

Le permis de conduire, un « passage obligé » plus tardif et plus contraint

Le permis de conduire, un « passage obligé » plus tardif et plus contraint | Veille Information Jeunesse | Scoop.it
Les jeunes conduisent moins que les générations précédentes et se soumettent à l’examen de conduite de plus en plus tard, notamment en raison de son coût, créant ainsi un nouveau rapport au précieux sésame, loin de l’ancien « rite de passage » des 18 ans.
No comment yet.
Scooped by Info Jeunes Nouvelle-Aquitaine
Scoop.it!

Précarité étudiante: «Parce qu’on est jeunes, on nous dit qu’on n’a pas besoin de beaucoup pour vivre» –

Précarité étudiante: «Parce qu’on est jeunes, on nous dit qu’on n’a pas besoin de beaucoup pour vivre» – | Veille Information Jeunesse | Scoop.it
Alors que les cours reprennent au compte-goutte dans l’enseignement supérieur, étudiantes et étudiants sont confrontés à l’inflation qui contribue grandement à l’augmentation du coût de la vie. Ils en témoignent auprès de «Libération».
No comment yet.
Scooped by Info Jeunes Nouvelle-Aquitaine
Scoop.it!

« Pour un numérique social et responsable au service des citoyens, et non l’inverse »

« Pour un numérique social et responsable au service des citoyens, et non l’inverse » | Veille Information Jeunesse | Scoop.it
TRIBUNE. Il est urgent de penser un numérique sobre et de garantir une alternative humaine au numérique pour tous les services publics, plaident, dans une tribune au « Monde », dix représentants des collectivités territoriales membres du collectif Belle Alliance.
No comment yet.
Scooped by Info Jeunes Nouvelle-Aquitaine
Scoop.it!

Jeunes décrocheurs leurs liens avec le service public de l'emploi

Jeunes décrocheurs leurs liens avec le service public de l'emploi | Veille Information Jeunesse | Scoop.it
Les jeunes décrocheurs ne sont ni scolarisés, ni en emploi et ont au plus le brevet des collèges. La Journée défense et citoyenneté (JDC), obligatoire pour tous les jeunes de nationalité française, permet de repérer les décrocheurs et de les orienter vers des dispositifs d’insertion professionnelle.
No comment yet.
Scooped by Info Jeunes Nouvelle-Aquitaine
Scoop.it!

Les arrêts maladie repartent à la hausse en 2022, en particulier chez les jeunes salariés - HelloWork

Les arrêts maladie repartent à la hausse en 2022, en particulier chez les jeunes salariés - HelloWork | Veille Information Jeunesse | Scoop.it
Selon le dernier baromètre annuel de Malakoff Humanis, 40% des salariés ont posé un arrêt maladie en 2022. Un phénomène qui touche plus particulièrement les jeunes et les femmes.
No comment yet.
Rescooped by Info Jeunes Nouvelle-Aquitaine from Initiatives locales et paroles d'acteurs
Scoop.it!

Privilégier l'accompagnement global des jeunes

Privilégier l'accompagnement global des jeunes | Veille Information Jeunesse | Scoop.it

Christine Desport est responsable de secteur Mission Locale Rurale Centre et Sud Vienne (Civray – Vienne). La structure anime depuis 2021 le projet « Inter'Actions Jeunes», lauréat du PIC RMPI.

 

En quoi consiste Inter'Actions Jeunes ?

Notre démarche est de repérer les publics fragilisés et de les remobiliser. Dans notre territoire rural, c'est vraiment un enjeu majeur parce que ces « invisibles » existent et qu’ils sont peut-être encore plus isolés que les jeunes de milieu urbain. En plus de leur isolement, ils souffrent du manque de mobilité, notamment de transports en commun. Nous sommes partis de l’idée que nos dispositifs et notre façon de fonctionner depuis des années dans les missions locales, ne correspondent pas à ce public qui manque de repères et de cadres.

 

Comment peut-on les attirer, les motiver à revenir dans la communauté ? Nous avions déjà travaillé sur ce public en 2020, dans le cadre d’un dispositif porté par l’Association Régionale des Missions Locales (ARML) pour le collectif des missions locales. Il nous avait permis d’amorcer les choses, mais on estimait qu'on n’avait pas suffisamment œuvré, essentiellement à cause du contexte très compliqué. Nous avions mis des actions en place, mais on était plutôt sur du repérage.

 

Quelle est votre approche ?

Nous avons monté un partenariat local fort. Cela a pour effet de créer une dynamique locale et de nous obliger à repenser notre façon d'agir en direction des jeunes. On voit aussi qu'avec Inter’Actions Jeunes et le Contrat d'Engagement Jeune, nous avons des dispositifs différents et qui, intelligemment combinés, apportent une réponse motivante aux jeunes. En fait, notre métier est en train d'évoluer. Nous étions beaucoup sur l'accompagnement individuel, même si on organisait des ateliers de remobilisation. Ces accompagnements doivent continuer mais l’offre d’ateliers collectifs se renforce. Nous sommes en train de renforcer ce qui forge l’ADN, la valeur première des missions locale à savoir l'accompagnement global, à travers une approche qui a trait à l'animation, pour redonner envie et remobiliser.

 

Inter’Actions Jeunes, comme le CEJ, est vraiment l'affaire de tous les conseillers et non de conseillers spécialement dédiés à ces dispositifs. La mise en place d’ateliers très variés permet de maintenir le niveau de mobilisation et de motivation des jeunes. Cela favorise aussi le raccrochage des jeunes qui peuvent venir expérimenter avant de s’engager.

 

Comment effectuez-vous votre repérage ?

La nouveauté, c’est que nous intervenons hors les murs. Deux associations partenaires ont été financées pour l'acquisition d'un minibus aménagé, ce qui nous permet d’aller faire des permanences au plus proche de la population. De plus, nous sommes maintenant labellisés information jeunesse. Nous avons aussi recruté des jeunes en service civique pour être des ambassadeurs auprès des invisibles, ainsi que des lycéens qui peuvent être en situation de décrochage. Nous intervenons également dans les mairies, les MJC ou encore les épiceries sociales pour montrer qu'on existe et pour que les jeunes, les familles, trouvent un interlocuteur de proximité pour répondre à leurs questions.

 

Selon vous, quelles sont les conditions d’un « bon » repérage ?

Bien sûr, il faut communiquer sur les réseaux sociaux. Mais je pense surtout que sortir de notre structure est incontournable. Avec le camion AMOR, les permanences chez des partenaires de type MJC, l’appui des jeunes qui sont en service civique. C'est travailler aussi avec des associations sportives pour orienter des jeunes et faire de la remobilisation à travers le sport. Ça pourrait aller jusqu’à tenir une permanence dans un café par exemple. Nous avons même évoqué la possibilité de faire du porte-à-porte, mais ça demande des moyens humains. Sans compter qu’il n’y a pas seulement les jeunes invisibles, il y a aussi tous les autres qu'il nous faut accompagner.

 

Pour l’instant, quels ont été vos résultats ?

Nous avons repéré beaucoup plus de jeunes cette année que par le passé. D’ici fin 2023, nous avons prévu un total de 126 jeunes dont 50 en ZRR. Sur notre territoire, les zones péri-urbaines sont limitées, mais elles concentrent le plus de population, donc c'est là où y a le plus de potentiel.

 

Il faut se dire que certains jeunes voient les missions locales comme une nouvelle institution qui implique des obligations pour eux. Il faut casser un peu cette image, le côté très formel de nos accueils, parce que c'est aussi ce qui les dissuade de venir à la mission locale. Nous disons souvent aux jeunes qu’il faut travailler la confiance en soi et oser franchir la porte. C'est aussi à nous de nous adapter, faire la démarche inverse en allant vers eux, nous remettre en cause et revoir notre façon de guider les jeunes.

 

Que faites-vous avec Inter’Actions Jeunes en matière de remobilisation ?

Nous avons reconduit des actions comme « Dès-code ton code », pour les préparer au code de la route. Ou « Projette toi », comment un jeune imagine son avenir, pas seulement en termes professionnels. Et puis nous allons beaucoup travailler sur le numérique, afin de raccrocher des jeunes autour d'ateliers plus innovants, comme participer à la Gamers Assembly, travailler sur les fake-news ou sur le pilotage de drone. Certains nous demandent de pouvoir animer un temps collectif pour les autres. Cet été par exemple une jeune a animé un atelier « bien-être » et a donné des conseils pour prendre soin de soi, se maquiller… Nous faisons en sorte d’afficher des activités ludiques, artistiques, même si on continue de leur parler d’insertion professionnelle, de formation.

 

On s'appuie sur des activités proposées par des partenaires, une MJC, un centre socioculturel ou une épicerie sociale qui organise des « journées famille. » Nous avons aussi les vacances accompagnées avec visite d’entreprises, à travers lesquelles on propose à des groupes de partir ensemble une semaine, de monter un budget, etc. Bref, nous essayons de diversifier les choix pour que chaque jeune ait sa place et trouve un intérêt à venir participer.

 

Que font les jeunes ensuite ?

Nous évaluerons ce que deviennent les jeunes, quel est le résultat concret derrière. Ça peut être un emploi, une entrée en formation ou en Contrat d’Engagement Jeunes. Mais une sortie positive, ça peut très bien être un jeune qui a travaillé sa mobilité, qui a obtenu son permis de conduire, trouvé d’autres solutions de mobilité, ou encore appris à gérer son budget. Tout ça pour nous, c’est un parcours réussi. Tous les progrès peuvent être valorisés. Je crois qu'il faut voir au-delà du projet professionnel et parler du projet de vie.

 

Les différentes solutions à l’issue du parcours ne sont pas des objectifs absolus en soi, mais ce sont des éléments positifs pour nous. Ça veut dire qu’un jeune trouve sa place dans la société, le monde du travail, qu’il reprend un parcours de formation, qu’il signe un contrat d’apprentissage, un contrat de professionnalisation ou un contrat aidé. Ou encore qu’il s’inscrive dans un parcours d'accompagnement plus intensif avec la mission locale.

 

Quels enseignements tirez-vous de cette expérience ?

Cette expérience nous conduit à adopter de nouvelles pratiques en termes d’accompagnement et faire preuve d’innovation, mais aussi à mieux comprendre les jeunes générations et l’évolution sociétale .

 

J’entends trop souvent dire que les jeunes n’ont plus la valeur travail. Mais c’est faux. Ils connaissent la valeur travail mais ils ne la vivent pas de la même manière que nous. A côté de ça, il y a d'autres valeurs qui sont importantes pour eux. Ce sont les curseurs qui ont bougé. On revient sur « l'agir ». Avec les injonctions de placer les personnes en emploi ou en formation, on a eu un peu tendance à oublier qu’il y a des choses à travailler en amont. Et que ça, il faut aussi le financer parce que ça demande beaucoup de temps de travail.

 

 

Cet article est publié pour le compte de "La Place", la plateforme collaborative créée par la DGEFP, dédiée aux acteurs du Plan d’Investissement dans les Compétences : https://www.cap-metiers.pro/pages/552/Place.aspx

 


Via Cap Métiers NA
No comment yet.
Scooped by Info Jeunes Nouvelle-Aquitaine
Scoop.it!

Comment, en cinq ans, Parcoursup a instauré la sélection à l’université

Comment, en cinq ans, Parcoursup a instauré la sélection à l’université | Veille Information Jeunesse | Scoop.it
La « phase complémentaire », pour les candidats pas encore affectés, prend fin le 16 septembre. Opacité, stress… Cette année encore, la plate-forme alimente les critiques. Des améliorations sont promises par le gouvernement.
No comment yet.
Scooped by Info Jeunes Nouvelle-Aquitaine
Scoop.it!

Mobilités : « Les jeunes ruraux sont en demande d'une offre publique »

Mobilités : « Les jeunes ruraux sont en demande d'une offre publique » | Veille Information Jeunesse | Scoop.it
Chercheuse au Lisst*, géographe spécialiste des espaces ruraux, Mélanie Gambino analyse la place indétrônable de la voiture dans les déplacements des jeunes ruraux. Seul le soutien de la puissance publique permettrait le développement d'une alternative de transport décarboné.
No comment yet.
Scooped by Info Jeunes Nouvelle-Aquitaine
Scoop.it!

Création d'une assemblée régionale de la jeunesse

Création d'une assemblée régionale de la jeunesse | Veille Information Jeunesse | Scoop.it
La Région Nouvelle-Aquitaine conduit une politique ambitieuse en matière d’éducation à la citoyenneté. Pour renforcer son action en faveur de l’exercice de la citoyenneté des jeunes, la Région va créer une instance participative de la jeunesse néo-aquitaine : l’assemblée régionale de la jeunesse.
No comment yet.
Scooped by Info Jeunes Nouvelle-Aquitaine
Scoop.it!

INJEP

INJEP | Veille Information Jeunesse | Scoop.it
Le rapport au vote et les choix électoraux des jeunes ont été particulièrement scrutés lors de la présidentielle. La forte abstention a amené à s’interroger sur leur intégration et leur rapport à la vie politique institutionnelle. L’enquête post‑électorale Youngelect 2022 met en lumière les spécificités du vote des jeunes et les explique. Lorsqu’ils s’opèrent, leurs choix électoraux se sont davantage portés sur les candidats de la gauche radicale et de l’extrême droite alors que sur l’ensemble du corps électoral, ces élections tendent à révéler une tripartition du paysage politique. Enfin, ces scrutins mettent en évidence des lignes de clivage dans les comportements de vote au sein d’une même génération, selon les valeurs des jeunes, leurs difficultés spécifiques, leurs territoires de vie et leurs caractéristiques sociales.
No comment yet.
Scooped by Info Jeunes Nouvelle-Aquitaine
Scoop.it!

Les ados de milieux défavorisés plus accros aux médias sociaux

Les ados de milieux défavorisés plus accros aux médias sociaux | Veille Information Jeunesse | Scoop.it
Une étude internationale montre que les inégalités sociales renforcent l’utilisation problématique des réseaux chez les enfants.
No comment yet.
Scooped by Info Jeunes Nouvelle-Aquitaine
Scoop.it!

Pratique du vélo chez les collégiens et lycéens : des progrès à réaliser

Pratique du vélo chez les collégiens et lycéens : des progrès à réaliser | Veille Information Jeunesse | Scoop.it
Depuis quelques années, les initiatives des pouvoirs publics se multiplient pour promouvoir le vélo comme une alternative de mobilité pour les trajets quotidiens. L'Ademe étudie plus spécifiquement la pratique du vélo chez les élèves du secondaire en tant que moyen de transport entre le domicile et le collège ou le lycée.
No comment yet.
Scooped by Info Jeunes Nouvelle-Aquitaine
Scoop.it!

INJEP - Rapport d'étude - Agir sur le non-recours des jeunes en rupture de logement

INJEP - Rapport d'étude - Agir sur le non-recours des jeunes en rupture de logement | Veille Information Jeunesse | Scoop.it
À partir d’un exemple de dispositif de lutte contre le non-recours mis en œuvre par un centre communal d’action sociale (CCAS), le présent rapport met en lumière les effets d’une action publique centrée sur l’aide à l’hébergement dont l’objectif est d’intervenir en prévention ou en soutien des ruptures de parcours des jeunes âgés de 18 à 25 ans. C’est parce que ce dispositif joue un rôle pionnier en matière de lutte contre le non-recours des jeunes qu’il est intéressant de l’étudier, à la fois pour ce qu’il fait aux parcours des jeunes bénéficiaires mais aussi pour ce qu’il fait aux pratiques professionnelles. La présentation détaillée de quatre parcours de jeunes ayant bénéficié du dispositif permet de rendre compte des situations de précarité vécues, puis d’éclairer l’importance du logement dans les processus d’autonomisation, en montrant notamment de quelle façon la précarité résidentielle déstabilise les parcours d’insertion. Ce rapport étudie également les apports et les limites du dispositif du point de vue des jeunes et des professionnels, en montrant de quelle façon le dispositif agit sur le non-recours. Les professionnels comme les jeunes mettent en évidence les effets de sécurisation des parcours d’insertion du dispositif lorsqu’il permet de faciliter l’accès rapide à un hébergement temporaire pour les personnes en situation d’urgence, soulignant au passage combien la lutte contre la précarité résidentielle est une clé importante de l’insertion socioprofessionnelle. Les professionnels valorisent quant à eux la dynamique partenariale et professionnelle alimentée par le dispositif. De leur point de vue, les principales limites du dispositif sont le ralentissement de la montée en charge consécutif au choix de limiter le nombre de nouvelles situations étudiées, les risques qui en découlent en termes de saturation du dispositif et de présélection des demandes par les professionnels, le rétrécissement de la focale de ciblage autour des jeunes engagés dans une dynamique d’insertion. En raison de la perception du caractère indispensable et décisif de l’intervention du dispositif sur leur parcours, les jeunes affirment n’avoir quasiment aucune critique à formuler. Une analyse plus globale du dispositif sous l’angle du non-recours montre cependant qu’en l’état des moyens et des modes de fonctionnement, le dispositif est lui-même rattrapé par certaines logiques de non-recours. La principale problématique concernant l’avenir de ce dispositif expérimental renvoie au risque de faciliter l’accès aux droits pour quelques dizaines de jeunes chaque année, alors que de nombreux autres continuent de subir les limites et les défaillances du droit commun.
No comment yet.
Scooped by Info Jeunes Nouvelle-Aquitaine
Scoop.it!

Le Service national universel, une bonne expérience ? La réponse, pas aux ordres, des jeunes “volontaires”

Le Service national universel, une bonne expérience ? La réponse, pas aux ordres, des jeunes “volontaires” | Veille Information Jeunesse | Scoop.it
Satisfaits ? Affirmatif, disent la plupart des “volontaires” ayant participé à des séjours de cohésion SNU. C’est ce que montre une enquête réalisée auprès d’eux. La même pointe cependant dans leurs réponses
No comment yet.
Scooped by Info Jeunes Nouvelle-Aquitaine
Scoop.it!

À l’université, les étudiants font de moins en moins de sport

À l’université, les étudiants font de moins en moins de sport | Veille Information Jeunesse | Scoop.it
Plus les étudiants avancent dans leur cursus, moins ils font de sport. Une enquête, publiée ce jeudi 15 septembre, propose des pistes d’amélioration à deux ans des J.O de Paris.
No comment yet.
Scooped by Info Jeunes Nouvelle-Aquitaine
Scoop.it!

Cordées de la réussite : des résultats malgré un manque de moyens - Educpros

Cordées de la réussite : des résultats malgré un manque de moyens - Educpros | Veille Information Jeunesse | Scoop.it
La DGESIP publie les résultats d’une enquête auprès des 'têtes de cordées', établissements leaders des Cordées de la réussite. Ce dispositif du MESRI créé en 2008 met en lien l’enseignement supérieur et le secondaire, afin de 'lutter contre l'autocensure et de susciter l'ambition scolaire des élèves'. Cette enquête, parue en juin dernier, dresse un bilan plutôt positif, tout en relevant des pistes d’amélioration et un manque de ressources.
No comment yet.
Scooped by Info Jeunes Nouvelle-Aquitaine
Scoop.it!

Enquête : plus de 400 000 étudiants étrangers en France

Enquête : plus de 400 000 étudiants étrangers en France | Veille Information Jeunesse | Scoop.it
Selon une enquête de Campus France, la France affiche une augmentation record du nombre d’étudiants internationaux, à la veille de la rentrée universitaire 2022.
No comment yet.
Scooped by Info Jeunes Nouvelle-Aquitaine
Scoop.it!

Jean Pralong : « Pour certains jeunes, le recrutement relève de la pensée magique »

Jean Pralong : « Pour certains jeunes, le recrutement relève de la pensée magique » | Veille Information Jeunesse | Scoop.it
INTERVIEW – Le digital engendre des comportements inattendus, même chez les jeunes les plus diplômés. Une récente étude* révèle que 30% d’entre eux décrochent moins facilement un emploi à cause de croyances pour le moins surprenantes. Pour eux, on n’est pas choisi par un recruteur mais “trouvé” par des algorithmes. Partant de cette croyance, ils laissent faire le hasard, donc trouvent moins vite que les autres. Eclairage de Jean Pralong, le chercheur de l’EM Normandie qui a co-dirigé ce travail de recherche.
No comment yet.
Scooped by Info Jeunes Nouvelle-Aquitaine
Scoop.it!

Université: une nouvelle plateforme pour les places en master va être créée en 2023

Université: une nouvelle plateforme pour les places en master va être créée en 2023 | Veille Information Jeunesse | Scoop.it
L’objectif de cette plateforme dédiée aux étudiants: résorber les tensions entre offre et demande à l’université.
No comment yet.
Scooped by Info Jeunes Nouvelle-Aquitaine
Scoop.it!

Rentrée universitaire : la revalorisation des bourses jugée insuffisante par les étudiants

Rentrée universitaire : la revalorisation des bourses jugée insuffisante par les étudiants | Veille Information Jeunesse | Scoop.it
Inférieure de trois points à la hausse des prix, la revalorisation de 4% du montant des bourses attribuées aux étudiants représente moins de 10€ mensuels supplémentaires. C'est loin d'être suffisant, surtout dans de
No comment yet.