Mechanotransduction by Plants
6 views | +0 today
Follow
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by Jean Marie Frachisse from Mechanotransduction by Plants
Scoop.it!

Une puce microfluidique mimant les contraintes mécaniques du sol montre que les racines répondent à une compression par l’émission de signaux calciques

Une puce microfluidique mimant les contraintes mécaniques du sol montre que les racines répondent à une compression par l’émission de signaux calciques | Mechanotransduction by Plants | Scoop.it

Lors de sa progression dans le sol la racine d'une plante est soumise à de nombreuses stimulations mécaniques dues aux obstacles rencontrés et aux changement de compaction. Comment la racine perçoit les stimuli mécaniques du sol reste méconnu.

 

En combinant microfluidique et imagerie calcique les scientifiques de l'Institut de Biologie Intégrative de la Cellule - I2BC (CNRS/CEA/UPSaclay, Gif-sur-Yvette) ont montré dans une étude publiée dans les Proceedings of the Royal Society B qu'une pression exercée sur la racine induit une déformation élastique et un signal calcique lors de l'application et du relâchement de la stimulation. L’intensité de la réponse calcique augmente avec l'intensité de la pression appliquée. Cependant, des stimuli successifs conduisent à une atténuation marquée du signal calcique. L'élévation du calcium intracellulaire est limitée aux tissus sous pression sans qu'il y ait propagation dans les autres parties de la racine.

 

Cette étude contribue à élucider les mécanismes de signalisation qui permettent l'adaptation de la racine aux contraintes mécaniques générées par le sol.

 

Contact : jean-marie.frachisse@i2bc.paris-saclay.fr ou sebastien.thomine@i2bc.paris-saclay.fr


Via Life Sciences UPSaclay, Jean Marie Frachisse
No comment yet.
Rescooped by Jean Marie Frachisse from Life Sciences Université Paris-Saclay
Scoop.it!

L'IJPB au Festival Curiositas Paris-Saclay 2023 avec "Danse avec les plantes"

L'IJPB au Festival Curiositas Paris-Saclay 2023 avec "Danse avec les plantes" | Mechanotransduction by Plants | Scoop.it

Le festival Arts et Sciences "Curiositas" organisé par la Diagonale Paris-Saclay se déroulera du 16 octobre au 16 novembre 2023. Spectacles, expositions, projections, rencontres, visites... seront au rendez-vous.

 

Vous émerveiller, attiser votre curiosité au travers d'œuvres et d'expériences en tous genres pour vous faire découvrir à quel point tout ce qui nous entoure peut être extraordinaire.

 

Pour cette 7ème édition, l'IJPB participe avec le Projet "Danse avec les plantes". A l'initiative de Marine Froissard, il a été imaginé par l'équipe "Communication" SC-Com et Alexis Peaucelle.

 

Des ateliers ludiques d'observations, des vidéos, des mini-conférences contées et des ateliers danse en relation avec les plantes animeront ces deux journées.

 

Le mouvement est au centre de ce projet.

 

Avec la participation des pépinières numériques de Versailles et Jouy-en-Josas et de l'équipe informatique IJPB SC-Info pour la mise en œuvre.

 

En savoir plus


Via Life Sciences UPSaclay
No comment yet.
Rescooped by Jean Marie Frachisse from Life Sciences Université Paris-Saclay
Scoop.it!

Portrait Jeune Chercheur - Frédéric Frottin, chercheur en biochimie des protéines

Portrait Jeune Chercheur - Frédéric Frottin, chercheur en biochimie des protéines | Mechanotransduction by Plants | Scoop.it

Chargé de recherche au CNRS depuis 2020, Frédéric Frottin est biochimiste cellulaire. Ses travaux de recherche se déroulent à l'I2BC (Institut de Biologie Intégrative de la Cellule, UMR 9198 CEA/CNRS/UPSaclay, Gif-sur-Yvette) au sein de l’équipe Maturation, Destinée cellulaire des protéines et Thérapeutiques. Frédéric s’intéresse aux mécanismes cellulaires assurant l’homéostasie des protéines et leur contrôle qualité. En particulier, il étudie d’une part le rôle des modifications protéiques sur ces aspects ainsi que celui des organites sans membrane. Ses travaux ont des implications pour de nombreuses maladies notamment des maladies neurodégénératives telles que les maladies d’Alzheimer et de Parkinson.

 

Frédéric a obtenu son doctorat en 2011 après un travail qui déjà portait sur les modifications protéiques. En particulier, il a amélioré notre compréhension des bases moléculaires de l’excision de la méthionine N-terminale, qui est un mécanisme essentiel à la survie de tout organismes. De plus, il a révélé son rôle dans le maintien de l’homéostasie du glutathion et des protéines. Ces travaux ont été réalisé avec de nombreux organismes incluant la plante modèle Arabidopsis thaliana, des cellules humaines cultivées, la levure ainsi que des archéobactéries.

 

Ayant développé un intérêt pour l’homéostasie des protéines durant sa thèse, fin 2011 Frédéric rejoint le département du Prof. F.U. Hartl à l’Institut Max Planck de biochimie à Munich. Durant son postdoc, il a étudié les mécanismes de secours qui sont engagés lorsque le protéome subit des dommages. En 2012, il obtient une bourse EMBO pour mener ses recherches. Notamment, il a travaillé sur des voies cellulaires importantes pour le contrôle de l’homéostasie des protéines qui aide à notre compréhension des mécanismes associés aux maladies neurodégénératives. Il a participé à l’amélioration de notre compréhension de la toxicité induite par les agrégats. Ces agrégats, qui sont des espèces protéiques aberrantes, sont retrouvés dans ces maladies mais aussi dans certains cancers. Ses travaux ont montré que les agrégats endommageaient des fonctions essentielles telles que la dégradation, la synthèse, et le transport des protéines. De plus, il a découvert un nouveau mécanisme de contrôle qualité des protéines dans le noyau cellulaire. Ce mécanisme est l’accumulation transitoire d’espèces protéiques aberrantes au sein du nucléole lors d’un stress. Le nucléole est un sous compartiment du noyau. Ce compartiment est sans membrane et de type liquide. Dans le nucléole, ces protéines aberrantes sont moins toxiques et ne forment pas d’agrégats irréversibles. En 2020, il est recruté au CNRS pour poursuivre ces recherches sur cette voie nouvellement découverte.

 

“If you are not part of the solution, you are part of the precipitate” – Chemistry joke, attribué à Scott Trahan.

 

Contact : frederic.frottin@i2bc.paris-saclay.fr


Via Life Sciences UPSaclay
No comment yet.
Rescooped by Jean Marie Frachisse from Life Sciences Université Paris-Saclay
Scoop.it!

FOCUS PLATEFORME : La station de recherche forestière de Barbeau-Fontainebleau : un site exceptionnel pour étudier le fonctionnement de la forêt

FOCUS PLATEFORME : La station de recherche forestière de Barbeau-Fontainebleau : un site exceptionnel pour étudier le fonctionnement de la forêt | Mechanotransduction by Plants | Scoop.it

La Station de recherche de la forêt de Barbeau est une plateforme de recherche rattachée à l’UMR Ecologie, Systématique et Evolution (UMR 8079, AgroParisTech, CNRS, UPSaclay), membre de l’Institut Diversité, Ecologie et Evolution du Vivant (IDEEV). Localisée à quelques kilomètres de Fontainebleau, en Seine-et-Marne, cette station a été installée en 2005 et scrute le fonctionnement et l’état de santé d’un écosystème forestier constitué principalement de chênes sessiles (Quercus petraea) et de charme (Carpinus betulus).

 

La station dispose d’un équipement scientifique de pointe permettant de suivre de très nombreuses variables environnementales, dans le sol, sur les arbres et dans l’air. Certaines d’entre elles sont acquises au-dessus de la canopée, au sommet d’un pylône de 35 mètres de haut. Nous allons y rencontrer des dizaines de capteurs et instruments qui permettent de mesurer des variables météorologiques classiques, divers rayonnements optiques mais également les flux de gaz à effet de serre (et notamment CO2) qui s’échangent entre la forêt et l’atmosphère. A toutes ces mesures s’ajoutent des campagnes de suivi et de caractérisation de l’écosystème forestier : des observations, des prises de vue photographiques, des prélèvements de feuilles ou de sol, etc. Les échantillons prélevés sont mesurés et conditionnés au laboratoire en vue de leur analyse en éléments chimiques. La plupart des données acquises sur la station sont réalisées de manière totalement automatique via des data loggers et sont transmises aux serveurs européens et à l’IDEEV via une communication satellite. Les données sont rapidement mises à disposition de la communauté scientifique au travers de plusieurs réseaux nationaux et internationaux et notamment de l’Infrastructure de Recherche européenne ICOS dans laquelle la station est labellisée et fortement engagée.

 

Les recherches menées sur la plateforme permettent (1) d’améliorer nos connaissances sur le fonctionnement des écosystèmes forestiers, (2) aider aussi à préparer des missions spatiales puisqu’elles vont permettre de valider sur le terrain des observations acquises par satellites et (3) enfin d’améliorer les modèles continentaux ou globaux dans l’estimation des effets des changements climatiques.

 

Contacts : Daniel Berveiller (daniel.berveiller@universite-paris-saclay.fr)

Plug In Labs Université Paris-Saclay : cliquer ICI

 

Station de recherche de la forêt de Barbeau / ICOS (Integrated Carbon Observation System). Depuis 2003, l'équipe Ecophysiologie végétale du laboratoire ESE travaille sur un site expérimental forestier situé dans la forêt domaniale de Barbeau, à 53 kms au Sud-Est de Paris. La forêt de Barbeau est une forêt de chênes sessiles (Quercus petraea), dominants, avec un sous étage de charmes (Carpinus betulus). Les activités de recherche de la station sont centrées sur la compréhension des processus qui gouvernent le fonctionnement de l'arbre et de l'écosystème forestier dans son ensemble. Depuis 2005, un fort investissement est entrepris sur le site, notamment au travers d'une station de mesure située en haut d'un pylône de 35 mètres de hauteur et dédiée en partie à la mesure des échanges de dioxyde de carbone (CO2) et de vapeur d'eau entre la forêt et l'atmosphère. La plateforme est labellisée station Classe 1 dans l'Infrastructure de Recherche européenne ICOS (www.icos-ri.eu).

 

A propos de ESE. Les recherches menées à l’ESE (Ecologie, Systématique et Evolution (UMR 8079, AgroParisTech, CNRS, UPSaclay)) couvrent de façon large les disciplines de l’écologie et de l’évolution, en s’intéressant à l’origine et la dynamique de la biodiversité, ainsi qu’à l’évolution et au fonctionnement des écosystèmes. Les effets des changements globaux, notamment du changement climatique, sur les populations, les communautés et les écosystèmes, et la réponse à ces changements constituent des thèmes transversaux au sein de l’ESE. Les approches utilisées mettent en jeu une synergie entre observations in-situ, expérimentation et modélisation mathématique. Les recherches sont menées à des échelles variées, allant des gènes aux écosystèmes, et sur une grande diversité d’organismes (plantes, animaux, champignons, microorganismes).


Via Life Sciences UPSaclay
No comment yet.
Rescooped by Jean Marie Frachisse from Life Sciences Université Paris-Saclay
Scoop.it!

Jean Colcombet publie une tribune dans Le Monde : « Les chercheurs auraient un impact plus significatif en amplifiant leur médiation auprès de la société »

Jean Colcombet publie une tribune dans Le Monde : « Les chercheurs auraient un impact plus significatif en amplifiant leur médiation auprès de la société » | Mechanotransduction by Plants | Scoop.it

Changement climatique, crise énergétique… Jean Colcombet, directeur de recherche INRAE au sein du groupe Stress Signalling de l'Institut des Sciences des Plantes Paris-Saclay - IPS2 (Gif-sur-Yvette), s’interroge sur le rôle de la recherche dans les années à venir et la nécessité de l’inscrire dans les défis annoncés.

 

Lire la suite ICI.


Via Life Sciences UPSaclay
No comment yet.
Scooped by Jean Marie Frachisse
Scoop.it!

Florian Frugier, nouvel éditeur en chef de Plant and Cell Physiology

Florian Frugier, nouvel éditeur en chef de Plant and Cell Physiology | Mechanotransduction by Plants | Scoop.it

Florian Frugier, responsable d'équipe à l'IPS2 (INRAE/CNRS/UEVE/UPSaclay, Gif-sur-Yvette) est le nouvel éditeur en chef de la revue Plant & Cell Physiology qui lui consacre un article entier pour dresser son portrait et présenter son parcours scientifique.

No comment yet.
Rescooped by Jean Marie Frachisse from Plant Sciences
Scoop.it!

13th International Conference of the French Society of Plant Biology - August 29-31 2022, registration open

13th International Conference of the French Society of Plant Biology - August 29-31 2022, registration open | Mechanotransduction by Plants | Scoop.it

The 13th International Symposium of the French Society of Plant Biology (SFBV) aims to bring together actors interested in the biological properties of photosynthetic organisms, mainly plants, as well as their applications in agriculture and bioenergy, taking into consideration important issues such as the global climate change and the protection of the environment. At the core of this congress, there is the promotion of the plant biology field, fundamental and applied, as a whole and in its diversity.

During this congress, the plant will be considered in its environment and in interaction with it. Recent work on:

plant nutrition primary and secondary metabolism plant development plant response to environmental stresses plant and microorganism interactions the structure and expression of genomes the genetics and improvement of cultivated species will be presented

Importantly, this event aims also to establish or sustain scientific partnerships, promote exchanges between the various players in the plant biology research field and develop bridges between public research and private companies. Promoting the participation of young scientists to this type of event is also a priority of the SFBV. To this end, scholarships will be offered to students to participate to 13th International Congress of the French Society of Plant Biology and prizes will be awarded to the best oral presentations and best posters.


Via Saclay Plant Sciences
No comment yet.
Rescooped by Jean Marie Frachisse from Plant Sciences
Scoop.it!

Plant cell walls in development, plant-microbe interactions and for the bioeconomy, SPS Summer School 2022 - June 19-25, 2022 – Versailles (France)

Plant cell walls in development, plant-microbe interactions and for the bioeconomy, SPS Summer School 2022 - June 19-25, 2022 – Versailles (France) | Mechanotransduction by Plants | Scoop.it

The study of the cell wall is an important research frontier in plant biology. Over the past decade, the field has seen major technological and conceptual advances. In addition, the study of cell wall structure and metabolism has become an integral part of the research on plant development and the adaptation to abiotic and biotic stresses. A better knowledge of the cell wall is also essential for the optimization of lignocellulosic biomass processing procedures in the framework of the emerging bioeconomy.

 

This SPS Summer School 2022 is a one-week programme for outstanding and enthusiastic PhD students and young post-docs. It will provide them with an introduction in chemistry, biophysics, molecular and cell biology in relation to the plant cell wall.

This Summer School will bring together up to 18 participants from all over the world and offer them the chance to receive scientific training in an international and rather informal atmosphere, facilitating exchanges. This course will involve theoretical lectures delivered by world-class experts and hands on practical courses on state of the art technologies.

Provisional program and speakers

Deadline for application: March 1st, 2022 (midnight)


Via Saclay Plant Sciences
No comment yet.
Rescooped by Jean Marie Frachisse from Life Sciences Université Paris-Saclay
Scoop.it!

Des Plantes et des Hommes, un programme de visites scolaires dans les laboratoires du réseau SPS

Des Plantes et des Hommes, un programme de visites scolaires dans les laboratoires du réseau SPS | Mechanotransduction by Plants | Scoop.it

Nous sommes heureux de vous annoncer que notre programme Des Plantes et des Hommes a reçu le soutien de la Région Île-de-France pour l'année 2021-2022, dans le cadre de son appel à projet La Science pour tous. Ce financement complète les contributions du réseau Sciences des Plantes de Saclay (SPS) et du Centre INRAE Île-de-France Versailles-Grignon.

 

Avec ce programme, nous élargissons l'accueil de groupes scolaires (classes de collège [3e] et de lycée) dans les laboratoires du réseau SPS répartis sur plusieurs sites. En une demi-journée, chaque classe participe à un atelier interactif et ludique qui retrace le fil de la domestication et de la sélection des espèces végétales, jusqu'aux dernières innovations en biotechnologies végétales. Ensuite, les élèves rencontrent une chercheuse ou un chercheur avec qui ils visitent un laboratoire et discutent des métiers de la recherche. Cet échange est aussi l'occasion pour eux de vivre la démarche scientifique grâce à un exemple tiré des travaux de leur hôte.

 

Nous recueillons dès maintenant les demandes formulées par les enseignants des trois académies franciliennes (Créteil, Paris, Versailles) intéressés par l'organisation d'une visite d'une de leurs classes dans un laboratoire SPS. N'hésitez pas à relayer cette invitation !

 

Très cordialement,

Pierre Hilson, Marie-Jeanne Sellier et Océane Durand
pour le groupe de travail Plantes et Société du réseau SPS


Via Life Sciences UPSaclay
No comment yet.
Rescooped by Jean Marie Frachisse from Plant Sciences
Scoop.it!

Quantification of Cell Division Angles in the Arabidopsis Root (IJPB, SPS)

Quantification of Cell Division Angles in the Arabidopsis Root (IJPB, SPS) | Mechanotransduction by Plants | Scoop.it
In many plant tissues, division plane orientation within cell files is highly predictable since all cells divide almost perpendicular to the cell file axis. Many mutations can affect division plane orientation, and the quantification of the deviation from the expected transverse orientation in various genetic backgrounds is thus an important issue.

While several software tools have been proposed for the quantification of cellular morphology in plant tissues, none of them allowed investigating division plane orientation. We propose here a complete method for measuring orientation of division planes in 2D, using an open-source ImageJ plugin named “Cell File Angles.” The method comprises the staining of cell wall within whole mount roots with the calcofluor dye, the acquisition of 3D Z-stacks of the stained roots, and the measurement of cell wall orientation using image processing algorithms and semi-automated analysis.

Via Saclay Plant Sciences
No comment yet.
Rescooped by Jean Marie Frachisse from Life Sciences Université Paris-Saclay
Scoop.it!

Évaluation électrophysiologique de la sensibilité nerveuse des huîtres aux toxines paralysantes

Évaluation électrophysiologique de la sensibilité nerveuse des huîtres aux toxines paralysantes | Mechanotransduction by Plants | Scoop.it

Les eaux côtières françaises sont régulièrement affectées par des efflorescences d’Alexandrium spp., micro-algues connues pour produire certaines toxines se liant aux canaux sodium (NaV) et, par conséquent, bloquant la conduction du potentiel d'action dans les muscles et les nerfs. Les organismes marins filtreurs, comme les huîtres, peuvent accumuler des niveaux élevés de ces toxines, dites "PST" pour Paralytic Shellfish Toxins, et être ainsi responsables d’intoxications humaines, ce qui les rend impropres à la consommation.

 

Une collaboration entre le Service d’Ingénierie Moléculaire pour la Santé (SIMoS) du CEA de Saclay, spécialisé dans les interactions toxines/canaux ioniques, et le Laboratoire des Sciences de l’Environnement Marin (LEMAR) de l’Université de Bretagne Occidentale, spécialisé dans les interactions bivalves/micro-algues toxiques, a été initiée afin de tester l'hypothèse selon laquelle le niveau d'accumulation des PST dans les huîtres serait corrélé à la sensibilité de leurs canaux NaV à ces toxines.

 

Cette étude, publiée dans Marine Drugs, utilisant une approche électrophysiologique, montre pour la première fois que les nerfs cérébro-viscéraux isolés des huîtres creuses du Pacifique, Crassostrea gigas, comparés à ceux d'autres espèces de bivalves, ont une sensibilité « intermédiaire » à la saxitoxine, une des PST les plus remarquables, mais ne présentent aucune sensibilité à la tétrodotoxine, une toxine paralysante bien connue. La sensibilité à la saxitoxine diminue lors de l'exposition récente des huîtres à A. minutum dans un environnement naturel, mais pas expérimental. Cependant, aucune corrélation évidente n'a été observée entre le niveau d'accumulation de saxitoxine dans les glandes digestives des huîtres et leur sensibilité nerveuse à cette toxine.

 

Contact : evelyne.benoit@cea.fr


Via Life Sciences UPSaclay
No comment yet.
Rescooped by Jean Marie Frachisse from Life Sciences Université Paris-Saclay
Scoop.it!

Plantes - Dissiper l’énergie lumineuse en excès sous forme de chaleur pour se protéger : lumière sur les mécanismes moléculaires

Plantes - Dissiper l’énergie lumineuse en excès sous forme de chaleur pour se protéger : lumière sur les mécanismes moléculaires | Mechanotransduction by Plants | Scoop.it

​Dans une étude publiée dans Journal of Biological Chemistry, une équipe de l'I2BC (CEA-Joliot/CNRS/UPSaclay), en collaboration avec l’Institut botanique de Beijing (Chine), décrit pour la première fois un état intermédiaire de l’antenne collectrice de lumière des plantes supérieures qui permet de mieux comprendre les changements qui s’opèrent au niveau moléculaire lors de l’activation d’un mécanisme de photoprotection de la plante.

 

Lire la suite de l'Actu du CEA-Joliot ICI.

Contact : bruno.robert@cea.fr


Via Life Sciences UPSaclay
No comment yet.
Rescooped by Jean Marie Frachisse from Life Sciences Université Paris-Saclay
Scoop.it!

Une puce microfluidique mimant les contraintes mécaniques du sol montre que les racines répondent à une compression par l’émission de signaux calciques

Une puce microfluidique mimant les contraintes mécaniques du sol montre que les racines répondent à une compression par l’émission de signaux calciques | Mechanotransduction by Plants | Scoop.it

Lors de sa progression dans le sol la racine d'une plante est soumise à de nombreuses stimulations mécaniques dues aux obstacles rencontrés et aux changement de compaction. Comment la racine perçoit les stimuli mécaniques du sol reste méconnu.

 

En combinant microfluidique et imagerie calcique les scientifiques de l'Institut de Biologie Intégrative de la Cellule - I2BC (CNRS/CEA/UPSaclay, Gif-sur-Yvette) ont montré dans une étude publiée dans les Proceedings of the Royal Society B qu'une pression exercée sur la racine induit une déformation élastique et un signal calcique lors de l'application et du relâchement de la stimulation. L’intensité de la réponse calcique augmente avec l'intensité de la pression appliquée. Cependant, des stimuli successifs conduisent à une atténuation marquée du signal calcique. L'élévation du calcium intracellulaire est limitée aux tissus sous pression sans qu'il y ait propagation dans les autres parties de la racine.

 

Cette étude contribue à élucider les mécanismes de signalisation qui permettent l'adaptation de la racine aux contraintes mécaniques générées par le sol.

 

Contact : jean-marie.frachisse@i2bc.paris-saclay.fr ou sebastien.thomine@i2bc.paris-saclay.fr


Via Life Sciences UPSaclay
No comment yet.
Rescooped by Jean Marie Frachisse from Life Sciences Université Paris-Saclay
Scoop.it!

La chlorophylle des tiges des arbres s’expose au Japon

La chlorophylle des tiges des arbres s’expose au Japon | Mechanotransduction by Plants | Scoop.it

Chez les arbres, non seulement les feuilles mais également les tiges et même parfois les troncs sont capables de photosynthétiser. En quantité ce flux de carbone est faible au regard de la photosynthèse des feuilles (sauf pour les arbres dont les feuilles sont réduites) et il peut être négligé dans le bilan de carbone des forêts. Toutefois, il s’avère que qualitativement la photosynthèse des tiges aurait un rôle non négligeable pour aider les arbres à surmonter les sécheresses.

 

Les images réalisées en microscopie à épifluorescence à la plateforme Imagerie-Gif pour repérer la chlorophylle dans les différents tissus de diverses espèces sont actuellement exposées à Tokyo grâce à une collaboration avec les artistes photographes Audic-Rizk. Pour précision, sur ces photos la chlorophylle apparaît rouge et non pas verte.

 

Pour des informations supplémentaires


Via Life Sciences UPSaclay
No comment yet.
Rescooped by Jean Marie Frachisse from Life Sciences Université Paris-Saclay
Scoop.it!

Disparition de Stéphane Abel

Disparition de Stéphane Abel | Mechanotransduction by Plants | Scoop.it

We are particularly sad to announce the death of our colleague Stéphane Abel, which occurred on Monday March 13, 2023.

Since 2003, Stéphane worked with M. Marchi in Bruno Robert’s team at I2BC, first during his PhD, then as a Marie Curie post-doc. He was recruited by the CEA in 2008 as a researcher, obtained his “Habilitation à Diriger des Recherches” at Université Paris-Saclay in 2017, and was recently promoted to “Directeur de Recherches” by the CEA.

Stéphane Abel was interested in multi-scale modelling and molecular dynamics simulations of biological processes. He developed and used atomistic and coarse-grained molecular dynamics to study the stability and function of membrane proteins in different environments (normal phase or reverse micelles, or phospholipid membranes). He also used quantum mechanical approaches to develop force field parameters for biomolecules and, in particular, the detergents used in membrane protein experiments.

In addition to his qualities as a researcher, Stéphane was an extremely endearing character. This little man suffered from a serious brittle bone disease, and his life was undoubtedly a long struggle – but Stéphane was never bitter. He had a sunny disposition, joyful and mischievous, and was never heard to complain. He had a sharp sense of humour that he often turned against himself, and he was of a constant and deep kindness.

He leaves a great void for all those who knew him and in particular for the computational biology community in which he was respected and loved.

Our thoughts go to his closest colleagues and particularly to his family.


Via Life Sciences UPSaclay
No comment yet.
Rescooped by Jean Marie Frachisse from Life Sciences Université Paris-Saclay
Scoop.it!

L’impact de stress environnementaux sur la remobilisation de l'azote et de l'absorption de l'azote chez les plantes

L’impact de stress environnementaux sur la remobilisation de l'azote et de l'absorption de l'azote chez les plantes | Mechanotransduction by Plants | Scoop.it

Les plantes sont des organismes sessiles qui absorbent l'azote du sol pour assurer leur croissance et leur développement. Après la floraison, l'azote dont les plantes ont besoin pour la croissance et le remplissage des graines provient soit de l'absorption de l’azote inorganique par les racines, soit de la remobilisation de l’azote organique des vieilles feuilles. Les mécanismes de l’équilibre entre absorption et remobilisation de l'azote qui détermine la composition finale en carbone et en azote des graines restent mal connus.

 

Ainsi, une étude de l’équipe SATURNE de l’Institut Jean-Pierre Bourgin (INRAE/AgroParisTech/UPSaclay, Versailles) parue récemment dans Journal of Plant Physiology vise à analyser l'impact des stress environnementaux (sécheresse, chaleur, obscurité, défense déclenchée et faible disponibilité en nitrate) sur les flux d’azote dans la plante pendant le remplissage des graines. Leur méta-analyse des données publiques du transcriptome d'Arabidopsis révèlent que les réponses des gènes codant pour les transporteurs de l’azote inorganique, l'assimilation et le recyclage de l’azote sont principalement régulés par la limitation en azote, les gènes codant pour les protéases sont principalement sensibles à la limitation de carbone, et la réponse des gènes impliqués dans le transport de l’azote organique est contrôlée à la fois par les limitations en carbone et en azote.

 

Enfin, des données isotopiques ont été utilisées pour examiner les effets de stress environnementaux sévères sur la remobilisation et l'absorption de l'azote. Une représentation schématique des principaux facteurs qui régulent l'équilibre entre la remobilisation et l'absorption de l'azote dans les conditions de stress et de contrôle est fournie.

 

Légende Figure :  Représentation graphique des principaux paramètres de l’efficacité de l’utilisation de l’azote qui dirigent l’équilibre entre la remobilisation et l’absorption chez la plante, sous 6 différents environnements. Les flèches colorées montrent les principaux facteurs modifiant l’équilibre entre les flux d’azote venant de l’absorption (N uptake) et ceux venant de la remobilisation (Remobilization), dans six conditions de culture. Bleu, la condition de contrôle (Control), Marron, la condition d’obscurité (Dark), Orange, la condition de défense stimulée (Defense), rouge la condition de sécheresse (Drought), Vert, la condition de fortes chaleurs (Heat) et en bleu fonçé la condition de faible disponibilité en azote (Low N). Qty NUP et Qty NREM : quantité d’azote dans la plante provenant respectivement de l’absorption et de la remobilisation. NUPHI et NREMHI : proportion d’azote, respectivement absorbé et remobilisé, qui est allouée au remplissage des graines. Seed yield : rendement en graine. Rosette DW : poids de la rosette sèche.

 

Contact : fabien.chardon@inrae.fr


Via Life Sciences UPSaclay
No comment yet.
Rescooped by Jean Marie Frachisse from Life Sciences Université Paris-Saclay
Scoop.it!

Contribution des couches profondes du sol à la transpiration d'une forêt tempérée : implications pour la modélisation de la productivité

Contribution des couches profondes du sol à la transpiration d'une forêt tempérée : implications pour la modélisation de la productivité | Mechanotransduction by Plants | Scoop.it

La fréquence et l'intensité des sécheresses croissent avec le changement climatique. Dans une étude parue dans Science of the Total Environment, Nicolas Delpierre du laboratoire Ecologie Systématique et Evolution – ESE (CNRS/AgroParisTech/UPSaclay, Orsay) et ses collaborateurs ont quantifié la contribution des couches profondes du sol (jusqu'à 300 cm) à l'approvisionnement en eau d'une chênaie francilienne (forêt domaniale de Barbeau, 77) en période de sécheresse.

 

L'approvisionnement en eau profonde était essentiel pour maintenir la transpiration des arbres pendant la sécheresse, les couches inférieures à 150 cm contribuant jusqu'à 60% de l'eau transpirée en août 2018 (sécheresse intense), malgré leur très faible densité de racines fines. Nous avons de plus montré que les bases de données pédologiques utilisées pour paramétrer les modèles d'écosystème sous-estimaient largement la quantité d'eau extractible du sol par les arbres (Réserve Utile, RU), en raison d'une sous-estimation considérable de leur profondeur d'enracinement. La base de données établie pour la France donnait une estimation de 207 mm pour la RU de la forêt de Barbeau, alors que notre estimation était 1.9 fois plus élevée, atteignant 390 ± 17 mm. Cette sous-estimation de la RU se traduit par une surestimation considérable des stress hydriques dans la simulation du fonctionnement de la forêt, en climat actuel et climat futur.

 

Il est probable que la forte sous-estimation de la RU montrée sur ce site concerne un grand nombre de forêts. Ainsi, les chercheurs plaident pour une généralisation des mesures de la teneur en eau des sols profonds en forêt, afin d'améliorer l'estimation de la RU et la simulation du cycle du carbone forestier dans le contexte du changement climatique.

 

Contact : nicolas.delpierre@universite-paris-saclay.fr


Via Life Sciences UPSaclay
No comment yet.
Rescooped by Jean Marie Frachisse from Life Sciences Université Paris-Saclay
Scoop.it!

Des fourmis capables de détecter les cancers

Des fourmis capables de détecter les cancers | Mechanotransduction by Plants | Scoop.it

Des chercheurs de l’EGCE (CNRS/IRD/UPSaclay, Gif-sur-Yvette), de l’Université Sorbonne Paris Nord, de l’Institut Curie et de l’Inserm ont repéré une espèce de fourmis dont l’odorat est particulièrement développé – les Formica fusca -, leur permettant de pouvoir différencier des cellules humaines cancéreuses à des cellules saines. Le résultat de leur recherche est publié dans la revue iScience.

 

Les scientifiques ont effectué des tests avec 36 fourmis. Dans un premier temps, les spécialistes ont exposé les fourmis à l’odeur d’un échantillon de cellules cancéreuses humaines. Cette odeur a été par la suite associée à une récompense de solution sucrée. Dans un second temps, les chercheurs ont exposé les fourmis à deux odeurs différentes. L’une était une nouvelle odeur et la seconde était celle des cellules cancéreuses. Une fois ce test réussi, les chercheurs ont exposé les fourmis à différentes cellules cancéreuses. Après un apprentissage, les formica fusca sont capables de détecter les composés organiques volatils émis par les cellules cancéreuses.

 

Avant d’être utilisée à grande échelle, « l’efficacité de cette méthode doit être évaluée grâce à des tests cliniques sur un organisme humain complet », rappelle le CNRS. « Mais cette première étude montre le potentiel élevé des fourmis, capables d’apprendre très rapidement, à un moindre coût, tout en étant efficaces ».

 

Voir communiqué de presse du CNRS et articles dans la presse : Futura Science, Le Quotidien du Médecin, La Dépêche.

 

Contact : sandoz@egce.cnrs-gif.fr


Via Life Sciences UPSaclay
No comment yet.
Rescooped by Jean Marie Frachisse from Life Sciences Université Paris-Saclay
Scoop.it!

Révéler et caractériser la diversité et la plasticité des métabolites spécialisés dans les graines de Camelina sativa

Révéler et caractériser la diversité et la plasticité des métabolites spécialisés dans les graines de Camelina sativa | Mechanotransduction by Plants | Scoop.it

Les Métabolites Spécialisés (MS) jouent un rôle clé dans les interactions des plantes avec leur environnement et interviennent dans leur résistance aux stress. Ces MS sont largement accumulés dans les plantes et les graines d’un grand nombre de Brassicacées comme la caméline (Camelina sativa L.). Cette plante de grande culture oléagineuse connaît un regain d’intérêt ces dernières années pour sa rusticité et sa production d’huile.

 

Dans le cadre d’une étude publiée dans The Plant Journal, des chercheurs de l’Institut Jean-Pierre Bourgin – IJPB (INRAE/AgroParisTech/UPSaclay, Versailles) ont analysé les profils des MS des graines de six génotypes de caméline cultivés au champ et récoltés au cours de cinq cycles de culture. Ces analyses ont permis une annotation détaillée des MS des graines en combinant des analyses qui regroupent les MS en fonction de leurs structures chimiques et de leurs profils d’accumulation. Ces données ont montré que le métabolome des graines est extrêmement impacté par les facteurs environnementaux expérimentés durant la phase de développement sur la plante mère. Parmi les composés bien identifiés, les flavonols se caractérisent par la plasticité la plus élevée. Les chercheurs ont montré que des alcaloïdes et les glucosinolates présentaient également une plasticité phénotypique élevée et supérieure à celle de la plupart des métabolites primaires, y compris certains sucres et composés de réserve importants comme les acides gras, les protéines et la plupart des classes lipidiques, mais similaire à celle des acides aminés libres et des acides carboxyliques.

 

Ces travaux ont démontré que les graines présentent un métabolisme dynamique et plastique, avec un impact sur la qualité des semences.

 

Contact : massimiliano.corso@inrae.fr


Via Life Sciences UPSaclay
No comment yet.
Rescooped by Jean Marie Frachisse from Plant and Seed Biology
Scoop.it!

Fascination of Plants Day 18 May 2022

Fascination of Plants Day 18 May 2022 | Mechanotransduction by Plants | Scoop.it
Plants are fascinating From one little seed, planted into soil, many green lives can arise – from small herbs up to big trees, or from ornamental flowers to substantial crops which all animals and mankind need to survive on this planet. Plant biologists estimate the total number of plant species roughly to be about 250,000. On the back of this coordinated activity we hope to plant again many virtual and constantly germinating seeds in the collective mind of the European and World Public that plant science is of critical significance to the social and environmental landscape now and in future.
Fascination of Plants Day 2022 is officially launched! Join us by organizing interactive events engaging the public around the 18 May 2022 or as a participant
Dec 16, 2021 -

The fascinating world of plants will be once more in the spotlight thanks to the celebration of the sixth Fascination of Plants Day on and around May 18th 2022. This coordinated activity aims to plant virtual and constantly germinating seeds in the collective mind of people, recalling that plant science is of critical significance to […]

Read more
 
 
 

Via Loïc Lepiniec
No comment yet.
Rescooped by Jean Marie Frachisse from I2BC Paris-Saclay
Scoop.it!

A Gold medal and the Best Inclusivity Prize for the iGEM GO Paris-Saclay team 2021 supported by I2BC!

A Gold medal and the Best Inclusivity Prize for the iGEM GO Paris-Saclay team 2021 supported by I2BC! | Mechanotransduction by Plants | Scoop.it

The GO Paris-Saclay 2021 team won a gold medal and the "Best Inclusivity" prize at the iGEM 2021 international synthetic biology competition on Sunday, November 14.

The team's project "EndoSeek" aims to develop a new diagnostic tool for endometriosis, which is a painful and poorly understood pathology caused by the proliferation of uterine cells outside the uterus. Worldwide, this disease affects about 10% of women and can take up to 7 years to diagnose. Based on preliminary studies using small patient cohorts, certain blood microRNAs (miRNAs) may be biomarkers of the disease.
The team has developed a machine learning program that will allow identification of new endometriosis biomarkers with future cohorts. In experiments conducted this summer at I2BC, students exploited Cas13a and Cas14a1 nucleases for miRNA detection. They created a video game to educate adults and children over the age of 10 about endometriosis and synthetic biology. Finally, following their dialogue with patients and physicians, they questioned the ethical implications of diagnostics.
The team was awarded the Best Inclusivity Award for outstanding efforts to include people with diverse identities. The students thought about the position of LGBT+ people in their project and created a multi-language, voice-assisted website with color customization.
This project was supported by the I2BC, the Faculty of Sciences of the University of Paris-Saclay, La Diagonale Paris-Saclay, EUGLOH (European University Alliance for Global Health), the Graduate School Life Sciences and Health, IDT and Promega.

Team 2021 supervisors included Téo Hébra (ICSN) and 5 members of the I2BC: Philippe Bouloc, Stéphanie Bury-Moné, Emma Piattelli, Ombeline Rossier and Charlène Valadon.
For more information, see the wiki https://2021.igem.org/Team:GO_Paris-Saclay and the video https://video.igem.org/w/ihqYR3UfveimEtZVv7x6jE.


Via I2BC Paris-Saclay
No comment yet.
Rescooped by Jean Marie Frachisse from Life Sciences Université Paris-Saclay
Scoop.it!

Prof. Adi Avni, expert en biocapteurs végétaux et en immunité innée des plantes en résidence à l'IPS2

Prof. Adi Avni, expert en biocapteurs végétaux et en immunité innée des plantes en résidence à l'IPS2 | Mechanotransduction by Plants | Scoop.it

L'équipe FLOCAD de l'IPS2 a le plaisir d'accueillir le Professeur Adi Avni, de l'Ecole des Sciences des Plantes et de la Sécurité Alimentaire à l'Université de Tel Aviv, Israël, pour deux mois. C’est un chercheur reconnu dans les domaines de l'immunité innée des plantes et des biocapteurs. Son laboratoire étudie le développement de biocapteurs pour l'agriculture et l'alimentation en utilisant des technologies à l'échelle micro et nanométrique. L'objectif est de développer des capteurs qui seront intégrés sur la plante (c'est-à-dire les feuilles, la tige, la rhizosphère, etc.) pour la détection précoce de divers paramètres (stress biotiques et abiotiques) qui sont des facteurs clés de la chaîne alimentaire. Son projet est basé sur des années de recherche en sciences végétales et en génie électrique et optique, qui lui ont permis de comprendre que l'avenir de la détection fonctionnelle en agriculture dépend de l'association de technologies et de biocapteurs composés d'un ensemble d’éléments biologiques et techniques travaillant de concert pour obtenir le signal le plus pertinent biologiquement et le plus précisément mesurable pour une agriculture de précision efficace. Le deuxième sujet de recherche de son équipe est l'étude de l'induction de l'immunité innée des plantes: la résistance des plantes contre les maladies implique des mécanismes de défense inductibles (immunité innée). Ses recherches portent sur la compréhension de la voie de transduction du signal par laquelle une protéine fongique induit l'immunité innée chez les plants de tomate et de tabac.

 

L'équipe de FLOCAD partage avec lui des objectifs et des sujets communs. Sa visite à l'IPS2 est une excellente occasion d'échanger des compétences et des approches et de développer de nouveaux projets de collaboration.


Via Life Sciences UPSaclay
No comment yet.
Rescooped by Jean Marie Frachisse from Plant Sciences
Scoop.it!

Biologie végétale : Croissance et développement

Biologie végétale : Croissance et développement | Mechanotransduction by Plants | Scoop.it
Ce livre consacré au développement des végétaux couvre la croissance, l’organogenèse, la reproduction, et leurs régulations en relations avec le milieu physique et biologique. Il intègre les derniers acquis de la biochimie, la biologie moléculaire et cellulaire et de la génétique.

Via Saclay Plant Sciences
No comment yet.
Rescooped by Jean Marie Frachisse from I2BC Paris-Saclay
Scoop.it!

Microfabrication room opening in I2BC

Microfabrication room opening in I2BC | Mechanotransduction by Plants | Scoop.it

Microfluidics is the science of fluids manipulation at the microscale using channels with dimensions of tens to hundreds of micrometers. It is also a technology called Lab-on-Chip used in Physics, Chemistry and Biology. The properties of flows at the microscale allow to work faster and cheaper with smaller sample volumes. The polymer used to produce microfluidics chip is transparent and biocompatible and provides access to time-lapse live imaging of biological systems on a microscope. It has many applications like cells sorting, encapsulation of drugs, DNA sequencing, micro-organisms swimming, mixing, etc.
The microfabrication plateform is a clean room fully equiped to make microfluidic chips from the mold design and its characterization, to the polymer microchip fabrication. It is managed by Jessica MARION et Vassanti AUDEMAR who handle the equipment :
- Clewin 5 : software to design the chip
- Laminator (Peak) or spin coater (Laurell) and UV exposer (Kloé) : to produce molds
- Profilometer (Filmetrics) : to characterize the mold
- Plasma cleaner (Harrick Plasma) : to seal the microfluidic chip
We will be happy to welcome you.
Contacts : Sébastien THOMINE (sebastien.thomine@i2bc.paris-saclay.fr), Jessica MARION ( jessica.marion@i2bc.paris-saclay.fr ), Vassanti AUDEMAR ( vassanti.audemar@i2bc.paris-saclay.fr )


Via I2BC Paris-Saclay
No comment yet.