Les Livres de Philosophie
35.3K views | +1 today
Follow
Les Livres de Philosophie
Actualités des livres et revues philosophiques de langue française
Curated by dm
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by dm
Scoop.it!

Jean-Christophe Bardout : Penser l'existence. L'existence exposée : époque médiévale

Jean-Christophe Bardout : Penser l'existence. L'existence exposée : époque médiévale | Les Livres de Philosophie | Scoop.it

VRIN - Décembre 2013 - Coll. Histoire de la Philosophie -

 

A la différence de nombreux concepts hérités d'Aristote, l'existence fait en métaphysique une entrée aussi discrète que tardive, avant de devenir un thème à ce point majeur qu'aucune philosophie n'a pu s'en dispenser, en dépit d'un paradoxe constitutif : l'existence n'est-elle pas l'autre absolu de la pensée ? Pourquoi l'existence s'est-elle constamment maintenue, au-delà du questionnement métaphysique qui fut son horizon médiéval, jusqu'à constituer un des concepts fondamentaux de toute anthropologie ? Pour répondre, une histoire de l'existence dans la longue durée s'imposait, qui entreprenne d'en relever les mutations principales : née dans l'Antiquité tardive pour singulariser l'être du Christ, développée au Moyen âge pour appréhender l'être du monde créé, l'existence qualifie, aux temps des Lumières, l'être de l'homme. Le premier volet de cette histoire complexe analyse l'émergence de l'existence aux côtés de l'être, puis en concurrence avec lui. Il retrace le lent processus médiéval de son incorporation à la philosophie, de Marius Victorinus à la scolastique moderne : existe ce qui se pose à partir de son origine, puis hors de sa cause. Ainsi l'existence fut-elle premièrement exposée.

No comment yet.
Scooped by dm
Scoop.it!

Renaud Barbaras, Dynamique de la manifestation

Renaud Barbaras, Dynamique de la manifestation | Les Livres de Philosophie | Scoop.it
Vrin, 2013

L’a priori universel de la corrélation entre l’étant transcendant et ses modes de donnée subjectifs dessine le cadre minimal de toute démarche qui se revendique de la phénoménologie. Il s’agit ici de montrer qu’une analyse rigoureuse de la corrélation se déploie nécessairement à trois niveaux et que la phénoménologie est ainsi vouée à se dépasser elle-même vers une cosmologie et une métaphysique. Un premier niveau d’analyse, proprement phénoménologique, permet d’établir que la transcendance pure du monde se donne à un sujet dont le mode d’exister est un certain mouvement, que nous caractérisons comme désir. Cependant, la corrélation présuppose également un mode d’être commun aux deux pôles, fondement de l’appartenance du sujet au monde. Pour autant que le sujet est mouvement, le monde auquel il appartient doit lui-même être compris comme une réalité processuelle : notre mouvement procède de l’archimouvement du monde; la phénoménologie dynamique renvoie à une dynamique phénoménologique qui est synonyme d’une cosmologie. Dès lors, la différence du sujet, sans laquelle il n’y a pas de corrélation, ne peut que correspondre à une scission, plus originaire encore, qui affecte le procès même de la manifestation sans néanmoins en procéder. Cette scission au cœur de l’archi-mouvement doit être comprise comme un archi-événement : celui-ci fait l’objet d’une métaphysique en un sens très singulier, qui recueille l’ultime condition de possibilité de la phénoménologie elle-même.

No comment yet.
Scooped by dm
Scoop.it!

Benoît Schneckenburger : Intelligence du matérialisme

Benoît Schneckenburger : Intelligence du matérialisme | Les Livres de Philosophie | Scoop.it

2013 - Editions de l'Epervier - Coll. "Pour aller plus loin" -  "Préface de Jean-Luc Mélenchon

Le matérialisme est une idée ancienne en Europe. Elle demeure pourtant méconnue. Pourquoi l’une des écoles de philosophie les plus fécondes fait-elle l’objet d’une ignorance et d’un mépris toujours aussi opiniâtres ? Comment se fait-il que les progrès des sciences n’aient pas fait triompher cette représentation à la fois concrète et complexe du monde ? Car le matérialisme est loin d’être un simplisme. Ses hypothèses les plus fondamentales sur la structuration atomique du réel, sur le rôle du hasard dans l’organisation des phénomènes de la nature ou sur l’origine et la nature matérielles de la pensée ont été confirmées par les différentes sciences. Pour comprendre les raisons de cette méconnaissance volontaire, il faut revenir aux origines de l’histoire de la philosophie et découvrir comment une autre école de pensée, l’idéalisme, s’est substituée au matérialisme pour l’étouffer, en s’appuyant sur les soutiens de la religion, des pouvoirs politiques et des classes dominantes, en place depuis plus de deux mille ans. Mais comprendre le matérialisme dans la richesse de son développement, ce n’est pas seulement connaître les raisons de son occultation, c’est aussi dévoiler les trésors d’émancipation que cette pensée recèle. Trésors théoriques, bien sûr, mais aussi trésors pratiques car le matérialisme libère tout autant la pensée que l’action. Comme philosophie, il est à la fois un remède contre l’obscurantisme intellectuel et l’aliénation politique dans laquelle le système de domination nous maintient sciemment.
En proposant un tableau général des grands axes de la pensée matérialiste, des questions qu’elle aborde et des réponses qu’elle propose, Benoît Schneckenburger, philosophe militant, agrégé et docteur en philosophie, nous invite à comprendre comment l’intelligence matérialiste permet d’interpréter le monde, mais aussi comment elle propose de le transformer.

http://www.editions-epervier.fr

No comment yet.
Scooped by dm
Scoop.it!

MERLEAU-PONTY OU LA PHILOSOPHIE INCARNÉ Une réception africaine. Par Anselme Paluku Tsongo

MERLEAU-PONTY OU LA PHILOSOPHIE INCARNÉ Une réception africaine. Par Anselme Paluku Tsongo | Les Livres de Philosophie | Scoop.it

Devant les accusations selon lesquelles les philosophes passent leur temps dans des « spéculations » stériles et inutiles, par lesquelles ils se soustraient au monde vécu, l’ouvrage veut montrer qu’il n’en est pas ainsi (ou qu’il ne doit pas en être ainsi !) Pour cela il s’appuie sur les écrits du philosophe français Maurice Merleau-Ponty, qui a élaboré dès le départ une philosophie ayant racine dans la vie concrète. Non seulement la philosophie ne doit pas chercher à s’évader du monde, mais encore l’existence humaine est-elle elle-même à vivre et à penser comme une existence « incarnée » dans le monde. C’est pourquoi, si l’existence est incarnée et si la philosophie doit être incarnée dans le monde, il a fallu, dès l’abord du propos, clarifier le sens de cette « incarnation ». C’est dire qu’exister comme être humain, c’est exister concrètement, « en chair et en os ». La philosophie elle aussi ne se pense correctement qu’en tant qu’elle s’inscrit dans la vie concrète. Le but ultime de l’ouvrage est l’ouverture du propos à d’éventuels prolongements pour une pensée philosophique africaine. Étant entendu qu’il ne faut pas faire de la philosophie « séparée » de la vie, ne faudra-t-il pas, pour les philosophes africains, changer de manière de philosopher ? Ne leur faut-il pas dorénavant inscrire leur geste philosophique dans la réalité vécue du monde africain qui est le leur ?


L'Harmattan, Juillet 2013

No comment yet.