Les Livres de Philosophie
35.5K views | +2 today
Follow
Les Livres de Philosophie
Actualités des livres et revues philosophiques de langue française
Curated by dm
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by dm
Scoop.it!

Hughes Choplin : Chercher en silence avec Maurice Blanchot. A partir de la pensée française contemporaine

Hughes Choplin : Chercher en silence avec Maurice Blanchot. A partir de la pensée française contemporaine | Les Livres de Philosophie | Scoop.it
Décembre 2013 - L'Harmattan, "Nous, les sans-philosophie" - Deux enjeux déterminent cet ouvrage. Il s'agit d'abord de montrer combien l'oeuvre théorique et narrative de Blanchot se soustrait à l'épreuve contemporaine de l'événement. Il s'agit ensuite de forger les catégories positives de la recherche ainsi indiquée. Loin de reconduire la pensée au nihilisme ou à un silence impensable- indicible typiquement contemporain, la problématisation, avec Blanchot, de la pensée française contemporaine introduit à une recherche qui, ni déconstructrice ni non-philosophique, engage l'enfance de la philosophie.
No comment yet.
Scooped by dm
Scoop.it!

Georges Bataille, la politique de l'impossible - L'intellectuel entre révolte et engagement. Par Jean-Michel Besnier

Georges Bataille, la politique de l'impossible - L'intellectuel entre révolte et engagement. Par Jean-Michel Besnier | Les Livres de Philosophie | Scoop.it
Cécile Defaut Ed. - Novembre 2013 -Brouillage des identités politiques, perte des repères intellectuels et moraux, oscillation entre la révolte et la résignation : à qui veut saisir le vertige des temps de crise, les années trente offrent tout cela. Honni ou adulé, Nietzsche s'y révèle maître à penser sans interdire à Kojève d'imposer alors l'autorité de Hegel et l'incroyable démonstration de La fin de l'Histoire. Rien ne mobilise autant que la conviction de l'irrémédiable. 
Mais plus qu'à l'engagement pour quelque cause universelle, l'époque pousse à s'immerger dans les combats de l'heure, pour en capter l'exaltation collective. Le modèle de l'intellectuel sartrien paraîtra bien fade au regard de la frénétique volonté d'agir, même sans perspectives, qui dévore en France, à la veille de la guerre, nombre de gens de lettres. Jean - Michel Besnier montre ici à quel point Georges Bataille est exemplaire de cette volonté qui le destine, pense - t - il, à l'impossible. 
Son itinéraire connaît la violence des orages et l'obstination silencieuse des désirs. Les années trente sonnent le glas de " la volonté d'être tout " que philosophes hégéliens, marxistes et fascistes ont peu ou prou cultivée, jusqu'à l'absurde et au monstrueux. Jean - Michel Besnier présente et confronte dans ce livre les destins intellectuels de ceux qui ont donné à l'époque sa tonalité. L'auteur mêle l'histoire des idées, la critique philosophique de la notion d'engagement et la réflexion politique sur le rôle des intellectuels, offrant ainsi d'une période qui nous hante encore l'image d'un désarroi de combat.
No comment yet.
Scooped by dm
Scoop.it!

Ismaël Jude, « Gilles Deleuze, théâtre et philosophie. La méthode de dramatisation »

Ismaël Jude, « Gilles Deleuze, théâtre et philosophie. La méthode de dramatisation » | Les Livres de Philosophie | Scoop.it

La notion de « dramatisation » a été formulée par Gilles Deleuze en 1967 dans Différence et répétition pour être délaissée ensuite. Cet ouvrage tâche de clarifier le sens de ce concept en distinguant une acception « dramatique » d’une acception « scénique ». Deleuze n’ayant cependant pas énoncé explicitement de théorie de la scène, une partie de l’entreprise vise à déduire l’hypothèse de cette définition. Cette déduction suppose un « retour aux sources ». Il s’agit non seulement de relire attentivement les textes de Deleuze mais aussi des auteurs qu’il commente, critique ou utilise à ses propres fins, tels que : Platon, Aristote, Kant, Hegel, Simondon, Nietzsche ou Kierkegaard. Un remaniement de la méthode de division platonicienne et de la méthode transcendantale kantienne associé à l’élaboration du concept de répétition à partir de l’éternel retour nietzschéen et de la reprise kierkegaardienne permet d’énoncer l’agencement conceptuel du drame, de la scène et de la répétition. Ainsi l’approche spéculative assumée de cet ouvrage se veut résolument tournée vers les aspects les plus pratiques de la scène. Cet ouvrage est la thèse de Doctorat soutenue par Ismaël Jude sous la direction de Denis Guénoun en 2012. --


Editions Sils Maria - Octobre 2013

No comment yet.
Scooped by dm
Scoop.it!

Laurent Perreau : Le monde social selon Husserl

Laurent Perreau : Le monde social selon Husserl | Les Livres de Philosophie | Scoop.it

Cette étude est consacrée à l'examen de la théorie du monde social qui se découvre dans la phénoménologie d’Edmund Husserl : est-elle à même de dire les phénomènes sociaux, sur quel mode et avec quels résultats ?

Dans un premier moment, nous reconstituons le propos des deux « ontologies sociales » qui pensent le monde social en son essence et en ses essences : d’une part, l'ontologie de la région « monde social », subordonnée à la région de l'« esprit » et élaborée à partir d'une phénoménologie de la communication ; d’autre part, l'ontologie morphologique et eidétique des formes essentielles de communautés sociales. Dans un second moment, nous suivons l'élaboration d'une « sociologie transcendantale » qui reconsidère le rapport de la subjectivité transcendantale au monde social. Nous montrons comment les développements de la théorie de la personne dans la perspective de la phénoménologie génétique, qui semblent nous détourner de la considération de sa socialité, précisent en réalité le rapport du sujet personnel au monde social sous l'angle de sa « mienneté », de l'habitualité et de la familiarité d'une part, et dans la perspective d'une éthique sociale d'autre part. On établit enfin comment, autour de la Krisis, la théorie du monde de la vie fournit le cadre théorique d'une « sociologie transcendantale » qui se développe, sur le fond d'une anthropologie du monde commun, comme théorie de la générativité. De l'ontologie sociale à la sociologie transcendantale, cette recherche est conçue comme une investigation des ressources et des difficultés de la voie d'accès à la réduction transcendantale par l'ontologie, relativement à la question du « social ».

---

Ed. Springer - Collection: Phaenomenologica, Vol. 209 - Octobre 2013

No comment yet.
Scooped by dm
Scoop.it!

Sartre et la peinture : pour une redéfinition de l'analogon pictural. Par Sophie Astier-Vezon

Sartre et la peinture : pour une redéfinition de l'analogon pictural. Par Sophie Astier-Vezon | Les Livres de Philosophie | Scoop.it

L'Harmattan - Juillet 2013

 

Nous admirons la plupart du temps les peintures vénitiennes du Tintoret dans des conditions défavorables - ruelles étroites, églises sombres : il en est de même pour les textes de Sartre sur la peinture, disséminés au gré des Situations, parfois inédits. On croit alors y trouver une théorie de l'imaginaire focalisée sur l'irréalité du monde des images. Or, la définition des «arts non-signifiants» dans Qu'est-ce que la Littérature ?, tout comme les articles sur la peinture, rédigés entre 1954 et 1970, corrigent certaines idées reçues, traçant au sein de la philosophie sartrienne une nouvelle approche, plus «matiériste», de l'art. Ces «essais d'esthétique picturale» sauveraient ainsi Sartre d'une théorie iconoclaste de l'imaginaire, faisant apparaître une possible redéfinition de l'analogon pictural. Mais ils permettent aussi d'inventer une toute nouvelle catégorie, celle des «peintres sartriens», où dialoguent ensemble Le Tintoret, Giacometti, Masson, Wols, Lapoujade et Rebeyrolle.

No comment yet.
Scooped by dm
Scoop.it!

Pensées rebelles : Foucault, Derrida, Deleuze

Pensées rebelles : Foucault, Derrida, Deleuze | Les Livres de Philosophie | Scoop.it

Foucault, Derrida, Deleuze : trois philosophes longtemps boudés par la France et aujourd’hui redécouverts. Leurs pensées peuvent être qualifiées de «  rebelles  » à double titre. Rebelles d’abord parce que singulières, critiques, irréductibles, remettant sans cesse en question le pouvoir, l’institution et la manière même de penser et de philosopher. Rebelles également parce que souvent difficiles d’accès – parfois même obscures ou hermétiques – et rétives à une lecture univoque. Et pourtant, en dépit de leur difficulté intrinsèque, elles trouvent encore un large écho aujourd’hui et pas seulement dans les cercles universitaires. Si leurs textes sont souvent ardus, ces philosophes ont toutefois réussi à se faire entendre. Leur engagement y est sans doute pour beaucoup. Loin de s’enfermer dans leur tour d’ivoire, ils se sont confrontés au réel et ont participé aux luttes concrètes de leur temps.

 

Les sciences humaines prennent aujourd’hui conscience de la fertilité de la pensée de ces trois philosophes : «  nomadisme  », «  rhizome  », «  biopolitique  » autant de concepts et d’outils qui irriguent désormais la réflexion sur la mondialisation et la résistance au libéralisme. À l’heure où ces pensées semblent s’être patrimonialisées, ce livre vient souligner la force de leur posture critique. Rebelles, elles furent… rebelles, elles sont encore.

 

Avec les contributions de : 
Marc Abélès, Sébastien Camus, François Cusset, Elie During, Arlette Farge, Marie Gaille, Marc Goldschmit, Frédéric Gros, Bernard Lahire, Michel Lallement, Michèle Lamont, Carole Maigné, Elsa Rimboux, Élisabeth Roudinesco, Frédéric Streicher.

 

dm's insight:

Editions Sciences humaines - Mars 2013

No comment yet.
Scooped by dm
Scoop.it!

GILLES DELEUZE, FÉLIX GUATTARI ET GILLES CHÂTELET. De l’expérience diagrammatique

GILLES DELEUZE, FÉLIX GUATTARI ET GILLES CHÂTELET. De l’expérience diagrammatique | Les Livres de Philosophie | Scoop.it

Joachim Daniel Dupuis - Octobre 2012 - L'Harmattan - "L'ouverture philosophique"

Gilles Deleuze, Félix Guattari et Gilles Châtelet. Trois penseurs singuliers, des résonances multiples. Ces auteurs déploient des concepts à la fois proches et différents (dont les principaux sont le geste et le diagramme) mais ils se divisent sur la notion de métaphore. Chacun produit donc un « système » de pensée tournant autour du temps pour le premier, de l’affect pour le second, du physicomathématique pour le dernier. Or ces systèmes déploient, selon nous, un même horizon de pensée qu’on pourrait appeler Expérience diagrammatique.

« Expérience », parce que penser, pour eux, revient à inventer des concepts, les tailler encore et toujours, pour nous faire saisir le monde, la vie autrement que dans des partages sociaux, tissés pour l’action immédiate. « Expérience » implique d’entrer dans une odyssée. « Diagrammatique », parce que l’on n’a pas une pensée, on l’habite, et qu’il faut être attentif à la manière dont les pouvoirs viennent envahir notre temps, notre espace, nos affects, et trouver le moyen de reconquérir dignement notre vie. Nous avons besoin plus que jamais d’habiter autrement la pensée machinée par le capitalisme, le pouvoir, les médias. Laissons-nous donc saisir par les pensées militantes, exigeantes de Deleuze, Guattari, Châtelet.

Joachim Daniel Dupuis est professeur. Il prépare actuellement une thèse sur les génériques et les films de Saul Bass à l’université Paris 8. Illustration de couverture : Stéphane Blondeau.



No comment yet.
Scooped by dm
Scoop.it!

Cahiers de l'Herne : BENJAMIN

Cahiers de l'Herne : BENJAMIN | Les Livres de Philosophie | Scoop.it

OCTOBRE 2013 - CAHIERS DE L'HERNE -

 

Le présent volume, qui s’organise autour de l’interrogation sur les matériaux biographiques et historiques avec lesquels Walter Benjamin a façonné sa pensée, cherche à accomplir une reconstruction historique à laquelle viennent s’ajouter des lectures attentives aux formes de présentation qu’il a adoptées.Cette enquête collective qui porte à la fois sur la grammaire historique et sur l’individualité de sa réinvention discursive, qui s’intéresse aussi bien aux sources de Benjamin qu’à son style, ne délaisse pas pour autant la fécondité théorique de l’oeuvre.
L’entrée en matière par les formes d’expression autobiographique qui permettent d’exploiter la tension entre ses dimensions philosophique et littéraire, est en cela stratégique : elle ouvre la voie à des réflexions très actuelles autour de la problématique de l’image, notamment sur son rôle dans le discours théorique, et sur l’ouverture de l’art à la théorie.
La progression qui part des traces de la vie vers l’étude des sources et des corrélations de l’oeuvre tend un arc qui cherche à se fermer pour décrire un cercle. Car l’entrée par le biographique nous renvoie sans cesse aux matériaux historiques avec lesquels Benjamin a façonné sa pensée dans un style inégalable. » Dirigé par Patricia Lavelle.Textes de Walter Benjamin traduits par Jean Lacoste, Pierre Rusch, Didier Renault, Olivier Mannoni et Marc de Launay.
No comment yet.
Scooped by dm
Scoop.it!

Cahiers d'Etudes Lévinassiennes N° 12 La nature. Gilles Hanus, Carine Brenner (dir.)

Cahiers d'Etudes Lévinassiennes N° 12 La nature. Gilles Hanus, Carine Brenner (dir.) | Les Livres de Philosophie | Scoop.it

Verdier - Novembre 2013 - La notion de nature apparaît si rarement dans les textes de Lévinas qu'on pourrait l'en croire absente. Il n'en est cependant rien. On l'y trouve en réalité sous d'autres noms. Étymologiquement, "nature" renvoie au fait de la naissance, que Lévinas pense en termes de filialité, de fécondité ou de "créaturialité". La créature est-elle un être "naturel" ? De quelle naissance s'agit-il le cas échéant ? Comment l'être né, ou créé, se rapporte-t-il au monde qui l'entoure et le précède ? Dans l'horizon de la philosophie politique, c'est la question de l'anthropologie : quelle est la nature de l'homme ? Sur quoi l'ordre collectif se fonde-t-il ? Quelles sont les structures lui permettant d'exister ? Qu'en est-il, en d'autres termes, du "droit naturel" ? Par extension, nature désigne également l'ensemble de ce qui existe indépendamment de l'action humaine, quelque chose comme un donné. 
En ce sens, elle renvoie à ce que Lévinas appelle l'élémental dont nous vivons et jouissons en-deçà de toute représentation. Mais celui-ci n'est pas encore nature : il ne le devient selon Lévinas que pour le sujet qui l'aborde comme matériau s'offrant à sa prise, à son travail. En ce sens, la nature offre à l'homme l'occasion d'éprouver, par le travail et la technique, sa puissance sur ce qui l'entoure et de transformer la nature en monde humain. 
Comment penser cette activité de transformation ? Faut-il concevoir la nature comme un pur matériau s'offrant à la prise de l'homme ou bien importe-t-il de la penser positivement ? C'est l'ensemble de ces questions (nature du sujet, nature de la société, rapport de l'homme au monde qui l'entoure) que soulève ce numéro des Cahiers d'études Iévinassiennes.

No comment yet.
Scooped by dm
Scoop.it!

Situations de Sartre. Sous la direction de Claire Pagès et Marion Schumm

Situations de Sartre. Sous la direction de Claire Pagès et Marion Schumm | Les Livres de Philosophie | Scoop.it

Ed. Hermann - Octobre 2013 -

Où en est Sartre et où en sommes-nous aujourd’hui dans notre rapport avec son œuvre ? Que nous dit-elle encore et qu’avons-nous à lui demander ? Les contributeurs de Situations de Sartre ont été invités à redécouvrir et à interroger librement – de façon parfois intempestive – les horizons ouverts par Sartre, à questionner non seulement la pensée de Sartre mais aussi son actualité et ses usages contemporains. Il s’agissait de placer au centre de la réflexion une œuvre qui, bien que déterminante pour la pensée contemporaine, ne s’est pas toujours vu reconnaître en France, dans l’Institution philosophique universitaire, la place qu’elle méritait, sans pour autant en développer des interprétations « savantes ». Le volume soulève la question des enjeux actuels de la lecture de Sartre et se conçoit dans un esprit solidairement explicatif et critique. La première partie « Thèmes et concepts » propose de discuter ou d’éclairer certains aspects et concepts spécifiques de l’œuvre. La seconde « Art et littérature » présente des articles consacrés plus spécifiquement à la théorie sartrienne de la littérature, de la poésie et de l’art. La troisième « Confrontations et réceptions » expose la façon dont Sartre a pu être lu par des philosophes des générations suivantes et les réponses que celui-ci pourrait leur adresser et propose des confrontations directes de Sartre avec des auteurs autour de problèmes auxquels il s’est attaché. Enfin, la quatrième « Sartre en contexte » offre des analyses plus historiques portant sur le contexte dans lequel s’est développée sa pensée.

No comment yet.
Scooped by dm
Scoop.it!

MERLEAU-PONTY OU LA PHILOSOPHIE INCARNÉ Une réception africaine. Par Anselme Paluku Tsongo

MERLEAU-PONTY OU LA PHILOSOPHIE INCARNÉ Une réception africaine. Par Anselme Paluku Tsongo | Les Livres de Philosophie | Scoop.it

Devant les accusations selon lesquelles les philosophes passent leur temps dans des « spéculations » stériles et inutiles, par lesquelles ils se soustraient au monde vécu, l’ouvrage veut montrer qu’il n’en est pas ainsi (ou qu’il ne doit pas en être ainsi !) Pour cela il s’appuie sur les écrits du philosophe français Maurice Merleau-Ponty, qui a élaboré dès le départ une philosophie ayant racine dans la vie concrète. Non seulement la philosophie ne doit pas chercher à s’évader du monde, mais encore l’existence humaine est-elle elle-même à vivre et à penser comme une existence « incarnée » dans le monde. C’est pourquoi, si l’existence est incarnée et si la philosophie doit être incarnée dans le monde, il a fallu, dès l’abord du propos, clarifier le sens de cette « incarnation ». C’est dire qu’exister comme être humain, c’est exister concrètement, « en chair et en os ». La philosophie elle aussi ne se pense correctement qu’en tant qu’elle s’inscrit dans la vie concrète. Le but ultime de l’ouvrage est l’ouverture du propos à d’éventuels prolongements pour une pensée philosophique africaine. Étant entendu qu’il ne faut pas faire de la philosophie « séparée » de la vie, ne faudra-t-il pas, pour les philosophes africains, changer de manière de philosopher ? Ne leur faut-il pas dorénavant inscrire leur geste philosophique dans la réalité vécue du monde africain qui est le leur ?


L'Harmattan, Juillet 2013

No comment yet.
Scooped by dm
Scoop.it!

Walter Benjamin, le désir d'authenticité : l'héritage de la Bildung allemande. Marino Pulliero

Walter Benjamin, le désir d'authenticité : l'héritage de la Bildung allemande. Marino Pulliero | Les Livres de Philosophie | Scoop.it

Hermann - Juillet 2013

 

Cette biographie intellectuelle de Walter Benjamin est en même temps un travail d'histoire de la culture qui s'attache à brosser une fresque de l'Allemagne wilhelminienne, comme à en dégager une ligne rectrice : le désir d'authenticité. Cet axe dominant résulte de l'analyse des courants et des conflits philosophiques, esthétiques, religieux et politiques qui animèrent l'Allemagne au tournant du XIXe siècle et qui se manifestèrent dans toute leur ampleur, juste après la fin de la Première Guerre mondiale, comme un rejet du monde d'avant 1914. Toutes les grandes thématiques sont abordées par l'ouvrage : la critique de la culture (puissamment entretenue par l'influence nietzschéenne), la transformation de la vie et de la sensibilité au sein des grandes métropoles modernes, les différentes faces de la refonte de l'identité juive (les sionismes et les réactions qu'il déclenchèrent), les mouvements de jeunesse et leurs idéologies de retour à la nature et au corps, les conflits religieux autour de la problématique de la sécularisation et du désenchantement, les thèmes socio-politiques de la «communauté» opposée à la «société», enfin la question de la philosophie de l'histoire et celle, plus philosophique, de la conception nouvelle de l'expérience réagissant au positivisme et au scientisme.

Ce livre est l'histoire d'une formation ; mais si la figure de Benjamin apparaît à ce point exemplaire, c'est que les éléments de cette formation ont exercé leur influence bien au-delà de la Grande Guerre, et jusque dans la réception contemporaine et, notamment, française, de cet auteur. L'ouvrage nous propose ainsi un miroir de nos propres conflits en nous offrant les moyens de retrouver leurs racines et de reconstituer leur généalogie.

No comment yet.
Scooped by dm
Scoop.it!

Johann Michel - Ricoeur et ses contemporains : Bourdieu, Derrida, Deleuze, Fourcault, Castoriadis

Johann Michel - Ricoeur et ses contemporains : Bourdieu, Derrida, Deleuze, Fourcault, Castoriadis | Les Livres de Philosophie | Scoop.it

Si l’on connaît aujourd’hui le dialogue fructueux que Paul Ricœur a noué avec les penseurs structuralistes, on ignore largement son positionnement face à la mouvance poststructuraliste. Faut-il opposer la philosophie de Ricœur au poststructuralisme à la française ou au contraire doit-on montrer qu’elle en est une variante singulière ?
C’est la seconde option qui est ici défendue. Certes, le poststructuralisme ne doit pas être considéré comme une école de pensée mais comme une reconstruction qui relève de l’histoire de la philosophie. Dans la mesure où les horizons de dépassement du structuralisme ont été posés de manière chaque fois particulière, il est préférable de parler de poststructuralismes au pluriel. C’est la raison pour laquelle l'auteurl propose des confrontations dyadiques entre Ricœur et certains de ses contemporains (Deleuze, Derrida, Foucault, Bourdieu…) que l’on regroupe habituellement dans cette mouvance.

- Paru le 16/01/2013 - PUF - 19 €

No comment yet.