Les Livres de Philosophie
35.3K views | +3 today
Follow
Les Livres de Philosophie
Actualités des livres et revues philosophiques de langue française
Curated by dm
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by dm
Scoop.it!

Paul Ricoeur : Anthropologie philosophique. Ecrits et conférences, 3

Paul Ricoeur : Anthropologie philosophique. Ecrits et conférences, 3 | Les Livres de Philosophie | Scoop.it

Comment les hommes deviennent-ils humains ? Cette interrogation anime les « sciences humaines ». Mais celles-ci, remarque Ricœur, se dispersent dans de multiples disciplines et tendent à l’homme un miroir brisé. D’où l’« urgence » à ses yeux d’une anthropologiephilosophique, qui a une histoire plus ancienne mais qu’il croit riche encore de ressources inemployées. Cela ne l’empêche pas de dialoguer avec la psychanalyse, l’histoire, la sociologie, l’ethnologie ou les sciences du langage, et de déployer ainsi une réflexion parfaitement actuelle et ouverte. Car il n’y a décidément pas de réponse simple à la question : qu’est-ce que l’homme ? « Volontaire » et « involontaire », « agir » et « souffrir », « autonomie » et « vulnérabilité », « capacité » et « fragilité », « identité » et « altérité » : c’est par ces tensions que Ricœur, pour sa part, exprime une telle complexité. Les textes ici réunis offrent ainsi une vue d’ensemble de sa propre philosophie, depuis sa conférence sur « l’attention », prononcée en 1939, jusqu’à son discours de réception du prix Kluge sur les « capacités personnelles » et la « reconnaissance mutuelle », rédigé en 2004 quelques mois avant sa mort.


Seuil - "La couleur des idées" - Nov. 2013

No comment yet.
Scooped by dm
Scoop.it!

Magali Besson : Sans distinction de race ? Une analyse critique du concept de race et de ses effets pratiques

Magali Besson : Sans distinction de race ? Une analyse critique du concept de race et de ses effets pratiques | Les Livres de Philosophie | Scoop.it

Vrin, « Philosophie concrète », 2013.

 

Le concept de race – et ses déclinaisons catégorielles – a été historiquement enrôlé pour justifier de multiples formes d’injustice : discrimination, exploitation, oppression, voire annihilation de groupes entiers de l’humanité. Pour lutter contre le racisme, il a donc pu sembler cohérent de vouloir définitivement disqualifier le concept qui en constituerait le fondement.
Ce livre défend pourtant la thèse adverse : entreprendre de réduire les inégalités raciales exige un usage analytique et critique du concept de race. Socialement construites, les catégories raciales sont aujourd’hui à l’œuvre, de manière plus ou moins masquée, dans de nombreuses pratiques administratives, juridiques et politiques. Ne pas les nommer, c’est s’interdire d’en débusquer les effets discriminatoires. Une philosophie politique soucieuse de penser l’injustice sociale sous toutes ses formes, mettant sa compétence propre de clarification conceptuelle au service d’un engagement politique, se doit d’affronter la question raciale. Magali Bessone est maître de conférences en philosophie politique à l’Université de Rennes 1 et membre de l’Institut Universitaire de France.
Valaf Lebu's comment, March 21, 2013 8:33 AM
Etrangement, je sentais que ça allait vous énerver cette histoire de genre ! Vous m'amusez M. Bolo ! Vous êtes prévisible... Je vais arrêter de vous ennuyer. On vous parle de différence sexuelle, voyez ce que vous répondez (P.) ! On ne se refait pas. Par ailleurs, quelle amertume ! Le ressentiment, vous connaissez comme concept post-romantique (ou romantique, on s'y perd avec vous...). Mais j'ai dit que j'arrêtais !
Jacques Bolo's comment, March 21, 2013 9:02 AM
Je suis contre tout constructivisme, et pas seulement sur le genre (sur le genre, ça concerne simplement les rôles masculin et féminin, c'est extrêmement banal sur le fond, c'est la forme constructiviste qui est stupide) Sur le resentiment: voir ce que j'ai écrit sur Scheler: http://www.exergue.com/h/2008-10/tt/reference-scheler.html
Jacques Bolo's comment, March 21, 2013 9:12 AM
Bref, ceux qui utilisent la notion de "ressentiment" sont des réactionnaires (nietzschéisme bidon) selon vos propres critères (constructivistes) et selon les miens (positivistes). +Essayer de me faire passer pour un sexiste (et pour un raciste) est simplement une connerie. On retrouve le discours stal habituel, qui se croit supérieur, mais qui est à sa place dans les poubelles de l'histoire.