Veille territoriale AURH
61.8K views | +0 today
Follow
Your new post is loading...
Scooped by AURH - Agence d'urbanisme
Scoop.it!

France - sur décision du conseil des Ministres, l’enseignement de la logistique portuaire, devient obligatoire dans les écoles à partir de 10 ans

France - sur décision du conseil des Ministres, l’enseignement de la logistique portuaire, devient obligatoire dans les écoles à partir de 10 ans | Veille territoriale AURH | Scoop.it

Suite à une préconisation de la Conférence Nationale de la Logistique qui souligne le caractère stratégique du domaine de la Supply Chain dans le développement économique du pays...


http://supplychainmagazine.fr/NL/2016/2246/

No comment yet.
Rescooped by AURH - Agence d'urbanisme from Enseigner l'Histoire-Géographie
Scoop.it!

Géographie scolaire : sphère scolaire, savoirs géographiques et didactique

introduction au dossier de la revue mappemonde à la géographie scolaire


Via alozach
alozach's curator insight, September 22, 2014 5:24 AM

Ce dossier géographie scolaire et géographie universitaire professionnalisante a vocation à appeler d’autres travaux en didactique de la géographie tant l’état des savoirs est parcellaire et, somme toute, très en dessous des enjeux politiques de son enseignement, qu’on les appréhende:

à partir des savoirs: comment se traduit dans les classes de géographie l’orientation curriculaire donnée depuis bientôt dix ans par les compétences? Quels savoirs sont enseignés à la faveur des études de cas conduites tout au long du collège et du lycée? Quelles contributions de la géographie dans des périmètres d’interdisciplinarité qui se généralisent (avec l’histoire des arts au primaire et dans le secondaire, autour de la découverte d’entreprises dans les lycées professionnels; dans le cadre de l’accompagnement personnalisé pour tous les élèves en lycée, etc.);à partir de l’appropriation de ces savoirs: les élèves apprennent-ils la même géographie suivant qu’ils vont à «l’école de la périphérie» (Van Zanten, 2001) ou à celle du centre? Quelles visions des mobilités dans le monde, des rapports de genre, du travail et de l’emploi, des cultures et de la diversité circulent, s’affrontent ou sont tues dans les classes de géographie? Quelles appropriations de la géographie dans les diplômes professionnels où les étudiants en formation initiale sont plus facilement réceptifs à des discours de «professionnels»?;à partir de l’intervention des enseignants: quelles conceptions des  apprentissages, de la citoyenneté, de la géographie, de la culture des jeunes, etc. «informent» leurs pratiques? Quels effets des conditions de travail ou des pratiques spatiales personnelles sur l’enseignement de la géographie? Quelles épreuves spécifiques (au sens quasi-sportif d’un défi) relèvent ceux et celles qui ont pour métier d’enseigner la géographie?