Sous la direction de Monsieur Bruno BENOIT, Professeur d'Histoire Contemporaine à l'Institut d'Etudes Politiques de Lyon.