La sexualité au temps du virtuel | L'actualité de l'Université libre de Bruxelles (ULB) | Scoop.it
Le monde des sentiments est aujourd’hui un marché, entretenu par un modèle culturel dominant ayant capitalisé sur une nature humaine d’homo comptabilis, qui n’a jamais cessé de s’exploiter elle-même. Internet a achevé ce travail de marchandisation en nous transformant tous en acteurs d’un mercato permanent, au sein duquel chacun évolue comme client et marchandise. Monnaie d’échange et intimité sont substantiellement liés, mais nous sommes perpétuellement invités à faire comme si ce n’était pas le cas. François de Smet