L'actualité de l'Université libre de Bruxelles (ULB)
132.2K views | +1 today
Follow
L'actualité de l'Université libre de Bruxelles (ULB)
Enseignement, Recherche, événements: toute l'actualité de l'ULB - <a href="http://www.ulb.be" rel="nofollow">http://www.ulb.be</a>
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Université libre de Bruxelles
Scoop.it!

Voici les 6 pistes du déconfinement: pour l’épidémiologiste Yves Coppieters, les moins de 40 ans devraient être libérés en premier

Voici les 6 pistes du déconfinement: pour l’épidémiologiste Yves Coppieters, les moins de 40 ans devraient être libérés en premier | L'actualité de l'Université libre de Bruxelles (ULB) | Scoop.it

Depuis lundi, un groupe de 10 experts, issus du monde médical, économique et social, travaille sur les scénarios d’une sortie de confinement progressive. La présidente de ce GEES (Groupe d’Experts en charge de l’Exit Strategy) est Erika Vlieghe, la cheffe des maladies infectieuses à l’hôpital universitaire d’Anvers. Elle s’est exprimée dans les colonnes du Nieuwsblad sur divers schémas de sortie. Toutes ces pistes ne sont pas conseillées.

Université libre de Bruxelles's insight:

Nous avons aussi demandé à Yves Coppieters, professeur de santé publique et épidémiologiste à l’ULB, de nous donner son avis.

No comment yet.
Scooped by Université libre de Bruxelles
Scoop.it!

241 décès annoncés ce mardi en maison de repos en Flandre : comment expliquer ce chiffre?

241 décès annoncés ce mardi en maison de repos en Flandre : comment expliquer ce chiffre? | L'actualité de l'Université libre de Bruxelles (ULB) | Scoop.it
Suite à l’épidémie du coronavirus, la Belgique compte aujourd’hui plus de 2000 morts. Parmi les décès, beaucoup de personnes âgées et notamment des résidents de maisons de repos. Sur les 403 nouveaux décès annoncés ce mardi, 241 ont été comptabilisés dans des maisons de repos en Flandre. Un chiffre élevé qui interpelle et pose un certain nombre de questions auxquelles nous tentons de répondre.
Université libre de Bruxelles's insight:

Pour Yves Coppieters, épidémiologiste et professeur à l'École de Santé publique de l'Université libre de Bruxelles (ULB), si les personnes âgées ne sont pas toutes admises aux soins intensifs, ce n’est pas parce que les médecins trient les patients mais bien parce que: "individuellement, les caractéristiques de la personne ou ses chances de guérison en soins intensifs font en sorte que le choix n’est pas favorable à une prise en charge hospitalière lourde. C’est vraiment au cas par cas. C’est le résultat d’une réflexion entre le médecin, la famille et le patient"

 

RTBF-JT 13H:

https://cutt.ly/itKwme7 

 

 

No comment yet.
Scooped by Université libre de Bruxelles
Scoop.it!

Coronavirus: le point sur les chiffres du jour

Coronavirus: le point sur les chiffres du jour | L'actualité de l'Université libre de Bruxelles (ULB) | Scoop.it

Yves Coppieters, épidémiologiste (ULB), nous aidera à comprendre les chiffres du jour publiés par le Centre de Crise.

Université libre de Bruxelles's insight:

(3:18) Avec la participation d'Yves Coppieters, épidémiologiste, ULB.

 

Rediffusion au JT de 19:30 de la RTBF:

https://www.rtbf.be/auvio/detail_jt-19h30?id=2620898 

No comment yet.
Scooped by Université libre de Bruxelles
Scoop.it!

Le déconfinement se fera par étapes : "Cela dépendra du profil de chacun par rapport au virus" - La Libre

Le déconfinement se fera par étapes : "Cela dépendra du profil de chacun par rapport au virus" - La Libre | L'actualité de l'Université libre de Bruxelles (ULB) | Scoop.it
Les mesures de confinement seront levées progressivement. Plusieurs conditions devront être remplies pour que les personnes les plus vulnérables puissent reprendre une vie "normale".
Université libre de Bruxelles's insight:

Mais une chose est sûre : “Les personnes à risques (les personnes âgées de plus de 65 ans, les personnes diabétiques, présentant des maladies cardiaques, pulmonaires ou rénales et les personnes dont le système immunitaire est affaibli, NdlR) seront sans doute celles qui resteront le plus longtemps confinées, affirme Yves Coppieters, épidémiologiste (ULB), parce que, tant que le virus continuera à circuler dans la population, ces personnes seront plus vulnérables”.

 

LA CAPITALE:

https://bit.ly/3aIdCJi 

No comment yet.
Scooped by Université libre de Bruxelles
Scoop.it!

Confinement: "C’est un gros défi de se dire qu’on est parti pour un marathon" - La Libre

Confinement: "C’est un gros défi de se dire qu’on est parti pour un marathon" - La Libre | L'actualité de l'Université libre de Bruxelles (ULB) | Scoop.it
"Prenez soin de vous, prenez soin des autres : restez chez vous.” Ce message, assorti de mesures restrictives (fermeture des écoles, des établissements Horeca, des lieux culturels ; distance de sécurité d’1,5 m ; etc.) est martelé à la population belge depuis près de trois semaines. Objectif ? Réduire la propagation du Covid-19, hautement contagieux. Face à cette situation totalement inédite, “c’est spectaculaire la vitesse à laquelle les comportements des gens ont changé – ne plus se faire la bise ou se serrer la main, se laver les mains régulièrement,… –, constate Olivier Luminet (1), directeur de recherches au FNRS et professeur de Psychologie à l’UCLouvain. Surtout par rapport à tout ce qu’on essaie de faire changer en général : que les gens roulent moins vite, qu’ils fument moins, qu’ils fassent plus de sport,…”
Université libre de Bruxelles's insight:

L’épidémiologiste Yves Coppieters (ULB) nous expliquait il y a quelques jours que “quand il y a un danger (en épidémiologie on appelle cela un danger), et le danger il est là, c’est le virus, ce qui est difficile, c’est de faire comprendre aux gens que ce danger est là. Or, les gens ont compris que le danger était là. Donc, ils ne vont pas sortir spontanément, ils ne vont pas recommencer à reprendre la voiture,…”

No comment yet.
Scooped by Université libre de Bruxelles
Scoop.it!

La délicate préparation de la sortie du confinement

La délicate préparation de la sortie du confinement | L'actualité de l'Université libre de Bruxelles (ULB) | Scoop.it
Le Conseil scientifique mis en place pour guider l’exécutif dans sa réponse face à l’épidémie de Covid-19 prépare déjà depuis plusieurs jours et de plus en plus activement la sortie du confinement, même s’il n’est pas envisagé avant plusieurs semaines. Il s’agit d’un sujet particulière complexe.
Université libre de Bruxelles's insight:

En tout état de cause, on ne peut envisager un assouplissement progressif des mesures strictes de distanciation sociale que « lorsqu’on sera dans la pente descendante du nombre d’hospitalisations » remarque Yves Coppieters, épidémiologiste à l’École de santé publique de l’Université libre de Bruxelles, cité par le Journal du Dimanche

No comment yet.
Scooped by Université libre de Bruxelles
Scoop.it!

Coronavirus: Questions en prime

Coronavirus: Questions en prime | L'actualité de l'Université libre de Bruxelles (ULB) | Scoop.it

L'émission Questions en prime répond aux questions que les téléspectateurs se posent sur les traitements possibles du Covid-19.

Université libre de Bruxelles's insight:

(A partir de 7:15) Yves Coppieters de l'Ecole de Santé Publique de l'ULB répond aux questions des téléspectateurs au sujet des traitements à la Chloroquine.

No comment yet.
Scooped by Université libre de Bruxelles
Scoop.it!

Coronavirus: comment mettre en pratique les mesures de sécurité préconisées?

Coronavirus: comment mettre en pratique les mesures de sécurité préconisées? | L'actualité de l'Université libre de Bruxelles (ULB) | Scoop.it

Alors que l'anxiété gagne une partie de la population, nous revenons sur les mesures de sécurité à appliquer par exemple lorsque nous faisons nos courses.

Université libre de Bruxelles's insight:

(4:35) La voie de transmission prioritaire du virus c'est le contact inter-humain et Yves Coppieters ce médecin épidémiologiste professeur de santé publique à l'ULB, nous rappelle que lorsqu'on fait ses courses il faut surtout garder une distance sociale donc de un mètre et demi de mètres avec les personnes autour de soi.

No comment yet.
Scooped by Université libre de Bruxelles
Scoop.it!

"Une stratégie qui permet une sortie du confinement en toute sécurité": les tests sérologiques, nouveau Graal dans la crise du coronavirus ? - DH Les Sports+

"Une stratégie qui permet une sortie du confinement en toute sécurité": les tests sérologiques, nouveau Graal dans la crise du coronavirus ? - DH Les Sports+ | L'actualité de l'Université libre de Bruxelles (ULB) | Scoop.it
L’information a tourné en boucle mardi : citant une étude franco-néerlandaise, l’épidémiologiste Marius Gilbert a tweeté "la détection d’anticorps contre le Covid-19 par des tests sérologiques semble fonctionner". Ces tests sont un nouveau Graal dans la crise présente. Le vaccin, on le sait, n’est pas pour demain. Et la Belgique, comme le reste de l’Europe, a raté le coche des tests de dépistage préventif. Résultat : une population confinée.
Université libre de Bruxelles's insight:

Yves Coppieters, médecin épidémiologiste, professeur de santé publique (ULB) le précisait lundi à nos confrères de La Libre : les tests diagnostiques de dépistage doivent s’accompagner "du développement des tests sérologiques permettant d’estimer la proportion de personnes qui ont développé une immunité suite à un contact avec le virus."

 

LA LIBRE: 

https://www.lalibre.be/planete/sante/une-strategie-qui-permet-une-sortie-du-confinement-en-toute-securite-les-tests-serologiques-nouveau-graal-dans-la-crise-du-coronavirus-5e7a6cacd8ad58163166d917

No comment yet.
Scooped by Université libre de Bruxelles
Scoop.it!

Coronavirus: le point avec notre expert

Coronavirus: le point avec notre expert | L'actualité de l'Université libre de Bruxelles (ULB) | Scoop.it

Dans le JT de 18:00, nous faisons le point sur les types de masques en circulation.

Université libre de Bruxelles's insight:

(09:00) Yves Coppieters, épidémiologiste, fait le point avec nous sur les différents types de masques en circulation.

No comment yet.
Scooped by Université libre de Bruxelles
Scoop.it!

Faut-il tester massivement ? "La Belgique a adopté une stratégie cohérente, courageuse et qui sera efficace sur la durée" - La Libre

Faut-il tester massivement ? "La Belgique a adopté une stratégie cohérente, courageuse et qui sera efficace sur la durée" - La Libre | L'actualité de l'Université libre de Bruxelles (ULB) | Scoop.it
Tester massivement ou imposer le confinement? Telle est la question. Les experts sont partagés.
"Testez! Testez! Testez!": le message lancé par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), la semaine dernière, pour mieux évaluer l'évolution de la pandémie, était on ne peut plus clair. Dans les faits, tous les pays n'ont clairement pas suivi la recommandation. Faute de moyens? Ou choix stratégique assumé? Les avis sur le sujet divergent. 
Université libre de Bruxelles's insight:

Voici le point de vue d'Yves Coppieters, médecin épidémiologiste, Professeur de santé publique, Ecole de santé publique de l'Université Libre de Bruxelles (ULB). 

No comment yet.
Scooped by Université libre de Bruxelles
Scoop.it!

Coronavirus: faut-il enlever ses chaussures en rentrant chez-soi ? - La Libre

Coronavirus: faut-il enlever ses chaussures en rentrant chez-soi ? - La Libre | L'actualité de l'Université libre de Bruxelles (ULB) | Scoop.it
Les règles d'hygiène pour lutter contre la circulation du virus sont nombreuses : se laver les mains, nettoyer les surfaces, éviter de toucher son visage, porter un masque dans certains cas... Pourtant, d'autres mesures, moins connues, sont répandues dans la lutte contre le virus à travers le monde. Les Chinois, par exemple, avaient conseillé à la population d'enlever les chaussures avant d'entrer dans une maison. Mais cette règle est-elle réellement nécessaire ?
Université libre de Bruxelles's insight:

"Le virus survit sur certaines surfaces, et sa survie est influencée par l’humidité et la température. Plus le virus se retrouve dans un milieu humide, plus il va vivre. C’est pour cela que l’on a dit que les crachats dans la rue étaient potentiellement contaminants s’ils provenaient d’une personne infectée" , explique Yves Coppieters, épidémiologiste et professeur à l'École de Santé publique de l'Université libre de Bruxelles (ULB). "Fatalement, si je marche sur un crachat contaminé, le virus peut potentiellement survivre sur la semelle de ma chaussure et se déposer sur les sols de ma maison, même si l'on sait que la capacité de virulence est plus faible" , continue-t-il.

No comment yet.
Scooped by Université libre de Bruxelles
Scoop.it!

"Sur des surfaces, on ignore si le virus garde sa capacité de contagion" - Santé - LeVif

"Sur des surfaces, on ignore si le virus garde sa capacité de contagion" - Santé - LeVif | L'actualité de l'Université libre de Bruxelles (ULB) | Scoop.it
On ne peut plus se côtoyer (de trop près). On ne peut plus se toucher. Mais on peut toujours sortir prendre l'air, faire ses courses ou se faire livrer. Et on finit par se demander si nos chaussures, nos achats, nos colis ne seraient pas eux aussi porteurs du Covid-19. Si les bancs sur lesquels on s'assoit, dans le parc, nos baskets de jogging qui foulent le tarmac, les bouteilles en plastique qu'on ramène du supermarché ne propagent pas, eux aussi, le virus. A tort, à raison ?
Université libre de Bruxelles's insight:

 "Lorsqu'il se retrouve dans l'air ou sur des surfaces, on ignore s'il garde sa capacité de contagiosité", indique Yves Coppieters, professeur à l'Ecole de santé publique (ULB).

No comment yet.
Scooped by Université libre de Bruxelles
Scoop.it!

Comment peut-on atteindre une immunité collective de 50, 60 voire 70% alors que nous sommes confinés? - La Libre

Comment peut-on atteindre une immunité collective de 50, 60 voire 70% alors que nous sommes confinés? - La Libre | L'actualité de l'Université libre de Bruxelles (ULB) | Scoop.it
Le principe est le suivant: plus une population dans laquelle circule un virus développe des anticorps contre celui-ci, moins l'épidémie se propage puisque ce virus a moins de possibilités d'infecter de nouvelles personnes du fait de cette immunité.
Université libre de Bruxelles's insight:

Comment peut-on atteindre une immunité collective de 50, 60 voire 70 % alors que nous sommes confinés? C'est l'une des questions que l'on pourrait se poser et à laquelle nous a répondu le Dr Yves Coppieters, médecin épidémiologiste, professeur de Santé publique à l'Ecole de santé publique de l'Université libre de Bruxelles.

 

RTBF - JT 13h (2:30)

https://www.rtbf.be/auvio/detail_jt-13h?id=2622492 

 

RTBF - QUESTIONS EN PRIME:

https://bit.ly/2RlxGK8 

 

 

No comment yet.
Scooped by Université libre de Bruxelles
Scoop.it!

Coronavirus: le point quotidien sur l'épidémie.

Coronavirus: le point quotidien sur l'épidémie. | L'actualité de l'Université libre de Bruxelles (ULB) | Scoop.it

Nous faisons le point sur les chiffres publiés en ce jour par le Centre de Crise avec notre expert.

Université libre de Bruxelles's insight:

Pour commenter ces chiffres je vous propose de retrouver Yves Coppieters, professeur de santé publique à l'ULB. (3:23)

 

VIVACITE:

https://www.rtbf.be/auvio/detail_le-journal-de-17h00?id=2621694

 

 

No comment yet.
Scooped by Université libre de Bruxelles
Scoop.it!

Coronavirus: le point sur les chiffres du jour

Coronavirus: le point sur les chiffres du jour | L'actualité de l'Université libre de Bruxelles (ULB) | Scoop.it

Le point dans le journal de 13h sur les chiffres publiés tous les jours à 11h par le Centre interfédéral Coronavirus.

Université libre de Bruxelles's insight:

Yves Coppieters, épidémiologiste à l'ULB se félicité du ralentissement de l'épidémie visible au travers des chiffres publiés ces derniers jours.

No comment yet.
Scooped by Université libre de Bruxelles
Scoop.it!

Journal télévisé 19h30 : sur Auvio

Journal télévisé 19h30 : sur Auvio | L'actualité de l'Université libre de Bruxelles (ULB) | Scoop.it

Le coronavirus en Belgique continue à secouer notre pays. Les dernières informations sur sa propagation, le confinement et ses conséquences.

Université libre de Bruxelles's insight:

Avec l'intervention d'Yves Coppieters, professeur de santé publique (ULB) (2:28)

 

RTBF - JT 13H:

https://www.rtbf.be/auvio/detail_jt-13h?id=2619833 (3:30)

 

VIVACITE - JT 17H:

https://www.rtbf.be/auvio/detail_le-journal-de-17h00?id=2619920  (5:15)

 

No comment yet.
Scooped by Université libre de Bruxelles
Scoop.it!

Ouf, je suis séropositif ! "Ce mot va devenir magique", dit le Pr Stéphane De Wit - La Libre

Ouf, je suis séropositif ! "Ce mot va devenir magique", dit le Pr Stéphane De Wit - La Libre | L'actualité de l'Université libre de Bruxelles (ULB) | Scoop.it
"Les anticorps vont jouer un rôle important, sinon crucial, dans les semaines et les mois qui viennent , nous dit le Pr Stéphane De Wit, chef du Service des maladies infectieuses au CHU Saint-Pierre. Sur le plan thérapeutique, d'une part, dans l'optique de développer de nouveaux traitements, mais aussi dans l'idée de voir qui a développé des anticorps contre le virus et est de ce fait immunisé contre le Covid-19 ".
Université libre de Bruxelles's insight:

C'est tout l'enjeu des tests dits sérologiques. Comme nous l'avait expliqué le 23 mars dernier Yves Coppieters, médecin épidémiologiste, professeur de santé publique (ULB), les tests diagnostiques de dépistage doivent s’accompagner "du développement des tests sérologiques permettant d’estimer la proportion de personnes qui ont développé une immunité suite à un contact avec le virus."

No comment yet.
Scooped by Université libre de Bruxelles
Scoop.it!

Yves Coppieters : porter des masques n’a de sens que s’ils sont disponibles en quantité

Yves Coppieters : porter des masques n’a de sens que s’ils sont disponibles en quantité | L'actualité de l'Université libre de Bruxelles (ULB) | Scoop.it
Je me veux modéré dans le message de santé publique à faire passer dans la population. D’abord, puisqu’il y a pénurie, on l’a suffisamment dit, la priorité doit aller au personnel hospitalier et extra-hospitalier mais aussi aux malades confinés chez eux, pour protéger leur famille. Porter un masque en rue n’a de sens que si on en dispose en quantité et qu’ils répondent à des critères qualitatifs notamment en termes de filtration de l’air.
Université libre de Bruxelles's insight:

Pour le professeur de santé publique Yves Coppieters (ULB), le masque seul ne suffit pas.

 

LE SOIR:

https://bit.ly/2xGkOXI 

 

LA LIBRE:

https://bit.ly/2yqllO3  (Béatrice Swennen, épidémiologiste et médecin de Santé publique à l'ULB)

 

 

No comment yet.
Scooped by Université libre de Bruxelles
Scoop.it!

Confinement : quelle porte de sortie?

Confinement : quelle porte de sortie? | L'actualité de l'Université libre de Bruxelles (ULB) | Scoop.it
Pour éviter une seconde vague de contamination, le Conseil scientifique plaide pour un dépistage à grande échelle.
Université libre de Bruxelles's insight:

 "On ne pourra imaginer des mesures alternatives que lorsqu'on sera dans la pente descendante du nombre d'hospitalisations", estime Yves Coppieters, épidémiologiste à l'Ecole de santé publique de l'Université libre de Bruxelles.

No comment yet.
Scooped by Université libre de Bruxelles
Scoop.it!

Coronavirus en Belgique: voici toutes les précautions à prendre pendant et APRÈS vos courses

Coronavirus en Belgique: voici toutes les précautions à prendre pendant et APRÈS vos courses | L'actualité de l'Université libre de Bruxelles (ULB) | Scoop.it
Le coronavirus en Belgique chamboule nos conditions de vie, y compris la manière dont on fait ses courses. Sortir pour acheter de la nourriture est devenu une des rares exceptions au confinement. Si les distances de sécurité doivent être bien respectées, il y a aussi quelques précautions à prendre quand on se rend dans un magasin.
Les grandes surfaces et les magasins de détail ont pris des mesures
Université libre de Bruxelles's insight:

"Lorsqu'on prend ses aliments, ses fruits ou lorsqu'on ouvre un frigo, je pense qu'il ne faut pas être dans une situation de panique, on utilise ses mains comme tous les jours. On prend les articles, mais surtout on essaye de ne pas mettre ses mains à la bouche ou porter ses mains au visage", indique Yves Coppieters, épidémiologiste et professeur à l'école de santé publique de l'ULB.

 

RTL INFO (13h):

https://www.rtl.be/info/video/categorie/rtl-info-13h/4759.aspx

 

No comment yet.
Scooped by Université libre de Bruxelles
Scoop.it!

Coronavirus: quelles précautions prendre avec ses courses ? - La Libre

Coronavirus: quelles précautions prendre avec ses courses ? - La Libre | L'actualité de l'Université libre de Bruxelles (ULB) | Scoop.it
Ces derniers jours, de plus en plus d'informations circulent au sujet des règles d'hygiène à respecter pour éviter d'être contaminé par le coronavirus. Quelles précautions faut-il par exemple prendre avec les courses achetées en grande surface ?
Université libre de Bruxelles's insight:

"Il est préférable d'enlever l’emballage, de se laver les mains et d'ensuite commencer à ranger ses achats", détaille Yves Coppieters. "Mais il ne faut pas faire cela avec chaque emballage individuel de chaque produit", poursuit l'épidémiologiste. "C’est seulement la marche à suivre pour l’emballage extérieur du produit puisque c’est ce dernier qui est potentiellement contaminé", conclut-il

No comment yet.
Scooped by Université libre de Bruxelles
Scoop.it!

Coronavirus: est-il vraiment utile de porter un masque en n'étant pas contaminé ? - La Libre

Coronavirus: est-il vraiment utile de porter un masque en n'étant pas contaminé ? - La Libre | L'actualité de l'Université libre de Bruxelles (ULB) | Scoop.it
Depuis le début de l'épidémie de coronavirus, de nombreuses personnes tentent de démêler le vrai du faux en concernant les réglementations d'hygiène à suivre pour lutter contre le virus. Une des principales préoccupations de la population réside dans l'utilité du masque, dans sa version la plus simple. Mais finalement, à qui est-il destiné et quelle est sa réelle efficacité ?
Université libre de Bruxelles's insight:

Ces derniers temps, il n'est pas rare de voir les personnes masquées lorsqu'elles doivent sortir de la maison. Mais est-il réellement nécessaire, pour une personne non-contaminée par le coronavirus, de porter un masque ? "Non, le masque est nécessaire chez les personnes qui sont malades, qui ont des symptômes, de manière à protéger les autres personnes de son entourage", explique clairement Yves Coppieters, épidémiologiste et professeur à l'École de Santé publique de l'Université libre de Bruxelles.

No comment yet.
Scooped by Université libre de Bruxelles
Scoop.it!

Métro, terminaux bancaire... : Comment éviter la contamination par contact durant l'épidémie ? - La Libre

Métro, terminaux bancaire... : Comment éviter la contamination par contact durant l'épidémie ? - La Libre | L'actualité de l'Université libre de Bruxelles (ULB) | Scoop.it
Dans notre vie quotidienne, nous sommes tous les jours en contact avec des surfaces touchées par d'autres personnes. Que ce soit dans le métro ou à la caisse des magasins, nos doigts touchent perpétuellement des endroits potentiellement contaminés par le coronavirus. En cette période d'épidémie, comment peut-on se prémunir d'une potentielle contamination ?
Université libre de Bruxelles's insight:

"Si je touche un bouton dans le métro ou un caddie contaminé lors de mes courses, ce n’est pas grave", explique l'épidémiologiste. "La contamination ne se fait pas par la peau, le virus ne traverse pas l'épiderme. Il y aura contamination uniquement si la main qui a touché une surface contaminée, est amenée au visage", rappelle Yves Coppieters.

No comment yet.
Scooped by Université libre de Bruxelles
Scoop.it!

Coronavirus: combien de temps va durer le confinement en Belgique ? Plutôt trois semaines, deux mois ou six mois ? - DH Les Sports+

Coronavirus: combien de temps va durer le confinement en Belgique ? Plutôt trois semaines, deux mois ou six mois ? - DH Les Sports+ | L'actualité de l'Université libre de Bruxelles (ULB) | Scoop.it
Les Belges pourront-ils partir en vacances à l’étranger cet été ? Peu probable, dixit le virologue Marc Van Ranst.
Université libre de Bruxelles's insight:

Pour le docteur en santé publique Yves Coppieters, un confinement de "six semaines" est l’échéance théorique qui permettrait de stabiliser la courbe épidémique dans notre pays: "On peut imaginer différents paliers de mesures durant ces six semaines." Simon Dellicour, chercheur en épidémiologie à l’ULB, se montre, lui, plus prudent. "Personne n’a une boule de cristal. À ce stade ici, on ne sait absolument pas dire si les mesures qui ont été prises par le gouvernement ont été efficaces, s’il faut les durcir ou s’il faut les prolonger, explique-t-il tout en rappelant que la priorité actuelle est "d’éviter le scénario italien avec une saturation du milieu hospitalier." Le scientifique met en garde: "Si on lève les mesures de confinement trop tôt, on risque d’avoir un effet de vague, un rebond de l’épidémie. C’est un jeu d’équilibriste à trouver."

No comment yet.