Réponse de Dominique Hays qui préside le Réseau Cocagne.