« Lutte contre le changement climatique et croissance économique peuvent aller de pair» : l'idée prend à rebrousse-poil l'opinion généralement admise qui fait de la protection de l'environnement et du climat en particulier l'ennemi de la prospérité. A une semaine du sommet extraordinaire sur le climat convoqué mardi 23 septembre à New York par le secrétaire général des Nations Unies, c'est pourtant la thèse défendue par le célèbre économiste Nicolas Stern et l'ancien président mexicain, Felipe Calderon dans un rapport intitulé « Une meilleure croissance pour un meilleur climat ».

 

 


Via Stéphane NEREAU