La Suède, pays pionnier du biogaz-carburant (BIOÉNERGIES, 05/11/13) | Transition énergétique Occitanie | Scoop.it

Les villes de Suède sont, depuis de nombreuses années, dans des logiques de développement durable et de réduction de leurs émissions de gaz à effet de serre. Dans leur processus de transition énergétique, biogaz et biométhane représentent une composante essentielle du mix énergétique de demain. Pour tirer tous les enseignements de ces démarches, un groupe d’élus et de techniciens des régions Rhône-Alpes, Pays-de-la Loire et Bretagne vient de réaliser un voyage d’étude en Suède du Sud entre Malmö et Växjö. Dans cette région le réseau de gaz naturel n’est pas très développé du fait de la faible densité de population et des distances à parcourir. Malgré ce handicap, là où c’est possible, les suédois y injectent du biométhane.

La production d’électricité à partir du biogaz n’est pas la priorité en Suède et 50% de la valorisation concerne la production de carburant : bioGNV voire bioGNL. Si les stations services sont éloignées d’un réseau de gaz, des camions transportant du gaz comprimé ou liquéfié prennent le relais pour alimenter ces stations. Il n’y a pas de tarif d’achat mais un modèle économique qui trouve sa place sur le marché du carburant.

La stratégie qui porte le développement du biométhane carburant en Suède est basée sur le principe de l’économie circulaire. 95% de l’argent généré par le secteur du transport lié au pétrole est exporté, or en remplaçant le pétrole par le biométhane, cet argent peut rester sur le territoire et alimenter l’économie locale. Dans la Région de Skåne (proche de Malmö), 80% du potentiel de production (3TWh) du biogaz est lié à l’agriculture. Si ce potentiel était exploité, il générerait 3 300 emplois dans la région, un CA de 5,6 milliards de couronnes suédoises, une diminution des GES de 1 million de tonnes, et d’autres bénéfices environnementaux (qualité de l’air)…


Via Patrick