LVMH affine sa comptabilité verte | Transition énergétique Occitanie | Scoop.it

 L'industriel a choisi l'an dernier une douzaine d'indicateurs définis pour neuf thèmes prioritaires, testés dans sept entreprises du groupe comme Guerlain et Sephora. Sylvie Benard, directrice de l'environnement, justifie cette évolution : « Les mesures brutes d'émissions de CO, de volumes d'eau consommés, ne sont pas assez efficaces pour améliorer les performances de l'entreprise. Nous avons besoin d'indicateurs plus stratégiques. » Chaque maison a retenu les indicateurs les plus pertinents de son activité en fonction des bilans carbone par exemple. Si Sephora insiste sur l'efficacité énergétique de ses magasins, Hennessy veut d'abord cibler le taux de transport non aérien de ses bouteilles ou travailler sur les rejets de ses eaux de procédés dans le milieu naturel.