Bientôt des algues sur les toits pour produire de l’énergie | Transition énergétique Occitanie | Scoop.it

Recycler les eaux usées d’un bâtiment pour faire pousser des algues puis produire de l’électricité et de la chaleur : c’est ce que propose la jeune société Ennesys, avec un système automatisé, qui a remporté un prix européen.Des aquariums, installés sur les toits et les façades, peuvent rendre un bâtiment autosuffisant en énergie et même recycler l’eau. Le principe est simple : conduire des eaux usées (celle des toilettes, par exemple) dans un bassin où croissent des algues unicellulaires, qui se serviront de la matière organique comme nutriments.« Ces idées ne sont pas nouvelles, explique Pierre Tauzinat, président d’Ennesys, l’entreprise créée en 2010, qui va exploiter ce principe. Nous, nous sommes des intégrateurs. Ce que nous proposons est un système pour à la fois réduire les besoins en eau et en énergie. Avec des bassins placés sur les toits ou sur les façades, nous savons produire 120 kWH/m2/an. Pour les bâtiments, c’est une solution pour répondre aux exigences de la future norme RT 2020. » Pour l’instant, le système fonctionne au laboratoire et il reste à réaliser un démonstrateur. Ce sera fait en octobre avec un bâtiment équipé à la Défense, près de Paris. Le système est automatisé, avec des bacs à parois transparentes (les photobioréacteurs) où se trouvent les microalgues et dans lesquels sont dirigées les eaux usées. Les algues unicellulaires sont choisies en fonction du climat local. « Nous jouons avec 5 ou 6 espèces, pour optimiser le rendement, explique Jean-Louis Kindler, le directeur scientifique. Dans un même lieu, sous nos latitudes, nous en utiliserons une l’hiver et une autre l’été. »