RFF : «Intégrer plus en amont la biodiversité dans nos projets»,  Anne Guerrero. | Transition énergétique Occitanie | Scoop.it

Alors que deux décrets d’application sont attendus début 2013 sur l’outil de « trame verte et bleue », mesure du Grenelle en faveur de la biodiversité, Anne Guerrero, Responsable Environnement chez RFF, revient sur la prise en compte des continuités écologiques dans les projets ferroviaires.

Comment cet outil va-t-il être intégré à la politique environnementale de RFF?

Ce concept existait déjà, tant dans le vocable des environnementalistes que dans nos politiques. La nouveauté est que ce réseau de trame verte et bleue va être formalisé, d'abord dans les Schémas Régionaux de Cohérence Ecologique (SRCE), que nous devrons prendre en compte, mais aussi dans les documents d’urbanisme des communes, ce qui le rendra opposable.  Plus encore qu’auparavant, notre tâche est de rendre compatible et de faire coexister ces réseaux écologiques avec nos infrastructures.

Concrètement, comment cela peut-il se faire ?

La première étape est de connaître ces réseaux écologiques. Ce travail est en ce moment réalisé au niveau de chaque région. Mais étant donné le travail très en amont nécessaire pour planifier et concevoir nos lignes (entre 15 à 20 ans des premières études à la mise en service d’une nouvelle ligne ferroviaire, nous essayons déjà de les prendre en compte, selon le triptyque «éviter, réduire, compenser».