Transition énergétique Occitanie
58.2K views | +0 today
Follow
Transition énergétique Occitanie
Lutte contre le changement climatique, maîtrise de la consommation d'énergie, réduction de la précarité énergétique, développement et promotion des EnR en Occitanie
Curated by AREC Occitanie
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by AREC Occitanie from Développement Durable, RSE et Energies
Scoop.it!

L’Ademe publie son ACV comparatif véhicules électriques / véhicules thermiques (VE/VT)

L’Ademe publie son ACV comparatif  véhicules électriques / véhicules thermiques (VE/VT) | Transition énergétique Occitanie | Scoop.it

L’Ademe vient de publier son étude comparative des analyses de cycles de vie des véhicules électriques et thermiques intitulée « Élaboration selon les principes des ACV des bilans énergétiques, des émissions de gaz à effet de serre et des autres impacts environnementaux induits par l’ensemble des filières de véhicules électriques et de véhicules thermiques, VP de segment B (citadine polyvalente) et VUL à l’horizon 2012 et 2020 ».


Via Stéphane NEREAU
Stéphane NEREAU's curator insight, November 22, 2013 6:24 PM

Ainsi, dans sa phase d’usage du puits à la roue, le véhicule électrique présente en France un impact bien plus faible que le thermique. Il permet en effet d’économiser sur sa durée de vie par rapport à un véhicule diesel de l’ordre 50 GJ sur la consommation d’énergie primaire, 16t de CO2, 230 GJ au regard de l’épuisement des ressources primaires, 18Kg de SO2 en potentiel d’acidification, 5 Kg de PO4 en potentiel d’eutrophisation de l’eau et 218kg de C2H4 en potentiel de création d’ozone photochimique.

En fin de vie, le véhicule électrique présente un impact similaire au véhicule thermique.

Concernant la construction, il est important de préciser que le véhicule électrique est aujourd’hui pénalisé par sa jeunesse. Nous sommes dans la phase d’investissement technologique. L’étude montre que les travaux de recherche et d’innovation doivent se focaliser sur la conception de la batterie, sur l’extraction et sur la fabrication des matériaux constituants la chaine de traction électrique pour réduire son impact et le ramener au niveau du véhicule thermique.

C’est le challenge des années à venir. Des voies d’améliorations existent.

Rescooped by AREC Occitanie from Développement Durable, RSE et Energies
Scoop.it!

Vers un accord climatique en 2015

Vers un accord climatique en 2015 | Transition énergétique Occitanie | Scoop.it
A l'occasion de la conférence sur le climat 2013 à Varsovie, le CGSP publie en exclusivité deux notes d’analyse : Vers un accord climatique en 2015.

Via Stéphane NEREAU
Stéphane NEREAU's curator insight, October 31, 2013 1:44 AM
Doha, Varsovie, des conférences de transition vers un accord climatique en 2015

Messages clés :

Adopter en mars prochain un compromis socle communautaire, à la fois sur les objectifs de négociations pour la Conférence de 2015 et sur les réductions d’émissions, afin que l’Union dispose, avant les élections européennes, d’une position stabilisée en vue de la conférence de septembre 2014 organisée par le Secrétaire général des Nations Unies.Mener une stratégie diplomatique européenne en matière de climat plus proactive et mieux ciblée, ainsi que le recommande le Conseil européen des affaires étrangères de juin dernier, en s’appuyant sur les pays en développement.Afin de répondre aux demandes des pays en développement, donner une interprétation pragmatique et ambitieuse au principe d’équité conduisant :A accélérer la mise en fonctionnement du Mécanisme technologique et du Fonds Climat  Vert.A prévoir des transferts technologiques et financiers suffisants (100 milliards au moins en 2020) qui permettent selon des priorités clairement définies, de financer les efforts de réduction d’émissions, les aides à l’adaptation et enfin la réparation des pertes et dommages.

 

Intensifier et réorienter les transferts de technologies bas carbone pour lutter contre le changement climatique

Messages clés :
•    Seuls certains pays émergents (surtout la Chine, le Mexique et l’Afrique du Sud) bénéficient déjà notablement de transferts technologiques en provenance des pays développés. En revanche l’Inde, les autres pays asiatiques en développement et l’Afrique bénéficient insuffisamment de transferts de technologie au regard de leur potentiel de réduction d’émissions de GES. Les pays les moins avancés, quant à eux sont pratiquement absents de ces échanges.
•    Dans les pays en développement (PED), la mise en œuvre de politiques climatiques ambitieuses et la constitution de capacités d’absorption sont indispensables pour y encourager les transferts de technologies.
•    Dans les pays émergents, le renforcement des droits de propriété intellectuelle est susceptible de promouvoir les transferts de technologies. Dans les pays les moins avancés, l’accent doit plutôt être mis sur la construction et la consolidation de capacités d’absorption.