Parution le 1er juin 2013  :  Serge Pey, Tombeau pour un miaulement  |   Revue Gruppen | TdF  |   Poésie contemporaine | Scoop.it

Serge Pey


TOMBEAU POUR UN MIAULEMENT
poésie provisoire


Le poème appartient davantage aux réparations de l’éphémère et aux possibles des bifurcations qu’il contient, qu’aux inscriptions irrévocables des pierres tombales. Aucun poème n’est définitif. Aucun poème n’est arrêté, fixé ou réglé par son temps. Il est continué, poursuivi, tourmenté et harcelé en même temps par son lecteur et par son auteur.

Un poème est l’illustration majeure du «Ta Panta rei» d’Héraclite. On ne se baigne jamais deux fois dans les mêmes verbes. Les îles qu’il crée, dans ses remous dangereux, détournent son courant et créent les nouvelles mers où il vient boire.

Ainsi dans ce livre, où tous les textes sont inédits, certains ont modifié leur passé pour enfanter de nouveaux présents. Lorsqu’on retranche un mot ou que l’on change le temps d’une conjugaison, on crée un déplacement dans le mouvement de la pensée. Un poème n’est pas un souvenir  mais une proposition d’action dans la pensée.

 

 

Né en 1950 à Toulouse, où il vit toujours, Serge Pey, poète et plasticien, est un des représentants  majeurs de la performance et de la poésie-action contemporaine. Son art se situe au carrefour du happening, du rituel et de l'Agitprop. Il rédige ses textes sur des bâtons avec lesquels il réalise
ses scansions et ses performances, ainsi que des installations qu’il nomme « pièges à infini ».
Sa pratique de la poésie directe l'a conduit à approfondir les phénomènes de possession et de 
dépossession dans la pratique orale du poème.
 
Théoricien des relations entretenues entre l’écriture et le corps, penseur des rituels de la parole et des espaces subversifs de la poésie publique, membre du laboratoire de recherche ACTE sur les arts de la performance (Sorbonne-CNRS), Serge Pey dirige le séminaire/atelier de poésie d’action et le Chantier d’art provisoire de l’université de Toulouse-Le Mirail. 

Serge Pey est l’auteur de livres de poèmes, de philosophie et de critique. Son œuvre, traduite en plusieurs langues, compte une cinquantaine d’ouvrages et de disques.


Via Florence Trocmé, dm, Nath Coquelicot, Françoise Ruban