Des cultures génétiquement modifiées comme moyen de défense contre l'araignée rouge | GMOs, NBT & Sustainable agriculture | Scoop.it

Bulletins-electroniques. BE Espagne. « Agronomie. Une protection naturelle des récoltes contre les invasions d'acariens »

 

« Une équipe de recherche de l'Institut des Sciences de la Vigne et du Vin (ICVV) de l'Université de La Rioja, a identifié, grâce à l'interaction de l'étude des génomes d'une plante et d'un acarien, une substance naturelle qui permettrait d'éviter de recourir à l'usage de pesticides dans la lutte contre les acariens parasites des espèces cultivées. »

« L'étude génomique menée par l'équipe de l'ICVV sur la plante Arabidopsis thaliana et sur un acarien appelé araignée rouge, a permis d'identifier un sucre, l'indol-3-glucosinolato, naturellement produit par Arabidopsis Thaliana, mais également par le brocoli, et qui s'avère mortel pour l'araignée rouge qui est incapable de digérer. »

« Cette molécule, l'indol-3-glucosinolato, présente l'avantage d'être sans danger pour la santé humaine, et pourrait même présenter des propriétés anti cancérigènes. Elle ouvre des possibilités d'études intéressantes dans le domaine de la modification génétique des plantes : des cultures génétiquement modifiées pour exprimer le gène qui conduit à la fabrication de l'indol-3-glucosinolato pourraient ainsi acquérir un moyen de défense efficace contre l'araignée rouge. »

 



Via Bernadette Cassel