GMOs, NBT & Sustainable agriculture
13.7K views | +0 today
Follow
GMOs, NBT & Sustainable agriculture
Site with information in English and French, used for teaching and educational purposes. Information about sustainable development, mainly related to agriculture, as well as assessment of [CO2] and climate change impact on plants;  or methods to decrease the use or the amount of  pesticides will be included on this site. Because biotechnologies are a part of the answer to these agricultural challenges, information about GMOs will be largely reported here.
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by Christophe Jacquet from Chimie verte et agroécologie
Scoop.it!

A la place des pesticides, une algue bientôt pulvérisée sur les vignes?

A la place des pesticides, une algue bientôt pulvérisée sur les vignes? | GMOs, NBT & Sustainable agriculture | Scoop.it

C’est une découverte pleine de potentielle qu’a réalisée la start-up Immunrise Technologies, basée à Pessac près de Bordeaux. Il y a environ un an, elle a identifié une micro-algue qui pourrait permettre de diminuer considérablement l’usage des pesticides dans la viticulture.


Via Sylvain Rotillon, Isabelle Pélissié
No comment yet.
Rescooped by Christophe Jacquet from Pétroagriculture et biocides
Scoop.it!

Seulement 0,3% des pesticides atteignent leur cible - leJDD.fr

Seulement 0,3% des pesticides atteignent leur cible - leJDD.fr | GMOs, NBT & Sustainable agriculture | Scoop.it

Le chiffre en surprendra plus d’un. "Seulement 0,3% des pesticides atteignent leur cible. Tout le reste se retrouve dans l'air, la terre et les milieux aquatiques", a expliqué François Chiron, professeur à AgroParisTech, lors d'une conférence sur l'agriculture et la biodiversité, à la Société nationale de l'horticulture à Paris. En milieu agricole, le nombre de traitements varie énormément selon les cultures. En moyenne, un champ de maïs est traité une à deux fois, alors que le blé ou le colza peuvent l'être de quatre à six fois.

Les conséquences sur la biodiversité dépendent des espèces observées. "Certaines espèces pâtissent énormément des pesticides. D'autres arrivent à se maintenir", poursuit François Chiron. Par ailleurs, la biodiversité n'est pas qu'un "catalogue d'espèces". Chacune d'entre elles a des compétences différentes, qui permettent de gérer les écosystèmes. Si l’on laisse faire la nature, les prédateurs, et les herbivores se chargeront de réguler naturellement les mauvaises herbes.

 

 


Via Yannick Andréano, Isabelle Pélissié, SOS Biodiversité
No comment yet.
Rescooped by Christophe Jacquet from Chimie verte et agroécologie
Scoop.it!

Une universitaire lozérienne a fait des découvertes qui pourraient transformer l'agriculture de demain

Une universitaire lozérienne a fait des découvertes  qui pourraient transformer  l'agriculture de demain | GMOs, NBT & Sustainable agriculture | Scoop.it
Et si l'avenir de l'agriculture s'écrivait dans le marc de raisin ? Pascale Goupil est Lozérienne. Cette chercheuse en biologie moléculaire à l'université de Clermont-Ferrand  a fait, avec son équipe, des découvertes fondamentales qui pourraient bien transformer l'agriculture de demain… explication

Via les documentalistes des Chambres d'agriculture , Agriconomie, Isabelle Pélissié
No comment yet.
Rescooped by Christophe Jacquet from Abeilles, intoxications et informations
Scoop.it!

Les conséquences de la disparition des abeilles

Les conséquences de la disparition des abeilles | GMOs, NBT & Sustainable agriculture | Scoop.it
Un rôle essentiel pour l'homme et la nature.

Depuis la fin des années 90 en Europe, et le début des années 2000 aux États-Unis, on assiste à de massives et mystérieuses disparitions d’abeilles. Ce phénomène, appelé “syndrome d’effondrement des colonies des abeilles”, se caractérise par une mortalité anormale des butineuses, allant jusqu’à 90% pour certaines ruches. Ce mal terrassant, qui touche principalement les ouvrières, reste encore inexpliqué : subitement, les ruches se vident de leurs abeilles, et aucun cadavre n’est découvert à proximité. En France, chaque année, ce sont près de 30% des colonies d’abeilles qui disparaissent. Et en 10 ans, 1500 apiculteurs ont été contraints de délaisser leur activité.Cette situation se révèle donc très préoccupante. Car parallèlement à l’importance de l’abeille au sein de la biodiversité, celle-ci occupe une place essentielle dans le développement des récoltes, et donc pour nos assiettes. Axel Decourtye nous explique ici les effets désastreux de l’absence des abeilles.


Via Bee Api?
Bee Api?'s curator insight, February 21, 2014 1:30 AM
Depuis la fin des années 90 en Europe, et le début des années 2000 aux États-Unis, on assiste à de massives et mystérieuses disparitions d’abeilles. Ce phénomène, appelé “syndrome d’effondrement des colonies des abeilles”, se caractérise par une mortalité anormale des butineuses, allant jusqu’à 90% pour certaines ruches. Ce mal terrassant, qui touche principalement les ouvrières, reste encore inexpliqué : subitement, les ruches se vident de leurs abeilles, et aucun cadavre n’est découvert à proximité. En France, chaque année, ce sont près de 30% des colonies d’abeilles qui disparaissent. Et en 10 ans, 1500 apiculteurs ont été contraints de délaisser leur activité.Cette situation se révèle donc très préoccupante. Car parallèlement à l’importance de l’abeille au sein de la biodiversité, celle-ci occupe une place essentielle dans le développement des récoltes, et donc pour nos assiettes. Axel Decourtye nous explique ici les effets désastreux de l’absence des abeilles.