L'extinction d'insectes affecterait la qualité de l'eau | GMOs, NBT & Sustainable agriculture | Scoop.it

BE Suède. « Le 6 décembre dernier, André Frainer a soutenu sa thèse portant sur l'importance des insectes sur l'écosystème marin à l'Université d'Umea. En raison de l'augmentation de l'agriculture, de l'urbanisation et de l'industrialisation, beaucoup d'espèces sont en voie d'extinction. La zone naturelle du Vasterbotten n'échappe pas à cette extinction.

Avons-nous besoin de ces espèces ? Pouvons-nous substituer ces espèces par des solutions chimiques ? Ou alors devons-nous sélectionner les espèces nécessaires au bon fonctionnement de l'écosystème ? C'est à ce genre de question qu'André Frainer a tenté de répondre dans sa thèse. Pour cela il a étudié un certain nombre d'écosystèmes des cours d'eau d'Umea tels que Lycksele, Hörnefors, Vindeln, Botsmark, Robertsfors, et plusieurs autres localités de Vasterbotten.

Dans ces cours d'eau, les insectes aquatiques communs sont les plécoptères et les trichoptères. Ils jouent un rôle important dans la qualité de l'eau douce. Ces petits insectes sont source de nutriments pour de nombreux poissons. De plus, ils aident à la décomposition de la litière végétale qui tombe dans les cours d'eau en automne. En se nourrissant des déchets, ils réduisent les feuilles en particules plus petites. Bien que ce rôle ne semble pas très sophistiqué, il a de grandes implications pour la biodiversité des cours d'eau. En effet, la décomposition des feuilles est un engrais naturel pour d'autres organismes aquatiques. »


[...]



Via Bernadette Cassel