GMOs, NBT & Sustainable agriculture
13.7K views | +0 today
Follow
GMOs, NBT & Sustainable agriculture
Site with information in English and French, used for teaching and educational purposes. Information about sustainable development, mainly related to agriculture, as well as assessment of [CO2] and climate change impact on plants;  or methods to decrease the use or the amount of  pesticides will be included on this site. Because biotechnologies are a part of the answer to these agricultural challenges, information about GMOs will be largely reported here.
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by Christophe Jacquet from NBT - New breeding techniques
Scoop.it!

Les NBT, une solution d’avenir pour l’agriculture selon l'OPECST - Info NBT

Les NBT, une solution d’avenir pour l’agriculture selon l'OPECST - Info NBT | GMOs, NBT & Sustainable agriculture | Scoop.it
Au terme de deux années d’étude, les députés et les sénateurs de l’OPECST (groupe d’étude transpartisan) ont annoncé le 28 mars 2017 qu’ils « soutiennent le développement des nouvelles techniques de sélection végétale ». Symbole du contrôl

Via NBT
NBT's curator insight, April 5, 2017 10:07 AM
Des travaux menés, l’OPECST retient que « si l’on prend les variétés végétales, cela fait près de 10 000 ans que les Hommes ont inventé l’agriculture et les sélectionnent, récolte après récolte, pour améliorer leurs propriétés. Des plantes aussi courantes que le raisin, le maïs ou le blé n’ont rien de naturel, les espèces naturelles dont elles dérivent n’étaient ni comestibles ni cultivables ».
Rescooped by Christophe Jacquet from NBT - New breeding techniques
Scoop.it!

Modifying Bananas: From Transgenics to Organics? - Dale &al (2017) - Sustainability 

Modifying Bananas: From Transgenics to Organics? - Dale &al (2017) - Sustainability  | GMOs, NBT & Sustainable agriculture | Scoop.it

Bananas are one of the top ten world food crops. Unlike most other major food crops, bananas are difficult to genetically improve. The challenge is that nearly all banana cultivars and landraces are triploids, with high levels of male and female infertility. There are a number of international conventional breeding programs and many of these are developing new cultivars. However, it is virtually impossible to backcross bananas, thus excluding the possibility of introgressing new traits into a current cultivar. 


The alternative strategy is to “modify” the cultivar itself. We have been developing the capacity to modify Cavendish bananas and other cultivars for both disease resistance and enhanced fruit quality. Initially, we were using transgenes; genes that were derived from species outside of the Musa or banana genus. However, we have recently incorporated two banana genes (cisgenes) into Cavendish; one to enhance the level of pro-vitamin A and the other to increase the resistance to Panama disease...  


As these banana cultivars are essentially sterile, transgene flow and the outcrossing of modified genes into wild Musa species. are highly unlikely and virtually impossible in other triploid cultivars. Therefore, genetic changes in bananas may be compatible with organic farming... Many of the principles of organic farming overlap with the primary principles of the major banana biotechnology programs: elimination of pesticides and the sustainable production of traditional and “heirloom” cultivars and landraces, in the case of biotechnology, through the genetic improvement of these cultivars and landraces. ...


Bananas are very different to the broadacre genetically modified

http://doi.org/10.3390/su9030333



Via Alexander J. Stein, Saclay Plant Sciences, NBT
Alexander J. Stein's curator insight, February 28, 2017 2:21 PM
"Under current definitions, these genetically... improved cultivars with disease resistance would no longer be considered as organic, but their production would be significantly more sustainable... 

There is an opportunity to incorporate both conventional and GM approaches to optimise new cultivars, but this also is yet to be achieved. Interestingly, the current control regimes for all four of the major diseases of bananas... involve the use of chemicals... Genetic resistance to these diseases would dramatically reduce the use of harsh chemicals in control regimes." 
Rescooped by Christophe Jacquet from NBT - New breeding techniques
Scoop.it!

Génomique : Les produits issus des nouvelles biotechnologies ne sont pas des OGM

Génomique : Les produits issus des nouvelles biotechnologies ne sont pas des OGM | GMOs, NBT & Sustainable agriculture | Scoop.it
Revue hebdomadaire. Actualités agricoles, informations techniques : bases de données des entreprises, petites annonces, liste des salons et informations pour l'abonnement.

Via NBT
NBT's curator insight, March 29, 2017 10:57 AM
Les rapporteurs appellent aussi en France au vote d’une loi fondatrice sur les biotechnologies vertes afin « d’améliorer la compétitivité des entreprises françaises et de promouvoir la complémentarité des biotechnologies vertes et de l’agroécologie. »
Rescooped by Christophe Jacquet from Environnement
Scoop.it!

Du blé génétiquement modifié testé dans un champ en France ? Mais non, en Suisse…

Du blé génétiquement modifié testé dans un champ en France ?  Mais non, en Suisse… | GMOs, NBT & Sustainable agriculture | Scoop.it

Les tests de maïs génétiquement modifié seront effectués sur une parcelle protégée contre le vandalisme à Zurich-Reckenholz (ZH) mise à disposition par Agroscope. Le semis s'est déroulé le 13 mars.

Cette infrastructure expérimentale, gérée par Agroscope est à disposition des chercheurs afin d'identifier les risques et l'utilité que représente le génie génétique vert, a déclaré mercredi à Zurich Michael Gysi, responsable de la station de recherches agricoles. Celle-ci est responsable de la sécurité technique et de la protection du site.

Pour l'entretien du champ d'une surface totale de 3 hectares ainsi que les mesures de sécurité, Agroscope a reçu 750'000 francs. Pour l'essai en cours, 1600 mètres carrés sont utilisés. Cette parcelle est recouverte d'un filet afin d'éviter que les oiseaux ne consomment pas les épis.

Pour mémoire, à mi-juin 2008, une trentaine d'inconnus avaient saccagé un champ de blé sur le site de Zurich-Reckenholz. Masqués et équipés de faucilles, ils avaient menacé deux employés de les frapper s'ils les empêchaient d'accéder à la parcelle. Les dégâts s'étaient montés à plusieurs millions de francs.

Comme pour les essais réalisés de 2008 à 2010, il s'agit d'étudier le fonctionnement des gènes de résistance des variétés de blé semées. L'expérience doit permettre de déterminer si ceux qui sont naturellement présents dans le blé peuvent être optimisés et mieux utilisés dans la sélection.

Autres essais prévus

Outre l'analyse d'une meilleure résistance potentielle à la maladie, l'essai de l'Université de Zurich a également pour objectif d'étudier si la modification génétique a éventuellement une influence sur d'autres propriétés de la plante. Le gène de résistance à l'oïdium n'existe que dans quelques variétés de blé dans le monde.

Selon Beat Keller, de l'Institut de biologie végétale de l'Université de Zurich, le coût annuel de l'essai se monte à 50'000 francs. Un montant financé par une quinzaine de donateurs.

Agroscope envisage aussi d'utiliser le nouveau site pour ses propres tests, avec notamment des pommes de terre génétiquement modifiées résistantes au mildiou ainsi que des pommes résistantes au feu bactérien.

Par la voix du responsable du Département économie, formation et relations internationales, Francis Egger, l'Union suisse des paysans (USP) a salué l'innovation dans la recherche pour le développement des variétés végétales. Toutefois la recherche doit s'orienter sur une pratique porteuse d'améliorations concrètes pour l'agriculture suisse. Il convient aussi qu'elle soit susceptible d'être acceptée par l'opinion publique.

Dans un communiqué, STOPOGM, la coordination romande sur le génie génétique, a jugé l'essai coûteux et contraire aux besoins de l'agriculture et des consommateurs suisses. Greenpeace Suisse a pour sa part estimé qu'il s'agit d'un investissement hasardeux.

 

 


Via Agriculture et Environnement
Agriculture et Environnement's curator insight, March 20, 2014 2:50 AM

#OGM : Du blé génétiquement modifié testé dans un champ en France ?  Mais non, en Suisse…