GMOs, NBT & Sustainable agriculture
13.7K views | +0 today
Follow
GMOs, NBT & Sustainable agriculture
Site with information in English and French, used for teaching and educational purposes. Information about sustainable development, mainly related to agriculture, as well as assessment of [CO2] and climate change impact on plants;  or methods to decrease the use or the amount of  pesticides will be included on this site. Because biotechnologies are a part of the answer to these agricultural challenges, information about GMOs will be largely reported here.
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Christophe Jacquet
Scoop.it!

Enfin la solution miracle contre les algues vertes ? - Terra Eco

Enfin la solution miracle contre les algues vertes ? - Terra Eco | GMOs, NBT & Sustainable agriculture | Scoop.it
La chabasite est-elle le nouveau remède naturel contre les algues vertes ? Ajouté à la nourriture des porcs, ce minéral réduit la quantité d’azote contenue dans le lisier, en partie responsable des marées vertes.
No comment yet.
Scooped by Christophe Jacquet
Scoop.it!

OGM : un casse-tête pour le gouvernement

OGM : un casse-tête pour le gouvernement | GMOs, NBT & Sustainable agriculture | Scoop.it
COURSE CONTRE LA MONTRE - La majorité promet de revenir à la charge malgré le vote surprise du Sénat, qui a retoqué une loi bannissant le maïs OGM.

 

L’info. "Détermination". Le mot est lâché, le gouvernement a réaffirmé mardi sa volonté d’interdire toute culture OGM sur le sol français. Un message qui fait suite au rejet surprise, lundi par le Sénat, d’une proposition de loi visant l'interdiction du maïs OGM. Suite à ce contretemps, les députés socialistes ont déposé mardi une proposition de loi identique pour qu'elle puisse être adoptée en avril, avant les semis. Et le gouvernement envisage, en attendant, de publier un arrêté.

 

 

Le contexte. Les OGM se retrouvent au cœur de l’actualité à double titre : la Commission européenne a annoncé le 11 février son intention d’autoriser la culture d’un nouvel OGM, le maïs TC1507 du groupe américain Pionner. Pour l’éviter, la France doit voter une loi précisant que sa culture est interdite en France. Sauf que la précédente loi anti-OGM a été retoquée par le Conseil d’Etat à l’été 2013 et que le nouveau texte qui devait le remplacer a été rejeté lundi soir par le Sénat, à deux voix près.

Le gouvernement déterminé. La majorité et les différents ministres ont promis mardi de se remettre à l’ouvrage pour adopter un nouveau texte. Le rejet par le Sénat "n'entame pas notre détermination à interdire les OGM en France", a martelé le ministre de l'Ecologie Philippe Martin. Rejoint quelques heures plus tard par le chef de file des députés PS Bruno Le Roux, qui a promis un nouveau texte d’ici avril.

 

Pour éviter que des agriculteurs profitent de ce laps de temps pour semer des OGM, le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll a promis un arrêté "d'ici la mi-mars". Une procédure plus rapide, mais contestable aux yeux de la députée européenne Corinne Lepage, auteur d'un rapport en 2011 sur l'autorisation des OGM : en l'état actuel de la réglementation européenne, sa "légalité est contestable".

L’auteur de la loi critique "l'incohérence" de l'UMP. L’adoption d’un nouveau texte interdisant la culture d’OGM devrait être une formalité puisque, sur le papier, la majorité de nos élus y sont opposés, quelle que soit leur orientation politique. Ce que n’a pas manqué de souligner le sénateur PS Alain Fauconnier, auteur du texte retoqué par les sénateurs.

Ce dernier est sorti de sa réserve mardi pour rappeler que la précédente majorité était opposée à toute culture OGM : "c'est sous l'impulsion de Michel Barnier et Bruno Le Maire (tous deux UMP), alors ministres de l'Agriculture du gouvernement Fillon, que la France a, en 2008, puis en 2012, adopté des arrêtés constitutifs d'un moratoire sur la culture de maïs génétiquement modifié". Hormis les élus radicaux, dont le sénateur raille la "duplicité", droite et gauche sont donc censés se retrouver autour d’une interdiction des OGM.

No comment yet.
Scooped by Christophe Jacquet
Scoop.it!

Sans Lendemain : Un bilan de la surconsommation de nos ressources naturelles

Sans Lendemain : Un bilan de la surconsommation de nos ressources naturelles | GMOs, NBT & Sustainable agriculture | Scoop.it

Sans Lendemain est un film d'animation superbement réalisée, qui dresse un bilan alarmant de la surconsommation de nos ressources naturelles. Le documentaire tend à démontrer que notre système économique actuel n'est pas adapté, la Terre possédant une quantité limitée de ressources naturelles et d'énergies fossiles. En effet, celle-ci a besoin d’un an et six mois pour régénérer ce que nous utilisons en une année. Cette vidéo a été réalisée par Dermot O' Connor et traduite en français par mpOC-Liège (Mouvement politique des objecteurs de croissance). 

No comment yet.
Scooped by Christophe Jacquet
Scoop.it!

Les sciences en écologie et les pommes : une histoire de permaculture ! - Bioécologie

Les sciences en écologie et les pommes : une histoire de permaculture ! - Bioécologie | GMOs, NBT & Sustainable agriculture | Scoop.it

Les "Fermes Miracle" sont une propriété de 12 acres située dans l’ouest de la Montérégie, au Québec. La ferme était à l’origine un verger de pommiers commercial en monoculture, qui fut converti en production biologique à partir de 1993, et certifié bio à partir de 1996. Depuis 2007, une superficie de cinq acres a été convertie en un verger d’auto-cueillette inspiré des principes de la permaculture.

Le verger est établi selon un modèle qui favorise un maximum de diversité d’espèces de plantes, d’insectes et d’animaux, avec une attention particulière à la création d’habitats. Celà permet d’attirer une grande population de pollinisateurs et d’autres insectes bénéfiques, ainsi que des oiseaux, qui ensemble aident à contrôler les ravageurs. Cette approche contribue non seulement à augmenter le rendement, mais également à réduire la charge de travail d’entretien grâce aux services rendus par l’éco-système lui-même.

No comment yet.
Scooped by Christophe Jacquet
Scoop.it!

Dans le Wisconsin, on transforme le fromage en électricité !

Dans le Wisconsin, on transforme le fromage en électricité ! | GMOs, NBT & Sustainable agriculture | Scoop.it

En tant que premier producteur de fromage des Etats-Unis, le Wisconsin est également le plus grand producteur de déchets issus de la fabrication duditfromage. Mais pourquoi serait-ce une mauvaise chose ? Dans les mains de quelques Wisconsinites entreprenants, ce qui était autrefois des eaux usées se transforme maintenant en électricité.

L’eau utilisée pour laver le matériel de l’usine du fromage et du lait est pleine de nutriments, trop de nutriments à vrai dire. Les eaux usées ont longtemps été pulvérisées sur les fermes voisines, comme engrais, mais étant trop riches en phosphore et azote, elles ont provoqué la prolifération d’algues dans les lacs situés à proximité. 

Des industriels ont eu l’idée de canaliser ces éléments nutritifs dans leurs réacteurs à biogaz. L’intérêt ? Au lieu d’alimenter la prolifération d’algues, les déchets issus de la fabrication du fromage pourraient nourrir les microbes qui produisent de l’énergie. Ainsi, il serait possible de réalimenter l’usine en électricité. La boucle est bouclée.

GreenWhey Energy à Turtle Lake, Wisconsin, dispose désormais d’un réservoir capable de recycler ces eaux usées en méthane, afin d’alimenter quotidiennement près de 3000 foyers. Mieux, cette transformation produit également de la chaleur. Les déchets restant peuvent quant à eux être transformés en engrais, sans polluer pour autant.

 

No comment yet.