AFRIQUE du SUD – OGM : Monsanto à nouveau condamné pour publicité « non fondée » - Inf'OGM | GMOs, NBT & Sustainable agriculture | Scoop.it

L’ASA n’a pas agi de sa propre initiative. C’est le Centre africain pour la Biosécurité (African Centre for Biosafety, ACB) qui a porté plainte auprès de l’ASA, l’organisme en charge du contrôle de la légalité des publicités.

 

L’ACB contestait les dires de l’entreprise semencière : les plantes génétiquement modifiées (PGM) « nous permettent de produire plus de nourriture, de façon durable, en utilisant moins de ressources ; d’assurer un environnement plus sain en réduisant les pesticides ; de diminuer les gaz à effet de serre et d’accroître substantiellement les rendements ».

 

Comme le droit le stipule, l’ASA a offert à Monsanto la possibilité de répondre aux accusations de l’ACB. Or, l’entreprise a simplement fourni des « liens Internet » vers certaines pages de son site.

 

L’ASA n’a pas considéré ces réponses comme pertinentes : elle attendait qu’un expert «  indépendant et crédible » confirme les différentes études mentionnées par Monsanto montrant les avantages des OGM vantés à la radio. L’ASA précise en effet, dans sa décision, qu’elle n’est pas « un expert technique et n’est pas en mesure d’interpréter des données scientifiques ».


Via Bee Api?