Blattaculture | GMOs, NBT & Sustainable agriculture | Scoop.it

 

C’est facile, pas cher et ça rapporte. L’éleveur peut espérer 20 € d’une livre de la poudre, qui sera utilisée en pharmacie et en cosmétique. Les bêtes mangent n’importe quoi, vivent dans le noir, trouvent leur bien-être animal entre des cartons à œufs bloqués par des tôles ondulées rouillées. Une fois engraissées, après s’être laissé ébouillanter sans crier ni provoquer les cris des amis des bêtes, elles sèchent au soleil.
C’est la Blatte américaine Periplaneta americana (Blat. Blattidé) qui marche le mieux.

 

[...]

 

D’après « Cockroach farms multiplying in China », par Barbara Demick. Lu le 15 octobre 2012 à www.latimes.com/

 


Via Bernadette Cassel