Antonio Casilli : «Poster sur Facebook, c’est travailler. Comment nous rémunérer ?» I Jean-Christophe Féraud | Propriété Intellectuelle et Numérique | Scoop.it
Le sociologue développe le concept de «digital labor», le travail qui ne dit pas son nom, produit par les internautes qui alimentent les réseaux sociaux. Il défend l’idée d’un «revenu de base universel» en taxant les grandes firmes numériques.