Le service d’ordre du FN avait-il le droit d’exfiltrer les Femen ? I Delphine Roucaute | Propriété Intellectuelle et Numérique | Scoop.it
Lors d’un 1er Mai émaillé de nombreux incidents, le « département protection et sécurité », service d’ordre du parti d’extrême droite, a exfiltré journalistes et militantes Femen. Des actions qui posent des questions légales.