Microtubules : ce qui ne les tue pas les rend plus forts | PLASTICITIES  « Between matter and form, between experience and consciousness, the active plasticity of the world » | Scoop.it

Des chercheurs du CEA, du CNRS et de l'Université Grenoble-Alpes révèlent que lorsque la structure des microtubules est endommagée, suite à des contraintes mécaniques ou à des défauts d'assemblage, les zones défectueuses « protègent » les microtubules et accroissent ainsi leur durée de vie. Ce processus biaise la dynamique habituellement aléatoire du renouvellement du réseau de microtubules. Ces processus de renforcement mécanique et de stabilisation sélective confèrent au réseau de microtubules des propriétés jusqu'alors inconnues d'adaptation aux contraintes physiques. Ces résultats sont publiés en ligne dans la revue Nature Cell Biology, le 12 septembre 2016.

Self-repair promotes microtubule rescue

Charlotte Aumeier, Laura Schaedel, Jérémie Gaillard, Karin John, Laurent Blanchoin & Manuel Théry

Nature Cell Biology, 12 septembre 2016.

[Communiqué de presse CEA/CNRS/Université de Grenoble - 16 septembre 0216]


Via ESPCI Alumni