La commission du développement durable de l'Assemblée nationale a adopté mercredi 9 mars un amendement au projet de loi sur la biodiversité qui vise à interdire la destruction mécanique des jachères entre le 1er avril et le 31 juillet.

La disposition concerne également les bordures de champs et de cours d'eau ainsi que tout terrain à usage agricole sans enjeu économique. L'objectif est de "prévenir la destruction ou de favoriser le repeuplement de toutes les espèces de gibier de faune (sic) et de flore sauvages", indique le texte.

"Les zones sans enjeux économiques (bordures de chemins, jachères, bandes tampons…) sont les réservoirs de biodiversité en zone de culture. Ils concourent aussi à la trame verte. Il convient d'éviter de les broyer en période de reproduction des espèces. Par exemple, la période de reproduction de la perdrix grise s'étend du 1er mai au 15 juillet dans l'Aisne", a justifié le député radical Jacques Krabal, auteur de l'amendement et élu de ce département.