Le monde doit sacrifier 35 % de son pétrole, 52 % de son gaz et 88 % de son charbon pour sauver le climat | Nucléaire : la revue de presse | Scoop.it
Pour limiter le réchauffement climatique en dessous de 2°C en 2050, une large partie des énergies fossiles actuellement exploitables ne devraient pas être extraites du sous-sol. Mais tous les pays ne sont pas égaux face à cette hypothétique contrainte.