La « pause » du réchauffement climatique était un mirage | Nucléaire : la revue de presse | Scoop.it
Le changement climatique se serait-il arrêté en 1998 ? Activement promue par les think tanks climatosceptiques américains et parfois reprise jusque dans de prestigieux cénacles académiques, l’idée d’une « pause » dans le réchauffement en cours est fréquemment utilisée pour questionner l’ampleur prévisible du dérèglement climatique. Sa réalité et sa signification ont déjà fait l’objet de nombreuses analyses. Dans une étude publiée, vendredi 5 juin, dans la revue Science, elle est à nouveau battue en brèche. Après avoir tant alimenté la chronique et le débat public, la fameuse « pause » n’a été, selon l’analyse de Thomas Karl et ses collègues de la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA), qu’un mirage.