Séché se lance dans le traitement des déchets nucléaires | Nucléaire : la revue de presse | Scoop.it

Le nucléaire a le vent en poupe chez les professionnels du traitement des déchets, à la recherche de créneaux plus rentables que les simples ordures ménagères. Dangereux et promis à une forte croissance en volume, les déchets nucléaires très faiblement radioactifs (TFA) ont tout pour leur plaire. A condition d’en acquérir les compétences nécessaires. Et c’est la course pour emmagasiner le savoir-faire. Après l’annonce par Veolia en février de sa première acquisition avec Kurion, une start up californienne, c’est au tour de Séché – qui a créé fin 2014 Séché Energies sur ce créneau, où Veolia dispose depuis fin 2012 d’une filiale spécialisée, Asteralis – d’acquérir une jeune pousse.