Le document estime à 250 milliards d’euros le coût d’une fermeture totale des centrales nucléaires en fin de vie d’ici à 2050.