Nucléaire : décontaminer Fukushima, un «mikado» atomique | Nucléaire : la revue de presse | Scoop.it

20 millions de tonnes de terre et de déchets radioactifs entassés dans des sacs, un millier de cuves remplies d'eau contaminée, une armée d'ouvriers dont le nombre a doublé sur place depuis le 11 mars 2011 et des centaines de milliers d'habitants qui ne sont toujours pas retournés chez eux...presque cinq ans après la catastrophe nucléaire survenue au Japon, la centrale nucléaire de Fukushima et le no man's land qui l'entoure ressemblent aujourd'hui à une «zone de guerre». C'est la formule choisie par le nouveau responsable des opérations de décontamination de la centrale, Naohiro Masuda, pour décrire l'ampleur de la tâche qui l'attend. Les opérations de démantèlement du site, dont le coût est impossible à évaluer, prendront selon lui près d'un demi-siècle et nécessiteront d'«inventer une nouvelle science».