Les financements pour le climat se font attendre | Nucléaire : la revue de presse | Scoop.it

La mobilisation des financements pour la lutte contre le réchauffement climatique patine. C'est pourtant la condition sine qua non d'un accord pour la COP 21.

L’addition du changement climatique sera salée. Selon les différentes estimations, le coût du financement de la réduction des gaz à effet de serre au niveau mondial oscille entre 500 milliards et 1500 milliards d’euros.

À moins d’un an de la conférence internationale de Paris 2015, qui doit trouver un accord mondial afin de limiter le réchauffement climatique après 2020 à 2 degrés Celsius, les moyens mobilisés pour faire face à ces coûts considérables sont encore faibles. Et les besoins se font pressants.

Sur la période pre-2020, les pays développés s’étaient engagés dans le cadre des accords de Copenhague et de Cancún à mobiliser 100 milliards de dollars par an (soit environ 70 milliards d’euros) de financements publics et privés d’ici à 2020.