Nucléaire : la revue de presse
102.4K views | +0 today
Follow
Nucléaire : la revue de presse
Your new post is loading...
Scooped by SFEN
Scoop.it!

La FARN, l’agence tous risques du nucléaire français

La FARN, l’agence tous risques du nucléaire français | Nucléaire : la revue de presse | Scoop.it
Prenant conscience des failles dans la gestion de crise sur les sites nucléaires, EDF a créé la Force d’action rapide nucléaire (FARN).
more...
No comment yet.
Scooped by SFEN
Scoop.it!

Risque d’accident nucléaire: des forces spéciales pour la centrale de Gravelines

Risque d’accident nucléaire: des forces spéciales pour la centrale de Gravelines | Nucléaire : la revue de presse | Scoop.it
Suite à la catastrophe de Fukushima, EDF met en place des Forces d’action rapide nucléaire (FARN), dont une basée en Normandie, qui sera opérationnelle d’ici la fin de l’année. Elle pourra intervenir à Gravelines en cas d’accident majeur.
more...
No comment yet.
Scooped by SFEN
Scoop.it!

EDF: examen de sûreté nucléaire réussi

EDF: examen de sûreté nucléaire réussi | Nucléaire : la revue de presse | Scoop.it

L'inspection de sûreté nucléaire des services centraux d'EDF par l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a mis en évidence une série de bonnes pratiques à promouvoir et n'a abouti à aucune recommandation, selon ses conclusions publiées mardi.

Alors que l'AIEA inspecte régulièrement les centrales nucléaires d'EDF, il s'agit de la première évaluation de l'intégration de la sûreté dans l'organisation et le fonctionnement des services centraux du groupe, après un premier examen de ce type auprès du tchèque CEZ en 2013.

Réalisée pendant deux semaines par une équipe internationale de onze personnes qui ont audité environ 250 salariés d'EDF, l'évaluation (Operational safety review team ou Osart) a porté notamment sur la gestion des accidents graves, les ressources humaines, le support technique, la communication et les opérations de maintenance.

"EDF a obtenu de très bon résultats au cours de cette mission", a déclaré lors d'une conférence de presse Miroslav Lipar, directeur du département sûreté en exploitation de l'AIEA et responsable de la mission. Parmi les 16 bonnes pratiques du groupe mises en évidence, l'AIEA a salué son programme de formation, sa Force d'action rapide du nucléaire (FARN) pour faire face à des situations de crise, ou encore ses bonnes relations avec les acteurs de la sûreté à tous les échelons.

L'Osart, qui n'a identifié aucun écart par rapport aux standards internationaux de sûreté et n'a donc émis aucune recommandation, a cependant formulé sept suggestions.

Parmi elles, l'AIEA estime qu'EDF peut mieux faire en matière de planification et de documentation des changements prévus dans les centrales lors des périodes d'arrêt de réacteurs ou encore en matière de généralisation des méthodes d'analyse utilisées en cas d'incident.

more...
No comment yet.
Scooped by SFEN
Scoop.it!

Avec les forces spéciales du nucléaire

Avec les forces spéciales du nucléaire | Nucléaire : la revue de presse | Scoop.it

EDF s’est équipé d’une force d’intervention organisée pour reprendre, en cas d’accident, le contrôle de n’importe quelle centrale française en moins de vingt-quatre heures.

more...
No comment yet.
Scooped by SFEN
Scoop.it!

La Force rapide du nucléaire en action à la Centrale

La Force rapide du nucléaire en action à la Centrale | Nucléaire : la revue de presse | Scoop.it
Avec 50 millions d'euros de budget par an et 200 millions d'euros de crédit lors de sa création, la force d'action rapide du nucléaire (Farn) qui regroupe 300 personnels EDF volontaires répartis sur quatre sites régionaux (Civaux, Bugey, Paluel et Dampierre), a les moyens de ses ambitions. D'astreinte 24 heures sur 24, les agents du Farn se consacrent la moitié de leur temps de travail à leur centrale de rattachement, l'autre moitié étant dédiée à leur formation à la mission Farn. «L'autre particularité de la Farn, confirme l'ancienne patronne de la centrale nucléaire de Golfech, Caroline Bernard, aujourd'hui directeur délégué de la sûreté à la division production nucléaire (DPN), est d'intervenir rapidement sur site, 12 heures après sa mobilisation avec son propre matériel.»
more...
No comment yet.