Impact de la sécheresse sur le fonctionnement des centrales nucléaires | Nucléaire : la revue de presse | Scoop.it
Afin de refroidir leurs installations, les centrales nucléaires prélèvent de l'eau provenant de la mer ou de cours d'eau. Cette eau est ensuite rejetée plus chaude qu'elle n'a été prélevée sous forme liquide ou gazeuse. Par ailleurs, les centrales produisent également des effluents chimiques et radioactifs. Ces derniers sont distinctivement évacués en mer ou dans le cours d'eau après contrôle.

Lors d'une période prolongée de sécheresse ou de canicule,le niveau des cours d'eau est généralement plus bas et leur température plus élevée. Les centrales nucléaires doivent alors adapter leur fonctionnement à cette contrainte afin de ne pas perturber les écosystèmes.

Les pouvoirs publics ont donc fixé des conditions générales de fonctionnement précisées dans l'arrêté interministériel (santé, environnement, industrie) du 26 novembre 1999. Afin de tenir compte des spécificités des sites, un autre arrêté interministériel est établi pour chaque centrale.