Les autorités japonaises ont décidé d'incinérer les déchets végétaux radioactifs (plantes, herbes, lichens, arbustes) qui se trouvent autour de la centrale accidentée de Fukushima Daiichi.

Pour Laurence Piketty, Directrice de l’assainissement et du démantèlement nucléaire au CEA, cette technique est bien encadrée en France où elle permet de réduire significativement les volumes de déchet de l'industrie nucléaire.