La France planche sur l'interception des drones | Nucléaire : la revue de presse | Scoop.it

La France, confrontée à des survols inexpliqués de ses centrales nucléaires, vient d'engager un programme de recherche et de développement d'un montant d'un million d'euros sur la détection et l'interception des petits drones.

Cette décision a été annoncée par le secrétaire général de la défense et de la sécurité nationale (SGDSN) lors d'une audition parlementaire récente. Le SGDSN a confié à l'Agence nationale de la recherche (ANR) le soin de développer ce programme. "Bien que les survols actuellement répertoriés ne présentent pas une menace remettant en cause le bon fonctionnement et la sécurité des installations nucléaires, ils constituent néanmoins une alerte sur les risques potentiels induits par un emploi inapproprié ou malveillant", a reconnu jeudi le SGDSN dans un communiqué.