Fukushima: le Japon a choisi d'incinérer des tonnes de déchets radioactifs | Nucléaire : la revue de presse | Scoop.it

En circulant à Kawauchi, un petit village situé des deux côtés de la ligne des 20 kilomètres autour de la centrale de Fukushima, de nombreux sacs d'un mètre cube sont remplis de déchets végétaux par des «dépollueurs » du nucléaire. Plantes, herbes, lichens, arbustes qui bordent la route sont enfouis dans ces grands emballages. Ainsi, la radioactivité reçue par les personnes qui circulent sur ce chemin est réduite. Les végétaux sont aussi enlevés dans les 20 mètres autour des maisons.


Avec Date et Minamisoma, Kawauchi est l'un des «villages modèles » cités en exemple par l'AIEA (Agence internationale de l'énergie atomique) et le gouvernement japonais. Les efforts engagés sont gigantesques. Il y a moins d'un an, les projets financés par le gouvernement étaient déjà évalués à 10 milliards d'euros depuis l'accident nucléaire de mars 2011, uniquement pour la décontamination des sols, des maisons et d'une microscopique partie des forêts.