Newsletter navale
831.5K views | +2 today
Follow
Newsletter navale
Your new post is loading...
Scooped by Patrick H.
Scoop.it!

Programme Artémis : une révolution dans le domaine de la torpille lourde - les premières F21 livrées dans 2 ans

Programme Artémis : une révolution dans le domaine de la torpille lourde - les premières F21 livrées dans 2 ans | Newsletter navale | Scoop.it

Artémis est un programme d’armement qui vise à doter les sous-marins de la marine nationale d’une torpille lourde de nouvelle génération. Le projet est présenté au salon Euronaval..

A partir de 2016, les dix sous-marins de la marine nationale française (six sous-marins nucléaires d’attaque et quatre sous-marins nucléaires lanceurs d’engin) commenceront à être équipés d’un bijou technologique : la toute nouvelle torpille lourde F21 développée dans cadre du programme d’armement Artémis. La DGA a confié à l’entreprise française DCNS la conception et la production de cette torpille à la pointe de la technologie destinée à détruire ou à neutraliser des bâtiments de surface (navires, bateaux) ou des sous-marins ennemis. « La torpille F21 est la plus récente torpille lourde dans le monde et probablement l’une des plus performantes puisqu’elle intègre les technologies les plus avancées à ce jour », explique Jean-Marc Daubin, directeur du programme Artémis.

Des caractéristiques bien supérieures à toutes les autres

La torpille F21 remplacera la torpille lourde F17 en service dans la marine. D’aspect, les deux torpilles sont identiques ; un cylindre de 6 mètres de long et de 533 millimètres de diamètre avec deux jeux d’hélices. C’est à l’intérieur que tout se passe ! La torpille est avant tout filoguidée. C’est-à-dire qu’elle est reliée au sous-marin par une fibre optique (la version précédente était reliée par un fil électrique de cuivre). Cela augmente nettement la quantité d’informations pouvant être échangée entre les deux. Cette technique facilite également la manœuvre et permet au sous-marin de contrôler, en toute discrétion, la torpille jusque la phase d’attaque finale. La F21 peut aussi être tirée sans filoguidage car son système d’autoguidage acoustique lui confère une excellente capacité à détecter et poursuivre les cibles de manière autonome. De plus, elle est dotée d’une pile électrique très performante qui permet de la faire avancer à plus de 50 nœuds (plus de 90 km/h), et à plus de 50 km de distance.

Livraison des premières torpilles dans deux ans

Le programme d’armement Artémis a démarré en 2008 et la livraison des premières torpilles est prévue en 2016. « Depuis le printemps 2013, nous avons commencé les essais avec un prototype en mer Méditerranée. À ce jour, nous en avons réalisé une dizaine avec succès. Au total, le programme comprend 93 torpilles F21 qui seront livrées à compter de 2016 », conclut Jean-Marc Daubin.

Patrick H. 's insight:

Pour rappel, la coopération industrielle entre DCNS et Atlas dans ce programme :

http://www.meretmarine.com/fr/content/la-nouvelle-torpille-lourde-f21-en-essais


more...
No comment yet.
Scooped by Patrick H.
Scoop.it!

Une torpille propulsée par une batterie Lithium-ion bat des records de vitesse en toute sécurité ! | DCNS

Une torpille propulsée par une batterie Lithium-ion bat des records de vitesse en toute sécurité ! | DCNS | Newsletter navale | Scoop.it

Début 2013, les premiers tirs à la mer d’une torpille équipée d’une batterie Li-ion ont été réalisés avec succès : propulsée en toute sécurité à plus de 50 nœuds, la torpille bénéficie aussi d’une autonomie pouvant dépasser une heure.

Il aura fallu dix ans d’études, de recherches et d’essais aux collaborateurs du site DCNS de Saint-Tropez spécialisé dans les armes sous-marines, en collaboration avec les électro-chimistes de la société Saft*, pour concrétiser la réalisation de ce nouveau produit. La technologie Li-ion est capable de fournir le haut niveau de puissance électrique nécessaire à la propulsion d’une torpille tout en étant rechargeable. Grâce à cette technologie, DCNS dispose aujourd’hui d’une offre répondant aux critères de performances opérationnelles requis par les Marines, mais aussi de robustesse et de sécurité indispensables pour l’embarquement à bord de sous-marins.

Cette première mondiale illustre la volonté de DCNS d’apporter aux Marines une réponse adaptée à leurs besoins d’entraînement en lutte anti sous-marine. La batterie rechargeable Lithium-Ion offre une vraie alternative à la technologie oxyde d’argent / zinc utilisée depuis 50 ans pour les torpilles d’exercice. Eprouvée mais vieillissante, celle-ci ne fournit plus de performances en rapport avec celles des torpilles de combat de nouvelle génération, rendant l’entraînement trop peu réaliste. 

* N°1 mondial de la conception, fabrication et commercialisation de batteries de haute technologie pour l’industrie et la défense.

Patrick H. 's insight:

Il s'agit des essais de la nouvelle torpille lourde F21. On pourra lire un article très complet sur ce sujet sur Mer et Marine :

http://www.meretmarine.com/fr/content/la-nouvelle-torpille-lourde-f21-en-essais

 

Extrait de cet article :

"Le travail se poursuit donc sur la F21, qui implique également TUS pour la partie acoustique, Saft pour les batteries et Eurenco pour la charge de combat. Longue de 6 mètres et présentant un diamètre standard de 533mm, la nouvelle torpille présente une masse de 1.3 tonne. Conçue pour la haute mer comme les opérations littorales, elle peut évoluer dans des fonds de moins de 10 mètres tout en étant capable de plonger à plus de 500 mètres. Son autonomie est d’environ 1 heure, avec une distance franchissable de plus de 50 kilomètres. Dotée de deux hélices contrarotatives à pales multiples, la F21 affiche une vitesse maximale supérieure à 50 nœuds. Comme son aînée, elle est filoguidée, c'est-à-dire qu’elle est reliée au sous-marin par une fibre optique, qui se déroule simultanément depuis le bâtiment et la torpille, chacun disposant d’une bobine sur laquelle son enroulés plusieurs dizaines de kilomètres de fibre. Cette technique facilite la manœuvre des deux mobiles et permet au sous-marin de conserver en toute discrétion le contrôle direct de la torpille jusqu’à la phase d’attaque, où le câble est coupé, laissant l’arme, dotée d’un autoguidage acoustique et à suivi de sillage, agir de manière autonome."

more...
No comment yet.
Scooped by Patrick H.
Scoop.it!

La nouvelle torpille lourde F21 en essais | Mer et Marine

La nouvelle torpille lourde F21 en essais | Mer et Marine | Newsletter navale | Scoop.it

Essais sur SNA attendus fin 2014

 

Alors que le site DCNS de Saint-Tropez a réalisé plusieurs prototypes de la F21, les premiers essais en mer se sont déroulés avec succès en février dernier. Ils ont été menés à partir du Pégase, affecté au site DCNS de Saint-Tropez. En plus des simulations numériques et sur bancs d’essais, ce catamaran d’expérimentation permet de mener des tests grandeur nature dans le golfe de Saint-Tropez. Long de 24 mètres, le Pégase dispose à cet effet d’un système de mise à l’eau qui permet d’immerger la torpille à quelques mètres de profondeur afin de tester différents systèmes. A cet effet, la charge militaire située dans la tête de la torpille est replacée par des instruments de mesure. Ces capacités ne sont néanmoins pas suffisantes pour mener à bien les essais de qualification. Pour que cette étape soit franchie sur la F21, il faudra donc recourir à un véritable sous-marin, en l’occurrence un SNA du type Rubis, qui doit effectuer son premier tir fin 2014. Cette campagne de qualification  ouvrira la voie à la mise en service de la nouvelle arme...

 

Lire le dossier très complet sur ce programme de torpille lourde F21 publié aujourd'hui par la rédaction de  de "Mer et Marine" :

http://www.meretmarine.com/fr/content/la-nouvelle-torpille-lourde-f21-en-essais

 

more...
No comment yet.
Scooped by Patrick H.
Scoop.it!

Saft remporte auprès de DCNS un important contrat de fourniture de blocs électrochimiques équipant les piles PB-61 pour torpilles F21

Saft remporte auprès de DCNS un important contrat de fourniture de blocs électrochimiques équipant les piles PB-61 pour torpilles F21 | Newsletter navale | Scoop.it

Paris, le 19 juin 2014 – Saft, leader mondial de la conception et de la fabrication de batteries de haute technologie pour l’industrie, vient de signer un contrat de fourniture de blocs électrochimiques de plusieurs millions d’euros avec DCNS, un leader mondial de la défense navale et innovateur dans l’énergie. Dans le cadre de ce contrat long terme, Saft fournira des blocs électrochimiques à l’oxyde d’argent-aluminium (AgO-Al) équipant les piles PB-61 pour les torpilles lourdes F21.

La torpille F21 fabriquée par DCNS est la torpille la plus sophistiquée sur le marché mondial ; le bloc électrochimique primaire AgO-Al à haute densité d’énergie activé par l’eau de mer fourni par Saft produit la haute puissance indispensable pour soutenir la vitesse maximale de la torpille et son rayon d’action étendu.

La torpille F21 de DCNS a une portée supérieure à 50 km et une vitesse maximale supérieure à 90 km/h. Les blocs électrochimiques AgO-Al fournissent la haute puissance indispensable pour soutenir la vitesse maximale de la torpille ainsi que son rayon d’action étendu, et propulsent cette torpille de 1,6 tonne, de plus de 6 m de long et de 0,53 m de diamètre, à toute profondeur, sans aucune dégradation. Ils alimentent également les systèmes embarqués de commande et de guidage.

La technologie AgO-Al est une technologie exclusive que Saft a développée avec DCNS spécifiquement pour la propulsion des torpilles lourdes et légères. À masse et volume identiques, elle produit jusqu’à deux fois plus d’énergie et de puissance que les piles traditionnelles argent-zinc. La technologie AgO-Al est une technologie primaire qui ne s’active qu’au contact de l’eau de mer (qui réagit pour former  l’électrolyte) ; de ce fait, les torpilles peuvent être stockées dans les sous-marins pendant de longue période sans aucun risque.

« Ce nouveau contrat de fourniture de blocs électrochimiques pour la torpille F21 renforce une nouvelle fois les relations que Saft et DCNS ont nouées il y a près de 30 ans et conforte la position de numéro un mondial de Saft dans les batteries de propulsion électrique pour torpilles lourdes et légères » a déclaré Serge Fouilhaux, Directeur de la division Défense Espace de Specialty Battery Group de Saft. « Saft est le seul fabricant de  blocs électrochimiques à l’oxyde d’argent-aluminium, offrant des performances, une fiabilité et une sécurité sans égales pour les applications de torpilles. »

A travers un contrat distinct, Saft fournit également les batteries rechargeables au lithium-ion (Li-ion) à DCNS qui alimentent les torpilles d’exercice sans charge militaire. Contrairement aux blocs électrochimiques AgO-Al qui ne sont utilisés qu’une fois, les batteries Li-ion de Saft peuvent être rechargées lorsque la torpille est récupérée après sa mise en œuvre. Elles assurent ainsi une alimentation très économique pour les exercices d’entraînement.

more...
No comment yet.
Scooped by Patrick H.
Scoop.it!

DCNS Saint-Tropez: la nouvelle torpille lourde F21 en développement

DCNS Saint-Tropez: la nouvelle torpille lourde F21 en développement | Newsletter navale | Scoop.it

C’est en 2015 que le site DCNS de Saint-Tropez livrera un premier lot de torpilles F21 à la Marine nationale en 2015.

Cette nouvelle arme sera d’abord mise en service sur le sous-marin nucléaire lanceur d’engins (SNLE) Le Triomphant, actuellement en refonte à Brest. Elle équipera ensuite les trois autres SNLE français de cette classe, ainsi que les sous-marins nucléaires d’attaque du type Rubis.

Développée dans le cadre du programme FTL (Future Torpille Lourde), devenu Artémis, la F21 est également destinée à l’export. Le premier client sera le Brésil, qui l’a retenue pour équiper ses quatre sous-marins conventionnels du type Scorpène, livrables entre 2017 et 2022.

 

Essais attendus fin 2014

Le site DCNS de Saint-Tropez a réalisé plusieurs prototypes de la F21; les premiers essais en mer se sont déroulés avec succès en février dernier.

Des essais menés à partir du Pégase : ce catamaran d’expérimentation permet de mener des tests grandeur nature dans le golfe de Saint-Tropez.

Pour que cette étape soit franchie sur la F21, il faudra donc recourir à un véritable sous-marin, en l’occurrence un Sous-marin nucléaire d'attaque (SNA) du type Rubis.

Le premier tir devrait être effectuer d'ici fin 2014.

more...
No comment yet.