MyPharmag
35.9K views | +0 today
Follow
MyPharmag
Bienvenue sur cet espace dédié aux étudiants en pharmacie pour rester au plus proche de l’actualité pharmaceutique et dialoguer avec les professionnels.
Curated by MyPharmag
Your new post is loading...
Scooped by MyPharmag
Scoop.it!

La #kétamine révolutionne la prise en charge de la #dépression sévère #hcsmeufr #pharmacologie

La #kétamine révolutionne la prise en charge de la #dépression sévère #hcsmeufr #pharmacologie | MyPharmag | Scoop.it
Cette molécule donne des résultats spectaculaires chez les patients pour qui aucun traitement n’est efficace.
MyPharmag's insight:

Cette molécule donne des résultats spectaculaires chez les patients pour qui aucun traitement n’est efficace.

more...
No comment yet.
Scooped by MyPharmag
Scoop.it!

#CANCER : Un #traitement de la #leucémie efficace contre les #tumeurs solides #pharmacologie #hcsmeufr 

#CANCER : Un #traitement de la #leucémie efficace contre les #tumeurs solides #pharmacologie #hcsmeufr  | MyPharmag | Scoop.it
Un vieux médicament, aux indications jusque-l très ciblées, révèle de nouveaux atouts pour combattre le cancer, révèle cette étude de l’Arizona State University : il s’agit de l'ibrutinib, un inhibiteur de tyrosine kinase (la Bruton tyrosine kinase ou BTK) déjà approuvé pour le traitement de la leucémie. Cependant le médicament peut également cibler un autre membre de la famille des récepteurs tyrosine kinases (RTK), ERBB4, capable de contrecarrer la cascade moléculaire menant à la progression et à la croissance de tumeurs solides. Ces travaux, présentés dans la revue Oncogene, ouvrent l’espoir que l’ibrutinib, peut-être en combinaison avec d'autres médicaments, ouvre la voie à un nouvel arsenal de traitements contre le cancer.
MyPharmag's insight:

Un vieux médicament, aux indications jusque-l très ciblées, révèle de nouveaux atouts pour combattre le cancer, révèle cette étude de l’Arizona State University : il s’agit de l'ibrutinib, un inhibiteur de tyrosine kinase (la Bruton tyrosine kinase ou BTK) déjà approuvé pour le traitement de la leucémie. Cependant le médicament peut également cibler un autre membre de la famille des récepteurs tyrosine kinases (RTK), ERBB4, capable de contrecarrer la cascade moléculaire menant à la progression et à la croissance de tumeurs solides. Ces travaux, présentés dans la revue Oncogene, ouvrent l’espoir que l’ibrutinib, peut-être en combinaison avec d'autres médicaments, ouvre la voie à un nouvel arsenal de traitements contre le cancer.

more...
No comment yet.
Scooped by MyPharmag
Scoop.it!

#SCHIZOPHRÉNIE : La #dopamine personnalise et exacerbe les #hallucinations #psy #pharmacologie #hcsmeufr 

#SCHIZOPHRÉNIE : La #dopamine personnalise et exacerbe les #hallucinations #psy #pharmacologie #hcsmeufr  | MyPharmag | Scoop.it
Il nous arrive à tous de subir des distorsions de perception et d’avoir l’impression d’avoir entendu ce que nous nous attendions à entendre. Dans ce cas, le cerveau « sain » utilise des expériences antérieures pour générer ces perceptions déformées. Les patients schizophrènes qui ont des hallucinations auditives ont eux-aussi tendance à entendre ce qu'ils souhaitent entendre. Mais cette distorsion est extrême puisqu’elle conduit à entendre régulièrement des voix qui n’existent pas. Si ces hallucinations auditives ont déjà été associées à des niveaux élevés de dopamine, ces travaux décryptent comment, chez ces personnes psychotiques, la dopamine favorise ces distorsions en conformité avec les attentes très personnelles des patients.
MyPharmag's insight:

Il nous arrive à tous de subir des distorsions de perception et d’avoir l’impression d’avoir entendu ce que nous nous attendions à entendre. Dans ce cas, le cerveau « sain » utilise des expériences antérieures pour générer ces perceptions déformées. Les patients schizophrènes qui ont des hallucinations auditives ont eux-aussi tendance à entendre ce qu'ils souhaitent entendre. Mais cette distorsion est extrême puisqu’elle conduit à entendre régulièrement des voix qui n’existent pas. Si ces hallucinations auditives ont déjà été associées à des niveaux élevés de dopamine, ces travaux décryptent comment, chez ces personnes psychotiques, la dopamine favorise ces distorsions en conformité avec les attentes très personnelles des patients.

more...
No comment yet.