EntomoScience
41.6K views | +13 today
Follow
 
Scooped by Bernadette Cassel
onto EntomoScience
Scoop.it!

[Freaky Friday Parasite] Prodigieux Virus - Strange Stuff And Funky Things

[Freaky Friday Parasite] Prodigieux Virus - Strange Stuff And Funky Things | EntomoScience | Scoop.it
... Une question qu’on pose souvent concernant les virus, c’est celle de leur position dans l’arbre du vivant. D’emblée, ça semble une tâche bien ardue puisque la plupart des chercheurs ne sont pas d’accord pour considérer que les virus sont des organismes vivants. C’est une prudence qui peut se comprendre : vu qu’on se casse déjà le cul à tenter de classer le vivant (1, 2 & 3), autant ne pas y rajouter des trucs qui n’ont rien à voir comme des silex, des trombones ou le sécateur de votre voisin.

 

[Image] Rhizome du Vivant

 

"... Des gènes de mimivirus se groupent tantôt tout seuls, tantôt chez les eucaryotes, les eubactéries ou les archées. Selon certains, ces résultats montrent que les virus, et les mimivirus en particulier, sont les rois des voleurs de gènes. Le problème c’est que ces vols de gènes, ce qu’on appelle couramment des transferts horizontaux de gènes, laissent des traces qui s’effacent au fur et à mesure de l’évolution. Même si les virus évoluent vite, force est de constater que la plupart de ces transferts sont probablement très très vieux (on trouve des transferts horizontaux récents dans leur génome, mais ils sont facilement reconnaissables).

Alternativement, d’autres chercheurs proposent un autre angle d’approche pour expliquer ce bordel génétique : l’hybridation, et les transferts génétiques. Comme on l’a vu lors de l’interview de Marc-André Sélosse, les transferts de gènes et autres cochoncetés génétiques sont légions entre les 3 domaines du vivant. Du coup, face à la figure classique de l’arbre du vivant, ces chercheurs évoquent maintenant la possibilité de représenter les relations de parenté où les branches peuvent s’anastomoser comme un système de racine, ou comme les bras des cours d’eau près d’un delta : une sorte de rhizome du vivant, pour utiliser l’expression de Didier Raoult qui est le premier à avoir proposé ce scénario…"

(...)

                    

more...
No comment yet.
EntomoScience
Toutes les disciplines scientifiques peuvent s'intéresser aux insectes et autres petites bêtes !
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Les pollinisateurs et le changement climatique

Les pollinisateurs et le changement climatique | EntomoScience | Scoop.it
Saviez-vous que les pollinisateurs, comme les abeilles par exemple, aident à minimiser le risque de changement climatique? Regardez la vidéo pour découvrir comment ils procèdent.
more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

En Polynésie française, les fonds marins riches en métaux hébergent une faune originale bien que discrète

En Polynésie française, les fonds marins riches en métaux hébergent une faune originale bien que discrète | EntomoScience | Scoop.it
Après trois campagnes océanographiques dédiées à l’exploration de la faune profonde en Polynésie française et menées par des équipes du Muséum national d’Histoire naturelle (Institut de Systématique, Évolution, Biodiversité –MNHN –SU –CNRS –EPHE) et de l’IRD entre 1998 et 2009, la revue Scientific Reports publie un état des lieux essentiel sur la biodiversité présente dans ces habitats méconnus.

 

Publié le 06.05.2019

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Urgence climatique : seuls ceux qui ont des ressources psychologiques fortes peuvent vivre avec

Urgence climatique : seuls ceux qui ont des ressources psychologiques fortes peuvent vivre avec | EntomoScience | Scoop.it
Face à la terrible vérité scientifique du changement climatique, les humains mettent en place divers "mécanismes de défense psychologiques", explique le philosophe australien Clive Hamilton. Peu nombreux sont ceux capables de "vivre avec, au quotidien", poursuit l'auteur du best-seller "Requiem pour l'espèce humaine".

 

Par France Inter avec AFP, 16.12.2018

 

 

_______________________________________________________________

 

Lire aussi :

 

 

"Plusieurs raisons expliquent nos difficultés à admettre qu’un changement climatique est en cours et que l’humanité en subira les conséquences. L’intérêt du livre que vient de publier le philosophe australien Clive Hamilton, Requiem pour l’espèce humaine, réside dans son analyse psychologique et même psychanalytique de notre façon de réagir face à un phénomène qui n’est pas immédiatement perceptible et dont les effets se produisent à la fois à long terme et de façon très variables selon les régions du monde.

 

Prendre conscience d’un changement profond de notre planète sur plusieurs décennies, voire sur plusieurs siècles, ne fait pas, à l’évidence, partie des aptitudes naturelles de notre cerveau. Pas plus que notre capacité à concevoir la mort, celle de nos proches comme la nôtre. Clive Hamilton établit justement un parallèle avec le blocage psychologique qui nous touche dans de telles situations. Avec au moins trois des fameuses cinq phases du deuil: le déni, la dépression et l’acceptation. Mais on pourrait aussi trouver des correspondances avec les deux autres étapes qui, entre le déni et la dépression, sont la colère et le marchandage.

 

Voyons si l’on peut analyser les réactions au changement climatique à l’aide d’un tel prisme qui rappelle les principes appliqués dans les entreprises par les spécialistes de la «conduite du changement»"

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Vectopôle : les insectes, priorité de santé

Vectopôle : les insectes, priorité de santé | EntomoScience | Scoop.it
Moustiques, tiques ou glossines… Ces petits insectes si communs véhiculent des pathogènes, responsables de maladies souvent mortelles. Pour mieux les combattre, les scientifiques travaillant au Vectopôle de l’IRD à Montpellier étudient le comportement des arthropodes, infectés ou non par des pathogènes. Dans des laboratoires confinés, ils les élèvent, les testent et élaborent de nouveaux outils de lutte contre le paludisme, chikungunya ou la dengue. Reportage.

 

IRD le Mag', 18.02.2019. Mis à jour le 12.03.2019

 

Sommaire

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

La biodiversité et l’Université Paris-Saclay : Cinq questions à Jane Lecomte, directrice du laboratoire Ecologie, Systématique et Evolution

La biodiversité et l’Université Paris-Saclay : Cinq questions à Jane Lecomte, directrice du laboratoire Ecologie, Systématique et Evolution | EntomoScience | Scoop.it
Jane Lecomte, Professeur à l’Université Paris-Sud et directrice du laboratoire Ecologie, Systématique et Evolution (UPSud, CNRS, AgroParisTech) nous présente les constats faits par l’IPBES et les travaux de l’Université Paris-Saclay dans ce domaine.

 

Publié le 13.05.2019

 

(...)

Qu’est-ce que l’Institut Ecologie, Diversité, Evolution du vivant (IDEEV) qui sera hébergé dans un bâtiment en construction actuellement sur le plateau de Saclay ?

"L’IDEEV (Institut Diversité, Ecologie et Evolution du Vivant) est une fédération de recherche composée de trois unités de recherche fondatrices : EGCE (Evolution, Génomes, Comportement et Ecologie), GQE (Génétique Quantitative et Evolution - Le Moulon) et notre unité, ESE. Nos recherches dans ces trois laboratoires portent sur la biodiversité ce qui nous a amené à nous réunir au sein d’un bâtiment qui devrait être prêt à nous accueillir en 2021-2022. Cette proximité des terres expérimentales agricoles mais aussi de la zone de protection naturelle agricole et forestière sur le plateau de Saclay nous offriront de nouveaux terrains d’étude pour des recherches en agroécologie avec d’autres partenaires scientifiques de l’Université Paris-Saclay."

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Les Stomoxes : des mouches piqueuses nuisibles pour l’élevage

Les Stomoxes : des mouches piqueuses nuisibles pour l’élevage | EntomoScience | Scoop.it
Gérard Duvallet, spécialiste des mouches de la famille des Stomoxyinae, nous présente ces insectes causant des dégâts sur le bétail à travers le monde

 

Par Gérard Duvallet, 15.05.2019

"Parmi les ectoparasites qui sont une nuisance pour le bétail et l’élevage en général, il y a, à côté des tiques (Acariens), plusieurs familles de Diptères (Insectes). Les stomoxes et mouches des cornes (Diptères, Muscidae) et les taons (Diptères, Tabanidae) sont certainement les plus importants (photos 1, 2 et 3), en raison des nuisances engendrées et de la possible transmission de pathogènes par ces insectes hématophages (se nourrissant de sang).

 

 

Nous verrons dans la suite de cet article des éléments sur la biologie et l’écologie des stomoxes, leur impact sur la santé animale, et les moyens disponibles pour contrôler leurs populations. Mouches des cornes et taons seront envisagés dans de prochains articles."

(...)

 

Photos 1, 2 et 3 : Différentes espèces de mouches ectoparasites : Stomoxys calcitrans (à gauche) – Haematobia irritans, mouche des cornes (au centre) – Philipomya aprica, Tabanidae (à droite) (Source : Flagstaffotos licence GFDL 1.2 – Marc Desquesnes – F. Balddachino)

 

more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from Plant Sciences
Scoop.it!

Marc-André Selosse : La disparition silencieuse des SVT

Marc-André Selosse : La disparition silencieuse des SVT | EntomoScience | Scoop.it
Marc-André Selosse : La disparition silencieuse des SVT  
Avec  « un horaire dérisoire face aux enjeux », Marc-André Selosse, professeur au Muséum national d'Histoire naturelle et aux Universités de Gdansk (Pologne) et Kunming (Chine), membre de l’Académie d’Agriculture s’alarme sur la disparition progressive des sciences de la vie et de la Terre au lycée. Le scientifique détaille les raisons de ses inquiétudes. « Les SVT préparent au complexe », assure celui qui voit la bio-industrie chinoise « préparer activement ces compétences là ». Au delà des emplois, « les SVT fondent la liberté de choix et de décision citoyenne ». « La chute des postes au capes de SVT (-20,4% en 2019 et -23% en 2018) illustre le recul ». Marc-André Selosse regrette aussi le manque d’interdisciplinarité  de la réforme avec la suppression des TPE. Il déplore un « enseignement scientifique trop court pour faire vivre cette interaction (scientifique) dans l’emploi du temps ou l’esprit de l’élève ».


Via Saclay Plant Sciences
more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

De la prise de repas sanguin à la fabrication des œufs chez des moustiques femelles

De la prise de repas sanguin à la fabrication des œufs chez des moustiques femelles | EntomoScience | Scoop.it
May 14, 2019: Ruben Bueno Mari posted images on LinkedIn

 

Clasificar los #mosquitos por los grados de ingesta y digestión sanguínea de las hembras, nos es muy útil para los programas de #ControlVectorial y también para poder inferir posibles períodos de mayor riesgo de transmisión de enfermedades.

 

Traduction via Deepl :

 

"La classification des moustiques par degré de prise de sang et de digestion des femelles est très utile pour les programmes de contrôle vectoriel et aussi pour déduire les périodes possibles de risque accru de transmission de maladies."

 

more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from Les colocs du jardin
Scoop.it!

Le carabe et le champignon

Le carabe et le champignon | EntomoScience | Scoop.it

"... ce carabe est vraiment mort. Et quelque chose d’étrange dépasse longuement de sa bouche. Serait-ce un champignon ?"

 

Par Gilles, 08.05.2019

 

"... Existerait-il des Cordyceps susceptibles de parasiter les carabes ? Mes recherches me mettent sur une très bonne piste : une espèce présente en Europe est effectivement spécialisée dans les carabes ! Cordyceps entomorrhiza parasite les larves de carabes et aussi, mais plus rarement, les adultes."

(...)

 

Pour en savoir plus :

 

 

 

 

[Image] Fructification de Cordyceps entomorrhiza, sortant de la bouche d’un carabe. Crédit : Gilles Carcassès/CACP

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Statistiques : La consommation d'insectes par les araignées

Statistiques : La consommation d'insectes par les araignées | EntomoScience | Scoop.it
Les araignées qui sont exclusivement carnivores sont les plus grands consommateurs d'insectes de la planète : avec 800 millions de tonnes, elles consomment deux fois plus de viande d'insectes que l'humanité ne consomme de viande, soit l'équivalent de plus de 25.300 kilos par seconde (compteur) !
more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Abeilles sauvages de Guillaumes | Parc national du Mercantour

Abeilles sauvages de Guillaumes | Parc national du Mercantour | EntomoScience | Scoop.it
Dans le but d’enrichir l’atlas de la biodiversité communale engagé par la commune de Guillaumes à partir de cette année, avec l’appui financier de l’AFB, le parc animait fin avril pour le public une sortie terrain sur le thème des abeilles sauvages.

 

Publié le 04.05.2019

"Grâce à l’intervention de Matthieu Aubert, naturaliste chevronné pour cette catégorie d’insectes, les 20 participants ont pu s’ébahir devant la diversité insoupçonnée des abeilles butinant sur les fleurs de printemps des prés, fourrés, landes et talus. De toutes tailles et avec des costumes souvent fort seyants, parfois déguisés en guêpes, nos précieux pollinisateurs, andrènes, abeilles-coucous, osmies et autres chalicodomes, sans oublier l’abeille domestique, profitaient d’une belle journée ensoleillée pour récolter qui du pollen, qui du nectar, sur des catégories de plantes à fleurs souvent propres à chaque espèce."

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Congrès de la Société Française de Parasitologie (SFP), de la Société Française de Mycologie Médicale (SFMM) et Journées Franco-Maghrébines de Parasitologie-Mycologie

Congrès de la Société Française de Parasitologie (SFP), de la Société Française de Mycologie Médicale (SFMM) et Journées Franco-Maghrébines de Parasitologie-Mycologie | EntomoScience | Scoop.it
... le congrès « One Health, de l’Animal à l’Homme en Parasitologie – Mycologie » se tiendra du mercredi 22 Mai au vendredi 24 Mai 2019, au centre international de congrès Vinci – Tours Val-de-Loire, stratégiquement situé près de la gare centrale, au cœur-même de la ville de Tours.

 

SFP SFMM 2019

Tours, France, 22-24 mai 2019

 

"... Au cours des trois journées de congrès, 250 à 300 participants scientifiques, médecins, pharmaciens et vétérinaires sont attendus pour venir écouter des orateurs prestigieux et pour présenter leurs derniers travaux de recherche fondamentale ou appliquée en parasitologie ou mycologie médicale."

 

"... Par ailleurs, le contenu du congrès mettra aussi en lumière les anthropozoonoses, puisque le concept, rappelé dans le titre « One Health, de l’Animal à l’Homme en Parasitologie – Mycologie », prône une vision intégrée des agents pathogènes d’origine animale ou humaine, prenant tout particulièrement en compte l’impact de l’environnement sur la (ré-)émergence de nouvelles infections."

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Trypanosomatid Parasites Meeting VI : Du laboratoire au terrain - Les 28 et 29 octobre 2019 à Paris

Trypanosomatid Parasites Meeting VI : Du laboratoire au terrain - Les 28 et 29 octobre 2019 à Paris | EntomoScience | Scoop.it
Eventbrite - AL. Bañuls (IRD), F. Bringaud (CNRS), L. Kohl (MNHN) & B. Rotureau (IP) presents Trypanosomatid Parasites Meeting VI: From the lab to the field - Monday, October 28, 2019 | Tuesday, October 29, 2019 at Institut Pasteur, Paris, Île-de-France. Find event and ticket information.
more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Les pollinisateurs réduisent l'impact du changement climatique sur la sécurité alimentaire

Saviez-vous que les pollinisateurs contribuent à la réduction de l’impact du changement climatique sur la sécurité alimentaire? Comment font-ils ?

 

Food and Agriculture Organization of the United Nations
Ajoutée le 17 mai 2019

 

"À travers leur diversité. Les pollinisateurs ont des caractéristiques et des réactions diversifiées face à une variété d'habitats et de températures. Cela signifie que nous avons des pollinisateurs adaptés aux différents climats. Leur diversité garantit la pollinisation non seulement dans les conditions actuelles mais aussi dans les conditions à venir."

Bernadette Cassel's insight:

 

Protéger la diversité des pollinisateurs peut assurer notre avenir alimentaire !

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Jean-Marc Bonmatin : « l’immense majorité des pesticides ne servent pas à grand-chose »

Jean-Marc Bonmatin : « l’immense majorité des pesticides ne servent pas à grand-chose » | EntomoScience | Scoop.it
Jean-Marc Bonmatin, chargé de recherche au CNRS d'Orléans, travaille sur l’action des neurotoxiques chez les abeilles. Il étudie et dénonce l’impact sur le vivant des substance neurotoxiques employées dans l’agriculture.
more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

De la protection de la nature au pilotage de la biodiversité - - Patrick Blandin

De la protection de la nature au pilotage de la biodiversité - - Patrick Blandin | EntomoScience | Scoop.it
Dans un contexte marqué par de nouveaux repères conceptuels et par l’urgence des prises de décision, les scientifiques se trouvent de plus en plus impliqués dans la mise en œuvre de projets qui inscrivent une biodiversité « choisie » dans leurs objectifs. L’auteur ouvre la réflexion sur l’évolution qui en résulte nécessairement dans la pratique du métier de chercheur.
 
Librairie Quae : des livres au coeur des sciences
mai 2019


Date de 1ère publication : 2009

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

G7 2019 : déclarations communes des académies des sciences

G7 2019 : déclarations communes des académies des sciences | EntomoScience | Scoop.it
En vue de la 45e édition du sommet du G7, qui se tiendra à Biarritz du 25 au 27 août prochains, les académies des sciences des pays membres viennent de remettre à leurs gouvernements respectifs trois déclarations conjointes pour les alerter sur les enjeux scientifiques qu’elles ont jugés prioritaires

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Disparition des insectes. On fait le point en Normandie

Disparition des insectes. On fait le point en Normandie | EntomoScience | Scoop.it
Les études sur la disparition des insectes se multiplient. Qu’en est-il en Normandie ? Sait-on combien d’espèces vivent dans la région ? La France a pris du retard sur le sujet mais les experts sont inquiets et alertent : la Normandie n’est pas épargnée par la disparition des petites bêtes, maillon essentiel de la biodiversité.

 

Par Élodie Dardenne, 23.03.2019. Modifié le 23/04/2019

 

Avec Claire Mouquet, chargée de mission au Gretia, le Groupe d’étude des invertébrés armoricains, en Normandie.

 

 

Près de 20 000 espèces d’insectes en Basse-Normandie

"« En ex-Basse-Normandie, souligne Claire Mouquet, on compte 85 espèces de mammifères, 261 espèces d’oiseaux, et entre 18 000 et 20 000 espèces d’insectes. » Malgré la diversité et les possibilités de recherche infinies ( « l’entomologie a un peu ce côté Indiana Jones » ) , les spécialistes sont encore trop rares et les bestioles, qui représentent deux tiers des espèces vivantes, difficiles à observer. « Et il n’y a presque rien de commun entre un papillon et un acarien. » Trop nombreux et trop divers, donc invisibles."

(...)

Bernadette Cassel's insight:

 

« On me demande souvent à quoi ils servent. Mais à quoi sert le Requiem de Mozart ? Ils sont notre patrimoine commun, ce que l’on va léguer à nos enfants. » (Claire Mouquet)

 

more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from Faune et flore
Scoop.it!

Pollution lumineuse : quelles sont les conséquences sur le vivant ?

Pollution lumineuse : quelles sont les conséquences sur le vivant ? | EntomoScience | Scoop.it
La pollution lumineuse ne peut avoir ses origines que dans la façon dont nous percevons la lumière. La vue a des fonctions que nous décortiquons ici.

Via DEFI-Ecologique
more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Request a scientist : l'outil pour promouvoir les femmes scientifiques

Request a scientist : l'outil pour promouvoir les femmes scientifiques | EntomoScience | Scoop.it
Avec Request a Scientist, ses deux co-fondatrices espèrent voir les panels des conférences et séminaires se diversifier et faire enfin une place aux femmes.

 

Par Mathilde Sallé de Chou, 15.05.2019. Mis à jour le 16.05.2019

 

"Nul besoin d’être un expert pour le constater : dans le milieu des sciences, les femmes sont largement sous-représentées. Pour y remédier, deux américaines ont créé une banque de données de femmes expertes et spécialistes prêtes à prendre la parole en public dans les universités, les conférences ou les médias."

 

 

[Image] Members of 500 Women Scientists pose at a June 2018 board meeting.

 

via "Female scientists start a database to showcase their work. Over 9,000 women join them" | GMA, 07.05.2019 https://www.goodmorningamerica.com/living/story/female-scientists-start-database-showcase-work-9000-women-62781410

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Comment lutter contre la pollution lumineuse ? - Avides de recherche #31

Ce 31e épisode d’Avides de Recherche présente en son et en images l'article de Romain Sordello "«Pistes méthodologiques pour prendre en compte la pollution lumineuse dans les réseaux écologiques

 

Mondes sociaux, 12.05.2019

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Fichier Monsanto : deux nouvelles plaintes déposées

Fichier Monsanto : deux nouvelles plaintes déposées | EntomoScience | Scoop.it
Les noms de plusieurs chercheurs et dirigeants des instituts de recherche de l’INRA et du CNRS – qui ont déposé plainte à leur tour lundi – figurent dans les fichiers établis pour la société Monsanto.

 

Publié le 13.05.2019

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Sommes-nous tous des climatosceptiques ?

Sommes-nous tous des climatosceptiques ? | EntomoScience | Scoop.it
Alors que le dernier rapport du Giec nous enjoint de réduire rapidement et fortement nos émissions de gaz à effet de serre (GES), celles-ci ont repris leur hausse en France depuis 2015. En particulier, les efforts attendus dans des secteurs comme le transport - 30 % des émissions françaises - ne sont pas au rendez-vous : le nombre de kilomètres parcourus en moyenne par voiture en France est en hausse depuis 2013 et les Français ont acheté, en 2017, des véhicules neufs émettant davantage de GES que l'année précédente.

 

Par Marie Dégremont, mai 2019

 

"Pourquoi n'agissons-nous pas ? Bien sûr, les incitations économiques sont insuffisantes, le coût des activités émettrices de GES reflétant encore peu leur impact climatique. De surcroît, les citoyens n'ont pas tous la faculté de financer les efforts nécessaires, comme la rénovation de leur logement ou l'achat d'un véhicule propre, même avec les dispositifs existants, insuffisants ou mal ciblés.

Hors des déterminants économiques, cependant, plusieurs autres facteurs limitent notre propension à agir. D'une part, la méconnaissance des processus à l’œuvre reste forte - le « trou dans la couche d'ozone » est encore régulièrement avancé, à tort, comme cause de réchauffement climatique. L'empreinte carbone de notre alimentation, des biens d'équipement ou des transports reste mal appréhendée par les populations. Dès lors, difficile d'adopter des pratiques vertueuses ! La diffusion des connaissances est d'autant plus importante qu'une compréhension personnelle des sujets est un élément clé du changement des comportements. D'autre part, le passage à l'action implique des évolutions profondes de nos habitudes et de nos préférences individuelles. Habiter dans une maison isolée avec jardin demeure l'idéal d'une grande majorité des Français. Or c'est une aspiration qu'il va falloir modérer, car elle est difficilement compatible avec la nécessité de diminuer l'empreinte carbone des déplacements. Il va également falloir reconnaître que la voiture individuelle, le mode de transport que nous utilisons pour plus de 70 % des trajets, doit être plus souvent laissée au garage. Restreindre ce qui est pour beaucoup une évidence, contraindre ce qui apparaît comme des libertés acquises ne va pas de soi.

Le défi est d'autant plus grand que la psychologie humaine est mal adaptée à ce type de situation. Ce qui pousse le philosophe australien Clive Hamilton à affirmer qu'au fond, « nous sommes tous des climatosceptiques ». Ainsi, les recherches en psychologie cognitive montrent que nous éprouvons des difficultés à appréhender et à agir en fonction d'un risque éloigné dans le temps, soumis à des incertitudes, bien souvent perçu comme ne nous concernant pas directement. De plus, dans un contexte où tant d'aspects de notre existence sont remis en question, notre cerveau se comporte de manière sélective : les informations les plus perturbantes sont mises en sourdine, refoulant l'impératif d'action. Sans compter que, lorsqu'il n'y est pas contraint, l'individu n'est pas incité à agir individuellement pour un problème global. Ni même l'État français qui, pesant peu dans la compétition internationale, peine à mettre en place le cadre réglementaire adapté et à entraîner des évolutions de cette ampleur. L'Europe ne serait-elle pas le niveau qui nous permettra de prouver que nous ne sommes pas des climatosceptiques ?"

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Agathe Roubaud - La science se livre

Agathe Roubaud - La science se livre | EntomoScience | Scoop.it
Agathe Roubaud est en charge du réseau, des partenariats, de la lisibilité et du projet pédagogique et didactique de l’université populaire de permaculture à Montmorillon. Ce qui lui plaît dans La science se livre, c’est la possibilité de tendre la perche à ceux qui ne sont pas sensible aux sciences ou pensent que c’est trop compliqué. C’est là tout le défi de l’éducation populaire : «Comment amener la culture sans l’abîmer ?» Il faut trouver les points de connexion entre tous pour toucher tout le monde.

 

Publié le 02.05.2019

"Pour elle la permaculture est un outil pour appréhender des choses complexes, et en faire un système autonome. «Si le système est bien fait, non seulement il fonctionne bien mais il va en s’ouvrant.». La permaculture propose une reconnexion avec des méthodes ancestrales efficaces associées à une part de nouvelles techniques, à la jonction entre le passé et le futur."

(...)

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

De l’orage aux micro-insectes, Boris Jollivet capte les sons de la nature

De l’orage aux micro-insectes, Boris Jollivet capte les sons de la nature | EntomoScience | Scoop.it
Son job : audionaturaliste. Pour la science, le cinéma, des documentaires ou ses propres spectacles vivants, le Tourangeau Boris Jollivet capte la profusion de sons de la nature. De quoi le mettre aux premières loges de l’érosion de la biodiversité

 

Par Fabrice Pouliquen, 02.05.2019

 

Premier témoin de la perte de biodiversité

"L’audionaturaliste en est aujourd’hui certain : il n’aura jamais assez de toute une vie pour mettre toute la nature dans sa sonothèque. « Même en me limitant au Vieux-Joué, je n’y arriverai pas », sourit-il. Cette profusion de sons ne lui fait pas pour autant oublier qu’il lui est parfois difficile, aujourd’hui, de faire son métier. Il parle déjà de ce bruit de fond quasi-permanent qu’engendrent nos activités. Même dans ce sous-bois à deux pas chez lui. L’autoroute A10 passe à 6 km, « mais en journée, suivant les vents, on entend le bruit des voitures au loin, raconte Boris Jollivet. Il n’y a guère plus qu’en montagne qu’on trouve aujourd’hui, en France, des zones acoustiques exceptionnelles. Mais même là, vous n’êtes pas à l’abri de tomber sur un avion. »"

(...) 

more...
No comment yet.