MED-Amin network
9.5K views | +0 today
Follow
MED-Amin network
(Mediterranean Agricultural Information Network) Fostering cooperation and experience sharing among the national information systems on agricultural (cereals) markets in the Mediterranean. The network of 13 countries is coordinated by CIHEAM, and more specifically by its Mediterranean Agronomic Institute (MAI) of Montpellier.
Curated by CIHEAM News
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by CIHEAM News from CIHEAM Press Review
Scoop.it!

The Impact of COVID-19 on Tunisia’s Economy, Agri-food System, and Households

The Impact of COVID-19 on Tunisia’s Economy, Agri-food System, and Households | MED-Amin network | Scoop.it
The COVID-19 pandemic quickly evolved from a health crisis to a large-scale global economic crisis. Like most of the world’s countries, Tunisia is facing a new unfamiliar challenge.  Tunisia’s government quickly realized the critical health challenge of COVID-19 and took measures to contain the virus including imposing a full lockdown and providing new equipment to the health facilities.
No comment yet.
Rescooped by CIHEAM News from CIHEAM Press Review
Scoop.it!

Food Security in Tunisia: A Need to Move Back to Sovereignty

Food Security in Tunisia: A Need to Move Back to Sovereignty | MED-Amin network | Scoop.it

Since the end of French colonization in 1956, successive Tunisian governments have managed to ensure access to healthy and sufficient food for the vast majority of its citizens. Tunisia has a low level of hunger, with a 2018 score of 7.9 out of 50 on the Global Hunger Index (GHI), and this number has continued to trend downwards. Most Tunisians eat their fill and some even allow themselves luxury food products from time to time. Physical access to something to eat without too much trouble is not the challenge. The question is, given the context of a stagnant economy and high unemployment: at what cost?

No comment yet.
Scooped by CIHEAM News
Scoop.it!

L’expérience turque au service du développement agricole tunisien

L’expérience turque au service du développement agricole tunisien | MED-Amin network | Scoop.it

TRT.net, 01/03/2019 - Le ministère tunisien mettra en place un système d’assurance agricole semblable au système turc.

Le ministère tunisien de l’Agriculture a organisé une session de formation dans le secteur de l’assurance agricole. L’objectif était l’étude et l’examen de l’expérience turque en la matière. 

Cette session de formation s’est clôturée jeudi à Tunis. Elle s’est adressée à 26 experts tunisiens dans le secteur de l’assurance agricole. Elle a été organisée avec l’appui de l’Agence turque de coopération et de développement TİKA. 

Monia Hammami, directrice des prêts et des incitations au sein du ministère tunisien de l’Agriculture a affirmé à Anadolu que la Tunisie vise à bénéficier de l’expérience turque et à développer le taux de couverture dans le domaine des assurances agricoles.

Le ministère mettra en place, selon Hammami, un système d’assurance agricole semblable au système turc. Les spécificités de l’agriculture tunisienne seront, cependant, prises en considération.

No comment yet.
Scooped by CIHEAM News
Scoop.it!

Quatre organisations professionnelles appellent l'Etat à renoncer à fixer les prix des produits agricoles

Quatre organisations professionnelles appellent l'Etat à renoncer à fixer les prix des produits agricoles | MED-Amin network | Scoop.it

The HuffPostMaghreb, 04/02/2019 - Les représentants des quatre organisations professionnelles en Tunisie, appellent lundi l’Etat à renoncer à la fixation des prix et à les soumettre à la règle de l’offre et de la demande. Le Ministre du Commerce Omar Behi indique que 87% des produits exposés à la vente sont déjà ”libéralisés” et que les produits agricoles importés ne dépassent pas 0,1% de l’ensemble des produits importés.

De son côté, le président de l’Union Tunisienne de l’Agriculture, et de la Pêche (UTAP), Abdelmajid Ezzar, a souligné la nécessité d’adapter les prix des produits agricoles à l’effort de l’agriculteur et au coût de la production, appelant ”à renforcer le sytème de production agricole et à faciliter la commercialisation des produits agricoles”. Tous réitèrent la proposition de l’Organisation en 2012, et appellent à créer un observatoire national des prix.

No comment yet.
Scooped by CIHEAM News
Scoop.it!

Exportations en Tunisie : état des lieux et perspectives

Exportations en Tunisie : état des lieux et perspectives | MED-Amin network | Scoop.it

Par Hamza Marzouk (L'économiste Magrhébin), 30/11/2018

Lassaad Labidi, PDG du CEPEX, est revenu sur l’état des lieux des exportations tunisiennes, et ce, lors d’un déjeuner débat sur le thème “Exportations : les conditions d’un décollage” réussi. Alumini IHEC Carthage l’a organisé récemment au siège de l’Institut arabe des chefs d’entreprises (IACE). Zoom sur les exportations en Tunisie.

Le PDG du CEPEX a rappelé que l’export est l’un des moteurs de la croissance de l’économie, en plus de la consommation et de l’investissement.

Parmi les secteurs ayant contribué à l'amélioration de la situation depuis 2017 figurent l’agriculture, l’industrie agroalimentaire (+60%) boosté par les exportations de l’huile d’olive, des dattes et des produits de la pêche.

No comment yet.
Scooped by CIHEAM News
Scoop.it!

Sphère agricole en Tunisie : Pourquoi ces multiples dysfonctionnements ?

Sphère agricole en Tunisie : Pourquoi ces multiples dysfonctionnements ? | MED-Amin network | Scoop.it

Par Rhida Lahmar (Réalités Online), 10/10/2018

Le secteur agricole tunisien recèle un potentiel de production en qualité et en diversité exceptionnel. Malheureusement, il souffre de carences et de dysfonctionnements multiples qui constituent des goulots d’étranglement préjudiciables à son développement. Or, il a prouvé, au cours des trois années écoulées, qu’il était capable de voler au secours des défaillances de la balance commerciale et du déficit des réserves en devises. Il y a le "structurel" : ce qui relève de l’absence de structures appropriées et des déséquilibres hérités du passé et il y a le “fonctionnel”, lorsqu’il s’agit de défaillances et de mauvaise gouvernance. Pour savoir plus, voir l'article complet.

No comment yet.
Scooped by CIHEAM News
Scoop.it!

Climate Variability, Drought, and Drought Management in Tunisia's Agricultural Sector (report) | The World Bank

Climate Variability, Drought, and Drought Management in Tunisia's Agricultural Sector (report) | The World Bank | MED-Amin network | Scoop.it

The World Bank, 01/10/2018

Wheat and other rainfedcrops are critical to food security and livestock survival and are the crops most affected by climate variability. Climate change’s adverse impacts on agriculture are a contingent liability for the Tunisian economy, including for the country’s GDP, trade balance, and balance of payments. As agricultural and agro-industrial outputs fall, food and fodder imports must rise to meet domestic demand. Therefore, this report suggests additional action on implementing integrated drought management (IDM) on top of what the government is already doing. Food and agriculture value chains are affected by climate events. This report includes detailed analyses of two key value chains, namely wheat and dairy.

CIHEAM Newss insight:

To download the full report, click here http://documents.worldbank.org/curated/en/318211538415630621/pdf/130406-WP-P159856-Tunisia-WEB2.pdf

No comment yet.
Scooped by CIHEAM News
Scoop.it!

Céréales en Tunisie : comment atteindre l'autosuffisance

Céréales en Tunisie : comment atteindre l'autosuffisance | MED-Amin network | Scoop.it

Par Hamza Marzouk (L'Economiste Maghrébin), le 05/08/2018

Il semble que les céréales en Tunisie n'ont pas encore le vent en poupe malgré les incitations et le cadre législatif favorable.

Il s’agit du bilan du 1er janvier au 31 juillet 2018. Les chiffres révèlent une baisse de 6% par rapport à la même période de la campagne de 2017, soit 7,6 millions de quintaux alors qu’elles étaient de 8,1 millions de quintaux en 2017. Il est à rappeler que la production nationale de céréales en Tunisie, bien qu’en croissance connaît des fluctuations importantes  liées surtout aux effets du climat.  Les agriculteurs sont appelés à gérer un risque climatique devenant structurel dans un environnement semi-aride très hostile à l’obtention de rendements élevés et réguliers. La Tunisie n’a pas encore atteint le stade de sécurité alimentaire et d’autosuffisance en matière de céréale, ce qui impose encore plus de travail sur ce volet. Notons qu’en 2017, la centrale agricole (UTAP) a regretté et a dénoncé ” une récolte insuffisante de céréales en Tunisie”. 

No comment yet.
Scooped by CIHEAM News
Scoop.it!

Tunisie : une nouvelle aide pour l’agriculture irriguée permettra de préserver les ressources en eau et de créer des débouchés

Tunisie : une nouvelle aide pour l’agriculture irriguée permettra de préserver les ressources en eau et de créer des débouchés | MED-Amin network | Scoop.it

WASHINGTON, 29 mai 2018

La Banque mondiale a annoncé aujourd’hui un projet d’un montant de 140 millions de dollars destiné à soutenir les efforts de développement de l’agriculture irriguée entrepris par la Tunisie en vue d’améliorer la gestion de ressources en eau limitées et de créer des opportunités économiques, en particulier dans les régions rurales sous-développées. Ce nouveau projet financera la remise en état des systèmes d’irrigation afin d’accroître leur fiabilité et leur efficacité, conditions nécessaires au développement d’un secteur agricole plus productif, générant des revenus plus élevés et créateur d’opportunités pour divers types d’entreprises et diverses catégories de la population, dont les femmes et les jeunes.

Le Projet d’intensification de l’agriculture irriguée en Tunisie permettra de restaurer les systèmes d’irrigation dans les régions agricoles des gouvernorats de Béja, Bizerte, Jendouba, Nabeul, Sfax et Siliana, en vue de réduire les pertes, qui peuvent se monter jusqu’à 40 % de l’eau utilisée, et de réguler l’approvisionnement en eau.

No comment yet.
Rescooped by CIHEAM News from CIHEAM Press Review
Scoop.it!

Tunisie: Quelle agriculture post-Covid-19 ?

Tunisie: Quelle agriculture post-Covid-19 ? | MED-Amin network | Scoop.it
La pandémie de la Covid-19 nous a montré que les secteurs les plus importants pour la survie de l’homme, sont ceux de la santé et de l’agriculture. Ce dernier secteur doit être considéré comme prioritaire dans tout programme de développement et mérite une attention et un soutien particuliers. Il doit cependant remédier aux inconvénients qu’on …
No comment yet.
Scooped by CIHEAM News
Scoop.it!

Le combat d’un agriculteur tunisien face au réchauffement climatique

Le combat d’un agriculteur tunisien face au réchauffement climatique | MED-Amin network | Scoop.it

Ouest France, 28/02/2019 - Canicule, pluies diluviennes, désertification… Salah Lamouchi, céréalier à Mateur, au nord-est de la Tunisie, raconte sa lutte face au dérèglement climatique qui menace l’agriculture de son pays.

« Le changement climatique ? On est en plein dedans ! » Salah Lamouchi lutte pour la survie de son exploitation. 450 ha au nord-est de la Tunisie : blé dur pour la semoule, pois chiche pour le couscous, féverole, colza pour l’huile.
« En 20 ans, la pluviométrie a été divisée par deux. Quand il pleut, ce sont des pluies diluviennes, concentrées sur quelques heures, survenant après des périodes de canicule, où la température frôle les 40 degrés ! Tout est bouleversé. On ne peut plus rien prévoir ! », déplore le céréalier tunisien. Il était alors loin d’imaginer la « situation catastrophique » dans laquelle plonge aujourd’hui l’agriculture de son pays, défigurée par l’érosion. « Il y a d’énormes coulées de boue. La terre, entraînée par les pluies d’orage, se retrouve au fond des barrages. »

Le cultivateur scrute avec anxiété la carte des températures. « Une hausse de 2 °C à l’horizon 2030, mettrait notre exploitation aux portes du désert. Il faudrait remplacer les céréales par des palmiers dattiers ! », s’alarme l’agriculteur.

Loin de se résigner, Salah, président de l’Association pour une agriculture durable (Apad) est convaincu : l’agriculture tunisienne peut s’adapter et résister au changement climatique. À condition, estime-t-il, d’abandonner la charrue, le labour, les sols nus vulnérables à l’érosion, au profit des rotations culturales et des couverts végétaux diversifiés, sources de sols vivants et de fourrages pour les petits ruminants.

No comment yet.
Scooped by CIHEAM News
Scoop.it!

Tunisia tenders to buy durum, soft wheat and barley

Tunisia tenders to buy durum, soft wheat and barley | MED-Amin network | Scoop.it

UkrAgroConsult, 12/02/2019 - Tunisia's state grains agency has issued an international tender to purchase 92,000 tonnes of durum wheat, 100,000 tonnes of soft wheat and 75,000 tonnes of feed barley, European traders said on Tuesday.

The tender closes on Feb. 13, they said.The grains can be sourced from optional origins.

The durum was sought in three 25,000 tonne consignments and one of 17,000 tonnes, the soft wheat in four 25,000 tonne consignments and the barley in three 25,000 tonne consignments.

All were sought for shipment between March 15 and April 25 depending on origin supplied.

No comment yet.
Scooped by CIHEAM News
Scoop.it!

Importations des céréales : Le stockage pour réduire le coût en devises

Importations des céréales : Le stockage pour réduire le coût en devises | MED-Amin network | Scoop.it

Kapitalis, 28/01/2019 - Lors d’un récent séminaire sur la rationalisation des importations des céréales, l’Observatoire national de l’agriculture (ONA) a plaidé pour le stockage stratégique de cette denrée afin d’atténuer son coût en devises à l’import.

No comment yet.
Scooped by CIHEAM News
Scoop.it!

Echanges commerciaux : un déficit record en Tunisie de 15 985,5 MDT à fin octobre

Echanges commerciaux : un déficit record en Tunisie de 15 985,5 MDT à fin octobre | MED-Amin network | Scoop.it

Par l'Economiste maghrébin, 08/11/2018

Selon l'INS, le déficit commercial de la Tunisie a atteint un niveau record de 15 985,5 MDT contre 13 210,6 MDT une année auparavant. Ainsi, les exportations ont augmenté de 20,2% contre 18,2% durant la même période de 2017 alors que les importations ont progressé de 20,5% contre 19,6%. En valeur, le déficit c'est accru.

No comment yet.
Scooped by CIHEAM News
Scoop.it!

Tunisie : Une superficie d'1,33 million d'hectares programmée pour les grandes cultures pour la campagne 2018-2019

Tunisie : Une superficie d'1,33 million d'hectares programmée pour les grandes cultures pour la campagne 2018-2019 | MED-Amin network | Scoop.it

Par WebManagerCenter et TAP, 08/10/2018

La superficie programmée pour les grandes cultures pour la saison 2018-2019, est estimée à 1 million 330 mille hectares, dont 845 mille ha, dans les gouvernorats du nord (Bizerte, Béja, Jendouba, le Kef, Zaghouan et Siliana) et 485 mille ha, dans les gouvernorats du centre et du sud.

Ces superficies sont réparties entre 614 mille ha de blé dur, 86 mille ha de blé tendre, 617 mille ha d’orge et 13 ha de Triticale, a déclaré à l’agence TAP, le directeur général de la production agricole au ministère de l’ Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche, Ezzeddine Chalghaf.

Le responsable a estimé que la nouvelle saison des grandes cultures ne connaîtra pas de problèmes, vu la disponibilité de semences. Mais sera-t-il suffisant?

 

No comment yet.
Scooped by CIHEAM News
Scoop.it!

On farm analysis of the effect of the preceding crop on N uptake and grain yield of durum wheat in Mediterranean conditions

Published online on 5 September 2018.

One of the challenges of eco-efficient agriculture is the development of operational farming practices to increase the level of agricultural production, maximize the efficiency of resource use and reduce environmental impacts. Based on the efficiency frontier concept and the decomposition of resource use efficiency, we used a three-quadrant framework allowing to carry a functional analysis of the cropping system. Using a data envelope approach, we established boundary curves which represent the maximum achievable performances (yield, N uptake) when N is the only limiting factor. This framework has been first implemented and tested using published data from 112 agronomic situations of rainfed durum wheat (Triticum durum Desf.) in experimental fields in northern Syria and then further applied on a data set of 245 agronomic situations of durum wheat in farmers’ fields in two grain-producing regions of Tunisia. The results demonstrated the impact of preceding crops: durum wheat following legumes or vegetable showed a higher potential for N uptake but with only a minor effect on its conversion into grains. This positive effect of diversified rotation on potential N uptake by durum wheat is partly of-set by increased N uptake gaps in farmer’s fields indicating a higher effect of other limiting factors.

CIHEAM Newss insight:

To download the publication, click here https://doi.org/10.1080/03650340.2018.1514111

No comment yet.
Scooped by CIHEAM News
Scoop.it!

De nombreux défis à relever pour un suivi efficace de la sécheresse en Afrique du Nord et au Proche Orient

De nombreux défis à relever pour un suivi efficace de la sécheresse en Afrique du Nord et au Proche Orient | MED-Amin network | Scoop.it

Par E.M, le 19/06/2018 à 16:22

Dans un nouveau rapport publié, la FAO (Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture) a mis en exergue la nécessité d’une approche plus proactive basée sur les principes de la réduction des risques, afin de renforcer la résilience face à la sécheresse.

La région Proche Orient-Afrique du Nord est particulièrement sujette aux vagues de sécheresse et compte parmi les zones les plus affectées au monde par les pénuries d’eau, avec le désert représentant les trois quarts de son territoire.

L’agriculture est la première touchée par la sécheresse, ce qui a de graves conséquences sur l’approvisionnement alimentaire et les moyens de subsistance des petits exploitants et des couches pauvres des sociétés rurales.

La dernière sécheresse en Afrique du Nord, qui a eu lieu en 2015-2016, a affecté tous les pays et a engendré une baisse importante de la production céréalière en Algérie, au Maroc et en Tunisie.  Ce rapport propose différentes mesures pour renforcer la résilience à la sécheresse dans les pays de l’Afrique du Nord.

CIHEAM Newss insight:

Pour télécharger le rapport, cliquez ici (version en anglais seulement).

No comment yet.
Scooped by CIHEAM News
Scoop.it!

Food Sovereignty and the Environment: Crossed views from North Africa

Food Sovereignty and the Environment: Crossed views from North Africa | MED-Amin network | Scoop.it

Habib Ayeb is a founder member of the NGO  Observatory of Food Sovereignty and Environment (OSAE)  and  Max Ajl is a sociologist, activist and an editor at Jadaliyya and Viewpoint.

 

In recent years, the issue of food sovereignty has begun to appear in academic and non-academic debates, and in research as well – although more tentatively – in all the countries of the region. That said, the issue of food and thus agriculture has always been important, both in academic research and public debate, as well as the academy, political institutions, and elsewhere. During the 1970s and 1980s, in Tunisia and throughout what was called the Third World, we spoke mainly of food self-sufficiency. This was, in a way, and at that time, a watchword of the left – a left that was modernist, developmentalist and statist. Following Green Revolution policies in the context of a Cold War, experiences of agrarian reforms and agricultural co-operatives in Tunisia (from 1962), in Egypt (from 1953) and in many other countries had proliferated.  From 2011 on, spaces and opportunities for debate would greatly expand, touching upon a multitude of topics and diverse themes – even if the rural world, and more specifically, agricultural and food topics, remain relatively marginalized, or often forgotten. Nevertheless, the issue of food sovereignty has seen some fairly significant actions and initiatives. In Egypt...

No comment yet.