Grêle : Quelles conséquences pour les céréales à pailles, les maïs ? (Terre-net) | MED-Amin network | Scoop.it

1er juin 2018, Amélie Bachelet.

Les orages de la dernière quinzaine de jours en France, en Espagne, en Italie notamment s’est accompagné de pluie abondante et souvent de grêle. Les céréales peuvent en pâtir, avec l’apparition de blessures visibles sur les feuilles et épis, mais aussi d’une verse de type mécanique.

Les dégâts varient pour une même intensité de grêle en fonction de la précocité. En tendance, les orges et les blés précoces sont plus touchés que les blés tendres plus tardifs et les blés durs. Quelques éléments pour réaliser un diagnostic parcelle par parcelle...

En ce qui concerne le maïs, les dégâts foliaires que la grêle peut provoquer, aux stades auxquels sont les plants à l’heure actuelle, ne remettent que rarement en cause la pérennité de la culture. C’est la perte de pieds qui peut être déterminante sur les pertes potentielles de rendement. Alors, faut-il resemer?