MED-Amin network
9.5K views | +1 today
Follow
MED-Amin network
(Mediterranean Agricultural Information Network) Fostering cooperation and experience sharing among the national information systems on agricultural (cereals) markets in the Mediterranean. The network of 13 countries is coordinated by CIHEAM, and more specifically by its Mediterranean Agronomic Institute (MAI) of Montpellier.
Curated by CIHEAM News
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by CIHEAM News
Scoop.it!

« Dans les années à venir, il fera plus chaud et plus sec en Algérie »

« Dans les années à venir, il fera plus chaud et plus sec en Algérie » | MED-Amin network | Scoop.it

Par Hassane Saadoun (TSA Algérie), 12 Août 2018

Les épisodes d’intense chaleur, de pluviométrie exceptionnelle, d’inondations subites et de périodes de sécheresses plus longues et plus intenses que ce à quoi sont habitués les Algériens sont des effets du réchauffement climatique, un fait désormais indéniable. Selon Zineddine Nouaceur, membre d’un laboratoire de recherche du CNRS spécialisé dans le domaine du climat et des risques environnementaux, toute l’Afrique du Nord (Maroc, Algérie et Tunisie) constitue un « hot-spot » du changement climatique et devrait voir une hausse des températures de 2 à 3°C dans les prochaines années (projection pour l’année 2050).

Sans grande surprise, il devrait faire plus chaud et plus sec en Algérie, avec une concurrence potentielle accrue entre les différents secteurs économiques et la demande domestique en eau potable. Couplée à la croissance démographique (+38% d'ici à 2040 par rapport à 2017), la situation risque d’être très difficile pour le partage des ressources... Les études montrent déjà des effets sur des zones sensibles telles les régions sahariennes et les îlots (péri)urbains, alors que l'Algérie apparaît comme peu résilient et préparé à s'adapter à ces changements remarquables en comparaison à d'autres pays.

Le secteur agricole en particulier doit s’adapter à ces changements en privilégiant par exemple des méthodes de culture qui ne gaspillent pas la ressource hydrique ou des espèces moins exigeantes en eau.

No comment yet.
Scooped by CIHEAM News
Scoop.it!

De nombreux défis à relever pour un suivi efficace de la sécheresse en Afrique du Nord et au Proche Orient

De nombreux défis à relever pour un suivi efficace de la sécheresse en Afrique du Nord et au Proche Orient | MED-Amin network | Scoop.it

Par E.M, le 19/06/2018 à 16:22

Dans un nouveau rapport publié, la FAO (Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture) a mis en exergue la nécessité d’une approche plus proactive basée sur les principes de la réduction des risques, afin de renforcer la résilience face à la sécheresse.

La région Proche Orient-Afrique du Nord est particulièrement sujette aux vagues de sécheresse et compte parmi les zones les plus affectées au monde par les pénuries d’eau, avec le désert représentant les trois quarts de son territoire.

L’agriculture est la première touchée par la sécheresse, ce qui a de graves conséquences sur l’approvisionnement alimentaire et les moyens de subsistance des petits exploitants et des couches pauvres des sociétés rurales.

La dernière sécheresse en Afrique du Nord, qui a eu lieu en 2015-2016, a affecté tous les pays et a engendré une baisse importante de la production céréalière en Algérie, au Maroc et en Tunisie.  Ce rapport propose différentes mesures pour renforcer la résilience à la sécheresse dans les pays de l’Afrique du Nord.

CIHEAM News's insight:

Pour télécharger le rapport, cliquez ici (version en anglais seulement).

No comment yet.